La Parole apparaît dans la chair

Contenu

Paroles aux jeunes et vieux

J’ai tellement accompli de travail sur la terre et J’ai marché parmi l’humanité depuis tellement d’années. Pourtant, les gens ont rarement connaissance de Mon image et de Mon tempérament, et peu de gens peuvent expliquer à fond l’œuvre que Je fais. Les gens sont trop déficients, ils manquent toujours de compréhension de ce que Je fais et leur cœur est toujours en alerte comme s’ils craignaient profondément que Je les emmène dans une autre situation et ensuite ne leur prête pas attention. Ainsi, l’attitude des gens à Mon égard est toujours tiède accompagnée d’une grande prudence. C’est parce que les gens sont arrivés à ce jour sans comprendre l’œuvre que Je fais, et ils sont particulièrement déconcertés par les paroles que Je leur dis. Ils portent Mes paroles entre leurs mains, ne sachant pas s’ils devraient être fermement résolus à croire ou si, indécis, ils devraient les oublier. Ils ne savent pas s’ils devraient les mettre en pratique ou s’ils devraient attendre et voir. Ils ne savent pas s’ils devraient mettre tout de côté et ensuite suivre courageusement, ou s’ils devraient continuer à « flirter » avec le monde comme avant. Les réalités internes des gens sont si compliquées et les gens sont tellement rusés. Parce que les gens ne peuvent pas voir clairement Mes paroles et qu’ils ne peuvent pas les voir pleinement, beaucoup d’entre eux ont de la difficulté à les pratiquer et ont du mal à déposer leur cœur devant Moi. Je comprends profondément vos difficultés. Plusieurs faiblesses sont inévitables quand on vit dans la chair et de nombreux facteurs objectifs vous causent des difficultés. Vous nourrissez votre famille, passez vos journées à travailler dur et le temps passe péniblement. Il y a beaucoup de difficultés à vivre dans la chair, Je ne le nie pas et, bien sûr, Mes exigences pour vous sont conformes à vos difficultés. Les exigences dans l’œuvre que Je fais sont toutes basées sur votre stature réelle. Lorsque les gens travaillaient dans le passé, leurs besoins étaient peut-être mélangés avec des éléments excessifs, mais vous devriez savoir que Je n’ai jamais eu d’exigences excessives dans ce que Je dis et fais. Tout est exigé en fonction de la nature, de la chair et des besoins des gens. Vous devriez savoir — et Je peux très clairement vous le dire — que Je ne M’oppose pas à une réflexion raisonnable chez les gens ni à leur nature originelle. C’est seulement parce que les gens ne comprennent pas ce qu’est réellement la norme de Mes exigences pour eux et ne comprennent pas non plus le sens original de Mes paroles jusqu’à présent que les gens sont encore douteux de Mes paroles et que même moins de la moitié des gens croient Mes paroles. Les autres sont des incroyants, et encore plus ceux qui aiment M’entendre « raconter des histoires ». En outre, il y en a beaucoup qui le considèrent comme un divertissement. Je vous avertis : plusieurs de Mes paroles ont déjà été ouvertes à ceux qui croient en Moi, et J’ai déjà éliminé ceux qui « jouissent » de la belle vue sur le royaume, mais sont enfermés en dehors de ses portes. N’êtes-vous pas que de l’ivraie que Je déteste et que Je rejette ? Comment avez-vous pu Me faire vos adieux et ensuite accueillir avec joie Mon retour ? Je vous le dis, après que les gens de Ninive ont entendu les paroles de colère de l’Éternel, ils se repentirent immédiatement (en se couvrant) de sacs et (s’assoyant sur la) cendre. C’est parce qu’ils croyaient à Ses paroles qu’ils étaient remplis de peur et d’effroi et qu’ils se repentirent en se couvrant de sacs et de cendre. Et bien que les gens d’aujourd’hui aussi « croient » Mes paroles et encore plus croient que l’Éternel est venu encore une fois parmi vous aujourd’hui, votre attitude n’est rien sinon irrévérencieuse, comme si vous observiez seulement le Jésus qui est né en Judée il y a plusieurs milliers d’années et est maintenant descendu au milieu de vous. Je comprends profondément la fausseté qui existe dans votre cœur ; la plupart d’entre vous Me suivent par curiosité et sont venus à Ma recherche par futilité. Lorsque votre troisième souhait est effrité — pour une vie paisible et heureuse —, votre curiosité se dissipe également. La fausseté qui existe dans chacun de vos cœurs est exposée par vos paroles et vos actes. Pour parler franchement, vous êtes simplement curieux à Mon sujet, sans crainte ; vous ne faites pas attention à ce que vous dites et contrôlez votre comportement encore moins. Alors, comment est votre foi, vraiment ? Est-elle authentique ? Vous utilisez simplement Mes paroles pour dissiper vos inquiétudes et atténuer votre ennui, pour remplir le reste des espaces vides dans ta vie. Qui parmi vous les a mises en pratique ? Qui a une foi authentique ? Vous ne cessez de crier que Dieu est un Dieu qui sonde les cœurs des gens, mais comment le Dieu duquel vous criez dans votre cœur est-il compatible avec Moi ? Puisque vous criez comme cela, pourquoi agissez-vous de cette façon ? Est-il possible que ce soit l’amour que vous vouliez Me rendre ? Il n’y a pas une petite quantité de dévouement sur vos lèvres, mais où sont vos sacrifices et vos bonnes actions ? Si ce n’était de vos paroles qui atteignent Mes oreilles, comment pourrais-Je vous détester tellement ? Si vous croyiez vraiment en Moi, comment pourriez-vous tomber dans un tel état de détresse ? Vous avez un regard déprimé sur vos visages comme si vous étiez en enfer en cours de procès. Vous n’avez pas de vitalité, et vous parlez faiblement de votre voix intérieure ; vous êtes même remplis de plaintes et de malédictions. Vous avez perdu confiance dans ce que Je fais depuis longtemps et même votre confiance originelle a disparu, alors comment pouvez-vous suivre jusqu’au bout ? Comment pouvez-vous être sauvés de cette façon ?

