Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Contenu

La vingt-sixième déclaration

Qui a demeuré dans Ma maison ? Qui M’a défendu ? Qui a souffert en Mon nom ? Qui a pris des vœux devant Moi ? Qui M’a suivi jusqu’à ce jour et qui n’est pourtant pas devenu indifférent ? Pourquoi tous les êtres humains sont-ils froids et insensibles ? Pourquoi l’humanité M’a-t-elle abandonné ? Pourquoi l’humanité s’est-elle lassée de Moi ? Pourquoi n’y a-t-il pas de chaleur dans le monde des hommes ? Pendant que J’étais à Sion, J’ai goûté la chaleur qui est dans le ciel, et étant à Sion, J’ai apprécié la bénédiction qui est dans le ciel. Encore une fois, J’ai vécu au milieu des hommes, J’ai goûté l’amertume dans le monde des hommes, J’ai vu de Mes propres yeux tous les différents états qui existent parmi les hommes. Inconsciemment, l’homme a changé avec Mes changements, et c’est de cette manière qu’il est arrivé à ce jour. Je n’exige pas que l’homme soit capable de faire n’importe quoi pour Moi, et Je n’exige pas non plus qu’il fasse des merveilles pour Moi. Je veux seulement qu’il puisse s’accorder avec Mon plan, qu’il ne Me désobéisse pas, ou ne devienne une marque de honte pour Moi, et qu’il fasse un témoignage retentissant de Moi. Parmi les hommes, il y a eu ceux qui M’ont fait un bon témoignage et glorifié Mon nom, mais comment les pratiques de l’homme, la conduite de l’homme peuvent-elles satisfaire Mon cœur ? Comment peut-il éventuellement satisfaire Mon désir ou accomplir Ma volonté ? Des montagnes et des eaux sur la terre, et des fleurs, des herbes et des arbres sur la terre, pas un, mais tous révèlent l’œuvre de Mes mains, tous existent pour Mon nom. Mais, pourquoi l’homme ne peut-il atteindre les niveaux que Je demande ? Cela pourrait-il être dû à son humilité abjecte ? Cela serait-il dû à cause de l’élévation que J’ai faite de lui ? Serais-Je trop cruel envers lui ? Pourquoi l’homme a-t-il toujours peur de Mes exigences ? Aujourd’hui, parmi les multitudes dans le royaume, pourquoi est-ce que vous n’écoutez que Ma voix, mais ne souhaitez pas voir Ma face ? Pourquoi ne considérez-vous seulement Mes paroles sans chercher à les associer à Mon Esprit ? Pourquoi Me retranchez-vous en haut dans le ciel et en bas sur la terre ? Serait-ce que Moi, quand Je suis sur la terre, Je ne suis pas le même que dans le ciel ? Est-ce que Je pourrais, quand Je suis au ciel, descendre sur la terre ? Serait-il possible que, lorsque Je suis sur la terre, Je suis indigne d’être porté au ciel ? C’est comme si, quand Je suis sur la terre, Je suis une simple créature, comme si, quand Je suis au ciel, Je suis un être exalté, et comme s’il y avait entre le ciel et la terre un abîme infranchissable. Mais dans le monde des hommes, ils semblent ne rien savoir des origines de ces choses, mais en tout temps ils ont été contre Moi, comme si Mes paroles ne faisaient que des sons sans aucun sens. Tous les hommes fournissent des efforts pour étudier Mes paroles de leur propre chef en s’attachant à Mon apparence extérieure, mais ils échouent tous, sans aucun résultat concret, mais sont plutôt terrassés par Mes paroles et n’osent pas se relever.

Quand Je mets la foi de l’homme à l’épreuve, aucun être humain n’a la capacité de porter un témoignage vrai, pas un seul n’est capable de se donner totalement ; l’homme se cache plutôt et refuse de s’ouvrir, comme si J’allais ravir son cœur. En réalité, Job lui-même ne résista jamais sous l’épreuve, et il n’a pas émané la douceur au milieu de la souffrance. Tout ce que l’homme est capable de faire c’est de produire un lointain parfum de verdure dans la chaleur du printemps ; il n’a jamais été capable de conserver la verdure sous le grand froid de l’hiver. Décharné et émacié en stature, l’homme ne peut pas accomplir Mon intention. Dans toute l’humanité, il n’y a personne qui puisse servir de modèle pour les autres, parce que les hommes sont fondamentalement semblables et ne sont pas différents les uns des autres, présentant peu de traits pour les distinguer les uns des autres. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, les hommes ne peuvent pas encore pleinement connaître Mes œuvres. Ce n’est que lorsque Mon châtiment descendra sur toute l’humanité que les hommes, à leur insu, se rendront compte de Mes œuvres, et sans que Je ne fasse quoi que ce soit ou que Je ne contraigne personne, les hommes finiront par Me connaître et ainsi verront Mes œuvres. Tel est Mon plan, c’est l’aspect de Mon travail qui est manifesté, et c’est ce que l’homme doit savoir. Dans le royaume, les innombrables choses de la création commencent à revivre et à retrouver leur force vitale. En raison des changements de l’état de la terre, les frontières entre une terre et une autre commencent également à se déplacer. Jadis, J’avais prophétisé : Quand la terre sera divisée de la terre, et que la terre s’unira avec la terre, ce sera le temps où Je ferai voler les nations en mille morceaux. À ce moment-là, Je renouvellerai toute la création et repartirai l’univers tout entier, mettant ainsi l’univers en ordre, transformant son ancien état en un nouveau. C’est cela Mon plan. Ce sont Mes œuvres. Quand les nations et les peuples du monde retourneront devant Mon trône, Je prendrai alors toute la générosité du ciel et Je la conférai au monde des hommes, afin que, grâce à Moi, elle déborde d’une bonté incomparable. Mais tant que le vieux monde continuera d’exister, Je répandrai Ma colère sur ses nations, promulguant ouvertement Mes décrets administratifs dans tout l’univers, et donnant un châtiment à quiconque les viole :

Quand Je tourne Mon visage vers l’univers pour parler, toute l’humanité entend Ma voix, et alors voit toutes les œuvres que J’ai réalisées dans l’univers. Ceux qui vont à l’encontre de Ma volonté, c’est-à-dire ceux qui s’opposent à Moi par les actes de l’homme, tomberont sous Mon châtiment. Je prendrai la multitude d’étoiles dans les cieux et les renouvèlerai, et grâce à Moi le soleil et la lune se renouvelleront — les cieux ne seront plus comme ils étaient ; La myriade de choses sur la terre sera renouvelée. Tout deviendra complet par Mes paroles. Les nombreuses nations de l’univers seront réparties de nouveau et remplacées par Ma nation, afin que les nations sur la terre disparaissent à jamais et deviennent une nation qui Me vénère ; toutes les nations de la terre seront détruites, et cesseront d’exister. Des êtres humains dans l’univers, tous ceux qui appartiennent au diable seront exterminés ; tous ceux qui adorent Satan seront ravagés par Mon feu ardent — c’est-à-dire, à l’exception de ceux qui vont maintenant avec Mon flot, le reste sera réduit en cendres. Quand Je châtierai les nombreux peuples, ceux du monde religieux reviendront, à divers degrés, à Mon royaume, vaincu par Mes œuvres, parce qu’ils auront vu l’avènement du « Saint chevauchant une nuée blanche ». Tous les hommes suivront leur propre nature, et recevront des châtiments en fonction de ce qu’ils ont fait. Ceux qui se sont dressés contre Moi périront tous ; quant à ceux dont les actions sur la terre ne M’ont pas impliqué, ils continueront d’exister sur la terre sous la gouvernance de Mes fils et de Mon peuple, qui se sont acquittés. Je Me révèlerai à la myriade de peuples et aux innombrables nations, en prononçant de Ma propre voix sur la terre, pour proclamer l’accomplissement de Mon grand travail pour que tous les hommes puissent voir de leurs propres yeux.

À mesure que Ma voix s’intensifie, J’observe aussi l’état de l’univers. Par Mes paroles, la myriade de choses de la création est renouvelée. Le ciel change, et la terre aussi change. L’humanité est exposée sous sa forme originelle et, graduellement, chacun selon son genre, les hommes retrouvent sans le savoir leur place au sein de leur famille. Pour cela, Je serai très heureux. Tout trouble aura cessé, et Mon grand travail sera achevé, inconsciemment, la myriade de choses de la création se transformera, sans effort. Quand J’ai créé le monde, J’ai façonné toutes choses selon leur espèce, en formant visiblement chaque chose selon son espèce. Au fur et à mesure que la fin de Mon plan de gestion approche, Je vais restaurer l’ancien état de la création, Je vais tout ramener à la forme originelle, tout en changeant profondément, afin que tout s’aligne de nouveau avec Mon plan. Le temps est venu ! La dernière étape de Mon plan est sur le point d’être accomplie. Ah, vieux monde impur ! Tu te prosterneras sûrement devant Mes paroles ! Tu seras certainement réduit à néant par Mon plan ! Ah, myriade de choses de la création ! Vous allez tous bénéficier de la vie nouvelle dans Mes paroles, vous avez maintenant le Seigneur Suprême ! Ah, nouveau monde pur et sans tache ! Tu renaîtras sûrement dans Ma gloire ! Ah, Montagne de Sion ! Ne te tais plus. Je suis revenu en triomphe ! Du milieu de la création, Je scrute toute la terre. Sur terre, l’homme a commencé une nouvelle vie et jouit d’un nouvel espoir. Ah, Mon peuple ! Comment ne pouvez-vous pas revenir à la vie grâce à Ma lumière ? Comment ne pas sauter de joie sous Ma direction ? Les terres crient de joie, les eaux font de la cacophonie avec un rire joyeux ! Ah ! Israël ressuscité ! Comment peux-tu ne pas sentir la fierté à cause de Ma prédestination ? Qui a pleuré ? Qui a gémi ? L’Israël d’autrefois a cessé d’être, et l’Israël d’aujourd’hui s’est levé, s’est érigé et est imposant dans le monde, subsiste dans les cœurs de tous les hommes. L’Israël d’aujourd’hui atteindra sûrement la source de l’existence à travers Mon peuple ! Ah, Égypte haineuse ! Sûrement tu ne t’opposeras pas à Moi ? Comment peux-tu profiter de Ma miséricorde et essayer d’échapper à Mon châtiment ? Comment peux-tu ne pas exister dans Mon châtiment ? Tous ceux que J’aime vivront sûrement pour l’éternité, et tous ceux qui se dresseront contre Moi seront certainement châtiés par Moi pour l’éternité. Car Je suis un Dieu jaloux, Je n’épargnerai pas du tout les hommes pour tout ce qu’ils ont fait. Je veillerai sur toute la terre, et, apparaissant de l’Orient avec justice, majesté, colère et châtiment, Je Me révélerai aux myriades des hôtes de l’humanité !

Le 29 mars 1992