L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Chapitre 1 Dieu Tout-Puissant est le seul vrai Dieu qui a créé toutes les choses

1. Dieu Tout-Puissant est le seul vrai Dieu qui domine sur toutes choses

Paroles de Dieu concernées :

Grâce à Ses pensées, tout dans ce monde change rapidement sous le regard du Tout-Puissant. Des événements dont l’homme n’a jamais entendu parler peuvent soudainement se produire, tandis que les choses que l’humanité possède depuis longtemps peuvent être amenées à disparaître à son insu. Personne ne peut concevoir où se trouve le Tout-Puissant, et il est encore moins possible pour qui que ce soit de ressentir la transcendance et la grandeur de Sa force de vie. Il est transcendant dans le sens où Il perçoit ce que les hommes ne voient pas. Il est grand dans le sens où c’est Lui qui est rejeté par l’humanité, et pourtant Il la sauve. Il sait quel est le sens de la vie et de la mort, et Il sait encore mieux quelles règles conviennent pour gouverner l’existence de l’humanité qu’Il a créée. Il est la base dont dépend l’existence humaine et Il est le Rédempteur qui ressuscite à nouveau l’humanité. Il alourdit les cœurs heureux par la tristesse et allège les cœurs tristes par la joie, tout cela pour le bien de Son œuvre et de Son plan.

Extrait de « Les soupirs du Tout-Puissant », dans La Parole apparaît dans la chair

Combien de créatures vivent et se reproduisent dans la vaste étendue de l’univers, en suivant continuellement la loi de la vie, en respectant une règle constante. Ceux qui meurent emportent avec eux les histoires des vivants et ceux qui vivent répètent la même histoire tragique de ceux qui sont morts. Et donc, l’humanité ne peut s’empêcher de se demander : pourquoi vivons-nous ? Et pourquoi devons-nous mourir ? Qui est aux commandes de ce monde ? Et qui a créé cette humanité ? L’homme a-t-il vraiment été créé par Dame Nature ? L’humanité est-elle vraiment au contrôle de son propre destin ? […] L’humanité ne sait pas qui est le Souverain de toutes les choses dans l’univers, et encore moins connaît-elle le commencement et l’avenir de l’humanité. L’humanité vit seulement, nécessairement, dans le cadre de cette loi. Nul ne peut y échapper, et nul ne peut le changer, car il n’y en a, entre toutes les choses et dans les cieux, qu’Un seul, d’éternité en éternité, qui détient la souveraineté sur tout. Il est Celui qui n’a jamais été vu par l’homme, Celui que l’humanité n’a jamais connu et qui n’a jamais cru en Son existence, pourtant Il est Celui qui a insufflé le souffle aux ancêtres de l’humanité et a donné la vie à l’humanité. Il est Celui qui pourvoit aux besoins de l’humanité et la nourrit pour son existence, et qui guide l’humanité jusqu’à nos jours. De plus, c’est de Lui et de Lui seul que dépend la survie de l’humanité. Il détient la souveraineté sur toutes les choses et régit tous les êtres vivants de l’univers. Il commande les quatre saisons, et c’est Lui qui fait venir le vent, le gel, la neige et la pluie. Il donne à l’humanité le soleil et provoque la tombée de la nuit. C’est Lui qui a conçu les cieux et la terre, mettant à la disposition de l’homme les montagnes, les lacs et les rivières et tous les êtres vivants qui s’y trouvent. Son action est partout, Sa puissance est partout, Sa sagesse est partout et Son autorité est partout. Chacune de ces lois et de ces règles est l’incarnation de Son action, et chacune d’elles révèle Sa sagesse et Son autorité. Qui peut se dispenser de Sa souveraineté ? Et qui peut se décharger de Ses desseins ? Toutes les choses existent sous Son regard et, de plus, toutes les choses vivent sous Sa souveraineté. Par Son action et Sa puissance, l’humanité n’a pas d’autre choix que de reconnaitre le fait qu’Il existe réellement et qu’Il détient la souveraineté sur toutes les choses. Aucune autre chose en dehors de Lui ne peut commander l’univers, encore moins pourvoir sans cesse aux besoins de cette humanité. Indépendamment du fait que tu sois capable de reconnaitre l’action de Dieu, et quelle que soit ta croyance en l’existence de Dieu, il ne fait aucun doute que ton destin réside dans l’ordination de Dieu et il ne fait aucun doute que Dieu aura toujours la souveraineté sur toutes les choses. Son existence et Son autorité ne sont pas fondées sur le fait qu’elles peuvent être, ou non, reconnues et comprises par l’homme. Lui seul connaît le passé, le présent et l’avenir de l’homme, et Lui seul peut déterminer le sort de l’humanité. Que tu sois capable ou non d’accepter cette réalité, il n’en demeure pas moins que, très bientôt, l’humanité témoignera de tout cela de ses propres yeux, et c’est ce fait que Dieu va bientôt mettre en œuvre. L’homme vit et meurt sous les yeux de Dieu. L’homme vit pour la gestion de Dieu et quand ses yeux se ferment pour la dernière fois, c’est aussi pour cette même gestion. Continuellement, l’homme va et vient, d’un côté à l’autre. Tout cela, sans exception, fait partie de la souveraineté et des desseins de Dieu. La gestion de Dieu va toujours de l’avant et n’a jamais cessé. Il fera en sorte que l’humanité prenne conscience de Son existence, qu’elle ait confiance en Sa souveraineté, qu’elle voit Ses actes et qu’elle retourne à Son royaume. C’est Son plan et c’est l’œuvre qu’Il accomplit depuis des milliers d’années.