Bien que Mon œuvre vous soit très utile, Mes paroles ne vous touchent jamais et ne mènent à rien en vous. Il est difficile de trouver un objet que Je puisse amener à la perfection et aujourd’hui, J’ai presque perdu espoir en vous. J’ai cherché parmi vous pendant plusieurs années, mais il est difficile de trouver un confident. Je Me sens comme si Je n’avais aucune confiance pour continuer à travailler en vous et aucun amour pour continuer à vous aimer. C’est parce que depuis longtemps Je suis dégoûté par vos réalisations minuscules et pathétiques ; c’est comme si Je n’avais jamais parlé parmi vous et que Je n’avais jamais travaillé en vous. Vos réalisations sont tellement nauséabondes ; vous avez toujours été discrédités et n’avez presque aucune valeur. Je ne peux guère trouver la ressemblance d’un humain en vous ou sentir l’odeur d’un être humain. Où est votre odeur fraîche ? Où est le prix que vous avez payé pendant de nombreuses années et où sont les résultats ? Vous ne l’avez jamais trouvé ? Mon œuvre a maintenant un nouveau commencement, un nouveau départ. Je vais réaliser de grands projets et Je veux développer une œuvre encore plus grande, mais vous vous vautrez toujours dans la boue comme auparavant, vivant dans les eaux souillées du passé, et n’avez pratiquement pas rejeté votre situation difficile originelle. Par conséquent, vous n’avez toujours rien gagné de Mes paroles. Comme vous n’avez toujours pas rejeté votre lieu originel de boue et d’eau souillée, vous connaissez seulement Mes paroles, mais en fait, vous n’êtes pas entrés dans le domaine de liberté de Mes paroles, de sorte que Mes paroles n’ont jamais été ouvertes pour vous et elles sont comme un livre de prophétie scellé depuis des milliers d’années. Je vous apparais dans votre vie, mais vous êtes toujours inconscients et vous ne Me reconnaissez même pas. Près de la moitié des paroles que Je dis sont pour votre jugement et la moitié d’entre elles sont efficaces de sorte que vous êtes tous poussés à la distraction. La dernière moitié des paroles sont pour vous enseigner la vie et comment vous conduire, mais c’est comme si elles n’existaient pas pour vous et comme si vous écoutiez les paroles d’enfants qui jouent, auxquelles vous réservez toujours un sourire « voilé », et puis rien n’est fait. Vous n’avez jamais été préoccupés par ces choses ; vous avez toujours observé Mes actions par curiosité de sorte que maintenant vous êtes tombés dans l’obscurité et ne pouvez pas voir la lumière. Vous pleurez piteusement dans l’obscurité. Ce que Je veux, c’est votre obéissance, votre obéissance inconditionnelle et, encore plus, J’exige que vous soyez complètement certains de tout ce que Je dis. Vous ne devriez pas adopter une attitude de négligence et vous ne devriez surtout pas endurer cela de manière sélective ; inutile de vous mentionner que vous êtes toujours indifférents envers Mes paroles et Mon œuvre. Mon œuvre est faite parmi vous et Je vous ai accordé une grande partie de Mes paroles, mais si vous biaisez avec Moi de cette façon, Je ne peux que donner à des familles païennes ce que vous n’avez pas gagné et pas mis en pratique. Dans Ma création, qu’est-ce qui n’est pas entre Mes mains ? La plupart de vous sont d’un « âge mûr » et vous n’avez pas l’énergie d’accepter ce genre d’œuvre qui est Mienne. Vous êtes comme un oiseau de Hanhao[a], vous débrouillant à peine et vous n’avez jamais traité Mes paroles sérieusement. Les jeunes sont extrêmement vaniteux et trop complaisants et ils se soucient encore moins de Mon œuvre. Ils n’ont pas envie de se régaler des délices de Mon banquet ; ils sont comme un petit oiseau qui a volé hors de sa cage pour s’en aller loin à une « terre étrangère ». Comment ce genre de jeunes et vieux peuvent-ils M’être utiles ? Ceux qui ont un âge avancé sont prêts à utiliser Mes paroles comme pension jusqu’à ce qu’ils soient dans leurs tombes, de sorte qu’après leur mort, leur âme puisse monter au ciel, et cela suffit. C’est pourquoi, pour le moment, ils chérissent une « grande aspiration » et sont « très confiants ». Bien qu’ils aient une grande patience pour Mon œuvre et qu’ils soient honnêtes et inflexibles comme l’esprit d’un vieillard qui ne sera pas arraché de force ou vaincu par quiconque ou quoi que soit comme une forteresse imprenable, la foi de ces gens n’est-elle pas pleine de l’esprit superstitieux d’un cadavre ? Où est leur chemin ? Pour eux, leur chemin n’est-il pas trop long, trop distant ? Comment pourraient-ils connaître Ma volonté ? Même si leur confiance est louable, combien de ces « aînés » ne suivent pas de manière confuse, mais cherchent la vie ? Combien comprennent vraiment la signification réelle de Mon œuvre ? Lesquels n’ont pas le but de Me suivre dans ce monde d’aujourd’hui et, dans un proche avenir, de ne pas descendre en