Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Paroles classiques de Dieu Tout-Puissant, le Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

V Paroles classiques sur la relation entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et le nom de Dieu

1 Le travail accompli par Dieu Lui-même dans chaque ère est l’expression de Son vrai tempérament, et Son nom et Son travail changent avec l’ère ; ils sont tous nouveaux. Durant l’ère de la Loi, le travail de guider les hommes a été fait sous le nom de l’Éternel et la première étape du travail a été réalisée sur la terre. Le travail de cette étape était de construire le temple et l’autel et d’utiliser la loi pour guider le peuple d’Israël et pour travailler parmi le peuple. En guidant le peuple d’Israël, Il a lancé une base pour Son travail sur terre. De cette base, Il a étendu Son travail au-delà d’Israël, c’est-à-dire qu’à partir d’Israël, Il a étendu Son travail vers l’extérieur, de sorte que les générations suivantes ont graduellement appris que l’Éternel est Dieu et que l’Éternel avait créé les cieux et la terre et toutes choses, qu’Il avait fait toutes les créatures. Il étendit Son travail à travers tout le peuple d’Israël. La terre d’Israël a été le premier lieu saint de l’œuvre de l’Éternel sur la terre, et le premier travail de Dieu sur la terre était dans toute la terre d’Israël. Cela était le travail de l’ère de la Loi. […] Au cours de l’ère de la Grâce, le nom de Dieu était Jésus, ce qui signifie que Dieu était un Dieu qui sauve l’homme et qu’Il était un Dieu compatissant et aimant. Dieu était avec l’homme. Son amour, Sa compassion et Son salut accompagnaient chaque personne. Si l’homme acceptait Son nom et Sa présence, alors l’homme gagnait la paix et la joie, recevait Sa bénédiction, Ses grandes et nombreuses grâces, et recevait Son salut. Par la crucifixion de Jésus, tous ceux qui L’ont suivi ont reçu le salut et leurs péchés furent pardonnés. Durant l’ère de la Grâce, le nom de Dieu était Jésus. En d’autres termes, le travail de l’ère de la Grâce a été fait principalement sous le nom de Jésus. Durant l’ère de la Grâce, Dieu était appelé Jésus. Il a fait un nouveau travail au-delà de l’Ancien Testament, Son travail a pris fin avec la crucifixion, et cela fut la totalité de Son travail. Par conséquent, durant l’ère de la Loi, l’Éternel était le nom de Dieu, et durant l’ère de la Grâce, le nom de Jésus représentait Dieu. Durant les derniers jours, Son nom est Dieu Tout-Puissant, Le Tout-Puissant, et Il utilise Sa puissance pour guider l’homme, conquérir l’homme, gagner l’homme, et à la fin, conclure l’ère. À chaque ère, à chaque étape de Son travail, le tempérament de Dieu est évident.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

2 Le nom de Jésus a marqué le début de l’ère de la Grâce. Quand Jésus a commencé à exercer Son ministère, le Saint-Esprit a commencé à témoigner du nom de Jésus, et le nom de l’Éternel n’était plus mentionné. Le Saint-Esprit a commencé la nouvelle œuvre principalement sous le nom de Jésus. Ceux qui ont cru en Lui ont porté témoignage en faveur de Jésus-Christ et le travail qu’ils ont fait était aussi pour Jésus-Christ. La conclusion de l’ère de la Loi de l’Ancien Testament signifiait que le travail principalement accompli sous le nom de l’Éternel avait pris fin. Après cela, le nom de Dieu n’était plus l’Éternel ; Son nom était Jésus, et ensuite le Saint-Esprit commença le travail principalement sous le nom de Jésus.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

3 « Éternel » est le nom que J’ai pris pendant Mon œuvre en Israël, et il signifie le Dieu des Israélites (le peuple élu de Dieu) qui peut avoir pitié de l’homme, maudire l’homme et guider la vie de l’homme. Cela signifie le Dieu qui possède une grande puissance et est plein de sagesse. « Jésus » est Emmanuel, et cela signifie l’offrande expiatoire est pleine d’amour, pleine de compassion, et qui rachète l’homme. Il a fait l’œuvre de l’ère de la Grâce, et représente l’ère de la Grâce, et ne peut représenter qu’une partie du plan de gestion. C’est-à-dire que seul l’Éternel est le Dieu du peuple élu d’Israël, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob, le Dieu de Moïse et le Dieu de tout le peuple d’Israël. Et ainsi dans l’ère actuelle, tous les Israélites, à part la tribu de Judas, adorent l’Éternel. Ils Lui font des sacrifices sur l’autel, et Le servent portant des robes de prêtres dans le temple. Ce qu’ils espèrent, c’est la réapparition de l’Éternel. Seul Jésus est le Rédempteur de l’humanité. Il est l’offrande expiatoire qui a racheté l’humanité du péché. C’est-à-dire que le nom de Jésus est venu de l’ère de la Grâce et existait grâce à l’œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce. Le nom de Jésus existait pour permettre aux gens de l’ère de la Grâce de renaître et d’être sauvés, et c’est un nom particulier pour la rédemption de l’humanité toute entière. Ainsi, le nom de Jésus représente l’œuvre de la rédemption, et représente l’ère de la Grâce. Le nom l’Éternel est un nom particulier pour le peuple d’Israël qui a vécu sous la loi. Dans chaque ère et chaque étape d’œuvre, Mon nom n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : Chaque nom représente une ère. L’« Éternel » représente l’ère de la Loi, et est honorifique pour le Dieu adoré par le peuple d’Israël. « Jésus » représente l’ère de la Grâce, et est le nom du Dieu de tous ceux qui ont été rachetés pendant l’ère de la Grâce.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », La Parole apparaît dans la chair

4 Le travail que Jésus a fait représentait le nom de Jésus et représentait l’ère de la Grâce ; le travail accompli par l’Éternel représentait l’Éternel et l’ère de la Loi. Leur travail était l’œuvre d’un seul Esprit en deux ères différentes. Le travail que Jésus a fait ne pouvait représenter que l’ère de la Grâce et le travail que l’Éternel a fait ne pouvait représenter que l’ère de la Loi de l’Ancien Testament. L’Éternel n’a guidé que le peuple d’Israël et d’Égypte, et toutes les nations au-delà d’Israël. Le travail de Jésus dans le Nouveau Testament, l’ère de la Grâce, était l’œuvre de Dieu sous le nom de Jésus quand Il guidait l’ère. […] Bien qu’elles aient eu deux noms différents, les deux étapes de travail ont été réalisées par un seul Esprit et le travail de la seconde étape a continué celui de la première. Comme le nom était différent et le contenu du travail était différent, l’ère était différente. Lorsque l’Éternel est venu, ce fut l’ère de l’Éternel et quand Jésus est venu, ce fut l’ère de Jésus. Et donc, chaque fois que Dieu vient, Il a un nom, Il représente une ère, Il ouvre un nouveau chemin et sur chaque nouveau chemin, Il prend un nouveau nom, ce qui montre que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux, et que Son travail progresse toujours. L’histoire avance toujours et le travail de Dieu avance toujours. Pour que Son plan de gestion de six mille ans arrive à sa fin, il doit continuer à progresser. Chaque jour, Il doit faire un nouveau travail, chaque année, Il doit faire un nouveau travail ; Il doit ouvrir de nouvelles voies, doit commencer de nouvelles ères, commencer un travail nouveau et plus grand, et porter de nouveaux noms et faire un nouveau travail.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

