Prépare suffisamment de bonnes actions pour ta destination

J’ai beaucoup œuvré parmi vous et, bien entendu, J’ai aussi prononcé un certain nombre de déclarations. Mais Je ne peux M’empêcher d’avoir le sentiment que Mes paroles et Mon œuvre n’ont pas totalement atteint l’objectif de Mon œuvre dans les derniers jours. Car, dans les derniers jours, Mon œuvre n’est pas destinée à une certaine personne ou à un certain peuple, mais elle vise à démontrer Mon tempérament inhérent. Cependant, pour une multitude de raisons (peut-être faute de temps ou en raison d’un programme de travail trop chargé), Mon tempérament n’a pas permis à l’homme de Me connaître le moins du monde. Par conséquent, J’entame Mon nouveau plan, Mon œuvre finale, pour ouvrir une nouvelle page de Mon œuvre, de sorte que tous ceux qui Me verront se frapperont la poitrine, pleureront et gémiront sans cesse à cause de Mon existence. Car J’apporte la fin de l’humanité dans le monde et, dès lors, Je dévoile tout Mon tempérament devant l’humanité, afin que tous ceux qui Me connaissent et ceux qui ne Me connaissent pas puissent voir ce festin pour les yeux et s’apercevoir que Je suis bien venu dans le monde humain, que Je suis venu sur terre où se multiplient toutes les choses. Voilà Mon plan et Ma seule « confession » depuis que J’ai créé l’humanité. Je souhaite que vous puissiez suivre chacun de Mes mouvements avec la plus grande attention, car Ma verge se rapproche une fois de plus de l’humanité, de tous ceux qui s’opposent à Moi.

Je commence avec les cieux l’œuvre que Je dois réaliser. Ainsi, Je fais Mon chemin parmi les foules et Je Me déplace entre le ciel et la terre sans que jamais personne ne perçoive Mes mouvements ni ne fasse attention à Mes paroles. Par conséquent, Mon plan progresse sans obstacle. C’est seulement que tous vos sens se sont si engourdis que vous êtes inconscient des étapes de Mon œuvre. Toutefois, un jour, vous découvrirez sûrement Mon intention. Aujourd’hui, Je vis avec vous et Je souffre avec vous. J’ai depuis longtemps compris l’attitude de l’humanité envers Moi. Je ne souhaite pas M’expliquer plus en détail, et encore moins vous humilier en donnant d’autres exemples d’un sujet douloureux. Mon seul souhait est que vous gardiez dans votre cœur tout ce que vous avez fait afin que nous puissions examiner nos comptes le jour où nous allons nous retrouver. Je ne souhaite pas accuser à tort quiconque d’entre vous, car J’ai toujours agi avec justice, équité et honneur. Bien entendu, Je souhaite aussi que vous puissiez être ouverts et ne fassiez rien qui aille à l’encontre du ciel, de la terre ou de votre conscience. C’est tout ce que Je vous demande. De nombreuses personnes se sentent impatientes et mal à l’aise, car elles ont commis des actes répréhensibles atroces, et beaucoup ont honte de ne pas avoir réalisé une seule bonne action. Pourtant, il y en a aussi beaucoup qui ne semblent pas du tout être couverts de honte par leurs péchés et vont de mal en pis, arrachant complètement le masque qui couvre leurs traits hideux (qui n’ont pas encore été pleinement révélés) pour mettre Mon tempérament à l’épreuve. Je ne fais pas attention aux actions de quiconque et Je n’en tiens pas particulièrement compte. Je réalise plutôt l’œuvre que Je dois faire, que ce soit glaner des informations, parcourir la terre ou faire ce qui M’intéresse. À des moments clés, Je reprends Mon œuvre parmi les hommes comme initialement prévu, ni trop tôt ni trop tard, avec aisance et promptitude à la fois. Cependant, certains hommes sont mis à l’écart à chaque étape de Mon œuvre, car Je méprise leur flatterie et leur feint asservissement. Ceux que J’abhorre seront certainement abandonnés, intentionnellement ou pas. En bref, Je veux que tous ceux que Je méprise restent loin de Moi. Il va sans dire que Je n’épargnerai pas les méchants qui restent dans Ma maison. Puisque le jour de la punition de l’homme est proche, Je ne suis pas pressé de chasser toutes ces âmes méprisables, car J’ai Mon propre plan.

