Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Contenu

La vingt-neuvième déclaration

Le jour où toutes les choses ont été ressuscitées, Je suis venu parmi les hommes, et J’ai passé des jours et des nuits merveilleux avec eux. C’est seulement à ce moment-là que l’homme sent un peu de Mon accessibilité, et comme son interaction avec Moi devient plus fréquente, il voit un peu de ce que J’ai et de ce que Je suis - et par conséquent, il acquiert une certaine connaissance de Moi. Parmi tous les hommes, Je lève la tête et Je regarde, et ils Me voient tous. Pourtant, quand un désastre arrive au monde, ils deviennent immédiatement inquiets, et Mon image disparaît de leurs cœurs ; épouvantés par l’arrivée du désastre, ils ne tiennent aucun compte de Mes exhortations. J’ai passé beaucoup d’années parmi les hommes, mais ils sont toujours restés ignorants, et ne M’ont jamais connu. Aujourd’hui, Je le leur dis de Ma propre bouche, et Je fais venir tous les gens devant Moi pour recevoir quelque chose de Moi, mais ils gardent encore leurs distances avec Moi, et donc ils ne Me connaissent pas. Quand Mes pas marcheront à travers les extrémités de l’univers, l’homme commencera à réfléchir sur son sort, et tous les gens viendront à Moi et s’inclineront devant Moi et Me vénèreront. Ce sera le jour de Ma glorification, le jour de Mon retour, et aussi le jour de Mon départ. Maintenant, J’ai commencé Mon œuvre parmi tous les hommes, J’ai officiellement entrepris, à travers l’univers entier, le final de Mon plan de gestion. À partir de ce moment, tous ceux qui ne sont pas prudents risquent d’être plongés dans un châtiment impitoyable à tout instant. Ce n’est pas parce que Je suis sans cœur, mais c’est une étape de Mon plan de gestion ; tous doivent procéder selon les étapes de Mon plan, et aucun homme ne peut changer cela. Quand Je commence officiellement Mon œuvre, tous les gens se déplacent comme Je Me déplace, de sorte que les gens à travers l’univers s’occupent en phase avec Moi, il y a de la « jubilation » à travers l’univers, et l’homme est stimulé par Moi. En conséquence, le grand dragon rouge lui-même est fouetté dans un état de frénésie et de confusion par Moi, et sert Mon œuvre et, malgré qu’il soit réticent, il est incapable de suivre ses propres désirs, ne laissant aucun autre choix que de « se soumettre à Mon contrôle ». Dans tous Mes plans, le grand dragon rouge est celui qui les contrecarre, Mon ennemi, et aussi Mon « serviteur » ; en tant que tel, Je n’ai jamais relâché Mes « exigences » de celui-ci. Par conséquent, la dernière étape de l’œuvre de Mon incarnation est accomplie dans sa « maison ». De cette façon, le grand dragon rouge est plus capable de rendre convenablement service pour Moi, à travers quoi Je le conquerrais et finirais Mon plan. Pendant que Je travaille, tous les anges s’engagent dans la « bataille décisive » avec Moi et se résolvent à réaliser Mes souhaits dans la dernière étape, afin que les gens sur la terre se rendent devant Moi comme les anges, et n’aient aucun désir de s’opposer à Moi, et ne fassent rien qui se rebelle contre Moi. Celles-ci sont les dynamiques de Mon œuvre partout dans l’univers.