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Le chemin de la vie n’est pas quelque chose qui peut être possédé par tout le monde, il n’est pas non plus facilement accessible par tous. C’est parce que la vie ne peut venir que de Dieu ; en d’autres termes, seul Dieu Lui-même possède l’essence de la vie ; il n’y a pas de chemin de vie sans Dieu Lui-même et ainsi, seul Dieu est la source de la vie, et la source intarissable de l’eau vive de vie. Depuis qu’Il a créé le monde, Dieu a fait beaucoup de travail impliquant la vitalité de la vie, a fait beaucoup de travail qui apporte la vie à l’homme et a payé le prix fort pour que l’homme acquière la vie, car Dieu Lui-même est la vie éternelle, et Dieu Lui-même est le chemin par lequel l’homme est ressuscité. Dieu n’est jamais absent du cœur de l’homme et vit parmi les hommes en tout temps. Il est resté la force motrice de la vie de l’homme, le fondement de l’existence de l’homme et un gisement riche pour l’existence de l’homme après sa naissance. Il fait renaître l’homme et Lui permet de vivre obstinément dans chacun de ses rôles. Grâce à Sa puissance et à Son vitalisme inextinguible, l’homme a vécu de génération en génération, au cours desquelles la puissance de la vie de Dieu a été le pilier de l’existence de l’homme, et pour laquelle Dieu a payé un prix qu’aucun homme ordinaire n’a jamais payé. Le vitalisme de Dieu peut prévaloir sur toute puissance ; en outre, il dépasse tout pouvoir. Sa vie est éternelle, Sa puissance extraordinaire, et Son vitalisme n’est pas facilement englouti par une créature ou une force ennemie, quelles qu’elles soient. Le vitalisme de Dieu existe et brille de Son grand éclat, quel que soit le temps ou le lieu. La vie de Dieu demeure éternellement inchangée à travers les bouleversements du ciel et de la terre. Toutes les choses passent, mais la vie de Dieu ne passe pas, car Dieu est la source de l’existence de toutes choses et la racine de leur existence. La vie de l’homme provient de Dieu, le ciel existe grâce à Dieu et l’existence de la terre provient de la puissance de la vie de Dieu. Aucun objet qui possède la vitalité ne peut transcender la souveraineté de Dieu, et aucune chose, aussi vigoureuse qu’elle soit, ne peut sortir de la portée de l’autorité de Dieu. De cette façon, qui que l’on soit, chacun doit se soumettre à la domination de Dieu, tout le monde doit vivre sous le commandement de Dieu, et personne ne peut échapper à Son contrôle.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Avant que cette humanité ne soit née, le cosmos – toutes les planètes, toutes les étoiles dans les cieux – existait déjà. Sur le plan macro, ces corps célestes ont été régulièrement en orbite, sous le contrôle de Dieu, pendant toute leur existence, peu importe le nombre d’années que cela a duré. Quelle planète va où, à quel moment particulier ; quelle planète fait quelle tâche, et quand ; quelle planète tourne autour de quelle orbite et quand elle disparaît ou est remplacée – toutes ces choses se déroulent sans la moindre erreur. Les positions des planètes et les distances entre elles suivent toutes des schémas stricts qui peuvent tous être décrits par des données précises ; les trajectoires qu’elles parcourent, la vitesse et les schémas de leurs orbites, les moments où elles sont en différentes positions peuvent être quantifiés avec précision et décrits par des lois spéciales. Depuis une éternité, les planètes suivent ces lois, sans jamais dévier d’un seul iota. Aucune puissance ne peut modifier ou perturber leurs orbites ou les schémas qu’elles suivent. Parce que les lois particulières qui régissent leur mouvement et les données précises qui les décrivent sont prédestinées par l’autorité du Créateur, elles obéissent d’elles-mêmes à ces lois, sous la souveraineté et le contrôle du Créateur. Au niveau macro, il n’est pas difficile à l’homme de découvrir des schémas, des données, ainsi que des lois ou des phénomènes étranges et inexplicables. Bien que l’humanité ne reconnaisse pas que Dieu existe, qu’elle n’accepte pas le fait que le Créateur ait fait toutes choses et qu’Il ait la domination sur toutes choses, et bien qu’elle ne reconnaisse pas non plus l’existence de l’autorité du Créateur, les scientifiques, les astronomes et les physiciens humains trouvent de plus en plus que l’existence de toutes choses dans l’univers, les principes et les schémas qui dictent leurs mouvements sont tous régis et contrôlés par une sombre énergie invisible et vaste. Cela oblige l’homme à accepter et à reconnaître qu’il existe Un Être puissant qui orchestre tout au milieu de ces schémas de mouvement. Sa puissance est extraordinaire et, bien que personne ne puisse voir Son vrai visage, Il gouverne et contrôle tout à chaque instant. Aucun homme ou aucune force ne peut surpasser Sa souveraineté. Face à ce fait, l’homme doit reconnaître que les lois qui régissent l’existence de toutes les choses ne peuvent pas être contrôlées par les humains, elles ne peuvent être changées par personne ; et, en même temps, l’homme doit également admettre que les êtres humains ne peuvent pas comprendre pleinement ces lois. Et elles ne sont pas d’origine naturelle, mais sont dictées par un Seigneur et un Maître. Elles sont toutes des expressions de l’autorité de Dieu que l’humanité peut percevoir à un niveau macro.

Au niveau micro, toutes les montagnes et les rivières, tous les lacs, toutes les mers et les étendues de terre que l’homme perçoit sur la terre, toutes les saisons dont il jouit, toutes les choses qui peuplent la terre, y compris les plantes, les animaux, les micro-organismes et les humains sont soumis à la souveraineté de Dieu, sont contrôlés par Dieu. Sous la souveraineté et le contrôle de Dieu, toutes les choses naissent ou disparaissent conformément à Ses pensées, leurs vies sont toutes régies par certaines lois, et elles croissent et se multiplient conformément à elles. Aucun être humain ou aucune chose n’est au-dessus de ces lois.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu a créé toutes choses, Il a tracé les limites des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, des rivières et des lacs. Sur la terre il y a des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, ainsi qu’une variété de plans d’eau. Ne sont-ils pas des terrains différents ? Dieu a tracé des limites entre ces différents genres de terrain. Quand nous parlons de tracer des limites, cela signifie que les montagnes ont leurs délimitations, les plaines ont leurs propres délimitations, les déserts ont une certaine étendue et les collines ont une région fixe. Il y a aussi un nombre fixe de plans d’eau tels que les rivières et les lacs. C’est-à-dire que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il a tout divisé très clairement. […] Dans tous ces différents terrains et environnements géographiques qu’Il a créés, Dieu gère tout d’une manière planifiée et ordonnée. Ainsi, tous ces environnements géographiques existent encore depuis plusieurs milliers d’années, des dizaines de milliers d’années après leur création par Dieu. Ils jouent encore leur rôle spécifique. Même si pendant certaines périodes des volcans font irruption, pendant certaines périodes des tremblements de terre se produisent et, même s’il y a des glissements de terrain majeurs, Dieu ne permettra absolument pas que tout type de terrain perde sa fonction originale. C’est seulement à cause de cette gestion par Dieu, à cause de Son règne et de Sa domination sur ces lois que tout cela – tout cela dont jouit l’humanité et qui est vu par l’humanité – peut survivre d’une manière ordonnée sur la terre. […]