C’est maintenant le moment où Je détermine la fin de chaque personne, et non la phase à laquelle J’ai commencé à façonner l’homme. Dans Mon livre de comptes, Je note, une par une, les paroles et les actions de chaque homme, ainsi que le chemin qu’ils ont emprunté pour Me suivre, leurs attributs intrinsèques et leur comportement final. Ainsi, aucun type d’homme n’échappera à Ma main et tous seront groupés comme Je les assigne selon leur espèce. Je décide de la destination de chaque homme, non en fonction de l’âge, de l’ancienneté, du degré de souffrance et encore moins du degré auquel il attire la pitié, mais plutôt selon qu’il possède ou non la vérité. Il n’y a pas d’autre option que celle-ci. Vous devez vous rendre compte que tous ceux qui ne respectent pas la volonté de Dieu seront punis. C’est un fait immuable. Par conséquent, tous ceux qui sont punis le sont à cause de la justice de Dieu et comme rétribution pour leurs nombreux actes mauvais. Je n’ai apporté aucune modification à Mon plan depuis le début. C’est seulement que le nombre d’hommes à qui J’adresse Mes paroles semble diminuer, de même que celui de ceux que J’approuve réellement. Toutefois, Je maintiens que Mon plan n’a jamais changé. Ce sont plutôt la foi et l’amour de l’homme qui changent continuellement, faiblissent continuellement, à tel point qu’il est loisible à chaque homme de passer d’une attitude de flatterie à une attitude froide envers Moi, voire de Me rejeter. Mon attitude envers vous ne sera ni chaude ni froide, jusqu’à ce que Je ressente du dégoût et de l’horreur et que J’inflige finalement la punition. Cependant, le jour de votre punition, Je vous verrez toujours, alors que vous, vous ne pourrez plus Me voir. Puisque la vie parmi vous M’est déjà devenue pénible et ennuyeuse, il va sans dire que J’ai choisi des milieux différents où vivre, pour mieux échapper à la douleur de vos méchantes paroles et Me mettre à l’abri de votre comportement intolérablement sordide, de telle sorte que vous ne puissiez plus Me tromper ni Me négliger. Avant de vous quitter, Je dois encore vous exhorter à vous abstenir de faire ce qui n’est pas conforme à la vérité. Vous devez plutôt faire ce qui plaît à tous, ce qui est bénéfique à tous et à ta propre destination. Sinon, celui qui souffrira en plein milieu de la catastrophe ne sera nul autre que toi.

Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. La punition infligée aux méchants est justement la preuve de Mon tempérament juste et, surtout, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils pleureront. Tous ceux qui auront commis tout genre de méchanceté, mais qui M’auront suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas aux conséquences de leurs péchés. Ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur, en plongeant eux aussi dans une catastrophe presque sans précédent depuis des millions d’années. Ceux parmi Mes adeptes qui M’auront été fidèles se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils connaîtront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’apprécie les bonnes actions des hommes et déteste leurs mauvaises actions. Depuis que J’ai commencé à diriger l’humanité, Je rêve d’un groupe d’hommes qui aient les mêmes sentiments que Moi. Je n’oublie jamais ceux qui n’ont pas les mêmes sentiments que Moi. Je les déteste toujours dans Mon cœur, attendant juste l’occasion de leur accorder Ma rétribution, ce qu’il Me sera agréable de voir. Aujourd’hui, Mon jour est enfin arrivé et Je n’ai plus besoin d’attendre !

Mon œuvre finale n’est pas seulement accomplie pour punir l’homme, mais aussi pour préparer sa destination. Surtout, elle est réalisée pour recevoir la reconnaissance de tous, pour tout ce que J’ai fait. Je veux que chaque homme voie que tout ce que J’ai fait est juste et une expression de Mon tempérament. Ce n’est pas l’homme, et encore moins la nature, qui a créé l’humanité. C’est Moi qui nourris tout être vivant dans la création. Sans Mon existence, l’humanité ne peut que périr et souffrir du fléau des catastrophes. Aucun être humain ne verra plus jamais ni le beau soleil, ni la belle lune, ni le monde verdoyant. L’humanité ne connaîtra que la nuit glaciale et l’inexorable vallée de l’ombre de la mort. Je suis le seul salut de l’humanité. Je suis son seul espoir et, surtout, Je suis Celui sur qui repose toute son existence. Sans Moi, l’humanité arriverait immédiatement à une impasse. Sans Moi, l’humanité subirait les catastrophes et serait piétinée par tout genre de fantômes, bien que personne ne prête attention à Moi. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes actions. Bien qu’ils aient été peu nombreux à pouvoir Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car galoper ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Peu M’importe le nombre d’hommes, Je tiens plutôt compte de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait. Sinon, aucun d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et, bien sûr, qui l’orchestre. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’échapperez pas à la catastrophe. En pleine tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été considérés comme entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient creux et vous ne vous êtes montrés que timides ou ardus. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de Me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, en fonction de quoi Je déterminerai votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En outre, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi et souhaite encore moins M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, quelle que soit la personne. Je dois vous dire ceci : quiconque brise Mon cœur n’aura pas droit à Ma clémence une seconde fois et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Précédent: Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle

Suivant: À qui es-tu fidèle ?

Le Seigneur est déjà secrètement revenu il y a bien longtemps avant les catastrophes, savez-vous comment L’accueillir ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Chapitre 10

L’ère du Règne, après tout, est différente des temps passés. Elle n’a pas de rapport avec les agissements de l’humanité. Au contraire, Je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre