Chapitre 56

J’ai commencé à prendre des mesures pour punir ceux qui font le mal et ceux qui exercent du pouvoir et qui persécutent les fils de Dieu. Désormais, la main de Mes décrets administratifs sera toujours sur ceux qui Me contredisent dans leur cœur. Sachez ceci ! C’est le début de Mon jugement, et aucune miséricorde ne sera accordée à qui que ce soit et personne ne sera épargné, car Je suis le Dieu impassible qui pratique la justice et ce serait bien que vous tous le reconnaissiez.

Ce n’est pas que Je désire punir ceux qui font le mal : c’est plutôt la rétribution qu’ils se sont attirée par leurs propres méfaits. Je ne suis pas prompt à punir qui que ce soit et Je ne traite personne injustement : Je suis juste avec tous. J’aime certainement Mes fils, et Je déteste certainement les méchants qui Me défient ; c’est le principe qui fonde Mes actions. Chacun d’entre vous devrait avoir quelque aperçu de Mes décrets administratifs ; sinon, vous n’aurez pas la moindre crainte et agirez à la légère devant Moi. Vous ne saurez pas non plus ce que Je veux obtenir, ce que Je veux accomplir, ce que Je veux gagner ni de quel genre de personne Mon royaume a besoin.

Mes décrets administratifs sont les suivants :

1. Peu importe qui vous êtes, si vous Me contredisez dans votre cœur, vous serez jugés.

2. Ceux que J’ai choisis seront disciplinés immédiatement pour toute idée mauvaise.

3. Je mettrai d’un côté ceux qui ne croient pas en Moi. Je les laisserai parler et agir avec insouciance jusqu’au bout quand Je les punirai complètement et leur réglerai leur compte.

4. Je prendrai soin et protégerai en tout temps ceux qui croient en Moi. En tout temps, Je leur donnerai la vie par le moyen du salut. Ces personnes auront Mon amour et elles ne tomberont sûrement pas ou ne se perdront pas. Quelle que soit leur faiblesse, elle ne sera que temporaire, et Je ne Me souviendrai certainement pas de leurs faiblesses.

5. Ceux qui semblent croire, mais qui ne croient pas vraiment, ceux qui croient qu’il y a un Dieu mais qui ne cherchent pas le Christ, mais qui ne résistent pas non plus, sont le genre de personnes les plus pitoyables et, par Mes actions, Je ferai en sorte qu’ils voient clairement. Par le moyen de Mes actions, Je sauverai ces gens et les ramènerai.

6. Les fils premiers-nés qui ont été les premiers à accepter Mon nom seront bénis ! Je vous accorderai sûrement les meilleures bénédictions, vous laissant en jouir autant que le cœur vous en dit ; personne n’osera y faire obstacle. Tout cela est entièrement préparé pour vous, car c’est Mon décret administratif.

Vous devriez être capables de voir, à tous les égards, toutes les actions de Ma main et toutes les pensées de Mon cœur. Tout cela n’est-il pas pour vous ? Qui parmi vous est pour Moi ? Avez-vous examiné les pensées dans votre cœur ou les paroles sur vos lèvres ? Avez-vous adopté une approche consciencieuse de ces choses ? Confus ! Dissolus ! Vous n’acceptez pas les contraintes du Saint-Esprit ! J’ai fait entendre Ma voix sans cesse en toi, mais cela n’a pas suscité de réaction du tout. Ne sois plus obtus ! Saisir Ma volonté, c’est ton devoir ; plus encore, c’est le chemin sur lequel tu devrais entrer. Tu es dérouté, tu n’as aucune perspicacité et tu ne vois pas clairement ce que Je veux accomplir en toi, ou ce que Je désire accomplir en toi ou obtenir de toi ! Pour saisir Ma volonté, tu dois commencer par te rapprocher de Moi et communiquer davantage avec Moi. Tu dis toujours que tu ne peux pas saisir Ma volonté. Si tu es déjà rempli de tes propres choses, alors comment puis-Je travailler en toi ? Tu ne prends pas l’initiative de te présenter devant Moi, mais tu attends seulement, passif. Je dis que tu es comme un ver, pourtant tu te sens lésé et tu refuses de l’accepter. Cette fois, tu devrais te lever et coopérer avec Moi ! Ne sois pas passif ! Cela retardera ta vie. Être proactif te procure des avantages, pas aux autres. N’as-tu toujours pas reconnu et compris cela ? Ma volonté est constamment révélée en toi. Ne l’as-tu pas perçu ? Pourquoi n’y as-tu jamais accordé d’attention ? Pourquoi n’as-tu jamais pu saisir Ma volonté ? Se pourrait-il que saisir Ma volonté ne te procure vraiment aucun avantage ?

Je désire que tu puisses faire preuve de considération envers Ma volonté à tous les égards afin qu’à travers toi, J’aie un chemin à emprunter et un foyer où Me reposer. Ne Me fais plus obstacle : c’est trop cruel ! Tu n’as aucune compréhension de Mes paroles, et tu n’as aucune réaction à leur sujet. Rends-toi compte du temps où nous sommes maintenant : il ne peut plus y avoir d’attente ! Si tu ne suis pas Mes pas de près, alors il sera trop tard, encore moins y aura-t-il pour toi une manière de le racheter !

Précédent: Chapitre 55

Suivant: Chapitre 57

Le Seigneur est déjà secrètement revenu il y a bien longtemps avant les catastrophes, savez-vous comment L’accueillir ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (5)

Aujourd’hui, vous savez tous que Dieu conduit les gens sur le bon chemin de la vie, qu’Il conduit l’homme à franchir l’étape suivante dans...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre