L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Comment Dieu a-t-Il conduit et soutenu l’humanité jusqu’à aujourd’hui ?

113

4. Comment Dieu a-t-Il conduit et soutenu l’humanité jusqu’à aujourd’hui ?

Comment Dieu a-t-Il conduit et soutenu l’humanité jusqu’à aujourd’hui ?

Paroles de Dieu concernées :

L’œuvre de gestion de Dieu a commencé à la création du monde et l’homme est au cœur de cette œuvre. On peut dire que Dieu a créé toutes les choses pour le bien de l’homme. Parce que l’œuvre de Sa gestion s’étend sur des milliers d’années, et ne s’est pas faite en l’espace de seulement quelques minutes ou quelques secondes, ou en un clin d’œil, ou en l’espace d’un ou deux ans, Il a dû créer d’autres choses nécessaires à la survie de l’homme, comme le soleil, la lune, toutes sortes de créatures vivantes, et la nourriture et un environnement vivant pour l’humanité. C’était le début de la gestion de Dieu.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelle œuvre Dieu a-t-Il faite pour répartir les races ? Tout d’abord, Il a préparé l’environnement géographique le plus large, attribuant différentes locations aux gens qui y vivent de génération en génération. Cela est établi. Le lieu de leur survie est établi. Et depuis longtemps, Dieu a déterminé leur vie, ce qu’ils mangent, ce qu’ils boivent et leurs moyens de subsistance. Et quand Dieu était en train de créer tous les êtres, Ses préparations pour les différents types d’hommes étaient différentes : éléments différents du sol, différents climats, différentes plantes et différents environnements géographiques. Les différents lieux ont même différents oiseaux et animaux, les différentes eaux contiennent leurs propres types de poissons particuliers et de produits aquatiques. Même les sortes d’insectes sont déterminées par Dieu. […] Les différences entre ces aspects variés ne peuvent pas être vues ou perçues par les gens, mais quand Dieu a créé tous êtres vivants, Il les a définis et a préparé différents environnements géographiques, des terrains différents, et différentes choses vivantes pour les différentes races. C’est parce que Dieu a créé différents types d’hommes et qu’Il sait ce dont chacun a besoin et ce qu’est le style de vie de chacun.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Quelles sont les conditions de base pour ces différents styles de vie de l’homme ? Leurs environnements ne requièrent-ils pas un minimum d’entretien pour que l’homme survive ? Autrement dit, si les chasseurs perdaient les forêts des montagnes ou les oiseaux et les animaux, ils perdraient leur subsistance. Donc, si les chasseurs perdaient les forêts des montagnes et n’avaient plus les oiseaux et les animaux, s’ils n’avaient plus de source comme leurs moyens de subsistance, alors la direction vers laquelle ce genre d’ethnie se tournerait et l’endroit où ce genre d’hommes iraient seraient une quantité inconnue et ils pourraient même tout simplement disparaître. Et de quoi dépendent les éleveurs ? Ce dont ils sont vraiment le plus dépendants n’est pas leur bétail, mais c’est l’environnement dans lequel leur bétail survit – les prairies. S’il n’y avait pas de prairies, où feraient-ils paître leur bétail ? Que mangeraient les bovins et les moutons ? Sans le bétail, les peuples nomades n’auraient aucun moyen de subsistance. Ils n’en auraient pas. Sans une source de subsistance, où des gens pareils iraient-ils ? La survie permanente deviendrait très difficile ; ils n’auraient pas d’avenir. Sans sources d’eau, les rivières et les lacs s’assécheraient. Tous les poissons qui dépendent de l’eau pour leur vie existeraient-ils encore ? Ces poissons n’existeraient pas. Les gens qui dépendent de l’eau et des poissons pour leur subsistance survivraient-ils ? S’ils n’avaient pas de nourriture, s’ils n’avaient pas leur source de subsistance, ces gens ne pourraient pas continuer à survivre. Autrement dit, leurs moyens de subsistance ou leur survie rencontrent un problème, ces races ne survivent plus, et elles pourraient disparaître, être effacées de la terre. Et si les cultivateurs perdaient leur sol, s’ils ne pouvaient plus planter des choses ni obtenir leur nourriture des plantes variées, quel serait le résultat ? Sans nourriture, les gens ne mourraient-ils pas de faim ? Si les gens mouraient de faim, ce type d’être humain ne serait-il pas effacé ? Donc, tel est le dessein de Dieu dans le maintien d’environnements variés. Dieu n’a qu’un seul but en maintenant des environnements et des écosystèmes variés, en maintenant des différents êtres vivants dans chaque environnement, c’est de soutenir toutes sortes d’hommes, de soutenir les hommes qui vivent dans les différents environnements géographiques.

Si tous les êtres perdaient leurs propres lois, ils n’existeraient plus ; si les lois de tous les êtres étaient perdues, alors les êtres parmi tous les vivants ne seraient pas en mesure de survivre. Les humains également perdraient leurs environnements de survie desquels ils dépendent pour leur survie. Si les humains perdaient tout cela, ils ne pourraient pas continuer à vivre et à se multiplier de génération en génération. Les humains ont survécu jusqu’à présent parce que Dieu a fourni à l’humanité tous les êtres pour la soutenir, pour soutenir l’humanité de différentes manières. C’est seulement parce que Dieu soutient l’humanité de différentes manières que les hommes ont survécu jusqu’à présent, qu’ils ont survécu jusqu’à nos jours.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

L’Éternel a créé l’humanité, ce qui veut dire qu’Il a créé les ancêtres de l’humanité, Ève et Adam, mais qu’Il ne leur a pas décerné plus d’intelligence ou de sagesse. Même s’ils vivaient déjà sur la terre, ils ne comprenaient presque rien. Et donc, l’œuvre de l’Éternel consistant à créer l’humanité était seulement à moitié finie et était loin d’être terminée. Il avait seulement formé un modèle de l’homme à partir de la poussière de la terre et lui avait donné Son souffle, mais Il n’avait pas donné à l’homme la volonté suffisante pour Le révérer. Au commencement, l’homme n’avait pas l’esprit à Le révérer ou à Le craindre. L’homme savait seulement comment écouter Ses paroles, mais ignorait les connaissances de base de la vie sur la terre et les règles appropriées de la vie humaine. Et donc, même si l’Éternel a créé l’homme et la femme et a terminé Son projet de sept jours, Il n’a pas du tout achevé la création de l’homme, car l’homme n’était qu’une coque et manquait de la réalité d’être humain. L’homme savait seulement que c’était l’Éternel qui avait créé l’humanité, mais il n’avait pas la moindre idée de la façon d’observer les paroles et les lois de l’Éternel. Et donc, après que l’humanité est venue à l’existence, l’œuvre de l’Éternel était loin d’être terminée. Il devait encore entièrement guider l’humanité pour qu’elle se présente devant Lui afin qu’elle puisse être capable de vivre sur la terre et de Le révérer, et qu’elle puisse être capable, suivant Sa direction, d’entrer sur le bon chemin d’une vie humaine normale sur la terre. De cette façon seulement l’œuvre qui avait été principalement réalisée sous le nom de l’Éternel a-t-elle été achevée ; c’est-à-dire que de cette façon seulement l’œuvre de la création du monde par l’Éternel a été conclue. Et donc, puisqu’Il avait créé l’humanité, Il devait guider la vie de l’humanité sur la terre pendant plusieurs milliers d’années, afin que l’humanité puisse respecter Ses décrets et Ses lois et de participer à toutes les activités d’une vie humaine normale sur la terre. Alors seulement l’œuvre de l’Éternel a-t-elle été entièrement complète.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Après l’œuvre de l’Éternel à l’ère de la Loi, Dieu a commencé Sa nouvelle œuvre de la deuxième étape : assumant la chair – étant incarné en tant qu’homme pendant dix, vingt ans – parlant et réalisant Son œuvre parmi les croyants. Pourtant, sans exception, personne ne savait, et seul un petit nombre de personnes a reconnu qu’Il était Dieu fait chair après que le Seigneur Jésus a été cloué sur la croix et est ressuscité. […] Dès que la seconde étape de l’œuvre de Dieu fut achevée – après la crucifixion –, l’œuvre de Dieu consistant à libérer l’homme du péché (c’est-à-dire, récupérer l’homme des mains de Satan) a été accomplie. Ainsi, à partir de ce moment-là, l’humanité n’avait qu’à accepter le Seigneur Jésus comme étant le Sauveur pour que ses péchés soient pardonnés. Concrètement, les péchés de l’homme n’étaient plus une barrière pour atteindre le salut et se présenter devant Dieu et n’étaient plus le levier utilisé par Satan pour accuser l’homme. C’est parce que Dieu Lui-même avait accompli une œuvre réelle, était devenu à l’image de la chair pécheresse et en était un avant-goût, et Dieu Lui-même était le sacrifice d’expiation. De cette manière, l’homme est descendu de la croix, étant ainsi racheté et sauvé grâce à la chair de Dieu, la ressemblance de cette chair pécheresse. Et ainsi, après être resté captif de Satan, l’homme s’est rapproché de l’acceptation du salut devant Dieu. Bien sûr, cette étape de l’œuvre était la gestion de Dieu qui était un premier pas de l’ère de la Loi et à un niveau plus profond que l’ère de la Loi.

[…]

Et ensuite est venue l’ère du Règne, qui est une étape plus concrète de l’œuvre et, cependant, est aussi pour l’homme la plus difficile à accepter. C’est parce que plus l’homme se rapproche de Dieu, plus la verge de Dieu s’approche de l’homme et plus le visage de Dieu apparaît nettement devant l’homme. Après la rédemption de l’humanité, l’homme réintègre officiellement la famille de Dieu. L’homme a pensé que le moment des réjouissances était maintenant arrivé, pourtant il doit directement faire face à l’assaut de Dieu, un assaut tel que personne n’aurait imaginé : il s’avère que c’est un baptême que le peuple de Dieu doit « apprécier ». Devant un tel traitement, les gens n’ont d’autre choix que de s’arrêter et de penser en eux-mêmes : je suis l’agneau, égaré depuis de nombreuses années, pour qui Dieu a dépensé tant pour me racheter, alors pourquoi Dieu me traite-t-Il de la sorte ? Est-ce une façon pour Dieu de se moquer de moi et de m’exposer ?… Après que des années se sont écoulées, l’homme s’est endurci, ayant connu les souffrances de l’épurement et du châtiment. Bien que l’homme ait perdu la « gloire » et le « charme » des temps passés, il a réussi inconsciemment à comprendre la vérité d’être un homme, et a réussi à apprécier les années que Dieu a consacrées à sauver l’humanité. L’homme commence petit à petit à haïr sa propre barbarie. Il commence à détester son degré de sauvagerie, et tous les malentendus envers Dieu, et les demandes déraisonnables qu’il Lui a formulées. Le temps ne peut pas être inversé ; les événements passés deviennent de regrettables souvenirs pour l’homme, et les paroles et l’amour de Dieu deviennent la force motrice dans la nouvelle vie de l’homme. Les blessures de l’homme se cicatrisent de jour en jour, ses forces reviennent, et il se lève et regarde le visage du Tout-Puissant… seulement pour découvrir qu’Il a toujours été à mes côtés, et que Son sourire et Sa belle expression sont encore si émouvants. Dans Son cœur, Il reste toujours soucieux de l’humanité qu’Il a créée, et Ses mains sont toujours aussi chaudes et puissantes qu’au commencement. C’est comme si l’homme retournait au jardin d’Éden, pourtant, cette fois-ci, l’homme ne se soumet plus aux tentations du serpent, ne se détourne plus de la face de l’Éternel. L’homme s’agenouille devant Dieu, lève les yeux vers le visage souriant de Dieu et offre son sacrifice le plus précieux. Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu !

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Depuis que la gestion de Dieu existe, Dieu s’est toujours entièrement consacré à la réalisation de Son œuvre. Bien qu’Il voile Sa personne aux gens, Il a toujours été aux côtés d’eux, les perfectionnant, exprimant Son tempérament, guidant toute l’humanité par Son essence, et perfectionnant chaque personne grâce à Sa puissance, Sa sagesse et Son autorité, faisant ainsi paraître l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce, et maintenant, l’ère du Règne. Bien que Dieu cache Sa personne à l’homme, Son tempérament, Son être, Ses possessions et Sa volonté envers l’humanité sont révélés à l’homme sans réserve afin que l’homme les voie et en fasse l’expérience. En d’autres termes, bien que les êtres humains ne puissent pas voir ou toucher Dieu, le tempérament et l’essence de Dieu avec lesquels l’humanité a été en contact sont absolument des expressions de Dieu Lui-même. Cela n’est-il pas vrai ? Peu importe la méthode ou l’angle d’approche que Dieu emprunte pour faire Son œuvre, Il présente toujours Sa véritable identité aux gens, faisant ce qu’Il est censé faire et disant ce qu’Il est censé dire. Peu importe la position à partir de laquelle Dieu parle – Il pourrait être dans le troisième ciel, ou dans la chair, ou même être une personne ordinaire – Il parle toujours à l’homme avec tout Son cœur et tout Son esprit, sans aucune tromperie ou dissimulation. Quand Il réalise Son œuvre, Dieu exprime Sa parole et Son tempérament, Il exprime ce qu’Il a et est sans aucune réserve. Il guide l’humanité par Sa vie, Son être et Ses possessions.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu commence à travailler sur quelqu’un, quand Il a choisi quelqu’un, Il ne le proclame à personne, Il ne le proclame pas à Satan non plus, et encore moins ne pose aucun grand geste. Simplement, Il fait tranquillement, tout naturellement ce qui est nécessaire. D’abord, Il choisit une famille pour toi ; quel est le passé de la famille, qui sont tes parents, qui sont tes ancêtres – tout cela avait déjà été décidé par Dieu. En d’autres termes, ces décisions, Il ne les a pas prises sur un coup de tête, mais c’était plutôt une œuvre commencée depuis longtemps déjà. Une fois que Dieu a choisi une famille pour toi, Il choisit aussi la date à laquelle tu vas naître. À présent, Dieu observe alors que tu nais en pleurant dans le monde, observe ta naissance, observe alors que tu prononces tes premiers mots, observe alors que tu trébuches et titubes en faisant tes premiers pas, apprenant à marcher. D’abord, tu fais un premier pas et puis tu en fais un autre… maintenant tu peux courir, maintenant tu peux sauter, maintenant tu peux parler, maintenant tu peux exprimer tes sentiments. Au fur et à mesure que l’homme grandit, le regard de Satan est fixé sur chacun d’eux, comme un tigre observant sa proie. Mais en accomplissant Son œuvre, Dieu n’a jamais connu de limitations des hommes, d’événements ou de choses, d’espace ou de temps ; Il fait ce qu’Il devrait faire et fait ce qu’Il doit faire. Dans le processus de la croissance, tu peux rencontrer beaucoup de choses qui ne sont pas à ton goût, faire face à des maladies et des frustrations. Mais pendant que tu marches sur cette voie, ta vie et ton avenir sont sous la protection unique de Dieu. Dieu te donne une garantie authentique qui durera toute ta vie, car Il est juste à côté de toi, te gardant et prenant soin de toi. Sans te rendre compte de cela, tu grandis. Tu commences à entrer en contact avec de nouvelles choses et commences à connaitre ce monde et cette humanité. Tout est frais et nouveau pour toi. Tu aimes faire ce qui te plaît. Tu vis dans ta propre humanité, tu vis dans ton propre espace de vie et n’as pas la moindre notion de l’existence de Dieu. Mais Dieu veille sur toi à chaque étape du chemin au fur et à mesure que tu grandis, Il t’observe au fur et à mesure que tu fais des progrès en avant. Même quand tu es en train d’acquérir des connaissances ou d’étudier la science, Dieu ne t’a jamais quitté à une seule étape. Tu es exactement comme les autres personnes en ce que, en apprenant à connaitre et à entrer en contact avec le monde, tu t’es fixé tes propres idéaux, tu as tes propres passe-temps, tes propres intérêts, et tu as aussi de grandes ambitions. Tu réfléchis souvent à ton avenir, en tentant de deviner souvent ce à quoi ton avenir pourrait ressembler. Mais peu importe ce qui arrive tout au long de ce processus, Dieu voit tout clairement. Peut-être toi-même as-tu oublié ton propre passé, mais pour Dieu, il n’y a personne qui puisse te comprendre mieux que Lui. Tu vis sous l’œil de Dieu, grandissant, vieillissant. […] Depuis l’instant où tu es né jusqu’à maintenant, Dieu a accompli beaucoup de travail en toi, mais Il ne te donne pas un compte rendu détaillé de tout ce qu’Il a fait. Dieu ne t’a pas permis de le savoir et Il ne te l’a pas dit. Cependant, pour l’homme, tout ce qu’Il fait est important. Pour Dieu, c’est quelque chose qu’Il doit faire. Dans Son cœur, il y a quelque chose d’important qu’Il a besoin de faire qui dépasse de loin toutes ces choses. C’est-à-dire, depuis que l’homme est né jusqu’à maintenant, Dieu doit assurer leur sécurité. Après avoir entendu ces paroles, vous pouvez avoir le sentiment de ne pas parfaitement comprendre, disant : « Cette sécurité est-elle si importante ? » Alors, quelle est la signification littérale de « sécurité » ? Peut-être le comprenez-vous comme étant la paix ou peut-être le comprenez-vous comme ne jamais vivre de catastrophes ou de calamités, comme vivre bien, vivre une vie normale. Mais dans vos cœurs, vous devez savoir que ce n’est pas aussi simple. Alors, quelle est donc cette chose dont J’ai parlé, que Dieu doit faire ? Qu’est-ce que la sécurité veut dire pour Dieu ? Est-ce vraiment une garantie pour votre sécurité ? Non. Alors que fait Dieu ? Cette sécurité veut dire que tu ne dois pas être dévoré par Satan. Est-ce important ? Tu n’es pas dévoré par Satan, alors cela relève-t-il de ta sécurité ou pas ? Cela concerne ta sécurité personnelle et il n’y aura rien de plus important. Une fois que tu auras été dévoré par Satan, ni ton âme ni ta chair, rien de tout cela n’appartient plus à Dieu. Dieu ne pourra plus te sauver. Dieu abandonne de telles âmes et abandonne de telles personnes. Alors, Je dis que la chose la plus importante que Dieu doit faire c’est de garantir ta sécurité, de garantir que tu ne seras pas dévoré par Satan. C’est très important, n’est-ce pas ? Alors pourquoi ne pouvez-vous répondre ? Il semble que vous ne pouvez ressentir la grande bonté de Dieu !

Dieu fait beaucoup plus que garantir la sécurité des gens, en garantissant qu’ils ne soient pas dévorés par Satan ; Il abat également beaucoup de travail de préparation pour choisir l’homme et le sauver. Premièrement, quel type de caractère as-tu, dans quel type de famille vas-tu naître, qui sont tes parents, combien de frères et sœurs as-tu, quels sont la situation familiale et économique et l’état de la famille dans laquelle tu es né, tout a été soigneusement programmé pour toi par Dieu. […] De l’extérieur, il semble que Dieu n’a rien fait d’extraordinaire pour l’homme ; Il fait tout secrètement, humblement et en silence. Mais en fait, tout ce que Dieu fait est pour poser les fondations de ton salut, préparer le chemin à suivre et créer toutes les conditions nécessaires pour ton salut. Aussitôt, à un moment précis de la vie de chacun, Dieu les ramène devant Lui – quand vient le temps pour que tu entendes la voix de Dieu, c’est à ce moment que tu viens devant Lui. Au moment où cela se produit, certaines personnes sont déjà elles-mêmes devenues des parents, tandis que d’autres sont juste l’enfant de quelqu’un d’autre. En d’autres termes, certaines personnes se sont mariées et ont eu des enfants alors que d’autres sont toujours célibataires, n’ayant pas encore fondé leur famille. Mais indépendamment de la situation des gens, Dieu a déjà fixé le moment où tu seras choisi et quand Son évangile et Ses paroles t’atteindront. Dieu a arrêté les circonstances, décidé d’une certaine personne ou d’un certain contexte à travers lesquels l’évangile te sera annoncé, afin que tu puisses entendre les paroles de Dieu. Dieu a déjà préparé pour toi toutes les conditions nécessaires pour que, sans le savoir, tu viennes devant Lui et retournes dans la famille de Dieu. Tu suis aussi Dieu sans le savoir et fais partie de Son œuvre progressive, suivant la façon d’œuvrer de Dieu qu’Il a, étape par étape, préparée pour toi. […] Il y a différentes raisons pour croire et différentes méthodes de croire, mais quelle que soit la raison qui t’amène à croire en Lui, tout cela est en réalité arrangé et guidé par Dieu. En premier, Dieu emploie diverses méthodes pour te choisir et t’amener dans Sa famille. C’est la grâce que Dieu accorde à chacun.

Maintenant, avec l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, Il ne se contente plus d’accorder de la grâce et des bénédictions à l’homme, comme Il l’a fait au commencement et Il n’amadoue pas non plus les hommes à continuer. Au cours de cette phase de l’œuvre, qu’est-ce que l’homme a vu parmi tous les aspects de l’œuvre de Dieu qu’il a expérimentés ? Il a vu l’amour de Dieu et le jugement et le châtiment de Dieu. À ce moment, Dieu édifie, soutient, illumine et guide l’homme, afin qu’il parvienne progressivement à connaitre Ses intentions, connaitre les paroles qu’Il prononce et la vérité qu’Il donne à l’homme. Quand l’homme est faible, quand il est découragé, quand leur situation semble sans issue, Dieu utilisera Ses paroles pour le consoler, le conseiller et l’encourager, afin que l’homme de petite stature puisse progressivement trouver sa force, grandir en positivité et être disposé à coopérer avec Dieu. Mais lorsque l’homme désobéit à Dieu ou Lui résiste, ou qu’il expose sa corruption, Dieu sera sans pitié à le châtier et le discipliner. Pour la folie, l’ignorance, la faiblesse et l’immaturité de l’homme, Dieu fera montre de tolérance et de patience. De cette façon, à travers tout le travail que Dieu fait pour l’homme, peu à peu, l’homme mûrit, grandit, vient à connaitre les intentions de Dieu, connaitre quelques vérités, connaitre quelles sont les choses positives et les choses négatives, connaitre ce qu’est le mal et ce qu’est l’obscurité. Dieu ne châtie pas et ne discipline pas toujours l’homme, de même qu’Il ne se montre pas toujours tolérant et patient envers l’homme. Il donne plutôt à chacun de différentes façons, à l’étape correspondante et selon sa stature et son calibre. Il fait beaucoup de choses pour l’homme à un coût élevé ; l’homme ne perçoit rien de ces efforts ou de ces choses que Dieu fait, mais tout ce qu’Il fait est en réalité accompli en chaque personne. L’amour de Dieu est réel : par la grâce de Dieu l’homme évite désastre après désastre, tandis que Dieu ne cesse de faire montre de Sa tolérance de la faiblesse de l’homme. Le jugement et le châtiment de Dieu font que peu à peu les gens arrivent à connaitre la corruption de l’humanité et son essence satanique. Ce que Dieu offre, Son éclairage à l’homme et Sa direction, tout cela permet à l’humanité de connaitre de plus en plus l’essence de la vérité et de savoir davantage ce dont les gens ont besoin, quelle route ils doivent emprunter, leur raison de vivre, la valeur et le sens de leurs vies, et comment cheminer sur la route qu’ils leur restent à parcourir. Toutes ces choses que Dieu réalise ne peuvent être séparées de Son unique but originel. Quel est donc ce but ? Pourquoi Dieu utilise-t-Il ces façons pour réaliser Son œuvre sur l’homme ? Quel résultat veut-Il obtenir ? En d’autres termes, que veut-Il voir en l’homme et obtenir d’eux ? Ce que Dieu veut voir, c’est que le cœur de l’homme puisse être ranimé. Ces façons qu’Il utilise pour travailler en l’homme visent à éveiller sans cesse le cœur de l’homme, éveiller l’esprit de l’homme, faire en sorte que l’homme sache d’où il est venu, qui le guide, le soutient, lui donne, et qui a permis à l’homme de vivre jusqu’à cet instant ; elles consistent à faire savoir à l’homme qui est le Créateur, qui il devrait adorer, quel type de route il doit emprunter, et de quelle manière l’homme devrait se présenter devant Dieu ; elles sont utilisées pour réanimer progressivement le cœur de l’homme, pour que l’homme connaisse ainsi le cœur de Dieu, comprenne le cœur de Dieu et réalise l’intérêt et la pensée formidables qui justifient Son œuvre salvatrice pour l’homme. Quand le cœur de l’homme est réanimé, il ne souhaite plus vivre dans un tempérament corrompu et dégénéré, mais cherche plutôt la vérité dans la satisfaction de Dieu. Quand le cœur de l’homme a été réveillé, il est alors en mesure de rompre de façon décisive avec Satan, de ne plus être nui par Satan, de ne plus être contrôlé ou trompé par lui. Au contraire, l’homme peut de façon positive coopérer à l’œuvre de Dieu et dans Ses paroles pour satisfaire le cœur de Dieu, arrivant par là même à craindre Dieu et à s’éloigner du mal. C’est l’objectif initial de l’œuvre de Dieu.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

