L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La relation entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et Son nom

1398

2. La relation entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et Son nom

(1) La raison pour laquelle Dieu a pris le nom d’Éternel dans l’ère de la Loi

Versets bibliques pour référence :

« Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération » (Exode 3:15).

Paroles de Dieu concernées :

« Éternel » est le nom que J’ai pris pendant Mon œuvre en Israël, et cela signifie le Dieu des Israélites (le peuple élu de Dieu) qui peut avoir pitié de l’homme, maudire l’homme et guider la vie de l’homme. Cela signifie le Dieu qui possède une grande puissance et est plein de sagesse. […] C’est-à-dire que seul l’Éternel est le Dieu du peuple élu d’Israël, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob, le Dieu de Moïse et le Dieu de tout le peuple d’Israël. Et ainsi dans l’ère actuelle, tous les Israélites, à part la tribu de Judas, adorent l’Éternel. Ils Lui font des sacrifices sur l’autel et Le servent portant des robes de prêtres dans le temple. Ce qu’ils espèrent, c’est la réapparition de l’Éternel. […] Le nom l’Éternel est un nom particulier pour le peuple d’Israël qui a vécu sous la loi. Dans chaque ère et chaque étape d’œuvre, Mon nom n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : chaque nom représente une ère. L’« Éternel » représente l’ère de la Loi, et est honorifique pour le Dieu adoré par le peuple d’Israël.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Durant l’ère de la Loi, l’œuvre consistant à guider les hommes a été faite sous le nom de l’Éternel et la première étape de l’œuvre a été réalisée sur la terre. Le travail de cette étape consistait à construire le temple et l’autel et à utiliser la loi pour guider le peuple d’Israël et pour travailler parmi le peuple. En guidant le peuple d’Israël, Il a lancé une base pour Son œuvre sur terre. De cette base, Il a étendu Son œuvre au-delà d’Israël, c’est-à-dire qu’à partir d’Israël, Il a étendu Son œuvre vers l’extérieur, de sorte que les générations suivantes ont graduellement appris que l’Éternel était Dieu et que c’était l’Éternel qui avait créé les cieux et la terre et toutes choses et que c’était l’Éternel qui avait fait toutes les créatures. Il a étendu Son œuvre à travers le peuple d’Israël et au-delà. La terre d’Israël a été le premier lieu saint de l’œuvre de l’Éternel sur la terre, et c’est dans le pays d’Israël que Dieu est d’abord venu œuvrer sur la terre. C’était l’œuvre de l’ère de la Loi.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Au cours de l’ère de la Loi, l’Éternel a institué de nombreux commandements que Moïse devait transmettre aux Israélites qui l’ont suivi hors d’Égypte. L’Éternel a donné ces commandements aux Israélites, des commandements qui étaient sans rapport avec les Égyptiens, qui étaient destinés à retenir les Israélites et étaient Ses exigences pour eux. Qu’un homme observe le sabbat ou non, qu’il respecte ses parents ou non, qu’il adore des idoles ou non, et ainsi de suite, tels étaient les principes par lesquels un homme était jugé pécheur ou juste. Qu’un homme soit frappé par le feu de l’Éternel ou lapidé à mort, ou qu’il reçoive la bénédiction de l’Éternel était déterminé selon son obéissance à ces commandements. Ceux qui ne respectaient pas le sabbat étaient lapidés à mort. Ces sacrificateurs qui n’observaient pas le sabbat étaient frappés par le feu de l’Éternel. Ceux qui ne manifestaient pas de respect pour leurs parents étaient lapidés à mort. Tout cela a été recommandé par l’Éternel. L’Éternel a établi Ses commandements et Ses lois afin que, pendant qu’Il conduisait leur vie, les gens écoutent et obéissent à Sa parole et ne se rebellent pas contre Lui. Il a utilisé ces lois pour contrôler la race humaine nouvellement née, pour jeter les bases de Son œuvre future. Et ainsi, à cause de l’œuvre que l’Éternel a accomplie, la première ère a été appelée l’ère de la Loi.

Extrait de « L’œuvre à l’ère de la Loi », dans La Parole apparaît dans la chair

Les gens en Israël appelaient tous l’Éternel leur Seigneur. À l’époque, ils le considéraient comme le chef de famille, et tout Israël devint une grande famille où tous les gens adoraient leur Seigneur l’Éternel. L’Esprit de l’Éternel leur apparaissait souvent, Il parlait et faisait entendre Sa voix et utilisait une colonne de nuée et le son pour guider leur vie. En ce temps-là, l’Esprit les dirigeait directement en Israël, parlant et faisant entendre Sa voix aux gens, et ils virent les nuages et entendirent les coups de tonnerre, et de cette façon, Il a guidé leur vie pendant plusieurs milliers d’années. Ainsi, seuls les gens du peuple d’Israël ont toujours adoré l’Éternel.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’Éternel, après la création de l’humanité, ne l’a pas instruite ni guidée, depuis l’époque Adam à celle de Noé. Au contraire, ce n’est qu’après le déluge qui a détruit le monde qu’Il a réellement commencé à guider les Israélites, qui étaient les descendants de Noé, et aussi d’Adam. Son œuvre et Ses déclarations en Israël ont donné une direction à tous les hommes d’Israël alors qu’ils vivaient dans tout le pays d’Israël et, ainsi, ont montré à l’humanité que l’Éternel était non seulement capable de souffler dans l’homme un souffle afin qu’il reçoive de Lui la vie et qu’il s’élève de la poussière, transformé en un être humain créé, mais qu’Il pouvait aussi détruire l’humanité par les flammes, maudire l’humanité et utiliser Sa verge pour gouverner l’humanité. De même, ils ont vu aussi que l’Éternel pouvait guider la vie de l’homme sur terre et parler et travailler dans l’humanité selon les heures du jour et de la nuit. Il a fait l’œuvre seulement pour que Ses créatures puissent savoir que l’homme venait de la poussière qu’Il avait prise et que, en plus, l’homme avait été créé par Lui. En outre, la raison de l’œuvre qu’Il a commencée en Israël était que les autres peuples et nations (qui, en fait, n’étaient pas séparés d’Israël, mais s’étaient détachés des Israélites, étaient pourtant toujours des descendants d’Adam et Eve) puissent recevoir d’Israël l’évangile de l’Éternel, de sorte que toutes les créatures de l’univers pourraient être capables de Le révérer et de Le considérer comme grand.

Extrait de « L’œuvre à l’ère de la Loi », dans La Parole apparaît dans la chair

Le nom de l’Éternel ne peut pas représenter tout le tempérament de Dieu. Qu’Il ait réalisé Son œuvre dans l’ère de la Loi ne prouve pas que Dieu puisse être Dieu seulement sous la garde de la loi. L’Éternel a établi des lois pour les hommes et leur a transmis des commandements, demandant aux hommes de construire le temple et des autels ; l’œuvre qu’Il a faite ne représente que l’ère de la Loi. Cette œuvre qu’Il a faite ne prouve pas que Dieu soit seulement un Dieu qui demande à l’homme d’observer la loi, ou qu’Il soit le Dieu dans le temple ou qu’Il soit le Dieu devant l’autel. Dire cela serait faux. L’œuvre faite selon la loi ne peut représenter qu’une seule ère.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

(2) La raison pour laquelle Dieu a pris le nom de Jésus dans l’ère de la Grâce

Versets bibliques pour référence :

« Un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1:20-21).

« L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin » (Luc 1:30-33).

Paroles de Dieu concernées :

L’ère de la Grâce a commencé avec le nom de Jésus. Quand Jésus a commencé à exercer Son ministère, le Saint-Esprit a commencé à témoigner du nom de Jésus et le nom de l’Éternel n’était plus mentionné ; à la place, le Saint-Esprit a entrepris la nouvelle œuvre principalement sous le nom de Jésus. Le témoignage de ceux qui ont cru en Lui était en faveur de Jésus-Christ et le travail qu’ils ont fait était aussi pour Jésus-Christ. La conclusion de l’ère de la Loi de l’Ancien Testament signifiait que l’œuvre principalement accomplie sous le nom de l’Éternel avait pris fin. Après cela, le nom de Dieu ne fut plus l’Éternel ; à la place, Il fut appelé Jésus, et ensuite le Saint-Esprit commença l’œuvre principalement sous le nom de Jésus.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

« Jésus » est Emmanuel, et cela signifie le sacrifice d’expiation qui est plein d’amour, plein de compassion et qui rachète l’homme. Il a fait l’œuvre de l’ère de la Grâce et représente l’ère de la Grâce, et ne peut représenter qu’une partie du plan de gestion. […] Seul Jésus est le Rédempteur de l’humanité. Il est le sacrifice d’expiation qui a racheté l’humanité du péché. C’est-à-dire que le nom de Jésus est venu de l’ère de la Grâce et existait en raison de l’œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce. Le nom de Jésus existait pour permettre aux gens de l’ère de la Grâce de renaître et d’être sauvés, et c’est un nom particulier pour la rédemption de l’humanité tout entière. Ainsi, le nom de Jésus représente l’œuvre de la rédemption, et désigne l’ère de la Grâce. […] « Jésus » représente l’ère de la Grâce, et est le nom du Dieu de tous ceux qui ont été rachetés pendant l’ère de la Grâce.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Au cours de l’ère de la Grâce, le nom de Dieu était Jésus, ce qui signifie que Dieu était un Dieu qui sauve l’homme et qu’Il était un Dieu compatissant et aimant. Dieu était avec l’homme. Son amour, Sa compassion et Son salut accompagnaient chaque personne. Ce n’est qu’en acceptant le nom et la présence de Jésus que l’homme a été capable de gagner la paix et la joie, de recevoir Sa bénédiction, Ses grandes et nombreuses grâces et Son salut. Par la crucifixion de Jésus, tous ceux qui le suivaient recevaient le salut et étaient pardonnés de leurs péchés.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Jésus est venu, Il a aussi accompli une partie de l’œuvre de Dieu et a prononcé des paroles, mais quelle œuvre principale a-t-Il accomplie ? Il accomplit principalement l’œuvre de la crucifixion. Il a pris la ressemblance de chair du péché pour achever l’œuvre de la crucifixion et racheter toute l’humanité, et c’est pour le péché de toute l’humanité qu’Il a servi de sacrifice d’expiation. C’est l’œuvre principale qu’Il a accomplie. En fin de compte, Il a désigné le chemin de la croix pour guider ceux qui sont venus plus tard. Quand Jésus est venu, c’était avant tout pour accomplir l’œuvre de rédemption. Il a racheté l’humanité tout entière et apporté l’Évangile du royaume des cieux à l’homme, et, en outre, Il a apporté le chemin qui conduit au royaume des cieux. En conséquence, tous ceux qui sont venus après dirent : « Nous devons emprunter le chemin de la croix et nous sacrifier pour la croix ». Bien sûr, au début, Jésus a aussi fait une autre œuvre et prononcé des paroles afin que l’homme se repente et confesse ses péchés. Mais Son ministère était quand même la crucifixion, et les trois ans et demi pendant lesquels Il a prêché la voie étaient en préparation à la crucifixion qui est venue après. Les nombreuses fois que Jésus a prié, c’était aussi pour la crucifixion. La vie d’un homme normal qu’Il a menée et les trente-trois années et demie pendant lesquelles Il a vécu sur la terre avaient principalement le but d’achever le travail de la crucifixion, de Lui donner la force d’entreprendre ce travail. Par conséquent, Dieu Lui a confié le travail de la crucifixion.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quant à l’œuvre de l’ère de la Grâce, Jésus a été le Dieu qui a sauvé l’homme. La grâce, l’amour, la compassion, la persévérance, la patience, l’humilité, la prévenance et la tolérance étaient les composantes de ce qu’Il avait et de ce qu’Il était, et beaucoup de l’œuvre qu’il a faite était pour la rédemption de l’homme. Quant à Son tempérament, c’en était un de compassion et d’amour, et parce qu’Il était compatissant et aimant, Il a dû être cloué sur la croix pour l’homme afin de montrer que Dieu aimait l’homme comme Lui-même, tellement qu’Il S’est sacrifié Lui-même totalement. Satan a dit : « Puisque Tu aimes l’homme, Tu dois l’aimer à l’extrême : Tu dois être cloué sur la croix pour délivrer l’homme de la croix et du péché, et Tu dois T’offrir Toi-même en échange de toute l’humanité. » Satan a fait le pari suivant : « Puisque Tu es un Dieu aimant et compatissant, Tu dois aimer l’homme à l’extrême : Tu dois T’offrir Toi-même jusqu’à la croix. » Jésus a répondu : « Tant que c’est pour l’humanité, alors je suis prêt à Me donner complètement. » Et ensuite, Il s’est étendu sur la croix sans la moindre trace d’égoïsme et a racheté l’humanité entière.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Alors, pendant l’ère de la Grâce, Jésus est venu pour racheter l’ensemble de l’humanité déchue (et pas seulement les Israélites). Il a montré miséricorde et bonté envers l’homme. Le Jésus que l’homme a vu à l’ère de la Grâce était plein de bonté et était toujours aimant envers l’homme, car Il était venu pour sauver l’humanité du péché. Il a été capable de pardonner aux hommes leurs péchés jusqu’à ce que Sa crucifixion rachète complètement l’humanité du péché. Pendant cette période, Dieu est apparu devant l’homme avec miséricorde et bonté ; c’est-à-dire qu’Il est devenu un sacrifice d’expiation pour l’homme et a été crucifié pour les péchés de l’homme afin qu’il soit pardonné pour l’éternité. Il était miséricordieux, compatissant, constant et aimant. Et tous ceux qui ont suivi Jésus à l’ère de la Grâce ont cherché à être constants et aimants en toutes choses. Ils ont souffert pendant longtemps, mais n’ont jamais répliqué même lorsqu’ils étaient battus, maudits ou lapidés.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair

Durant l’ère de la Grâce, Jésus était le nom de Dieu. En d’autres termes, l’œuvre de l’ère de la Grâce a été faite principalement sous le nom de Jésus. Durant l’ère de la Grâce, Dieu était appelé Jésus. Il a entrepris une nouvelle œuvre au-delà de l’Ancien Testament, et Son œuvre a pris fin avec la crucifixion. Cela a été la totalité de Son œuvre.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

(3) La raison pour laquelle Dieu a pris le nom de Dieu Tout-Puissant dans l’ère du Règne

Versets bibliques pour référence :

« L’on t’appellera d’un nom nouveau, Que la bouche de l’Éternel déterminera » (Esaïe 62:2).

« Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:12).

« Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant » (Apocalypse 1:8).

« Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne » (Apocalypse 11:17).

« Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! » (Apocalypse 15:3).

Paroles de Dieu concernées :

Depuis que Dieu Tout-Puissant, le Roi du royaume, est apparu, l’étendue de la gestion de Dieu s’est déployée entièrement partout dans l’univers entier. Non seulement l’apparition de Dieu a été attestée en Chine, mais on a témoigné du nom de Dieu Tout-Puissant dans toutes les nations et tous les pays. Ils clament tous ce saint nom, cherchant à échanger avec Dieu par tous les moyens possibles, saisissant la volonté de Dieu Tout-Puissant et servant en coordination dans l’Église. Le Saint-Esprit travaille de cette manière merveilleuse.

Extrait de « Chapitre 8 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair

Bien que l’Éternel, Jésus et le Messie représentent tous Mon Esprit, ces noms ne désignent que les différentes ères dans Mon plan de gestion et ne Me représentent pas dans Ma totalité. Les noms par lesquels les gens de la terre M’appellent ne peuvent pas définir tout Mon tempérament et tout ce que Je suis. Ce sont simplement des noms différents par lesquels Je suis appelé dans différentes ères. Et ainsi, quand l’ère finale – l’ère des derniers jours – arrive, Mon nom change encore. Je ne dois pas être appelé l’Éternel, ou Jésus, et encore moins le Messie, mais Je dois être appelé le grand Dieu Tout-Puissant Lui-même, et sous ce nom Je mets un terme à toute l’ère. J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur parce qu’ils M’aimaient et Me respectaient. Mais aujourd’hui, Je ne suis pas l’Éternel ou Jésus que les gens connaissaient dans le passé – Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève aux extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament, et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a jamais vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme au cours des derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et le feu ardent, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples, au cours des derniers jours, verront que Je suis le Sauveur revenu, Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité, et J’ai déjà été l’offrande expiatoire pour l’homme, mais dans les derniers jours, Je deviens aussi les flammes du soleil qui brûle toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui expose toutes choses. Telle est Mon œuvre des derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, et que Je suis le Soleil brûlant et la flamme vive. C’est pour que tous M’adorent, le seul vrai Dieu, et pour qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur – Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, la terre et les mers.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront classées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche ses vraies couleurs seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien et l’humanité tout entière sera classée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes. Par conséquent, un tempérament comme celui-là est imprégné de la signification de l’ère, et la révélation et la démonstration de Son tempérament sont manifestées dans l’intérêt de l’œuvre de chaque nouvelle ère. Dieu ne révèle pas Son tempérament arbitrairement et sans signification. En supposant que, en révélant l’issue de l’homme durant les derniers jours, Dieu accorde toujours à l’homme une compassion et un amour intarissables et continue d’aimer l’homme, ne le soumettant pas au juste jugement, mais lui manifestant plutôt de la tolérance, de la patience et de la miséricorde et pardonnant à l’homme ses péchés, quelle que soit leur gravité, sans aucun jugement juste, alors quand est-ce que toute la gestion de Dieu pourra arriver à sa fin ? Quand est-ce qu’un tel tempérament pourra mener les hommes vers la bonne destination de l’humanité ? Prenons comme exemple un juge qui est toujours aimant, bienveillant et doux. Il aime les gens, quels que soient les crimes qu’ils ont commis, et Il est aimant et tolérant avec les gens, quels qu’ils soient. Dans ce cas, quand pourra-t-il rendre un juste verdict ? Pendant les derniers jours, seul un jugement juste peut classer l’homme en fonction de son espèce et amener l’homme dans un nouveau domaine. De cette façon, toute l’ère est menée à sa fin par le juste tempérament de jugement et de châtiment de Dieu.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu devient chair cette fois, Son œuvre consiste à exprimer Son tempérament, principalement à travers le châtiment et le jugement. En utilisant cela comme fondement, Il édifie l’homme avec plus de vérité, révèle plus de méthodes pratiques et réalise ainsi Son objectif de conquérir l’homme et de le sauver de son tempérament corrompu. C’est ce qui sous-tend l’œuvre de Dieu à l’ère du Règne.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Quand le grondement des sept tonnerres se produit, il y a le salut de ceux qui M’aiment, qui Me désirent avec un vrai cœur. Ceux qui M’appartiennent et que J’ai prédestinés et choisis sont tous capables de venir sous Mon nom. Ils peuvent entendre Ma voix qui est l’appel de Dieu. Laissez ceux qui sont aux confins de la terre voir que Je suis juste, Je suis fidèle, Je suis amour, Je suis compassion, Je suis majesté, Je suis un feu dévorant, et finalement Je suis un jugement impitoyable.

Que tous dans le monde voient que Je suis le Dieu Lui-même réel et complet. Tous les hommes sont sincèrement convaincus et aucun n’ose Me résister à nouveau, Me juger ou Me calomnier à nouveau. Sinon, ils subiront immédiatement la malédiction et un désastre leur arrivera. Ils ne feront que pleurer et grincer des dents et ils provoqueront leur propre destruction.

Que tous les peuples le sachent, que ce soit connu aux extrémités de l’univers et que chaque personne le sache : Dieu Tout-Puissant est le seul vrai Dieu. Tous tomberont à genoux l’un après l’autre pour L’adorer et même les enfants qui viennent tout juste d’apprendre à parler invoqueront « Dieu Tout-Puissant » !

Extrait de « Chapitre 35 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair

Il se trouve qu’en cette ère finale, Mon nom sera magnifié parmi les nations païennes, Mes actes seront vus par les païens et ils M’appelleront le Tout-Puissant à cause de Mes actes et Mes paroles pourront se réaliser bientôt. Je ferai savoir à tous les gens que Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, mais aussi le Dieu de toutes les nations des païens, même celles que J’ai maudites. Je laisserai tous les gens voir que Je suis le Dieu de toute la création. C’est Ma plus grande œuvre, le but de Mon plan de travail pour les derniers jours et la seule œuvre qui doit être accomplie dans les derniers jours.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi une œuvre pour sauver l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Contenu connexe