5 Aujourd’hui, vous savez que les derniers jours sont arrivés. Quand Jésus viendra, sera-t-Il encore appelé Jésus ? L’Éternel avait dit au peuple d’Israël qu’un Messie viendrait, mais quand Il est arrivé, on ne L’a pas appelé Messie, mais Jésus. Jésus a dit qu’Il reviendrait et qu’Il arriverait comme Il était parti. Telles furent les paroles de Jésus, mais as-tu été témoin de Son départ ? Jésus est parti sur un nuage blanc, mais reviendrait-Il vraiment personnellement parmi les hommes sur un nuage blanc ? Si c’était le cas, ne serait-Il pas encore appelé Jésus ? Quand Jésus reviendra, l’ère aura déjà changé, alors pourrait-Il encore être appelé Jésus ? Dieu est-Il seulement connu sous le nom de Jésus ? Dans une nouvelle ère, ne pourrait-Il pas être appelé par un nouveau nom ? L’image d’une personne et un nom particulier peuvent-ils représenter Dieu dans Sa totalité ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

6 Si l’homme a toujours très envie de voir l’arrivée de Jésus le Sauveur au cours des derniers jours, et s’il attend toujours qu’Il arrive sous l’image qu’Il avait en Judée, alors tout le plan de gestion de six mille ans s’arrêterait à l’ère de la rédemption et ne pourra pas progresser davantage. Par ailleurs, les derniers jours, n’arriveraient jamais, et l’ère ne serait jamais terminée. C’est parce que Jésus le Sauveur est seulement pour la rédemption et le salut de l’humanité. J’ai pris le nom de Jésus pour tous les pécheurs dans l’ère de la Grâce, et ce n’est pas le nom par lequel Je vais mettre fin à toute l’humanité. Bien que l’Éternel, Jésus et le Messie représentent tous Mon Esprit, ces noms ne désignent que les différentes ères dans Mon plan de gestion et ne Me représentent pas dans Ma totalité. Les noms par lesquels les gens de la terre M’appellent ne peuvent pas définir tout Mon tempérament et tout ce que Je suis. Ce sont simplement des noms différents par lesquels Je suis appelé dans différentes ères. Et ainsi, quand l’ère finale — l’ère des derniers jours — arrive, Mon nom change encore. Je ne suis pas appelé Éternel, ou Jésus, et encore moins le Messie, mais Je suis appelé le Tout-Puissant Dieu Lui-même, et sous ce nom Je mets un terme à toute l’ère.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », La Parole apparaît dans la chair

7 Certains disent que le nom de Dieu ne change pas, alors pourquoi l’Éternel change Son nom en Jésus ? La prophétie avait annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Un tel travail n’a-t-il pas été réalisé il y a longtemps ? Dieu aujourd’hui ne peut-Il pas faire un nouveau travail ? Le travail d’hier peut être modifié et le travail de Jésus peut succéder à celui de l’Éternel. Le travail de Jésus alors ne pourrait-il pas être suivi d’un autre travail ? Si l’Éternel peut changer Son nom en Jésus, le nom de Jésus ne peut-il pas aussi changer ? Cela n’est pas rare, mais les gens le pensent[a] seulement à cause de leur simplicité d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu importe les changements de Son œuvre et de Son nom, Son tempérament et Sa sagesse restent toujours inchangés. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé que par le nom de Jésus, alors tu connais trop peu. Oses-tu affirmer que Jésus est à jamais le nom de Dieu, que Dieu pour toujours et éternellement sera appelé Jésus, et que cela ne changera jamais ? Oses-tu affirmer avec certitude que c’est le nom de Jésus qui a conclu l’ère de la Loi et qui conclut aussi l’ère finale ? Qui peut dire que la grâce de Jésus peut conclure l’ère ?

Extrait de « Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », La Parole apparaît dans la chair

8 À chaque ère, Dieu fait un nouveau travail et est appelé par un nouveau nom. Comment pourrait-Il faire le même travail dans des ères différentes ? Comment pourrait-Il rester accroché à l’ancien ? Le nom de Jésus a été utilisé pour l’œuvre de la rédemption. Alors aurait-Il encore le même nom pour Son retour dans les derniers jours ? Ferait-Il encore le travail de la rédemption ? Pourquoi l’Éternel et Jésus sont-Ils un, et pourtant ont des noms différents dans différentes ères ? N’est-ce pas parce que les ères de Leur travail sont différente ? Un seul nom pourrait-il représenter Dieu dans Sa totalité ? Donc, Dieu doit avoir un nom différent pour une ère différente, doit utiliser ce nom pour changer et représenter l’ère, car aucun nom ne peut représenter pleinement Dieu Lui-même. Et chaque nom ne peut que représenter l’aspect temporel du tempérament de Dieu pendant une ère donnée ; tout ce qu’il doit faire, c’est de représenter Son œuvre. Par conséquent, Dieu peut choisir le nom qui convient à Son tempérament pour représenter l’ensemble de l’ère. Peu importe que ce soit l’ère de l’Éternel ou l’ère de Jésus, chaque ère est représentée par un nom. Après l’ère de la Grâce, l’ère finale est arrivée et Jésus est déjà venu. Comment pourrait-Il toujours être appelé Jésus ? Comment pourrait-Il encore assumer la forme de Jésus parmi les hommes ? As-tu oublié que Jésus n’était que l’image d’un Nazaréen ? As-tu oublié que Jésus n’était que le Rédempteur de l’humanité ? Comment pourrait-Il prendre en charge le travail de conquérir et de perfectionner l’homme dans les derniers jours ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

9 Ce travail consiste à utiliser le nom de Dieu, l’œuvre de Dieu et les différentes images de Dieu pour marquer les ères et leur passage de l’une à l’autre. Le nom de Dieu et Son travail représentent Son ère et représentent Son travail dans chaque ère. Si le travail de Dieu dans chaque ère est toujours le même, et si Son nom est toujours le même, alors comment l’homme Le connaîtrait-il ? Dieu doit être appelé l’Éternel, et à part l’Éternel, celui qui est appelé par tout autre nom n’est pas Dieu. Ou bien Dieu peut seulement être appelé Jésus et Dieu ne peut pas être appelé par un autre nom que Jésus ; à part Jésus, l’Éternel n’est pas Dieu et Dieu Tout-Puissant n’est pas Dieu non plus. L’homme croit qu’il est vrai que Dieu est tout-puissant, mais Dieu est un Dieu avec l’homme ; Il doit être appelé Jésus, car Dieu est avec l’homme. Faire cela, c’est suivre la doctrine et contraindre Dieu à un cadre. Donc, le travail que Dieu fait dans chaque ère, le nom par lequel Il est appelé, l’image qu’Il assume et chaque étape de Son travail jusqu’à aujourd’hui ne suivent pas une seule règle et ne sont pas soumis à aucune contrainte. Il est l’Éternel, mais Il est aussi Jésus, ainsi que le Messie et Dieu Tout-Puissant. Son travail peut changer graduellement, et Ses changements de nom correspondent. Aucun nom particulier ne peut Le représenter pleinement, mais tous les noms par lesquels Il est appelé peuvent Le représenter, et le travail qu’Il fait dans chaque ère représente Son tempérament.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

10 Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais cela se réfère à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu. Ses changements de nom et de travail ne prouvent pas que Sa substance a changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera jamais. Si tu dis que le travail de Dieu reste toujours le même, alors comment pourrait-Il achever Son plan de gestion de six mille ans ? Tu sais simplement que Dieu est toujours immuable, mais sais-tu que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux ? Si l’œuvre de Dieu ne changeait jamais, alors aurait-Il pu amener l’humanité jusqu’à aujourd’hui ? Si Dieu est immuable, alors comment se fait-il qu’Il ait déjà fait le travail de deux ères ? Son travail progresse toujours, et ainsi Son tempérament est progressivement exposé à l’homme. Ce qui est exposé est Son tempérament inhérent. Au commencement, le tempérament de Dieu était caché de l’homme. Il n’exposait jamais Son tempérament à l’homme et l’homme ne Le connaissait pas, alors Il a utilisé Son travail pour exposer progressivement Son tempérament à l’homme, mais cela ne signifie pas que Son tempérament change à chaque ère. Ce n’est pas vrai que le tempérament de Dieu change constamment parce que Sa volonté change toujours. Au contraire, parce que le travail de Dieu est réalisé dans différentes ères, Son tempérament inhérent dans Sa totalité est progressivement exposé à l’homme, de sorte que l’homme peut Le connaître. Mais cela ne prouve pas du tout que Dieu à l’origine n’avait pas un tempérament particulier et que Son tempérament a progressivement changé avec le passage des ères. Une telle croyance est un non-sens. Dieu expose à l’homme Son tempérament inhérent particulier, ce qu’Il est, selon le passage des ères. Le travail d’une seule ère ne peut pas exprimer tout le tempérament de Dieu. Ainsi, les mots « Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux » se réfèrent à Son œuvre, et les mots « Dieu est immuable » se réfèrent à ce que Dieu a et ce qu’Il est. Peu importe, tu ne peux pas ramener le travail de six mille ans à un instant ou le décrire avec de simples mots statiques. Telle est la stupidité de l’homme. Dieu n’est pas aussi simple que l’homme l’imagine et Son œuvre ne cessera pas après une seule ère. L’Éternel, par exemple, ne sera pas toujours le nom de Dieu ; Dieu fait Son travail aussi sous le nom de Jésus, ce qui démontre que le travail de Dieu est toujours en progression.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

11 La sagesse de Dieu, la splendeur de Dieu, la justice de Dieu et la majesté de Dieu ne changeront jamais. Sa substance, ce qu’Il a et ce qu’Il est ne changeront jamais. Son travail, cependant, est toujours en progression, s’approfondit toujours, car Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux. À chaque ère, Dieu assume un nouveau nom, à chaque ère, Il fait un nouveau travail et à chaque ère, Il permet aux créatures de voir Sa nouvelle volonté et Son nouveau tempérament. Si les gens ne voient pas l’expression du nouveau tempérament de Dieu dans la nouvelle ère, ne Le cloueront-ils pas sur la croix éternellement ? Et ce faisant, ne définiraient-ils pas Dieu ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

12 Est-ce que le nom de Jésus, « Dieu avec nous », pourrait représenter le tempérament de Dieu dans sa totalité ? Pourrait-il exprimer Dieu complètement ? Si l’homme dit que Dieu peut seulement être appelé Jésus et qu’Il ne peut pas avoir un autre nom parce que Dieu ne peut pas changer Son tempérament, alors de telles paroles sont un blasphème ! Crois-tu que le nom de Jésus, Dieu avec nous, peut représenter Dieu dans Sa totalité ? Dieu peut avoir plusieurs noms, mais parmi ces nombreux noms, aucun ne peut cerner tout ce que Dieu a, aucun ne peut représenter pleinement Dieu. Et donc Dieu a plusieurs noms, mais ces nombreux noms ne peuvent pas exprimer pleinement le tempérament de Dieu, car le tempérament de Dieu est trop riche et dépasse la connaissance de l’homme. Le langage de l’homme est incapable de résumer tout l’être de Dieu. L’homme a un vocabulaire limité avec lequel cerner tout ce qu’il connaît du tempérament de Dieu : grand, honorable, merveilleux, insondable, suprême, saint, juste, sage, et ainsi de suite. Trop de mots ! Un tel vocabulaire limité est incapable de décrire le tant soit peu du tempérament de Dieu dont l’homme a été témoin. […] Et donc, pour l’homme, Dieu a plusieurs noms et Il n’a pas seulement un nom, car l’être de Dieu est trop riche, et le langage de l’homme est trop inadéquat. Un mot ou un nom particulier ne peut pas représenter Dieu dans Sa totalité. Alors Dieu peut-Il prendre un nom fixe ? Dieu est si grand et si saint, pourquoi ne Lui permets-tu pas de changer Son nom à chaque nouvelle ère ? En tant que tel, dans chaque ère où Dieu fait personnellement Son propre travail, Il utilise un nom qui convient à l’ère et qui comprend tout le travail qu’Il fait. Il utilise ce nom particulier, un nom qui possède une signification temporelle, pour représenter Son tempérament dans cette ère. Dieu utilise le langage de l’homme pour exprimer Son propre tempérament. Même alors, beaucoup de gens qui ont eu une expérience spirituelle et ont personnellement vu Dieu sentent encore qu’un nom particulier est incapable de représenter Dieu dans Sa totalité. Quel dommage ! Ils ne donnent aucun nom à Dieu, et L’appelle tout simplement « Dieu ». […] Le jour viendra où Dieu ne sera pas appelé l’Éternel, Jésus ou le Messie. Il sera simplement appelé le Créateur. À ce moment-là, tous les noms qu’Il a pris sur la terre arriveront à leur fin, car Son travail sur la terre aura pris fin. Après cela Il n’aura pas de nom. Lorsque toutes les choses se trouveront sous la domination du Créateur, pourquoi Lui donner un nom très approprié, mais incomplet ? Cherches-tu encore le nom de Dieu maintenant ? Oses-tu encore dire que Dieu est seulement appelé l’Éternel ? Oses-tu encore dire que Dieu peut seulement être appelé Jésus ? Peux-tu assumer le péché de blasphème contre Dieu ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

13 Tu devrais savoir que Dieu n’avait pas de nom à l’origine. Il a pris un, deux ou plusieurs noms seulement parce qu’Il avait du travail à faire et qu’Il devait gérer l’humanité. Quel que soit le nom qu’on utilise, ne l’a-t-Il pas choisi Lui-même ? A-t-Il besoin de toi, une créature, pour faire ce choix ? Dieu choisit Son nom selon ce que l’homme peut comprendre et selon le langage de l’homme, mais l’homme ne peut pas complètement cerner ce nom. Tu peux seulement dire qu’il y a un Dieu dans le ciel, qu’Il est appelé Dieu, qu’Il est Dieu Lui-même avec un grand pouvoir, trop sage, trop élevé, trop merveilleux, trop mystérieux, trop puissant, et tu ne peux pas dire plus. C’est tout ce que tu sais. Alors, le nom de Jésus seul peut-il représenter Dieu Lui-même ? À l’arrivée des derniers jours, bien que ce soit encore Dieu qui fasse Son travail, Son nom doit changer, car c’est une ère différente.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », La Parole apparaît dans la chair

14 J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont un jour appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’ont aimé et respecté. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les gens connaissaient dans le passé — Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève aux extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne se sont jamais engagés avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a jamais vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme au cours des derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et le feu ardent, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne soit jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles, et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples, au cours des derniers jours, verront que Je suis le Sauveur revenu, Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité, et J’ai été une fois l’offrande expiatoire pour l’homme, mais dans les derniers jours, Je deviens aussi les flammes du soleil qui brûle toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui expose toutes choses. Telle est Mon œuvre des derniers jours. J’ai pris ce nom et Je suis possédé par ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, et que Je suis le Soleil brûlant et la flamme vive. C’est pour que tous M’adorent, le seul vrai Dieu, et pour qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur — Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, la terre et les mers.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », La Parole apparaît dans la chair

15 Puisque Dieu Tout-Puissant, le Roi du royaume, a été témoin, l’étendue de la gestion de Dieu s’est déployée entièrement partout dans l’univers entier. Non seulement l’apparition de Dieu a été attestée en Chine, mais on a témoigné du nom de Dieu Tout-Puissant dans toutes les nations et tous les pays. Ils invoquent tous ce saint nom, cherchant à échanger avec Dieu par tous les moyens possibles, saisissant la volonté de Dieu Tout-Puissant et servant en coordination dans l’Église. Le Saint-Esprit travaille de cette manière merveilleuse.