Plusieurs milliers d’années ont passé et l’humanité jouit toujours de la lumière et de l’air accordés par Dieu, respire toujours le souffle expiré par Dieu Lui-même, jouit toujours des fleurs, des oiseaux, des poissons et des insectes créés par Dieu et jouit de toutes les choses fournies par Dieu ; le jour et la nuit se suivent continuellement ; les quatre saisons alternent comme d’habitude ; les oies qui volent dans le ciel partent cet hiver et reviennent encore au printemps suivant ; les poissons dans l’eau ne quittent jamais les rivières et les lacs, leur habitat ; les cigales sur la terre chantent à cœur joie pendant les jours d’été ; les grillons dans l’herbe fredonnent doucement au rythme du vent pendant l’automne ; les oies se rassemblent en volées, tandis que les aigles restent solitaires ; dans leur fierté, les lions se nourrissent de la chasse ; les élans ne s’éloignent pas de l’herbe et des fleurs… Chaque sorte de créature vivante parmi toutes choses part et revient et ensuite repart, un million de changements se produisant en un clin d’œil, mais ce qui ne change pas, ce sont leur instinct et les lois de la survie. Elles vivent de l’approvisionnement et de la nourriture de Dieu, et personne ne peut changer leur instinct, et personne ne peut perturber leurs règles de survie. Bien que l’homme qui vit parmi toutes choses ait été corrompu et trompé par Satan, il ne peut toujours pas renoncer à l’eau créée par Dieu, à l’air créé par Dieu et à toutes choses créées par Dieu, et l’homme vit et prospère toujours dans cet espace créé par Dieu. Les instincts de l’humanité n’ont pas changé. L’homme compte encore sur ses yeux pour voir, sur ses oreilles pour entendre, sur son cerveau pour penser, sur son cœur pour comprendre, sur ses jambes et ses pieds pour marcher, sur ses mains pour travailler, etc. ; tous les instincts que Dieu a accordés à l’homme pour qu’il puisse accepter le soutien de Dieu restent inchangés, les facultés par lesquelles l’homme coopère avec Dieu n’ont pas changé, la faculté de l’homme d’accomplir le devoir d’un être créé n’a pas changé, les besoins spirituels de l’humanité n’ont pas changé, le désir de l’humanité de trouver ses origines n’a pas changé, l’aspiration de l’humanité à être sauvée par le Créateur n’a pas changé. Telles sont les circonstances actuelles de l’humanité qui vit sous l’autorité de Dieu et qui a enduré la destruction sanglante suscitée par Satan. Bien que l’humanité ait été soumise à l’oppression de Satan et ne soit plus Adam et Ève du début de la création, soit plutôt remplie de choses qui sont antagonistes à Dieu, comme la connaissance, l’imagination, les notions, etc., soit remplie d’un tempérament satanique corrompu, aux yeux de Dieu, l’humanité est toujours la même humanité qu’Il a créée. L’humanité est toujours gouvernée et orchestrée par Dieu et vit toujours dans le cours établi par Dieu et ainsi, aux yeux de Dieu, l’humanité qui a été corrompue par Satan est simplement couverte de crasse, avec un ventre grondant, avec des réactions qui sont un peu lentes, une mémoire qui n’est pas aussi bonne qu’elle l’était et d’un âge un peu plus avancé, mais toutes les fonctions et tous les instincts de l’homme sont complètement intacts. C’est l’humanité que Dieu a l’intention de sauver. Cette humanité n’a qu’à entendre l’appel du Créateur et entendre la voix du Créateur, et elle se lèvera et se précipitera pour localiser la source de cette voix. Cette humanité n’a qu’à voir la figure du Créateur, et elle deviendra insouciante de tout le reste et abandonnera tout pour se consacrer à Dieu, et même donner sa vie pour Lui. Quand le cœur de l’humanité comprendra les paroles sincères du Créateur, l’humanité rejettera Satan et se rangera du côté du Créateur ; quand l’humanité aura complètement lavé la saleté de son corps et aura de nouveau reçu le soutien et la nourriture du Créateur, alors la mémoire de l’humanité sera restaurée et, à ce moment-là, l’humanité sera vraiment retournée sous la domination du Créateur.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair

Contenu connexe