enfer, mais d’être emmenés dans un autre domaine par Moi ? Pensez-vous que votre destination soit une affaire aussi simple ? Bien que vous, les jeunes, soyez comme de jeunes lions, vous avez rarement le vrai chemin dans votre cœur. Votre jeunesse ne peut pas gagner plus de Mon œuvre, mais vous provoquez toujours Mon dégoût pour vous. Bien que vous soyez jeunes, vous manquez de vitalité ou manquez d’ambition, vous êtes toujours évasifs au sujet de votre avenir ; c’est comme si vous étiez indifférents, et aussi anxieusement pensifs. On pourrait dire que la vitalité, les idéaux et la prise de position qui devraient se retrouver chez les jeunes ne se retrouvent absolument pas en vous ; vous, ce genre de jeune personne, êtes sans aucune prise de position et n’avez aucune capacité à distinguer entre ce qui est juste et ce qui est faux, le bien et le mal, ce qui est beau et ce qui est laid. Il est impossible de trouver aucun de vos aspects qui soient frais. Vous êtes presque entièrement démodés, et vous, ce genre de jeune personne, avez également appris à suivre le courant, à être irrationnels. Vous ne pouvez jamais clairement distinguer entre le bien et le mal, ne pouvez pas distinguer entre le vrai et le faux dans les affaires, ne vous efforcez jamais d’atteindre l’excellence, ni ne pouvez dire ce qui est bien et ce qui est mal, ce qu’est la vérité et ce qu’est l’hypocrisie. En vous, il reste encore plus et même davantage d’odeurs de religion plus graves que chez les vieux. Vous êtes même arrogants et déraisonnables, vous êtes plutôt compétitifs et votre agression est très sérieuse ; comment ce genre de jeune personne peut-elle posséder la vérité ? Comment quelqu’un qui ne peut pas prendre position peut-il témoigner ? Comment quelqu’un qui n’a pas la capacité de faire la distinction entre le bien et le mal peut-il être appelé une jeune personne ? Comment quelqu’un qui n’a pas la vitalité, la vigueur, la fraîcheur, le calme et la fermeté d’une jeune personne peut-il être appelé quelqu’un qui Me suit ? Comment quelqu’un qui n’a aucune vérité ou aucun sens de la justice, mais qui aime jouer et combattre, peut-il être digne d’être Mon témoin ? Des yeux qui sont pleins de tromperie et de préjugés pour les gens ne sont pas ce que les jeunes devraient avoir, et ceux qui font des actes destructeurs et abominables ne devraient pas être des jeunes. Ils ne devraient pas être sans idéaux, aspirations ou sans un tempérament d’avancement enthousiaste ; ils ne devraient pas être découragés au sujet de leurs perspectives ni ne devraient perdre l’espoir dans la vie ou perdre confiance dans l’avenir ; ils devraient avoir la persévérance de continuer sur le chemin de la vérité qu’ils ont maintenant choisi pour réaliser leur désir de dépenser leur vie entière pour Moi ; ils ne devraient pas être dépourvus de la vérité, ni ne devraient-ils entretenir l’hypocrisie et l’injustice, mais ils devraient rester fermes dans la bonne position. Ils ne devraient pas seulement se laisser aller, mais ils devraient avoir un esprit l’audace de sacrifier et lutter pour la justice et la vérité. Les jeunes devraient avoir la bravoure de ne pas succomber à l’oppression des forces de l’obscurité et de transformer la signification de leur existence. Les jeunes ne doivent pas se résigner à l’adversité, mais devraient être ouverts et francs avec un esprit de pardon pour leurs frères et sœurs. Bien sûr, ce sont Mes exigences pour tout le monde, ainsi que Mes conseils pour tout le monde. Encore plus, ce sont Mes paroles réconfortantes pour tous les jeunes. Vous devriez pratiquer selon Mes paroles. En particulier, les jeunes ne devraient pas manquer de détermination pour discerner les problèmes et pour chercher la justice et la vérité. Ce que vous devriez poursuivre, c’est toutes les choses belles et bonnes et vous devriez obtenir la réalité de toutes les choses positives, ainsi qu’être responsables de votre vie ; vous ne devez pas la prendre à la légère. Les gens viennent sur la terre et il est rare de Me rencontrer, et il est également rare d’avoir l’occasion de chercher et de gagner la vérité. Pourquoi ne mettriez-vous pas en valeur ce beau moment comme la bonne voie de recherche dans cette vie ? Et pourquoi êtes-vous toujours si indifférents envers la vérité et la justice ? Pourquoi vous piétinez-vous toujours et vous ruinez-vous pour cette injustice et cette souillure qui se jouent des gens ? Et pourquoi vous engagez-vous dans ce que les injustes font comme les vieux ? Pourquoi imitez-vous les anciennes manières des choses anciennes ? Votre vie devrait être pleine de justice, de vérité et de sainteté ; elle ne devrait pas être si dépravée si tôt et être tombée en enfer. Ne sentez-vous pas que cela soit trop malheureux ? Ne sentez-vous pas que cela soit trop injuste pour vous ?

Chacun d’entre vous devrait accomplir l’œuvre à tout point de vue parfaite et la sacrifier sur Mon autel comme les meilleurs sacrifices uniques que vous Me donnez. Vous devriez tous tenir ferme dans votre propre position et ne pas être ballottés par chaque brise comme des nuages dans les cieux. Vous travaillez dur durant la moitié de votre vie, alors pourquoi ne chercheriez-vous pas la destination que vous devriez avoir ? Vous peinez pendant la moitié d’une vie, et pourtant vous laissez vos parents, qui sont comme des cochons et des chiens, emporter la vérité et la signification de votre survie personnelle dans la tombe. Ne sens-tu pas que ça ne vaut pas la peine ? Ne sens-tu pas que vivre de cette façon est une vie totalement sans signification ? Chercher la vérité et le bon chemin de cette façon finira par causer des problèmes de sorte que les voisins seront mal à l’aise et que toute la famille sera malheureuse et cela entraîne des catastrophes fatales. N’est-ce pas une vie sans signification que tu sois ainsi ? Qui pourrait avoir une vie meilleure que la tienne et qui pourrait avoir une vie plus ridicule que la tienne ? Que tu Me cherches n’est-il pas en vue de gagner Ma joie et des paroles de réconfort pour toi ? Mais après que tu as couru partout pendant la moitié d’une vie et ensuite que tu Me provoques jusqu’à ce que Je sois plein de colère et que Je ne te prête aucune attention ni te loue, alors ta vie entière n’est-elle pas en vain ? Et comment pourrais-tu avoir l’audace d’aller voir les âmes de ces saints à travers les âges qui ont été libérées du purgatoire ? Tu es indifférent à Mon égard et, à la fin, tu provoques une catastrophe fatale ; il serait préférable de profiter de cette occasion et de faire un bon voyage à travers le vaste océan, puis d’écouter Ma « mission ». Je vous ai dit il y a longtemps qu’aussi indifférent que tu sois et pourtant peu disposé à partir, toi, aujourd’hui, tu seras à la fin submergé et englouti par les vagues que Je provoque. Pouvez-vous vraiment vous protéger ? As-tu vraiment confiance que ta méthode de recherche actuelle assure que tu sois amené à la perfection ? Ton cœur n’est-il pas très dur ? Cette manière de suivre, ce genre de recherche, ce genre de vie et ce genre de caractère, comment tout cela pourrait-il gagner Mes louanges ?

Note de bas de page :

[a] L’histoire de l’oiseau Hanhao est très semblable à la fable d’Ésope de la cigale et de la fourmi. L’oiseau Hanhao préfère dormir au lieu de construire un nid pendant que le temps est chaud, malgré les avertissements répétés de sa voisine, une pie. Quand l’hiver arrive, l’oiseau meurt de froid.