La Parole apparaît dans la chair

Contenu

Au sujet de la Bible (2)

La Bible est aussi appelée l’Ancien et le Nouveau Testament. Savez-vous à quoi se réfère le mot « testament » ? Le mot « testament » dans « l’Ancien Testament » vient de l’alliance de l’Éternel avec le peuple d’Israël quand Il a tué les Égyptiens et a sauvé les Israélites du Pharaon. Bien sûr, le signe de cette alliance était le sang de l’agneau sur les linteaux par lequel Dieu a établi une alliance avec l’homme, une alliance qui disait que tous ceux qui avaient le sang de l’agneau sur les deux poteaux et le linteau de la porte étaient Israélites, ils étaient le peuple élu de Dieu, et l’Éternel les épargnerait tous. (L’Éternel était alors sur le point de tuer tous les fils premiers-nés d’Égypte, et également les premiers-nés du petit et du gros bétail.) Cette alliance a deux niveaux de signification. L’Éternel ne sauverait aucune personne ou aucun animal de l’Égypte ; Il tuerait tous leurs fils premiers-nés et les premiers-nés du gros et du petit bétail. Ainsi, dans plusieurs livres de prophéties, il a été prédit que les Égyptiens seraient sévèrement châtiés à cause de l’alliance de l’Éternel. C’est le premier niveau de signification. L’Éternel a tué les fils premiers-nés d’Égypte et les premiers-nés du bétail et Il a épargné tous les Israélites, ce qui signifie que tous ceux qui étaient de la terre d’Israël ont été favorisés par l’Éternel, et tous seraient épargnés ; Il voulait faire une œuvre à long terme en eux, et Il a établi l’alliance avec eux en utilisant le sang de l’agneau. À partir de ce moment, l’Éternel ne tuerait pas les Israélites. Il a dit qu’ils seraient à jamais Ses élus. Parmi les douze tribus d’Israël, Il commencerait Son œuvre de toute l’ère de la Loi, Il révélerait toutes Ses lois aux Israélites, et Il choisirait parmi eux des prophètes et des juges, et ils seraient au centre de Son œuvre. Il a établi une alliance avec eux : à moins que l’ère change, Il ne travaillerait que parmi les élus. L’alliance de l’Éternel était immuable, car elle avait été établie dans le sang et elle avait été établie avec Son peuple élu. Plus important encore, Il avait choisi un cadre approprié et une cible appropriée par lesquels commencer Son œuvre de l’ensemble de l’ère, et donc les gens considérèrent l’alliance comme particulièrement importante. C’est le second niveau de signification. À l’exception de la Genèse qui précède l’alliance, tous les autres livres de l’Ancien Testament rapportent l’œuvre parmi les Israélites après la création de l’alliance. Bien sûr, il existe des récits occasionnels sur les païens, mais dans l’ensemble, l’Ancien Testament documente l’œuvre de Dieu en Israël. En raison de l’alliance de l’Éternel avec les Israélites, les livres écrits durant l’ère de la Loi sont appelés « l’Ancien Testament ». Ils sont nommés d’après l’alliance de l’Éternel avec les Israélites.

Le Nouveau Testament est nommé d’après le sang versé par Jésus sur la croix et Son alliance avec tous ceux qui ont cru en Lui. L’alliance de Jésus était la suivante : les gens n’avaient qu’à croire en Lui pour que leurs péchés soient pardonnés par le don de Son sang, et ainsi ils seraient sauvés, renaitraient par Lui et ne seraient plus pécheurs. Les gens n’avaient qu’à croire en lui pour recevoir Sa grâce, et alors ils ne souffriraient pas en enfer après leur mort. Tous les livres de l’ère de la Grâce furent écrits après cette alliance et ils documentent l’œuvre et les paroles de cette alliance. Ils se limitent au salut par la crucifixion du Seigneur Jésus ou à l’alliance ; tous les livres ont été écrits par les frères dans le Seigneur qui avaient des expériences. Ainsi, ces livres sont également nommés d’après une alliance : ils sont appelés le « Nouveau Testament ». Ces deux « Testaments » comprennent seulement l’ère de la Grâce et l’ère de la Loi, et n’ont aucun lien avec l’ère finale. Ainsi, la Bible n’est pas d’une grande utilité pour les gens des derniers jours aujourd’hui. Tout au plus, elle sert de référence provisoire, mais elle a essentiellement peu de valeur d’usage. Pourtant, les gens religieux lui attribuent encore une grande valeur. Ils ne connaissent pas la Bible ; ils savent seulement comment expliquer la Bible et ignorent fondamentalement ses origines. Leur attitude à l’égard de la Bible est la suivante : tout dans la Bible est vrai ; elle ne contient aucune inexactitude ou erreur. Ensuite ils commencent à l’étudier. Parce qu’ils ont d’abord déterminé que la Bible est vraie et sans erreurs, ils l’étudient et l’examinent avec beaucoup d’intérêt. L’ère de l’œuvre d’aujourd’hui n’a pas été annoncée dans la Bible. L’œuvre de la conquête dans les lieux les plus obscurs n’est jamais mentionné, car cette œuvre est le plus récent. Parce que l’ère de l’œuvre est différente, même Jésus Lui-même ne savait pas que cette étape de l’œuvre serait faite au cours des derniers jours. Alors comment les gens des derniers jours examinent-ils la Bible pour connaitre cette étape d’œuvre ?

La plupart de ceux qui parlent de la Bible pratiquent l’inférence logique, et n’ont aucune bases concrètes. Ils utilisent simplement la logique pour inférer beaucoup de choses. Année après année, personne n’a osé disséquer la Bible ou dire « non » à la Bible, parce que ce livre est le « livre saint » et les gens le révèrent comme Dieu. Cela dure depuis plusieurs milliers d’années. Dieu n’y a prêté aucune attention et personne n’a découvert le fond de l’histoire de la Bible. Nous disons que valoriser la Bible est un culte idolâtre, mais ces fervents croyants n’osent pas le voir de cette façon et ils te diront : « Mon frère ! Ne dis pas cela, c’est horrible ! Comment peux-tu blasphémer Dieu ? » Ensuite, ils adoptent une expression de douleur : « Oh Jésus miséricordieux, Seigneur du salut, je Te prie de pardonner ses péchés, car Tu es le Seigneur qui aime l’homme, et nous avons tous péché. S’il Te plait, sois compatissant envers nous. Amen. » Tu vois leur piété. Comment pourraient-ils facilement accepter la vérité ? Que tu dises cela leur causera une peur folle. Personne n’oserait penser que la Bible pourrait être entachée d’idées humaines et de conceptions humaines, et personne ne peut voir ce défaut. La Bible, dans certaines parties, inclut l’expérience et la connaissance humaines, l’illumination du Saint-Esprit, et aussi la falsification par l’intelligence et la pensée humaines. Dieu n’est jamais intervenu dans ces choses, mais il y a une limite : ces choses ne doivent pas dépasser la pensée des gens normaux, et, si elles la dépassent, elles interfèrent avec l’œuvre de Dieu et l’interrompent. Ce qui dépasse la pensée des gens normaux est le travail de Satan, car cela les décharge de leur devoir. C’est le travail de Satan. C’est dirigé par Satan, et en ce moment-là, le Saint-Esprit ne te permettra pas d’agir de cette façon. Parfois, les frères et sœurs demandent : « Est-ce O.K. pour moi de travailler de telle ou telle manière ? » Je regarde leur stature et Je dis : « O.K. ! » Certains aussi demandent : « Si je travaille de telle ou telle manière, mon état est-il normal ? » Et Je réponds : « Oui ! Il est normal, particulièrement normal ! » D’autres demandent : « Est-ce O.K. pour moi de travailler de cette manière ? » Et Je réponds : « Non ! » Ils demandent : « Pourquoi est-ce O.K. pour lui, et pas pour moi ? » Et Je réponds : « Parce que ton action vient de Satan, elle dérange, et la source de tes motivations est perverse. » Parfois l’œuvre n’est pas suffisant et les frères et sœurs ne le savent pas. Certains Me demandent si c’est O.K. de travailler de telle manière, et quand Je constate que leurs actions n’interrompront pas l’œuvre de l’avenir, Je dis : « C’est bien. » L’œuvre du Saint-Esprit donne aux gens un champ d’application ; les gens ne doivent pas suivre les volontés du Saint-Esprit à la lettre, car les gens ont une pensée normale et sont faibles, ils ont des besoins charnels, ils ont des problèmes réels, et dans leur cerveau il y a des pensées qu’ils n’ont aucun moyen de contrôler. Tout ce que J’exige des gens a une limite. Certains croient que Mes paroles sont ambiguës, que Je leur dis d’agir de n’importe quelle manière. Ils ne comprennent pas que Mes exigences ont un champ d’application approprié. Si c’était comme tu l’imagines — si J’avais les mêmes exigences pour tous les gens sans exception et leur imposais d’atteindre la même stature — alors ça ne fonctionnerait pas. Cela est impossible et c’est le principe du travail humain, non le principe de l’œuvre de Dieu. L’œuvre de Dieu est réalisé en fonction des circonstances réelles des gens et est basé sur leur calibre inné. Cela est également le principe de l’annonce de l’Évangile : tu dois procéder lentement, laisser la nature suivre son cours jusqu’à ce que tu dises la vérité à quelqu’un clairement. Alors seulement ils comprendront, et seulement à ce moment-là seront-ils capables de mettre la Bible de côté. Si Dieu ne faisait pas cette étape de l’œuvre, qui pourrait rompre les conventions ? Qui pourrait faire la nouvelle œuvre ? Qui pourrait trouver une nouvelle voie en dehors de la Bible ? Parce que les conceptions traditionnelles et l’éthique féodale des gens sont si flagrantes, ils n’ont pas la possibilité de rejeter ces choses par eux-mêmes. Ils n’ont pas le courage de le faire. Et nous n’avons toujours rien dit de la façon dont les gens aujourd’hui ont été saisi par quelques paroles mortes dans la Bible, des paroles qui ont pris possession de leurs cœurs. Comment pourraient-ils être prêts à renoncer à la Bible ? Comment pourraient-ils accepter si facilement une voie qui est en dehors de la Bible ? Ils le pourront seulement si tu peux parler clairement du fond de l’histoire de la Bible et des principes de l’œuvre du Saint-Esprit, de sorte que tous les gens seront tout à fait convaincus. Cela est de la plus haute nécessité. En effet, tous les gens dans la religion vénèrent la Bible et la vénèrent comme Dieu. Ils essaient aussi de limiter Dieu à la Bible. Il y a même le cas où ils atteignent leurs objectifs en clouant Dieu à la croix une fois de plus.