Le but et la signification de Mon arrivée parmi les hommes est de sauver tous les hommes, de ramener tous les hommes dans Ma famille, de réunir le ciel avec la terre, et de faire l’homme « transmettre » les « signaux » entre le ciel et la terre, parce que telle est la fonction inhérente de l’homme. Au moment où J’ai créé l’humanité, J’avais préparé toutes choses à disposition pour l’humanité, et plus tard, J’ai permis à l’humanité de recevoir les richesses que Je lui ai données selon Mes exigences. Ainsi, Je dis que c’est sous Mon guidage que toute l’humanité est arrivée jusqu’ à aujourd’hui. Et tout ceci est Mon plan. Parmi toute l’humanité, un nombre incalculable de personnes existent sous la protection de Mon amour, et un nombre incalculable de personnes vivent sous le châtiment de Ma haine. Bien que les gens prient tous à Moi, ils sont toujours incapables de changer leurs circonstances actuelles ; une fois qu’ils ont perdu espoir, ils ne peuvent que laisser la nature suivre son cours et cesser de Me désobéir, car ceci est tout ce qui peut être accompli par l’homme. Quand il s’agit de l’état de la vie de l’homme, l’homme n’a pas encore trouvé la vraie vie, il n’a toujours pas vu à travers l’injustice, la désolation et les conditions misérables du monde – et donc, si ce n’était pour l’arrivée du désastre, la plupart des gens embrasseraient encore la Mère Nature, et se seraient encore engouffrés dans la saveur de la « vie ». N’est-ce pas la réalité du monde ? N’est-ce pas la voix du salut que J’exprime à l’homme ? Pourquoi est-ce-que, parmi les hommes, personne ne M’a jamais vraiment aimé ? Pourquoi l’homme M’aime-t-il seulement au milieu du châtiment et des épreuves, mais que personne ne M’aime sous Ma protection ? J’ai « accordé » plusieurs fois Mon châtiment à l’humanité. Ils le regardent, mais ensuite ils l’ignorent, et ils ne « l’étudient et ne le contemplent » pas à ce moment-là, et ainsi tout ce qui arrive à l’homme est un jugement impitoyable. Ceci est une seule de Mes méthodes de travail, mais c’est toujours dans le but de changer l’homme et pour le faire M’aimer.

Je règne dans le royaume, et, de plus, Je règne dans tout l’univers ; Je suis à la fois le Roi du royaume et le Chef de l’univers. À partir de ce moment, Je rassemblerai tous ceux qui ne sont pas les élus et commencerai Mon œuvre parmi les païens, et J’annoncerai Mes décrets administratifs à tout l’univers, afin que Je puisse entreprendre avec succès la prochaine étape de Mon œuvre. J’emploierai le châtiment pour diffuser Mon œuvre parmi les païens, c’est-à-dire que J’emploierai la « force » contre tous ceux qui sont païens. Naturellement, cette œuvre sera réalisée en même temps que Mon œuvre parmi les élus. Le jour où Mon peuple dominera et exercera le pouvoir sur la terre sera aussi le jour où toutes les personnes sur la terre auront été conquises, et, de plus, ce sera le temps où Je Me reposerai, et seulement à ce moment-là alors J’apparaitrai à tous ceux qui ont été conquis. J’apparais aux nations saintes, et Je Me cache des terres impures. Tous ceux qui ont été conquis et qui sont devenus obéissants envers Moi sont capables de voir Ma face de leurs propres yeux, et sont capables d’entendre Ma voix de leurs propres oreilles. C’est la bénédiction de ceux qui sont nés au cours des derniers jours, c’est la bénédiction prédestinée par Moi, et cela est inaltérable par n’importe quel homme. Aujourd’hui, Je travaille de cette façon pour l’intérêt de l’œuvre du futur. Toute Mon œuvre est interdépendante, dans tout cela il y a un appel et une réponse : jamais aucune étape n’e s’est arrêtée soudainement, et jamais aucune étape n’a été menée indépendamment d’aucune autre. N’est-ce-pas ainsi ? L’œuvre du passé n’est-elle pas la base de l’œuvre d’aujourd’hui ? Les paroles du passé ne sont-elles pas les précurseurs des paroles d’aujourd’hui ? Les pas du passé ne sont-ils pas l’origine des pas d’aujourd’hui ? Quand Je déroule officiellement le parchemin, c’est quand les gens de l’univers entier sont châtiés, quand les gens partout dans le monde sont soumis à des épreuves, et c’est le point culminant de Mon œuvre ; tous les gens vivent dans une terre sans lumière, et tous les gens vivent sous la menace de leur environnement. En d’autres termes, c’est la vie que l’homme n’a jamais connue depuis le temps de la création jusqu’à nos jours, et personne tout au long des âges n’a jamais « savouré » ce genre de vie, et donc Je dis que J’effectue une œuvre qui n’a jamais été effectuée auparavant. C’est le véritable état des choses, et c’est le sens intérieur. Parce que Mon jour s’approche de toute l’humanité, parce qu’il ne semble pas distant, mais est juste devant les yeux de l’homme, qui ne pourrait pas être effrayé en conséquence ? Et qui ne pourrait pas être ravi de cela ? La ville immonde de Babylone est enfin arrivée à sa fin ; l’homme a rencontré un monde flambant neuf, et le ciel et la terre ont été changés et renouvelés.

Quand J’apparais à toutes les nations et à tous les peuples, les nuages blancs s’agitent dans le ciel et M’enveloppent. Ainsi, les oiseaux de la terre aussi chantent et dansent avec joie pour Moi, en mettant en évidence l’atmosphère sur la terre, et faisant ainsi que toutes les choses sur la terre redeviennent vivantes, pour qu’elles ne soient plus « sédimentaires » mais vivent plutôt dans une atmosphère de vitalité. Quand Je suis parmi les nuages, l’homme aperçoit faiblement Ma face et Mes yeux, et à ce moment-là il se sent un peu apeuré. Dans le passé, il a entendu des « documents historiques » sur Moi dans les légendes, et par conséquent, il est seulement à moitié croyant et à moitié douteux envers Moi. Il ne sait pas où Je suis, ou juste à quel point Ma face est grande, est-elle aussi vaste que la mer, ou aussi infinie que les pâturages verts ? Personne ne sait ces choses. Ce n’est que lorsque l’homme voit Mon visage dans les nuages aujourd’hui que l’homme sent que le Moi de la légende est « matériel », et ainsi il devient un peu plus favorable envers Moi, et c’est seulement à cause des histoires sur Moi que son admiration pour Moi devient un peu plus grande. Mais l’homme ne Me connaît pas encore, et ne voit seulement qu’une partie de Moi dans les nuages. Par la suite, J’étends Mes bras et Je les montre à l’homme. L’homme est étonné et met ses mains sur sa bouche, profondément craintif d’être abattu par Ma main, et ainsi il ajoute un peu de respect à son admiration. L’homme fixe ses yeux sur chacun de Mes mouvements, profondément effrayé qu’il sera frappé par Moi quand il ne fera pas attention - et pourtant être observé par l’homme ne Me restreint pas, et Je continue à réaliser l’œuvre dans Mes mains. Ce n’est que dans toutes les actions que Je fais que l’homme a quelque faveur pour Moi, et ainsi peu à peu vient devant Moi pour s’associer avec Moi. Quand Mon intégralité sera révélée à l’homme, l’homme verra Ma face, et à partir de ce moment Je ne Me cacherai plus et ne M’obscurcirai plus de l’homme. Dans tout l’univers, J’apparaitrai publiquement à tous les gens, et tous ceux qui sont de chair et de sang verront toutes Mes actions. Tous ceux qui sont de l’esprit habiteront sûrement en paix dans Ma maison, et savoureront assurément de merveilleuses bénédictions ensemble avec Moi. Tous ceux pour lesquels Je Me soucie échapperont sûrement au châtiment, et éviteront certainement la souffrance de l’esprit et l’agonie de la chair. J’apparaîtrai publiquement à tous les peuples, et gouvernerai et exercerai le pouvoir, de sorte que l’odeur des cadavres n’envahisse plus l’univers ; à la place Mon parfum frais se répandra à travers le monde entier, parce que Mon jour s’approche, l’homme se réveille, tout est en ordre sur la terre, et les jours de « survie » de la terre n’existent plus, car Je suis arrivé !

Le 6 Avril 1992