Extrait de « La huitième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

16 Que tous dans le monde voient que Je suis totalement Dieu Lui-même réel et complet. Tous les hommes sont sincèrement convaincus et aucun n’ose Me résister à nouveau, Me juger ou Me calomnier à nouveau. Sinon, ils subiront immédiatement la malédiction et un désastre leur arrivera. Ils ne feront que pleurer et grincer des dents et ils causeront leur propre destruction.

Que tous le sachent et que ce soit publié aux extrémités de l’univers afin que chaque personne le sache. Dieu Tout-Puissant est le seul vrai Dieu. Tous tomberont continuellement à genoux pour L’adorer et même les enfants qui viennent tout juste d’apprendre à parler invoqueront « Dieu Tout-Puissant » !

Extrait de « La trente-cinquième déclaration », La Parole apparaît dans la chair

(Passage sélectionné de la parole de Dieu)

La Trinité existe-elle ?

Ce n’est qu’après qu’on soit arrivé à la vérité de Jésus fait chair que l’homme a réalisé ceci : Ce n’est pas seulement le Père qui est au ciel, mais également le Fils et même le Saint-Esprit. C’est la sagesse populaire de croire qu’il existe un Dieu de cette nature au ciel : une Trinité qui comprend le Père, le Fils, et le Saint-Esprit, tous en un. Toute l’humanité connaît ces notions : Dieu est un seul Dieu, mais comprend trois parties, ce que tous les adeptes des sagesses populaires considèrent être le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ces trois parties seules faites en une représentent Dieu. Sans le Père très saint, Dieu ne serait pas entier. De la même manière, Dieu ne serait pas entier sans le Fils et sans le Saint-Esprit. Dans leurs idées, ils pensent que le Père seul ou le Fils seul ne peuvent être considérés comme Dieu. Ce n’est que si le Père, le Fils et le Saint-Esprit se mettent ensemble qu’Ils peuvent être considérés comme Dieu Lui-même. Maintenant, tous les croyants religieux, y compris chacun des disciples parmi vous, pensent de cette façon. Pourtant, personne ne peut expliquer si cette croyance est fondée car vous êtes toujours dans une espèce de confusion sur les questions de Dieu Lui-même. Bien que ce ne soient que des idées, vous ne savez pas si elles sont fondées ou erronées, parce que vous êtes devenus trop influencés par les positions religieuses. Vous vous êtes laissés trop emporter par ces idées classiques de la religion et ce poison vous a profondément pénétrés. Par conséquent, dans cette question vous vous êtes laissé embarquer si lamentablement par cette pernicieuse influence, car la Trinité n’est pas tout simplement une réalité. C’est-à-dire que la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit n’existe tout simplement pas. Ce sont là toutes des idées classiques de l’homme et des croyances fallacieuses de l’homme. Pendant des siècles, l’homme a cru à cette Trinité, évoquée par des idées animant l’esprit de l’homme, fabriquée par l’homme et jamais vue par l’homme. Pendant toutes ces nombreuses années, il y a eu beaucoup de leaders spirituels qui ont expliqué la « véritable signification » de la Trinité, mais de telles explications de la Trinité comme trois personnes consubstantielles distinctes ont été vagues et pas claires, et toutes se perdent dans l’« idéalisation » de Dieu. Aucun grand homme n’a jamais pu donner une explication complète ; la plupart des explications passent par des raisonnements ou sur du papier mais personne n’a une parfaite connaissance de cette réalité. C’est parce que cette « grande Trinité » à laquelle l’homme croit dans son cœur n’existe tout simplement pas. Car personne n’a jamais vu le vrai visage de Dieu ou n’a eu la chance de monter à la maison de Dieu pour une visite afin de voir quels sont les objets qui meublent l’endroit où se trouve Dieu, pour déterminer exactement combien de dizaines de milliers ou des centaines de millions de générations sont dans la « maison de Dieu » ou pour s’enquérir du nombre de parties qui forment l’image inhérente de Dieu. Ce qu’il faut surtout examiner, c’est : l’âge du Père et du Fils, ainsi que du Saint-Esprit ; les apparitions respectives de chaque personne ; exactement comment se fait-il qu’Ils se séparent, et comment se fait-il qu’Ils soient un. Malheureusement, pendant toutes ces nombreuses années, aucun homme n’a été capable d’établir la vérité de tout ce questionnement. Ils conjecturent simplement tous, car aucun homme n’est jamais monté au ciel pour une visite et en est revenu avec un « rapport d’enquête » pour toute l’humanité afin de dire la vérité sur la question à tous ces fervents et pieux croyants préoccupés par la Trinité. Bien sûr, on ne saurait blâmer l’homme pour s’être fait de telles idées, car pourquoi lorsque Dieu le Père créait l’humanité Il ne s’est pas fait accompagner par Jésus ? Si, au commencement, tout s’était déroulé au nom de l’Éternel, ç’aurait été mieux. S’il doit y avoir un reproche, qu’il soit fait pour le petit laps de temps au cours duquel, l’Éternel Dieu, qui n’a fait appel ni au Fils ni au Saint-Esprit lors de la création, mais a accompli Son œuvre seul. S’Ils avaient tous travaillé simultanément, alors ne seraient-Ils pas devenus un ? Si, dès le début jusqu’à la fin, il n’y avait que le nom de l’Éternel et pas le nom de Jésus depuis l’ère de la Grâce, ou s’Il avait toujours été appelé l’Éternel, alors l’humanité n’aurait-elle pas épargné à Dieu la souffrance de cette division ? Pour être sûr, on ne saurait tout mettre sur le dos de l’Éternel ; s’il y a du reproche il doit être fait au Saint-Esprit, qui pendant des milliers d’années a continué Son œuvre au nom de l’Éternel, de Jésus et même du Saint-Esprit, embrouillant et rendant l’homme confus de sorte que l’homme ne pouvait pas savoir exactement qui est Dieu. Si le Saint-Esprit Lui-même avait travaillé sans forme ni image, et de plus, sans un nom tel que Jésus, et que l’homme ne pouvait ni Le toucher ni Le voir, seulement entendre les grondements du tonnerre, alors ce genre de travail n’aurait-il pas été plus avantageux à l’humanité ? Et que peut-on faire maintenant ? Les idées de l’homme ont grandi en hauteur telle une montagne et en largeur telle une mer, au point où le Dieu d’aujourd’hui ne peut plus les tolérer et ne sait plus sur quel pied danser. Par le passé, quand il n’y avait que l’Éternel, Jésus et le Saint-Esprit entre les deux, l’homme ne comprenait rien du tout et ne savait comment s’en sortir, et maintenant il faut associer le Tout-Puissant, dont on dit être aussi une partie de Dieu. Qui sait qui Il est et avec quelle personne de la Trinité Il s’est associé ou caché et pendant combien d’années ? Comment l’homme peut-il comprendre ceci ? Pour comprendre la Trinité seule l’homme pouvait passer toute une vie, mais maintenant il y a « un Dieu en quatre personnes ». Comment peut-on expliquer cela ? Peux-tu l’expliquer ? Frères et sœurs ! Comment avez-vous cru en un tel Dieu jusqu’à ce jour ? Je vous tire Mon chapeau. Il était déjà assez difficile d’accepter la Trinité, et pourtant maintenant vous continuez d’avoir une foi inébranlable en ce seul Dieu en quatre personnes. On vous a conseillé vivement de changer, mais vous refusez. C’est vraiment inconcevable ! Vous êtes vraiment un cas ! Quelqu’un irait-il jusqu’à croire en « quatre Dieux » et ne rien en tirer ; ne croyez-vous pas que ce soit un miracle ? Je ne pourrais pas dire que vous êtes capables d’un tel miracle ! Laissez-Moi vous dire que, en vérité, la Trinité n’existe nulle part dans cet univers. Dieu n’a ni Père ni Fils, encore moins existerait-il le concept d’un instrument conjointement utilisé par le Père et le Fils : le Saint-Esprit. Tout ceci est la plus grosse erreur et n’existe tout simplement pas dans ce monde ! Pourtant, même une telle erreur a son origine et n’est pas entièrement sans fondement, car vos esprits ne sont pas si simples, et vos pensées ne sont pas sans raison. Au contraire, elles sont tout à fait appropriées et ingénieuses, à tel point qu’elles sont irréfutables même par n’importe quel Satan. Le comble c’est que ces pensées sont toutes des illusions et n’existent tout simplement pas ! Vous n’avez pas encore du tout connu la vraie vérité ; vous vous faites simplement des conjectures et des conceptions, et vous montez toute une histoire pour gagner sous un faux prétexte la confiance des autres et imposer votre domination sur ces hommes aux esprits les plus stupides sans intelligence ou raison, afin qu’ils croient en vos grands et puissants « enseignements d’experts ». C’est la vérité ? Est-ce le style de vie que l’homme devrait recevoir ? C’est toute une absurdité ! Aucune parole n’est fondée ! Pendant toutes ces nombreuses années, Dieu a ainsi été divisé par vous, étant de plus en plus finement divisé à chaque génération, au point où un Dieu a été ouvertement divisé en trois Dieux. Et maintenant il est tout simplement impossible à l’homme de rejoindre Dieu en un seul, car vous L’avez trop finement divisé ! N’eut été Mon travail rapide avant qu’il ne fût trop tard, il est difficile de dire pendant combien de temps vous auriez continué effrontément dans cette voie ! En divisant Dieu de cette façon, comment peut-Il encore être votre Dieu ? Reconnaîtriez-vous toujours Dieu ? Retourneriez-vous encore vers Lui ? Si J’étais arrivé quelques temps après, il est probable que vous auriez renvoyé le « Père et le Fils », l’Éternel et Jésus en Israël et prétendu que vous mêmes vous êtes une partie de Dieu. Heureusement, c’est maintenant les derniers jours. Finalement, ce jour que J’attends depuis longtemps est arrivé, et c’est seulement après que J’aie accompli cette étape de travail par Ma propre main que la division que vous faites de Dieu Lui-même a cessé. Si ça n’avait pas été pour cela, vous seriez montés en puissance, plaçant même tous les diables parmi vous sur les autels pour les adorer. C’est votre artifice ! Les moyens par lesquels vous divisez Dieu ! Allez-vous continuer à vous comporter de la sorte ? Laissez-Moi vous poser cette question : Combien y a-t-il de Dieux ? Quel Dieu vous apportera le salut ? Est-ce le premier Dieu, le deuxième ou le troisième que vous priez toujours ? Auxquels d’entre eux croyez-vous toujours ? Est-ce le Père ? Ou le Fils ? Ou est-ce l’Esprit ? Dis-Moi en qui tu crois. Bien qu’avec chaque mot vous dites que vous croyez en Dieu, ce en quoi vous croyez en réalité c’est votre propre cerveau ! Vous ne portez pas tout simplement Dieu dans votre cœur ! Et pourtant dans vos esprits il y a un nombre de telles « Trinités » ! N’êtes-vous pas d’accord ?

Si les trois étapes du travail sont conformément à ce concept de Trinité, alors il doit y avoir trois Dieux étant donné que le travail effectué par chacun n’est pas le même. Si quelqu’un parmi vous dit qu’effectivement la Trinité existe, alors qu’il explique exactement ce qu’est ce Dieu en trois personnes. Qui est-ce le Père très saint ? Qui est le Fils ? Qui est le Saint-Esprit ? L’Éternel est-Il le Père très saint ? Jésus est-Il le Fils ? Et qu’en est-il du Saint-Esprit ? Le Père n’est-Il pas un Esprit ? La substance du Fils n’est-elle pas aussi un Esprit ? L’œuvre de Jésus n’était-elle pas l’œuvre du Saint-Esprit ? L’œuvre de l’Éternel n’était-elle pas accomplie à l’époque par un Esprit comme Celui de Jésus ? Combien d’Esprits Dieu peut-Il avoir ? Sur la base de ton explication, les trois personnes que sont le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne font qu’une personne ; si c’est le cas, il y a trois Esprits, mais avoir trois Esprits signifie qu’il y a trois Dieux. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas un vrai Dieu ; comment ce type de Dieu peut-Il avoir la substance inhérente de Dieu ? Si tu acceptes qu’il y a un seul Dieu, alors comment peut-Il avoir un fils et être un père ? Ne sont-ce pas simplement tes idées ? Il n’y a qu’un seul Dieu, une seule personne dans ce Dieu et un seul Esprit de Dieu, tout autant qu’il est écrit dans la Bible : « Il n’y a qu’un seul le Saint-Esprit et un seul Dieu ». Peu importe que le Père et le Fils dont tu parles existent, après tout il n’y a qu’un seul Dieu, et la substance du Père, du Fils, et du Saint-Esprit à laquelle tu crois est la substance du Saint-Esprit. En d’autres termes, Dieu est un Esprit, mais Il est capable de devenir chair et de vivre parmi les hommes, ainsi que d’être au-dessus de toutes choses. Son Esprit est tout-inclusif et omniprésent. Il peut simultanément être dans la chair et dans tout l’univers. Puisque les hommes disent que Dieu est le seul vrai Dieu, alors il n’y a donc qu’un seul Dieu, qui ne peut être divisible à volonté par personne ! Dieu n’est qu’un seul Esprit, et qu’une seule personne ; et c’est l’Esprit de Dieu. Si c’est comme tu dis, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, alors ne sont-Ils pas trois Dieux ? Le Saint-Esprit est une matière, le Fils une autre et le Père en est aussi une autre. Ce sont des personnes distinctes de différentes substances, alors comment peuvent-elles chacune faire partie d’un seul Dieu ? Le Saint-Esprit est un Esprit ; ceci est facile à comprendre pour l’homme. Si c’est le cas, alors le Père est encore plus qu’un Esprit. Il n’est jamais descendu sur terre et n’est jamais devenu chair ; Il est l’Éternel Dieu dans le cœur de l’homme, et Il est certainement aussi un Esprit. Alors quelle est la relation qui existe entre Lui et le Saint-Esprit ? Est-ce la relation entre le Père et le Fils ? Ou est-ce la relation entre le Saint-Esprit et l’Esprit du Père ? La substance de chaque Esprit est-elle la même ? Ou le Saint-Esprit est-Il un instrument du Père ? Comment peut-on expliquer cela ? Alors quelle est la relation qui existe entre le Fils et le Saint-Esprit ? Est-ce une relation entre deux Esprits ou la relation entre un homme et un Esprit ? Ce sont toutes des questions qui n’ont aucune explication ! S’Ils sont tous un seul Esprit, alors il ne peut être question de trois personnes, car Ils sont possédés par un seul Esprit. S’Ils étaient des personnes distinctes, alors Leurs Esprits varieraient en force, et Ils ne pourraient tout simplement pas être un seul Esprit. Ce concept du Père, du Fils et du Saint-Esprit est des plus absurdes ! Ceci divise Dieu et L’éclate en trois personnes, chacune avec un statut et un Esprit ; comment donc peut-Il encore être un seul Esprit et un seul Dieu ? Dites-Moi, les cieux et la terre, et toutes choses en qui s’y trouvent ont-ils été créés par le Père, le Fils ou le Saint-Esprit ? Certains disent qu’Ils les ont créés tous ensemble. Alors qui a racheté l’humanité ? Était-ce le Saint-Esprit, le Fils ou le Père ? Certains disent que c’était le Fils qui a racheté l’humanité. Alors qui est le Fils en substance ? N’est-Il pas l’incarnation de l’Esprit de Dieu ? L’incarnation appelle Dieu au ciel par le nom du Père du point de vue d’un homme créé. N’es-tu pas conscient du fait que Jésus est né de la conception à travers le Saint-Esprit ? En Lui il y a le Saint-Esprit ; quel que soit ce que tu dis, Il ne fait toujours qu’un avec Dieu au ciel, car Il est l’incarnation de l’Esprit de Dieu. Cette idée du Fils est simplement fausse. C’est un Esprit qui réalise toute l’œuvre ; ce n’est que Dieu Lui-même, c’est-à-dire, l’Esprit de Dieu qui accomplit Son œuvre. Qui est l’Esprit de Dieu ? N’est-ce pas le Saint-Esprit ? N’est-ce pas le Saint-Esprit qui travaille en Jésus ? Si l’œuvre n’avait pas été réalisée par le Saint-Esprit (c’est-à-dire l’Esprit de Dieu), alors Son œuvre pourrait-elle représenter Dieu Lui-même ? Quand Jésus appelait le Dieu du ciel par le nom du Père alors qu’Il priait, cela n’a été fait que du point de vue d’un homme créé, seulement parce que l’Esprit de Dieu s’était vêtu comme un homme ordinaire et normal et avait l’aspect extérieur d’un être créé. Même s’il y avait en Lui l’Esprit de Dieu, Son apparence externe restait celle d’un homme ordinaire ; en d’autres termes, Il était devenu le « Fils de l’homme » dont tous les hommes, y compris Jésus Lui-même, parlaient. Étant donné qu’Il est appelé le Fils de l’homme, Il est une personne (peu importe, homme ou femme, en tout cas quelqu’un ayant une enveloppe extérieure d’un être humain) née dans une famille normale de gens ordinaires. Par conséquent, Jésus appelant le Dieu du ciel par le nom de Père se comportait de la même façon que vous lorsque vous L’appeliez au départ par « Père » ; Il l’a fait du point de vue d’un homme de la création. Vous souvenez-vous toujours de la Prière du Seigneur que Jésus vous a apprise à mémoriser ? « Notre Père qui es aux cieux… » Il a demandé à tout homme d’appeler Dieu qui est au ciel par le nom de Père. Et puisque Lui aussi Il L’a appelé Père, Il l’a fait du point de vue de celui qui est sur un même pied d’égalité avec vous tous. Puisque vous appeliez le Dieu du ciel par le nom de Père, cela montre que Jésus s’est vu sur un même pied d’égalité avec vous, et comme un homme sur la terre choisi par Dieu (c’est-à-dire le Fils de Dieu). Si vous appelez Dieu « Père », n’est-ce pas parce que vous êtes un être créé ? Quelle que soit l’autorité de Jésus sur la terre, avant la crucifixion, Il était simplement un Fils de l’homme, dirigé par le Saint-Esprit (c’est-à-dire par Dieu) et l’un des êtres créés de la Terre, car Il devait encore achever Son œuvre. Par conséquent, le fait qu’Il ait appelé le Dieu du ciel par « Père » n’était que Son humilité et Son obéissance. Le fait qu’Il s’adresse à Dieu (c’est-à-dire, l’Esprit dans le ciel) de cette façon, toutefois, ne prouve pas qu’Il est le Fils de l’Esprit du Dieu du ciel. C’est plutôt simplement que Sa perspective est différente, et non pas qu’Il est une personne différente. L’existence de personnes distinctes est une erreur ! Avant Sa crucifixion, Jésus était un Fils de l’homme lié par les limites de la chair, et Il n’était pas en pleine possession de l’autorité de l’Esprit. C’est pourquoi Il ne pouvait chercher la volonté de Dieu le Père que du point de vue d’un être créé. C’est comme lorsqu’Il a prié trois fois à Gethsémani : « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ». Avant qu’Il ne soit porté sur la croix, Il n’était que le roi des Juifs ; Il était le Christ, le Fils de l’homme, et non un corps de gloire. C’est pourquoi, du point de vue d’un être créé, Il appelait Dieu Père. Maintenant, tu ne peux pas dire que tous ceux qui appellent Dieu Père sont le Fils. Si tel était le cas, alors ne seriez-vous pas tous devenus « le Fils » une fois que Jésus vous aurait enseigné la Prière du Seigneur ? Si vous n’êtes toujours pas convaincus, alors dites-Moi, qui est celui que vous appelez Père ? Si vous parlez de Jésus, alors qui est le Père de Jésus pour vous ? Après le départ de Jésus, cette idée du Père et du Fils n’existait plus. Cette idée n’a prospéré qu’au cours des années où Jésus était devenu chair ; dans tous les cas, lorsque vous appelez Dieu Père, la relation est celle qui existe entre le Seigneur de la création et un être créé. À aucun moment, cette idée de la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit ne peut prospérer ; c’est une erreur qui s’est rarement produite au fil des ères et qui n’existe pas !

Ceci pourrait rappeler à la mémoire de plusieurs les paroles de Dieu dans Genèse : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance ». Étant donné que Dieu dit « faisons » l’homme « à notre » image, alors « nous » indique deux ou plusieurs ; puisqu’Il a dit « nous », alors il n’existe pas seulement un Dieu. De cette façon, l’homme commençait à penser dans l’abstrait à des personnes distinctes, et de ces paroles survint l’idée du Père, du Fils et du Saint-Esprit. À quoi ressemble donc le Père ? À quoi ressemble le Fils ? À quoi ressemble le Saint-Esprit ? Serait-il possible que l’humanité d’aujourd’hui ait été faite à l’image d’un Dieu qui, Lui, en comprenait trois ? Alors l’image de l’homme est-elle semblable à celle du Père, du Fils ou du Saint-Esprit ? Laquelle des personnes de Dieu l’homme est-il l’image ? Cette idée de l’homme est tout simplement inexacte et absurde ! Elle ne peut qu’éclater un Dieu en plusieurs Dieux. À l’époque où Moïse écrivit la Genèse, c’était après que l’humanité ait été créée à la suite de la création du monde. Tout au début, au commencement du monde, Moïse n’existait pas. Et ce n’est que beaucoup plus tard que Moïse écrit la Bible, alors comment serait-il possible qu’il sût ce que Dieu du ciel dit ? Il n’avait pas la moindre idée de comment Dieu créa le monde. Dans l’Ancien Testament de la Bible, aucune mention n’est faite du Père, du Fils et du Saint-Esprit, mais seulement du seul vrai Dieu, l’Éternel, accomplissant Son œuvre en Israël. Il est différemment appelé suivant les changements d’ères, mais cela ne saurait prouver que chaque nom se rapporte à une personne différente. Si tel était le cas, alors n’y aurait-il pas de nombreuses personnes en Dieu ? Ce qui est écrit dans l’Ancien Testament est l’œuvre de l’Éternel, une étape de l’œuvre de Dieu Lui-même au commencement de l’ère de la Loi. C’était l’œuvre de Dieu, alors qu’Il parlait et la chose était, et alors qu’Il commandait, cela s’accomplissait. En aucun moment l’Éternel n’a dit qu’Il était le Père venu pour accomplir une œuvre, ou n’a-t-Il jamais prophétisé le Fils venant pour racheter l’humanité. Quand ce fut le temps de Jésus, on disait seulement que Dieu s’était fait chair pour racheter toute l’humanité, non pas que c’était le Fils qui était venu. Parce que les ères ne se ressemblent pas et que l’œuvre que Dieu Lui-même réalise diffère aussi, Il se doit d’accomplir Son œuvre dans différents domaines. De cette façon, l’identité qu’Il représente est également différente. L’homme croit que l’Éternel est le Père de Jésus, mais cela n’a pas été reconnu par Jésus, qui a dit : « Entre Nous il n’a jamais été question du Père et du Fils ; Moi et le Père qui est aux cieux, sommes un. Le Père est en Moi et Je suis en le Père ; quand l’homme voit le Fils, il voit le Père très saint ». Cela étant, que ce soit le Père ou le Fils, Ils ne font qu’un seul Esprit, ne sont pas divisés en personnes séparées. Une fois que l’homme tente d’expliquer, les choses se compliquent avec l’idée de personnes distinctes, ainsi que la relation entre le Père, le Fils et l’Esprit. Quand l’homme parle de personnes séparées, cela ne matérialise-t-il pas Dieu ? L’homme arrive même à classer les personnes comme première, deuxième et troisième ; ce ne sont que des conceptions de l’homme, qui ne méritent pas d’être relevées, et sont totalement irréalistes ! Si tu lui demandais : Combien y a-t-il de Dieux ? Il répondrait que Dieu est la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit : le seul vrai Dieu. Si tu demandais encore : « Qui est le Père ? » Il dirait : « Le Père est l’Esprit de Dieu dans le ciel ; Il est le responsable de tous, et est le Maître du ciel. » « Alors l’Éternel est-Il l’Esprit ? » Il dirait : « Oui » ! Si tu lui demandais alors, « Qui est le Fils ? » Il dirait que Jésus est le Fils, bien sûr. « Alors quelle serait l’histoire de Jésus ? D’où était-Il venu ? » Il dirait : « Jésus est né de Marie ayant été conçu du Saint-Esprit. » « Alors Sa substance n’est-elle pas aussi Son Esprit ? Son œuvre n’est-elle pas aussi représentative du Saint-Esprit ? L’Éternel est l’Esprit, et c’est aussi le cas de la substance de Jésus. Maintenant dans les derniers jours, pas besoin de dire que c’est toujours l’Esprit qui est à l’œuvre[b] ; comment pourraient-Ils être des personnes différentes ? N’est-ce pas simplement l’Esprit de Dieu qui accomplit l’œuvre de l’Esprit sous différentes perspectives ? » Ainsi, il n’y a pas de distinction entre les personnes. Jésus a été conçu par le Saint-Esprit, et indubitablement, Son œuvre était précisément celle du Saint-Esprit. Dans la première étape de l’œuvre accomplie par l’Éternel, Il ne s’était jamais fait chair, et n’était jamais apparu à l’homme. Ainsi, l’homme n’a jamais vécu Son apparition. Peu importe Sa grandeur et Sa taille, Il demeurait toujours l’Esprit, Dieu Lui-même qui créa l’homme pour la première fois. C’est-à-dire qu’Il était l’Esprit de Dieu. Quand Il parla à l’homme depuis les nuées, Il était tout simplement un Esprit. Personne n’a connu Son apparition ; ce n’est qu’à l’ère de la Grâce quand l’Esprit de Dieu s’était fait chair et s’était incarné en Judée que l’homme a vu pour la première fois l’image de l’incarnation en tant que Juif. Le sentiment de l’Éternel ne pouvait être perçu. Cependant, Il a été conçu par le Saint-Esprit, c’est-à-dire conçu par l’Esprit de l’Éternel Lui-même, et Jésus était encore né comme incarnation de l’Esprit de Dieu. Ce que l’homme vit d’abord, c’était le Saint-Esprit descendant comme une colombe sur Jésus ; ce n’était pas exclusivement l’Esprit de Jésus, mais plutôt le Saint-Esprit. Alors l’Esprit de Jésus peut-Il être séparé du Saint-Esprit ? Si Jésus est Jésus, le Fils, et le Saint-Esprit est le Saint-Esprit, alors comment pourraient-Ils être un ? L’œuvre n’aurait pas été réalisée dans ces conditions. L’Esprit en Jésus, l’Esprit qui est au ciel et l’Esprit de l’Éternel ne font qu’un. On peut L’appeler le Saint-Esprit, l’Esprit de Dieu, l’Esprit à septuple gloire, et aussi l’Esprit universel. L’Esprit de Dieu seul peut accomplir une telle œuvre immense. Il est capable de créer le monde et de le détruire, en causant une inondation sur la terre, Il peut racheter toute l’humanité, et plus encore, conquérir et détruire toute l’humanité. Cette œuvre est réalisée par Dieu Lui-même et ne peut pas avoir été accomplie par aucune autre personne que Dieu à Sa place. Son Esprit peut être appelé par le nom de l’Éternel et Jésus, ainsi que le Tout-Puissant. Il est le Seigneur, et le Christ. Il peut également devenir le Fils de l’homme. Il est dans les cieux et aussi sur la terre ; Il est au-dessus des univers et parmi la multitude. Il est le seul Maître des cieux et de la terre ! Depuis le temps de la création jusqu’à maintenant, cette œuvre a été réalisée par l’Esprit de Dieu Lui-même. Que ce soit l’œuvre dans les cieux ou dans la chair, tout est accompli par Son propre Esprit. Toutes les créatures, que ce soit dans le ciel ou sur la terre, sont dans Sa toute-puissante paume de main ; tout ceci est l’œuvre de Dieu Lui-même et ne peut être accompli par personne d’autre que Lui. Dans les cieux, Il est l’Esprit, mais aussi Dieu Lui-même ; parmi les hommes, Il est chair mais reste Dieu Lui-même. Bien qu’Il puisse être appelé par des centaines de milliers de noms, Il est toujours Lui-même, et toute l’œuvre[c] est l’expression directe de Son Esprit. La rédemption de toute l’humanité par Sa crucifixion a été l’œuvre directe de Son Esprit, de même que la proclamation à toutes les nations et à toutes les terres durant les derniers jours. En tout temps, Dieu peut seulement être appelé le Tout-Puissant et le vrai Dieu, le Dieu tout-en-tout. Les personnes distinctes n’existent pas, encore moins cette idée du Père, du Fils et du Saint-Esprit ! Il n’y a qu’un seul Dieu au ciel et sur terre !

