Chapitre 95

Les gens imaginent que tout est extrêmement simple, alors qu’en fait ce n’est pas le cas. Toute chose contient des mystères cachés ainsi que Ma sagesse et Mes arrangements. J’arrange tous les détails et aucun n’est négligé. Le jugement du grand jour survient à tous ceux qui ne M’aiment pas sincèrement (rappelez-vous, le jugement du grand jour vise chaque personne qui reçoit ce nom) et les fait pleurer et grincer des dents. Ce bruit de gémissement vient de l’Hadès et de l’enfer ; ce ne sont pas les gens qui pleurent, mais les démons. C’est Mon jugement qui cause ces pleurs, qui apporte aux gens le salut final de Mon plan de gestion. J’avais de l’espoir pour certaines personnes. Mais maintenant, Je dois abandonner ces personnes une à une, car c’est le stade que Mon œuvre a atteint, et c’est quelque chose que personne ne peut changer. Tous ceux qui ne sont pas Mes fils premiers-nés ou Mon peuple doivent être abandonnés et doivent s’éloigner de Moi ! Vous devez comprendre qu’en Chine, mis à part Mes fils premiers-nés et Mon peuple, tous les autres sont la progéniture du grand dragon rouge et doivent être écartés. Vous devez tous comprendre ; la Chine est après tout une nation que J’ai maudite et, là-bas, quelques-uns de Mon peuple ne sont que ceux qui rendent service pour Mon œuvre future. Pour le dire autrement, mis à part Mes fils premiers-nés, il n’y a personne d’autre, ils doivent tous périr. Ne pense pas que Je sois trop extrême dans Mes actes ; c’est Mon décret administratif. Ceux qui subissent Mes malédictions sont les objets de Ma haine, et c’est gravé dans la pierre. Je ne fais pas d’erreur ; si Je vois quelqu’un qui Me déplait, Je le jette dehors, et c’est une preuve suffisante que tu Je te maudis et que tu es un descendant du grand dragon rouge. Permets-Moi d’insister encore une fois auprès de toi : il n’y a que Mes fils premiers-nés en Chine (à part Mon peuple qui rend service) et c’est Mon décret administratif. Mais Mes fils premiers-nés sont si peu nombreux et Je les ai tous prédestinés. Je sais ce que Je fais. Je ne crains pas ta négativité et Je ne crains pas que tu te retournes et Me mordes, car J’ai Mes décrets administratifs et J’ai de la colère. C’est-à-dire que Je tiens les grands désastres en main et que Je ne crains rien, car Je considère que toutes les choses sont déjà accomplies et, ce jour-là, Je M’occuperai de toi consciencieusement. On ne peut pas être rendu parfait ou édifié par l’homme pour devenir Mon fils premier-né : cela relève entièrement de Ma prédestination. Quiconque Je dis être un fils premier-né est un fils premier-né ; n’essaie pas de rivaliser pour cela ni d’accaparer le titre. Toutes les choses relèvent de Moi, le Dieu tout-puissant Lui-même.

Un jour, Je vous permettrai à tous de voir ce que sont Mes décrets administratifs et ce qu’est Ma colère (tous se mettront à genou devant Moi, tous M’adoreront, tous supplieront Mon pardon et tous demeureront dans l’obéissance ; maintenant, Je permets seulement à Mes fils premiers-nés d’en voir une partie). Je ferai en sorte que tous les descendants du grand dragon rouge voient que J’en ai choisi un grand nombre pour être sacrifiés (tous sauf Mes fils premiers-nés) afin de perfectionner Mes fils premiers-nés, que J’ai fait que le grand dragon rouge soit victime de son propre complot rusé. (Dans Mon plan de gestion, le grand dragon rouge envoie ceux qui Me rendent service – c’est-à-dire tous sauf Mes fils premiers-nés – interrompre Mon plan de gestion ; pourtant, il a été victime de son propre complot rusé, et tous rendent service à Mon œuvre. Cela fait partie de la véritable signification de Ma mobilisation de tous pour qu’ils Me rendent service.) Aujourd’hui, quand toutes les choses auront été accomplies, Je les éliminerai tous, les écraserai sous Mes pieds et, ainsi, J’humilierai le grand dragon rouge et le rendrai complètement honteux (ils tentent de bluffer pour être admis afin d’obtenir des bénédictions, mais ils n’ont jamais pensé qu’ils Me rendraient service). C’est Ma sagesse. En entendant cela, les gens pensent que Je n’ai pas de sentiments ni de pitié et pensent que Je n’ai pas d’humanité. Je n’ai, en effet, aucun sentiment ni aucune pitié envers Satan et, de plus, Je suis le Dieu Lui-même qui transcende l’humanité. Comment peux-tu dire que Je suis un Dieu qui est humain ? Ne sais-tu pas que Je ne suis pas du monde ? Ne sais-tu pas que Je suis au-dessus de toutes choses ? En dehors de Mes fils premiers-nés, il n’y a personne comme Moi, personne qui a Mon tempérament (un tempérament qui n’est pas humain, mais divin) et personne qui possède Mes qualités.

Lorsque la porte du monde spirituel sera ouverte, vous verrez tous les mystères, vous permettant d’entrer complètement dans un domaine de liberté, d’entrer dans Mon étreinte amoureuse et d’entrer dans Mes bénédictions éternelles. Mes mains ont toujours soutenu l’humanité. Mais il y a une partie de l’humanité que Je sauverai et une partie que Je ne sauverai pas. (Je dis « soutenir » parce que sans Mon soutien, le monde entier serait tombé dans l’Hadès depuis longtemps.) Rendez-vous en compte ! C’est Mon plan de gestion. Et qu’est-ce que Mon plan de gestion ? J’ai créé l’humanité, mais Je n’ai jamais prévu de gagner chaque personne, seulement de gagner une petite partie de l’humanité. Alors, pourquoi ai-Je créé un si grand nombre de personnes ? J’ai déjà dit que tout est liberté et libération avec Moi et que Je fais ce que Je veux. Quand J’ai créé les êtres humains, c’était seulement pour qu’ils puissent vivre une vie normale et qu’ensuite une petite partie de l’humanité soit Mes fils premiers-nés, Mes fils et Mon peuple. On peut dire que tous les hommes, tous les événements et tous les objets, sauf Mes fils premiers-nés, Mon peuple et Mes fils, sont tous des exécutants et doivent tous périr. De cette façon, tout Mon plan de gestion sera conclu. C’est Mon plan de gestion, c’est Mon œuvre et ce sont les étapes par lesquelles J’agis. Quand tout sera fini, Je serai complètement au repos. À ce moment-là, tout ira bien : tout sera rendu paisible et stable.

Le rythme de Mon œuvre est tellement rapide qu’il est au-delà de l’imagination humaine. Il change de jour en jour et quiconque ne peut pas suivre subira des pertes ; on ne peut que s’accrocher à la nouvelle lumière chaque jour (bien qu’il n’y ait jamais aucun changement dans Mes décrets administratifs, ni dans les visions et la vérité sur lesquelles J’échange). Pourquoi est-ce que Je parle tous les jours ? Pourquoi est-ce que Je t’éclaire constamment ? Comprends-tu la vraie signification intérieure ? La plupart des gens rient et plaisantent encore et ne peuvent pas être sérieux. Ils ne prêtent tout simplement aucune attention à Mes paroles, mais ressentent seulement une angoisse passagère quand ils les entendent. Par la suite, ils oublient vite Mes paroles et, rapidement, ils sont inconscients de leur propre identité et ils deviennent négligents. Sais-tu quel est ton statut ? Que quelqu’un Me rende service ou que Je le prédestine ou le choisisse est administré uniquement par Mes mains : personne ne peut modifier cela. Je dois le faire Moi-même, Je dois les choisir et les prédestiner Moi-même. Qui ose dire que Je suis un Dieu qui n’est pas sage ? Chaque parole que Je prononce et tout ce que Je fais sont Ma sagesse. Qui ose encore interrompre Ma gestion ou détruire Mes plans ? Je ne le leur pardonnerai certainement pas ! Le temps M’appartient et Je ne crains aucun retard. Ne suis-Je pas Celui qui décide du moment où Mon plan de gestion prendra fin ? Tout cela ne relève-t-il pas d’une seule de Mes pensées ? Quand Je dis qu’il est accompli, il est accompli et quand Je dis qu’il prend fin, il prend fin. Je ne suis pas pressé et Je ferai les arrangements appropriés. Les hommes ne doivent pas se mêler de Mon œuvre et ils ne doivent pas faire les choses pour Moi comme cela leur chante. Je maudis celui qui s’en mêle ; c’est l’un de Mes décrets administratifs. Je fais Moi-même Mon œuvre et Je n’ai besoin de personne d’autre (Je permets à ces exécutants d’agir, sinon ils n’oseraient pas agir hâtivement ou aveuglément). C’est Moi qui arrange toute œuvre et qui la détermine, car Je suis l’unique Dieu Lui-même.

Toutes les nations du monde luttent entre elles pour le pouvoir et le profit et se battent pour la terre, mais ne vous inquiétez pas, car toutes ces choses sont à Mon service. Et pourquoi dis-Je qu’elles sont à Mon service ? Je fais des choses sans lever le petit doigt. Pour juger les Satan, Je les fais d’abord se disputer entre eux et à la fin les amène à la ruine et les fais devenir victimes de leurs propres combines rusées (elles veulent rivaliser avec Moi pour le pouvoir, mais elles finissent par Me rendre service). Je ne fais que parler et donner Mes ordres, et tout le monde fait ce que Je te dis de faire, sinon Je te détruirai immédiatement. Ces choses font toutes partie de Mon jugement, car Je commande toutes choses et J’ordonne toutes choses. Quiconque fait quelque chose le fait involontairement, le fait par Mon propre arrangement. J’espère que vous puissiez être remplis de Ma sagesse dans les événements qui surviendront bientôt. N’adoptez pas une approche négligente, mais, plus fréquemment, approchez-vous davantage de Moi quand les choses vous arrivent ; soyez plus prudents et vigilants à tous égards pour éviter d’offenser Mon châtiment et éviter d’être victimes des complots rusés de Satan. Vous devriez mieux comprendre Mes paroles, savoir ce que Je suis et voir ce que J’ai. Vous devez faire les choses en fonction de Mes regards significatifs et ne pas agir avec négligence. Faites ce que Je fais et dites ce que Je dis. Je vous dis ces choses à l’avance afin que vous puissiez éviter de faire des erreurs et éviter d’être tentés. Que sont « Mon être » et « Mes possessions » ? Le savez-vous vraiment ? La douleur que J’endure est une partie de Mon être, car elle est une partie de Mon humanité normale, et Mon être peut également être trouvé dans la plénitude de Ma divinité. Le savez-vous ? Mon être est composé de deux aspects : un aspect est celui de Mon humanité, tandis que l’autre est celui de la plénitude de Ma divinité. Seuls ces deux aspects combinés constituent le Dieu totalement complet Lui-même. Ce qu’est Ma divinité entière inclut aussi beaucoup de choses : Je ne souffre de restriction provenant d’aucune personne, d’aucune situation et d’aucune chose ; Je transcende tous les environnements ; Je suis au-delà de toute restriction de temps, d’espace ou de géographie ; Je connais parfaitement tous les gens, toutes les situations et toutes les choses ; et pourtant Je suis encore chair et os, et J’existe sous une forme tangible ; Je suis toujours cette personne aux yeux des gens, mais la nature a changé. Elle n’est pas la chair, mais le corps. Ces choses n’en sont qu’une petite partie. Tous Mes fils premiers-nés seront aussi comme cela dans l’avenir ; c’est le chemin à parcourir, et ceux qui ont été condamnés ne peuvent pas s’échapper. Pendant que Je fais cela, tous ceux qui n’ont pas été prédestinés seront expulsés (car c’est Satan qui Me teste pour voir si Mes paroles sont exactes). Ceux qui sont prédestinés ne peuvent y échapper, peu importe où ils vont, et vous verrez ainsi les principes qui fondent cet acte qui est le Mien. « Mes possessions », cela fait référence à Ma sagesse, Ma connaissance, Mon ingéniosité et à chaque parole que Je dis. Et Mon humanité et Ma divinité le possèdent. C’est-à-dire, tout ce qui est fait par Mon humanité aussi bien que ce qui est fait par Ma divinité, ce sont Mes possessions ; personne ne peut retirer ces choses ni les enlever, elles sont en Ma possession et personne ne peut les changer. C’est Mon décret administratif le plus sévère (car selon les notions des hommes, Je fais beaucoup de choses qui ne sont pas conformes à leurs notions et qui sont au-delà de toute compréhension humaine ; c’est le décret que chaque personne viole le plus facilement et c’est le plus sévère. En conséquence, leur vie en souffre une perte. Je dirai encore, vous devez approcher consciencieusement ce que Je vous exhorte de faire. Vous ne devez pas être négligents !

Précédent: Chapitre 94

Suivant: Chapitre 96

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Que connais-tu de la foi ?

En l’homme n’existe que le mot indéfini « foi », mais l’homme ne sait pas ce qu’est la foi, et encore moins pourquoi il a la foi. L’homme...

Dieu Lui-même, l’Unique II

Le tempérament juste de DieuMaintenant que vous avez entendu l’échange précédent sur l’autorité de Dieu, J’ai confiance que vous êtes...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre