L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Dieu fait un arc-en-ciel comme symbole de Son alliance avec l'homme

144

(Gen 9:11-13) J'établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. Et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre.

[…]

La plupart des gens savent ce qu'est un arc-en-ciel et ont entendu des histoires au sujet d'arcs-en-ciel. Quant à l'histoire de l'arc-en-ciel dans la Bible, certains y croient, certains font comme si c'était une légende, tandis que d'autres n'y croient pas du tout. Peu importe, tout ce qui est arrivé par rapport à l'arc-en-ciel a été fait par Dieu jadis et a eu lieu au cours du processus de la gestion de l'homme par Dieu. Ces choses ont été rapportées exactement dans la Bible. Ces rapports ne nous disent pas dans quelle humeur était Dieu à ce moment-là ou quelles étaient les intentions derrière ces paroles que Dieu a dites. En outre, personne ne peut comprendre ce que ressentait Dieu quand Il les prononça. Cependant, l'état d'esprit de Dieu en ce qui concerne toute cette chose est révélé entre les lignes du texte. C'est comme si Ses pensées du moment bondissaient de la page par chaque mot et chaque phrase de la parole de Dieu.

Noé inondations

[…]

À l'origine, Dieu a créé une humanité qui, à Ses yeux, était très bonne et proche de Lui, mais elle a été détruite par un déluge après s'être rebellée contre Lui. Dieu fut-Il blessé par une telle humanité qui disparut instantanément comme cela ? Bien sûr qu'Il fut blessé ! Alors, quelle fut Son expression de cette douleur ? Comment la Bible la rapporte-t-elle ? Ce fut rapporté dans la Bible ainsi : « J'établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre. » Cette simple phrase révèle les pensées de Dieu. Cette destruction du monde Lui a causé une grande douleur. Selon les paroles de l'homme, Il était très triste. Nous pouvons faire usage de notre imagination : la terre, qui était auparavant pleine de vie, à quoi ressemblait-elle après avoir été détruite par le déluge ? La terre, qui était auparavant remplie d'êtres humains, à quoi ressemblait-elle à présent ? Aucune habitation humaine, aucune créature vivante, de l'eau partout et un chaos absolu à la surface de l'eau. Une telle scène faisait-elle partie de l'intention originelle de Dieu quand Il créa le monde ? Bien sûr que non ! L'intention originelle de Dieu était de voir la vie sur toute la terre, de voir les êtres humains qu'Il avait créés L'adorer, non que Noé soit le seul qui L'adore ou le seul qui puisse répondre à Son appel de terminer ce qui lui avait été confié. Quand l'humanité disparut, Dieu ne vit pas ce qu'Il avait prévu à l'origine, mais tout le contraire. Comment Son cœur aurait-il pu ne pas être endolori ? Donc, quand Il révéla Son tempérament et exprima Ses émotions, Dieu prit une décision. Quelle sorte de décision a-t-Il prise ? De faire un arc dans les nuages (note : l'arc-en-ciel que nous voyons) en tant qu'alliance avec l'homme, une promesse que Dieu ne détruirait pas l'humanité de nouveau par un déluge. En même temps, c'était pour dire aux gens que Dieu avait détruit le monde une fois par un déluge afin que l'humanité se souvienne pour toujours pourquoi Dieu avait fait une telle chose.

Dieu voulait-Il la destruction du monde cette fois ? Ce n'était certainement pas ce que Dieu voulait. Nous pouvons imaginer une petite partie du spectacle pitoyable de la terre après la destruction du monde, mais nous ne pouvons pas commencer à imaginer ce que la scène était aux yeux de Dieu à l'époque. Nous pouvons dire que personne, que ce soit les gens d'aujourd'hui ou de jadis, ne peut imaginer ou comprendre ce que Dieu a senti quand Il a vu cette scène, cette image du monde après sa destruction par un déluge. Dieu a été forcé de faire cela à cause de la désobéissance de l'homme, mais la douleur que le cœur de Dieu a subie à cause de cette destruction du monde par un déluge est une réalité que personne ne peut imaginer ou comprendre. C'est pourquoi Dieu a fait une alliance avec l'humanité, soit de dire aux gens de se souvenir que Dieu a fait jadis quelque chose comme cela et de leur jurer que Dieu ne détruirait jamais le monde de telle façon. Dans cette alliance, nous voyons le cœur de Dieu, nous voyons que le cœur de Dieu était dans la douleur quand Il a détruit cette humanité. Dans le langage de l'homme, quand Dieu a détruit l'humanité et a vu l'humanité disparaître, Son cœur pleurait et saignait. N'est-ce pas la meilleure manière dont nous puissions le décrire ? Ces mots sont utilisés par les humains pour illustrer les émotions humaines, mais comme la langue de l'homme est trop déficiente, les utiliser pour décrire les sentiments et les émotions de Dieu ne Me semble pas si mal, et ils ne sont pas excessifs non plus. Au moins, ils vous donnent une très vive et très juste compréhension de ce qu'était l'humeur de Dieu à l'époque. À quoi penserez-vous maintenant quand vous verrez de nouveau un arc-en-ciel ? Au moins, vous vous souviendrez qu'une fois Dieu a été dans la douleur à cause de la destruction du monde par un déluge. Vous vous souviendrez que même si Dieu détestait ce monde et méprisait cette humanité, quand Il a détruit les êtres humains qu'Il avait créés de Ses propres mains, Son cœur souffrait, avait du mal à lâcher prise, se sentait réticent, et le trouvait difficile à supporter. Sa seule consolation était la famille de huit de Noé. Ses efforts laborieux de création de toutes choses en valurent la peine à cause de la coopération de Noé. En ce temps où Dieu souffrait, cela fut la seule chose qui pouvait compenser Sa douleur. À partir de ce moment-là, Dieu a placé toutes Ses attentes de l'humanité dans la famille de Noé, espérant qu'ils pourraient vivre sous Ses bénédictions et non pas Sa malédiction, espérant qu'ils ne verraient jamais Dieu détruire de nouveau le monde par un déluge et espérant aussi qu'ils ne seraient pas détruits.

Quelle partie du tempérament de Dieu devrions-nous comprendre à partir d'ici ? Dieu avait méprisé l'homme parce que l'homme avait inimitié contre Lui, mais Sa bienveillance, Son souci et Sa miséricorde envers l'humanité restaient inchangés dans Son cœur. Même quand Il détruisit l'humanité, Son cœur resta inchangé. Quand l'humanité était pleine de corruption et désobéissante envers Dieu dans une certaine mesure, Dieu a dû détruire cette humanité à cause de Son tempérament et de Son essence, et conformément à Ses principes. Mais à cause de l'essence de Dieu, Il eut encore de la pitié pour l'humanité et voulut même utiliser diverses manières pour