Le plan de gestion de Dieu s’étend sur six mille ans et est divisé en trois ères qui se caractérisent par des différences contenues dans Son œuvre : la première est l’ère de la Loi de l’Ancien Testament ; la deuxième est l’ère de la Grâce ; et la troisième est celle qui appartient aux derniers jours — l’ère du Règne. Dans chaque ère, une identité différente est représentée. Ceci est dû seulement à cause de la différence dans l’œuvre, c’est-à-dire des exigences de l’œuvre. La première étape de l’œuvre a été réalisée en Israël, et la deuxième étape de l’achèvement de l’œuvre de rédemption a été réalisée en Judée. Pour l’œuvre de rédemption, Jésus est né de la conception par le Saint-Esprit et comme le Fils unique. Tout cela était dû aux exigences de l’œuvre. Dans les derniers jours, Dieu veut étendre Son œuvre dans les nations païennes et conquérir le peuple, afin que Son nom soit grand parmi eux. Il veut guider l’homme à comprendre tous les bons chemins de la vie humaine, ainsi que toute la vérité et le mode de vie. Tout ce travail est réalisé par un seul Esprit. Bien qu’Il puisse le faire sous différents angles, la nature et les principes de l’œuvre restent les mêmes. Dès lors que tu observes les principes et la nature de l’œuvre qu’Ils ont réalisée, alors tu sauras que tout a été ainsi fait de la main d’un seul Esprit. Certains diront encore : le Père c’est le Père ; le Fils c’est le Fils ; le Saint-Esprit c’est le Saint-Esprit, et à la fin, Ils formeront un. Alors comment devrais-tu faire pour qu’Ils soient un ? Comment le Père et le Saint-Esprit peuvent-Ils devenir un ? S’Ils étaient deux en nature, alors peu importe la façon dont Ils sont mis ensemble, ne seraient-Ils pas restés deux parties ? Quand tu dis faire d’eux un, n’est-ce pas mettre ensemble deux parties séparées pour en constituer une entière ? Mais n’étaient-elles pas deux parties avant d’être une partie entière ? Chaque Esprit a une substance distincte, et deux Esprits ne peuvent pas se muer en un. L’Esprit n’est pas un objet matériel et est différent de toute autre chose qui relève du monde matériel. Comme les hommes le voient, le Père est un Esprit, le Fils un autre, et le Saint-Esprit encore un autre, alors les trois Esprits se mélangent comme trois verres d’eau dans un seul. N’est-ce pas que les trois en ont fait un ? Ceci est une explication erronée ! N’est-ce pas là éclater Dieu ? Comment le Père, le Fils et le Saint-Esprit peuvent-Ils devenir un ? Ne sont-Ils pas trois parties dont chacune a une différente nature ? Il y en a encore qui disent, Dieu n’a-t-Il pas expressément dit que Jésus était Son Fils bien aimé ? « Jésus est le Fils bien aimé de Dieu, en qui Il a mis toute Son affection » c’était certainement une déclaration de Dieu Lui-même. C’était Dieu qui témoignait de Lui-même, mais simplement d’une perspective différente, celle de l’Esprit dans les cieux témoignant de Sa propre incarnation. Jésus est Sa propre incarnation, non pas Son Fils au ciel. Le comprends-tu ? Les paroles de Jésus : « Le Père est en Moi et Je suis dans le Père », n’indiquent-elles pas qu’Ils sont un seul Esprit ? Et n’est-ce pas en raison de l’incarnation qu’Ils furent séparés entre le ciel et la terre ? En réalité, Ils sont encore un ; quoi qu’il arrive, c’est simplement Dieu qui se rend témoignage à Lui-même. En raison du changement d’ère, des exigences de l’œuvre et des différentes étapes de Son plan de gestion, le nom par lequel l’homme L’appelle est également différent. Quand Il est venu pour accomplir la première étape de l’œuvre, Il ne pouvait être appelé que l’Éternel, le berger des Israélites. Dans la deuxième étape, le Dieu incarné ne pouvait être appelé que Seigneur, et Christ. Mais à cette époque, l’Esprit dans le ciel déclara seulement qu’Il était le Fils bien-aimé de Dieu, et ne mentionna nullement qu’Il était le Fils unique de Dieu. Ceci n’a pas eu lieu. Comment Dieu peut-Il avoir un enfant unique ? Dieu ne serait-Il alors pas devenu un homme ? Parce qu’Il était l’incarnation, Il était appelé le Fils bien-aimé de Dieu, et, de là, est née la relation entre le Père et le Fils. C’était simplement à cause de la séparation entre le ciel et la terre. Jésus priait sous l’angle de chair. Puisqu’Il s’était vêtu d’une chair d’une humanité normale, c’est sous l’angle de chair qu’Il dit : Mon apparence extérieure est celle d’un être créé. Depuis que Je me suis vêtu d’une chair pour venir sur cette terre, Je suis très éloigné du ciel. Pour cette raison, Il ne pouvait que prier Dieu le Père sous un angle de chair. C’était Son devoir, et ce dont l’Esprit de Dieu incarné devrait être doté. On ne peut pas dire qu’Il n’est pas Dieu simplement parce qu’Il prie le Père sous l’angle de chair. Bien qu’Il soit appelé le Fils bien-aimé de Dieu, Il est encore Dieu Lui-même, car Il n’est que l’incarnation de l’Esprit, et Sa substance c’est encore l’Esprit. Tel que les hommes le perçoivent, ils se demandent pourquoi Il prie s’Il est Dieu Lui-même. C’est parce qu’Il est le Dieu incarné, Dieu vivant dans la chair, et non l’Esprit dans le ciel. Tel que les hommes le perçoivent, le Père, le Fils, et le Saint-Esprit sont tous Dieu. Seuls les trois, tous constitués en un, peuvent être considérés comme le seul vrai Dieu, et, de cette façon, Sa puissance est exceptionnellement grande. Il y en a encore qui disent que c’est seulement de cette manière qu’Il est l’Esprit à septuple gloire. Quand le Fils priait après Sa venue, c’est l’Esprit qu’Il priait. En réalité, Il priait en tant qu’un être créé. Car la chair n’est pas entière, et Il n’était pas entier et avait beaucoup de faiblesses quand Il s’était fait chair. C’est ainsi qu’Il fut plus troublé en accomplissant Son œuvre dans la chair. C’est pourquoi Il pria Dieu le Père trois fois avant Sa crucifixion, ainsi que plusieurs fois avant même cette étape. Il pria parmi Ses disciples ; Il pria seul sur une montagne ; Il pria à bord du bateau de pêche ; Il pria parmi une multitude de gens ; Il pria en rompant le pain ; et Il pria en bénissant les autres. Pourquoi l’a-t-Il fait ? C’est l’Esprit qu’Il priait ; Il priait l’Esprit, Dieu dans le ciel, sous un angle de chair. Par conséquent, du point de vue de l’homme, Jésus est devenu le Fils dans cette étape de travail. Toutefois, au cours de cette étape, Il ne prie pas. Pourquoi en est-il ainsi ? C’est parce que ce qu’Il produit c’est l’œuvre de la parole, et le jugement et le châtiment de la parole. Il n’a pas besoin de prières, car Son ministère consiste à parler. Il n’est pas mis sur la croix, et Il n’est pas livré par l’homme à ceux qui sont au pouvoir. Il accomplit simplement Son œuvre et tout est réglé. À l’époque où Jésus priait, Il était en train de prier Dieu le Père pour la descente du royaume des cieux, pour que la volonté du Père soit faite et pour l’œuvre à venir. À ce stade, le royaume des cieux était déjà descendu, a-t-Il donc encore besoin de prier ? Son travail consiste à conduire l’ère à Son terme, et il n’y a pas de nouvelle ère, est-il donc nécessaire de prier pour la prochaine étape ? Je crains que non !

Il y a trop de contradictions dans les explications de l’homme. En effet, ce sont toutes des idées de l’homme ; sans autre analyse, vous croiriez tous qu’elles sont fondées. Ne savez-vous pas que cette idée de considérer Dieu comme une Trinité n’est que dans la conception de l’homme ? Aucune connaissance de l’homme n’est complète et approfondie. Elle comporte toujours des impuretés, et l’homme a trop d’idées ; cela montre qu’un être créé ne peut tout simplement pas expliquer l’œuvre de Dieu. Il y en a trop dans l’esprit de l’homme, toutes issues de la logique et de la pensée, qui sont contraires à la vérité. Ta logique peut-elle complètement disséquer l’œuvre de Dieu ? Peux-tu avoir un aperçu de toute l’œuvre de l’Éternel ? Est-ce toi en tant qu’homme qui peux y voir clair, ou est-ce Dieu Lui-même qui est capable de voir d’éternité en éternité ? Est-ce toi qui peux voir depuis toute une éternité passée à une éternité à venir, ou est-ce Dieu qui peut le faire ? Que dis-tu ? Quel mérite as-tu d’expliquer Dieu ? Sur quelle base se fonde ton explication ? Es-tu Dieu ? Les cieux et la terre, et toutes les choses en elle ont été créés par Dieu Lui-même. Ce n’est pas toi qui les as créés, alors pourquoi donner des explications erronées ? Maintenant, continues-tu à croire à la Trinité ? Ne penses-tu pas que ce soit trop pénible de cette façon ? Il serait préférable pour toi de croire en un seul Dieu, mais pas en trois. Il est préférable d’être léger, parce que « le fardeau du Seigneur est léger. »

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Notes de bas de page :

[a] Le texte original se lit comme suit : « c’est-à-dire ».

[b] Le texte original ne mentionne pas « à l’œuvre ».

[c] Le texte original ne mentionne pas « le travail »

Précédent:Paroles classiques sur la Bible

Suivant:Paroles classiques sur le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est

Vous aimerez peut-être également