En plus d’établir des limites pour les environnements géographiques variés, Dieu a également tracé des limites pour les oiseaux, les animaux, les poissons et les insectes de toutes sortes et pour toutes les plantes. Il a également établi des lois. En raison des différences entre les divers environnements géographiques et en raison de l’existence de différents environnements géographiques, différents genres d’oiseaux et d’animaux, de poissons, d’insectes et de plantes ont différents environnements de survie. Les oiseaux, les animaux et les insectes vivent au milieu des variétés de plantes ; les poissons vivent dans l’eau et les plantes poussent dans la terre. […] tous les êtres créés par Dieu – peu importe qu’ils soient fixés dans un endroit ou qu’ils puissent respirer à travers leurs narines – ont tous leurs lois de survie. Bien avant que Dieu ait créé ces êtres vivants, Il avait préparé pour eux leurs propres milieux de vie, leurs propres environnements de survie. Ces êtres vivants avaient leurs propres environnements de survie fixes, leur propre nourriture, leurs propres milieux de vie fixes, leurs propres lieux fixes adaptés à leur survie, des lieux avec une température appropriée pour leur survie. De cette façon, ils n’erreraient pas, ne mettraient pas la survie des gens en danger, ni n’auraient d’effet sur leur vie. C’est ainsi que Dieu gère tous les êtres, c’est pour fournir à l’humanité le meilleur environnement de survie. Les êtres vivants parmi tous les êtres ont tous de la nourriture qui les maintient en vie dans leurs propres environnements de survie. Avec cette nourriture, ils sont fixés dans leur environnement natif pour survivre. Dans ce genre d’environnement, ils survivent toujours, se multiplient et continuent selon les lois que Dieu a établies pour eux. En raison de ces types de lois, en raison de la prédestination de Dieu, tous les êtres interagissent harmonieusement avec l’humanité, et l’humanité et tous les êtres sont interdépendants.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique IX », dans La Parole apparaît dans la chair

Dès lors que tu viens au monde en poussant ton premier cri, tu commences à accomplir ton devoir. En assumant ton rôle dans le plan de Dieu et dans Son ordination, tu commences ton voyage dans la vie. Quels que soient tes antécédents et quel que soit le voyage qui t’attend, personne ne peut échapper à l’orchestration et aux arrangements que le ciel a préparés, et aucun de nous n’a le contrôle de sa propre destinée, car seul Celui qui domine sur toutes les choses est capable d’une telle œuvre. Depuis le jour où l’homme est entré dans l’existence, Dieu a toujours réalisé Son œuvre de cette façon, en gérant cet univers et en contrôlant les règles de changement de toutes les choses ainsi que les chemins qu’elles empruntent. Comme toutes les autres choses, l’homme est nourri, discrètement et inconsciemment, par la douceur, la pluie et la rosée de Dieu. Comme toutes les autres choses, l’homme vit inconsciemment sous l’orchestration de la main de Dieu. Le cœur et l’esprit de l’homme sont tenus dans la main de Dieu, et toute sa vie est contemplée par les yeux de Dieu. Peu importe que tu y croies ou non, toutes les choses, qu’elles soient vivantes ou mortes, évolueront, changeront, se renouvelleront et disparaîtront conformément aux pensées de Dieu. C’est de cette manière que Dieu préside sur toutes les choses.

Tandis que la nuit tombe doucement, l’homme reste inconscient, car le cœur de l’homme ne peut pas percevoir comment l’obscurité approche ni d’où elle vient. Tandis que la nuit s’éclipse discrètement, l’homme accueille la lumière du jour, mais quant à savoir d’où la lumière est venue et comment elle a chassé les ténèbres de la nuit, l’homme le sait encore moins et en est encore moins conscient. Ces alternances récurrentes du jour et de la nuit emmènent l’homme d’une période à une autre, d’un contexte historique au suivant, tout en s’assurant également que l’œuvre de Dieu à chaque période et Son plan pour chaque ère sont menés à bien.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Depuis la création du monde, J’ai commencé à prédestiner et à sélectionner ce groupe d’hommes, à savoir, vous-même aujourd’hui. Mes mains ont tout arrangé : votre caractère, votre qualité, votre apparence, votre stature, la famille dans laquelle vous êtes nés, votre travail et votre mariage, votre être complet, même la couleur de vos cheveux et de votre peau, et le moment de votre naissance. Même les choses que tu fais et les personnes que tu rencontres tous les jours, cela est arrangé par Mes mains, sans parler du fait que t’amener en Ma présence aujourd’hui est en réalité Mon arrangement. Ne te livre pas au désordre ; tu devrais agir calmement.

Extrait de « Chapitre 74 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair

Les destins de l’humanité et de l’univers sont intimement entrelacés avec la souveraineté du Créateur, inséparablement liés aux orchestrations du Créateur ; enfin, ils ne peuvent pas être séparés de l’autorité du Créateur. À travers les lois de toutes choses, l’homme parvient à comprendre l’orchestration du Créateur et Sa souveraineté ; à travers les règles de survie, il perçoit la gouvernance du Créateur ; partant des destins de toutes les choses, il tire des conclusions sur les façons dont le Créateur exerce Sa souveraineté et Son contrôle sur elles ; et dans les cycles de vie des êtres humains et de toutes choses, l’homme expérimente vraiment les orchestrations et les arrangements du Créateur pour toutes les choses et tous les êtres vivants et témoigne vraiment de la manière dont ces orchestrations et arrangements dominent toutes les lois, règles et institutions terrestres, toutes les autres puissances et forces. À la lumière de cela, l’humanité est obligée de reconnaître que la souveraineté du Créateur ne peut pas être violée par aucun être créé, qu’aucune force ne peut s’immiscer dans les choses et les événements prédestinés par le Créateur, ni les changer. C’est sous ces lois et règles divines que les humains et toutes les choses vivent et se propagent génération après génération. N’est-ce pas la véritable incarnation de l’autorité du Créateur ?

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique III », dans La Parole apparaît dans la chair

(Passage sélectionné de la parole de Dieu)

Dieu préside au destin de toute l’humanité

En tant qu’êtres humains et fervents chrétiens, c’est notre responsabilité et notre obligation à tous d’offrir notre esprit et notre corps pour l’accomplissement du mandat de Dieu, car tout notre être est venu de Lui et existe grâce à Sa souveraineté. Si notre esprit et notre corps ne sont pas pour le mandat de Dieu et pour la juste cause de l’humanité, alors notre âme sera indigne de ceux qui ont été martyrisés pour le mandat de Dieu, beaucoup plus indigne de Dieu, qui nous a tout donné.

Dieu a créé ce monde, cette humanité et, en plus, Il a été l’architecte de la culture grecque ancienne et de la civilisation humaine. Dieu seul console cette humanité et Lui seul Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement et le progrès humains sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu. Si tu es un vrai chrétien, alors tu croiras certainement que la montée et la chute de n’importe quel pays ou nation se produisent selon les desseins de Dieu. Lui seul connaît le sort d’un pays ou d’une nation et Lui seul contrôle le cours de cette humanité. Si l’humanité veut avoir un bon sort, si un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destinée de l’homme finiront inévitablement par une catastrophe.

Jette un regard en arrière à l’époque de l’arche de Noé : l’humanité était profondément corrompue, s’était détournée de la bénédiction de Dieu, Il n’en prenait plus soin et elle avait perdu Ses promesses. Les hommes vivaient dans les ténèbres, sans la lumière de Dieu. Ainsi, par nature, ils sont devenus indécents, abandonnés à une hideuse dépravation. De tels hommes ne pouvaient plus recevoir la promesse de Dieu ; ils n’étaient pas aptes à voir Sa face, ni à entendre Sa voix, car ils L’avaient abandonné, avaient écarté tout ce qu’Il leur avait accordé et avaient oublié Ses enseignements. Leur cœur s’éloignait de plus en plus de Dieu et, ce faisant, ils devenaient dépravés au-delà de toute raison et de toute humanité, devenant de plus en plus méchants. Par conséquent, ils se sont rapprochés de plus en plus de la mort et sont tombés sous la colère et la punition de Dieu. Seul Noé adorait Dieu et évitait le mal, et il a ainsi pu entendre Sa voix et Ses instructions. Il a bâti l’arche selon les instructions de la parole de Dieu, et a assemblé toutes sortes de créatures vivantes. Et de cette façon, une fois que tout avait été préparé, Dieu a déclenché Sa destruction sur le monde. Seuls Noé et les sept membres de sa famille ont survécu à la destruction, car Noé adorait l’Éternel et évitait le mal.

Regarde ensuite l’ère actuelle : des hommes justes comme Noé, qui pouvaient adorer Dieu et éviter le mal, ont disparu. Pourtant Dieu est toujours généreux envers cette humanité, et l’absout pendant cette dernière ère. Dieu cherche ceux qui rêvent de Son apparition. Il cherche ceux qui sont capables d’entendre Ses paroles, ceux qui n’ont pas oublié Son mandat et Lui offrent leur cœur et leur corps. Il cherche ceux qui sont aussi obéissants que des enfants devant Lui, et ne Lui résistent pas. Si tu es libre de toute influence dans ton dévouement à Dieu, alors Dieu te regardera avec faveur et t’accordera Ses bénédictions. Si tu as une haute position, une réputation honorable, possédant de grandes connaissances, détenteur d’actifs abondants et soutenu par beaucoup de gens, ces choses ne t’empêchent pas pour autant de venir devant Dieu pour accepter Son appel et Son mandat, de faire ce qu’Il te demande, alors tout ce que tu feras sera de la plus grande importance sur terre et le plus juste de toute l’humanité. Si tu rejettes l’appel de Dieu pour ton statut et tes propres objectifs, tout ce que tu fais sera maudit et même méprisé par Lui. Peut-être es-tu un président, un scientifique, un pasteur ou un ancien, mais quelle que soit l’importance de ton poste, si tu comptes sur tes connaissances et ta capacité dans tes entreprises, tu seras toujours un échec et tu seras toujours privé des bénédictions de Dieu, parce qu’Il n’accepte rien de ce que tu fais, et Il ne permet pas que ta carrière soit juste ou n’accepte pas que tu travailles au bénéfice de l’humanité. Il dira que tout ce que tu fais est d’utiliser la connaissance et la force de l’humanité pour priver l’homme de la protection de Dieu et pour refuser Ses bénédictions. Il dira que tu conduis l’humanité vers les ténèbres, vers la mort et vers le début d’une existence sans limites où l’homme a perdu Dieu et Ses bénédictions.

Dès l’époque où l’homme a connu les sciences sociales, son esprit a été occupé par la science et la connaissance. Puis celles-ci sont devenues des outils destinés à administrer l’humanité, et il n’y a plus eu assez de place pour que l’homme adore Dieu, et plus de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place diminuait de plus en plus dans le cœur de l’homme. Un monde dans lequel Dieu n’a pas de place dans le cœur de l’homme est sombre et désespérément vide. Et c’est ainsi qu’ont émergé de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l’évolution humaine et d’autres théories contrariant la vérité de la création de l’homme par Dieu, pour remplir le cœur et l’esprit de l’homme. Et de cette façon, ceux qui croient que Dieu a tout créé deviennent de moins en moins nombreux et ceux qui croient en la théorie de l’évolution deviennent de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les récits de l’œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l’ère de l’Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leur cœur, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l’humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux. L’homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et rechercher du plaisir… Peu de gens prennent sur eux de rechercher l’endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd’hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l’homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de répondre aux aspirations de l’homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues consacrent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c’est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l’homme, car personne ne peut être la vie de l’homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l’accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort, ce n’est qu’un répit provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. Parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse. L’homme existera dans un état constant de peur, ne saura pas comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme en viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide qui est en lui. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou un qui ne respecte pas les droits de l’homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l’humanité. Que tu sois le gouvernant ou l’administré, tu ne pourras pas totalement échapper au désir d’explorer le destin, les mystères et la destination de l’humanité. Tu ne pourras encore moins échapper au sentiment déconcertant de vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l’humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes. L’homme, après tout, est homme. La place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L’humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, est égal et libre, mais le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie pour elle. Ce n’est que lorsque l’homme reçoit le salut de Dieu et l’approvisionnement de la vie qu’Il lui accorde que les besoins, le désir d’explorer et le vide spirituel de l’homme peuvent être comblés. Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou une telle nation suivra le chemin de la ruine, des ténèbres, et sera anéanti par Dieu.

Peut-être ton pays prospère-t-il actuellement, mais si tu permets à ton peuple de s’éloigner de Dieu, alors ton pays se trouvera de plus en plus privé des bénédictions de Dieu. La civilisation de ton pays sera de plus en plus piétinée, et bientôt le peuple se lèvera contre Dieu et maudira le ciel. Et ainsi, à l’insu de l’homme, le destin d’un pays sera conduit à la ruine. Dieu élèvera des pays puissants pour faire face aux pays qui ont été maudits par Lui, et peut même les rayer de la surface de la terre. La montée et la chute d’un pays ou d’une nation sont fondées sur le fait que ses dirigeants adorent Dieu ou pas, et qu’ils conduisent ou pas leur peuple plus près de Dieu et l’amènent à L’adorer. Et pourtant, dans cette dernière ère, parce que ceux qui cherchent vraiment et adorent Dieu sont de plus en plus rares, Dieu accorde une faveur spéciale aux pays où le christianisme est la religion officielle. Il les rassemble pour former le camp relativement juste du monde, tandis que les pays athées ou ceux qui n’adorent pas le vrai Dieu deviennent les adversaires du camp des justes. De cette manière, Dieu a non seulement une place parmi l’humanité dans laquelle Il peut conduire Son œuvre, mais aussi conquiert des pays qui peuvent exercer une autorité juste, afin d’imposer des sanctions et des restrictions aux pays qui résistent à Dieu. Pourtant, malgré cela, peu de personnes viennent L’adorer, parce que l’homme s’est trop éloigné de Lui, et Il n’a pas fait partie des pensées de l’homme depuis trop longtemps. Il ne reste sur la terre que des pays qui pratiquent la justice et s’opposent à l’injustice. Mais c’est loin des vœux de Dieu, car aucun gouvernant des pays ne permettra à Dieu de régner sur son peuple, et aucun parti politique ne rassemblera son peuple pour adorer Dieu ; Il a perdu Sa juste place dans le cœur de chaque pays, nation, parti au pouvoir, et même dans le cœur de chaque personne. Bien que des forces vertueuses existent dans ce monde, la domination dans laquelle Dieu n’a pas Sa place dans le cœur de l’homme est précaire. Sans Sa bénédiction, l’arène politique tombe dans le désarroi et devient vulnérable aux attaques. Pour l’humanité, être sans la bénédiction de Dieu, c’est comme ne pas avoir la lumière du soleil. Indépendamment de la manière dont les dirigeants contribuent assidûment auprès de leur peuple, indépendamment du nombre de conférences vertueuses que l’humanité organise, rien de tout cela ne changera les choses ou ne modifiera le destin de l’humanité. L’homme croit qu’un pays où les gens sont nourris et vêtus, où ils vivent ensemble de manière pacifique, est un bon pays, et un pays avec un bon gouvernement. Mais Dieu ne le pense pas. Il croit qu’un pays où personne ne L’adore est un pays qu’Il doit anéantir. La manière de penser de l’homme est trop en contradiction avec celle de Dieu. Alors, si le chef d’un État n’adore pas Dieu, alors le destin de ce pays sera tragique, et le pays n’aura pas de destination.

Dieu ne participe pas à la politique de l’homme, mais c’est Lui qui contrôle le destin d’un pays ou d’une nation. Il contrôle ce monde et l’univers tout entier. Le destin de l’homme et le plan de Dieu sont intimement liés, et aucun homme, pays ou nation ne se soustrait à Sa souveraineté. Si l’homme veut connaitre son sort, alors il doit venir devant Dieu. Il fera prospérer ceux qui Le suivent et L’adorent, et Il causera le déclin et l’extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent.

Souviens-toi de la scène, dans la Bible, où Dieu a détruit Sodome, et pense aussi à la manière dont la femme de Lot est devenue une statue de sel. Réfléchis à la façon dont les habitants de Ninive se sont repentis de leurs péchés en se couvrant de sacs et de cendres, et rappelle-toi ce qui s’est passé après que les Juifs ont cloué Jésus à la croix il y a 2 000 ans. Les Juifs ont été expulsés d’Israël et ont fui vers les pays du monde entier. Beaucoup ont été tués, et toute la nation juive a subi une destruction sans précédent. Ils avaient cloué Dieu à la croix – commis un crime odieux – et provoqué la colère de Dieu. Ils ont été condamnés à payer pour ce qu’ils ont fait, ils ont dû supporter les conséquences de leurs actes. Ils ont condamné Dieu, rejeté Dieu, et ils n’avaient donc qu’un seul destin : être punis par Dieu. C’est la triste conséquence et le désastre que leurs dirigeants ont causés à leur pays et à leur nation.

Aujourd’hui, Dieu est revenu au monde pour accomplir Son œuvre. Son premier arrêt est le grand rassemblement des dirigeants dictatoriaux : la Chine, le bastion ardent de l’athéisme. Dieu a conquis un groupe de personnes par Sa sagesse et Sa puissance. Au cours de la période, Il est chassé par le parti au pouvoir en Chine par toutes sortes de moyens et soumis à de grandes souffrances, sans nulle part où poser Sa tête et incapable de trouver un abri. Malgré cela, Dieu poursuit l’œuvre qu’Il a l’intention d’accomplir : Il exprime Sa voix et répand l’évangile. Nul ne peut sonder l’omnipotence de Dieu. En Chine, pays qui considère Dieu comme un ennemi, Il n’a jamais cessé Son œuvre. Au contraire, beaucoup de personnes ont accepté Son œuvre et Sa parole, car Dieu fait tout ce qu’Il peut pour sauver tous ceux qui font partie de l’humanité. Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de l’œuvre que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole, perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister. J’exhorte les peuples de toutes les nations, de tous les pays et même des secteurs à écouter la voix de Dieu, à voir Son œuvre, à prêter attention au destin de l’humanité, faisant ainsi de Lui le plus saint, le plus honorable, le plus élevé, et le seul objet d’adoration parmi l’humanité, et permettant à l’humanité tout entière de vivre sous Sa bénédiction, tout comme les descendants d’Abraham ont vécu sous la promesse de l’Éternel, et tout comme Adam et Eve, qui ont été à l’origine créés par Dieu, ont vécu dans le jardin d’Éden.

L’œuvre de Dieu est comme des vagues puissamment déferlantes. Personne ne peut Le retenir, ni arrêter Ses pas. Seuls ceux qui écoutent attentivement Ses paroles, qui cherchent et ont soif de Lui, peuvent suivre Ses pas et recevoir Sa promesse. Ceux qui ne le font pas connaîtront un grand désastre et recevront une punition méritée.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Précédent : Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment

Suivant : Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus qui est revenu

Contenu connexe