racheter l'humanité afin qu'elle puisse continuer à vivre. Au lieu de cela, l'homme s'opposa à Dieu, continua à désobéir à Dieu et refusa d'accepter le salut de Dieu, c'est-à-dire qu'il refusa d'accepter Ses bonnes intentions. Même si Dieu fit appel à eux, leur rappela, les approvisionna, les aida, ou les toléra, les hommes ne le comprirent pas ou ne l'apprécièrent pas, pas plus qu'ils ne prêtèrent attention. Dans Sa douleur, Dieu n'oublia toujours pas de donner à l'homme Sa tolérance maximale, attendant que l'homme se convertisse. Après avoir atteint Sa limite, Il fit ce qu'Il avait à faire sans aucune hésitation. En d'autres mots, il y avait une période de temps spécifique et un processus entre le moment où Dieu avait prévu de détruire l'humanité jusqu'au début officiel de Son œuvre de destruction de l'humanité. Ce processus a existé dans le but de permettre à l'homme de se convertir et c'était la dernière chance que Dieu donnait à l'homme. Alors qu'est-ce que Dieu a fait dans cette période avant de détruire l'humanité ? Dieu a fait une œuvre assez grande de rappel et d'exhortation. Peu importe combien de douleur et de tristesse subissait le cœur de Dieu, Il a toujours continué à exercer Sa bienveillance, Sa préoccupation et Son abondante miséricorde envers l'humanité. Que voyons-nous dans tout cela ? Sans aucun doute, nous voyons que l'amour de Dieu pour l'humanité est réel et pas seulement quelque chose auquel Il apporte un soutien de façade. Il est réel, tangible et sensible et non faux, altéré, trompeur ou prétentieux. Dieu n'utilise jamais aucune tromperie ni ne crée de fausses images pour que les gens voient qu'Il est aimable. Il n'utilise jamais un faux témoignage pour montrer Sa beauté aux gens ou pour faire étalage de Sa beauté et de Sa sainteté. Ces aspects du tempérament de Dieu ne sont-ils pas dignes de l'amour de l'homme ? Ne sont-ils pas dignes d'être vénérés ? Ne sont-ils pas dignes d'être chéris ? En ce moment-même, Je veux vous demander : après avoir entendu ces mots, pensez-vous que la grandeur de Dieu ne soit qu'une suite de mots sur une feuille de papier ? La beauté de Dieu n'est-elle que des mots vides ? Non ! Certainement pas ! La suprématie de Dieu, Sa grandeur, Sa sainteté, Sa tolérance, Son amour et ainsi de suite, tous ces différents aspects du tempérament et de l'essence de Dieu sont mis en action chaque fois qu'Il fait Son œuvre, sont incarnés dans Sa volonté envers l'homme et sont aussi accomplis et reflétés en toute personne. Peu importe que vous l'ayez déjà ressenti ou non, Dieu prend soin de chaque personne de toutes les manières possibles, par Son cœur sincère, Sa sagesse, et diverses méthodes pour réchauffer le cœur de chaque personne et éveiller l'esprit de chaque personne. C'est là un fait incontestable. Peu importe combien de gens sont ici présents, chaque personne a eu différentes expériences de la tolérance, de la patience et de la beauté de Dieu et a aussi eu des sentiments à leur égard. Ces expériences de Dieu et ces sentiments ou cette reconnaissance envers Lui, bref, toutes ces choses positives sont de Dieu. Donc, en intégrant les expériences de tous les gens et leur connaissance de Dieu, et en les combinant avec nos lectures de ces passages de la Bible aujourd'hui, avez-vous maintenant une compréhension plus réelle et spécifique de Dieu ?

[…]

Dieu a créé l'humanité, et qu'elle ait été corrompue ou non ou qu'elle Le suive ou non, Dieu traite les êtres humains comme Ses proches, ou comme diraient les êtres humains, comme les gens qui Lui sont les plus chers, et non comme Ses jouets. Même si Dieu dit qu'Il est le Créateur et que l'homme est Sa création, ce qui peut sembler comme s'il y avait une petite différence de rang, la réalité est que tout ce que Dieu a fait pour l'humanité dépasse grandement une relation de cette nature. Dieu aime l'humanité, prend soin de l'humanité et Se soucie de l'humanité, ainsi qu'Il soutient l'humanité sans cesse et constamment. Il ne sent jamais dans Son cœur que c'est une œuvre en surplus ou quelque chose qui mérite beaucoup de crédit. Il n'a pas non plus le sentiment que sauver l'humanité, l'approvisionner et tout lui accorder apportent une énorme contribution à l'humanité. Il soutient simplement l'humanité tranquillement et en silence, à Sa propre manière et par Son essence et ce qu'Il a et est. Peu importe combien de soutien et d'aide que l'humanité reçoit de Lui, Dieu ne pense jamais à S'attribuer le mérite ; Il ne tente jamais de le faire. Cela est déterminé par l'essence de Dieu et c'est aussi précisément une véritable expression du tempérament de Dieu. C'est pourquoi, indépendamment du fait que c'est dans la Bible ou dans d'autres livres, nous ne voyons jamais Dieu exprimant Ses pensées, et nous ne voyons jamais Dieu décrivant ou déclarant à l'homme pourquoi Il fait ces choses, ou pourquoi Il Se soucie tellement de l'humanité, comme s'Il voulait que l'humanité soit reconnaissante à Son égard et Le loue. Même quand Il est blessé, quand Son cœur est dans une douleur extrême, Il n'oublie jamais Sa responsabilité envers l'humanité ou Son souci de l'humanité pendant qu'Il porte cette peine et cette douleur tout seul en silence. Au contraire, Dieu continue de soutenir l'humanité comme Il le fait depuis toujours. Même si l'humanité loue souvent Dieu ou témoigne de Lui, aucune de ces attitudes n'est exigée par Dieu. Car Dieu n'a jamais l'intention que l'une des bonnes choses qu'Il fait pour l'humanité Lui soit retournée en reconnaissance ou Lui soit remboursée. D'autre part, ceux qui craignent Dieu et fuient le mal, ceux qui suivent vraiment Dieu, L'écoutent et Lui sont loyaux, et ceux qui Lui obéissent sont les gens qui reçoivent souvent les bénédictions de Dieu et Dieu accorde de telles bénédictions sans réserve. En plus, les bénédictions que les gens reçoivent de Dieu sont souvent au-delà de leur imagination et aussi au-delà de tout ce que les êtres humains peuvent présenter en échange de ce qu'ils ont fait ou du prix qu'ils ont payé. Lorsque l'humanité profite des bénédictions de Dieu, est-ce que quelqu'un se soucie de ce que Dieu fait ? Est-ce que quelqu'un se soucie aucunement de la manière dont Dieu Se sent ? Est-ce que quelqu'un essaie d'apprécier la douleur de Dieu ? La réponse précise à ces questions est non ! Y a-t-il un seul être humain, y compris Noé, qui puisse apprécier la douleur que Dieu ressentait à ce moment-là ? Quelqu'un peut-il comprendre pourquoi Dieu établirait une telle alliance ? Personne ne le peut. L'humanité n'apprécie pas la douleur de Dieu, non pas parce qu'elle ne peut pas comprendre la douleur de Dieu ni à cause de l'écart entre Dieu et l'homme ou la différence de leur statut ; plutôt, c'est parce que l'humanité ne se soucie même pas d'aucun sentiment de Dieu. L'humanité pense que Dieu est indépendant, que Dieu n'a pas besoin que les gens se soucient de Lui, Le comprennent ou Lui témoignent de la considération. Dieu est Dieu, donc Il n'a pas de douleur, pas d'émotions ; Il ne sera pas triste, Il ne sent pas la peine, Il ne pleure même pas. Dieu est Dieu, donc Il n'a pas besoin d'expressions émotionnelles et Il n'a pas besoin de réconfort émotionnel. S'Il a besoin de cela dans certaines circonstances, alors Il S'en occupera Lui-même et n'aura besoin d'aucune aide de l'humanité. À l'inverse, ce sont les humains faibles et immatures qui ont besoin de la consolation de Dieu, de Son soutien, de Son encouragement, et même, c'est Lui qui doit réconforter leurs émotions, à tout moment, partout. Une telle pensée se cache au plus profond du cœur des gens : les hommes sont ceux qui sont faibles ; ils ont besoin que Dieu prenne soin d'eux de toutes les manières, ils méritent tous les soins qu'ils reçoivent de Dieu, et ils devraient exiger de Dieu tout ce qui, selon eux, devrait leur appartenir. Dieu est Celui qui est fort ; Il a tout, et Il devrait être le gardien de l'humanité et le dispensateur des bénédictions. Puisqu'Il est déjà Dieu, Il est omnipotent et n'a jamais besoin de quoi que ce soit de l'humanité.

Comme l'homme ne prête attention à aucune révélation de Dieu, il n'a jamais ressenti la peine, la douleur ou la joie de Dieu. Mais à l'inverse, Dieu connaît toutes les expressions de l'homme comme la paume de Sa main. Dieu pourvoit aux besoins de chacun en tout temps et en tous lieux, observant les pensées changeantes de chaque personne et donc les réconfortant et les exhortant, les guidant et les éclairant. En regard de toutes les choses que Dieu a faites pour l'humanité et tous les prix qu'Il a payés à cause d'elle, les gens peuvent-ils trouver un passage dans la Bible, ou une parole parmi toutes celles que Dieu a prononcées jusqu'à maintenant, qui stipule clairement que Dieu exige quelque chose de l'homme ? Non ! Au contraire, peu importe que les gens ignorent la pensée de Dieu, Il guide l'humanité sans cesse, soutient l'humanité et l'aide sans cesse, pour lui faire suivre la voie de Dieu afin qu'elle puisse recevoir la belle destination qu'Il a préparée pour elle. En ce qui concerne Dieu, ce qu'Il a et est, Sa grâce, Sa miséricorde et toutes Ses récompenses, tout sera accordé sans réserve à ceux qui L'aiment et Le suivent. Mais Il ne révèle jamais à aucune personne la douleur qu'Il a subie ou Son état d'esprit, et Il ne Se plaint jamais que quiconque ne soit pas attentionné envers Lui ou ne connaisse pas Sa volonté. Il assume tout simplement tout cela en silence, attendant le jour où l'humanité sera en mesure de comprendre.

Extrait de « Suite de la Parole apparaît dans la chair »

Contenu connexe