La Parole apparaît dans la chair

Contenu

Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ?

L’œuvre de Dieu continue à progresser, et, bien que le but de Son œuvre reste immuable, les moyens qu’Il utilise pour travailler changent constamment, et donc changent également ceux qui suivent Dieu. Plus Dieu travaille, mieux l’homme en vient à connaître Dieu et le tempérament de l’homme change conformément à Son œuvre. Cependant, parce que le travail de Dieu change constamment, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit et ces hommes absurdes qui ne connaissent pas la vérité deviennent les adversaires de Dieu. L’œuvre de Dieu n’est jamais conforme aux conceptions de l’homme, car Son travail est toujours nouveau, jamais vieux. Il ne répète jamais le travail du passé, mais fonce plutôt, accomplissant un travail inédit. Comme Dieu ne répète pas Son travail et l’homme juge toujours l’œuvre de Dieu aujourd’hui sur la base de Son travail du passé, il est extrêmement difficile pour Dieu de mener à bien chaque étape de travail de la nouvelle ère. L’homme présente beaucoup trop d’obstacles ! La pensée de l’homme est trop rigide ! Aucun homme ne connaît le travail de Dieu, mais ils définissent tous ce travail. Éloigné de Dieu, l’homme perd la vie, la vérité et les bénédictions de Dieu, pourtant, l’homme n’accepte pas non plus la vie, la vérité, encore moins les plus grandes bénédictions que Dieu accorde à l’humanité. Tous les hommes veulent mieux connaître Dieu, mais sont incapables de tolérer tout changement dans le travail de Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le nouveau travail de Dieu croient que le travail de Dieu est immuable et que le travail de Dieu reste éternellement au point mort. Selon leur croyance, il suffit d’observer la loi pour obtenir le salut éternel de Dieu, et, aussi longtemps qu’ils se repentent et confessent leurs péchés, le cœur de Dieu sera toujours satisfait. Ils sont d’avis que Dieu ne peut être que le Dieu de la loi et le Dieu qui a été cloué sur la croix pour l’homme ; ils pensent également que Dieu ne devrait pas et ne peut pas dépasser la Bible. Ce sont précisément ces opinions qui les ont enchaînés fermement à la loi du passé et les ont entravés par des règlements rigides. Plus de gens encore croient que le nouveau travail de Dieu, quel que soit ce travail, doit être corroboré par des prophéties, et que dans chaque étape de ce travail, tous ceux qui Le suivent avec un cœur sincère doivent également recevoir des révélations, autrement le travail ne peut pas être de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaître Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et vaine, il est d’autant plus difficile à l’homme d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme n’étudie pas la nouvelle œuvre de Dieu avec attention ni ne l’accepte avec humilité ; au contraire, l’homme adopte une attitude de mépris, en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de l’homme qui se rebelle et s’oppose à Dieu ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?

En son temps, Jésus a déclaré que le travail de l’Éternel avait pris du retard dans l’ère de la Grâce, tout comme Je dis aujourd’hui que le travail de Jésus a pris du retard. S’il n’y avait eu que l’ère de la Loi, et non l’ère de la Grâce, Jésus ne pourrait pas avoir été crucifié et ne pourrait pas avoir racheté l’humanité entière. S’il n’y avait eu que l’ère de la Loi, l’humanité aurait-elle pu éventuellement progresser jusqu’à ce jour ? L’histoire progresse. L’histoire n’est-elle pas la loi naturelle de l’œuvre de Dieu ? Cela n’est-il pas une description de Sa gestion de l’homme dans l’univers entier ? L’histoire progresse, ainsi que l’œuvre de Dieu, et la volonté de Dieu change continuellement. Il serait peu pratique pour Dieu de S’en tenir à une seule étape de travail pendant six mille ans, car tout homme sait qu’Il est toujours nouveau, et jamais vieux. Il ne pouvait pas en rester à un travail semblable à la crucifixion, et une fois, deux fois, trois fois… être cloué sur la croix. Cela est la perception d’un homme absurde. Dieu ne fait pas le même travail. Son travail change constamment et est toujours nouveau, tout comme Je vous dis de nouvelles paroles quotidiennement et fais un nouveau travail. Cela est le travail que Je fais, dont la clé se trouve dans les mots « nouveau » et « merveilleux ». « Dieu est immuable et Dieu sera toujours Dieu. » En effet, cette parole est vraie. L’essence de Dieu ne change pas, Dieu est toujours Dieu et Il ne pourrait jamais devenir Satan, mais cela ne prouve pas que Son œuvre soit aussi constante et invariable que Son essence. Tu déclares que Dieu est ainsi, mais alors comment peux-tu expliquer que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux ? L’œuvre de Dieu se répand continuellement, change constamment et la volonté de Dieu se manifeste et se révèle à l’homme continuellement. À mesure que l’homme expérimente le travail de Dieu, son tempérament change continuellement et sa connaissance change continuellement. D’où vient ce changement, alors ? Ne vient-il pas du travail en perpétuel changement de Dieu ? Si le tempérament de l’homme peut changer, pourquoi l’homme ne peut-il pas permettre que Mon travail et Mes paroles changent continuellement aussi ? Est-ce que Je dois être soumise aux restrictions de l’homme ? N’as-tu pas tout simplement recours maintenant au sophisme ?

Après Sa résurrection, Jésus apparut aux disciples et dit : « Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut. » Sais-tu comment ces mots sont expliqués ? Es-tu maintenant doué de Sa puissance ? As-tu compris maintenant ce qu’on appelle puissance ? Jésus a proclamé que l’Esprit de vérité serait accordé à l’homme dans les derniers jours. Ce sont maintenant les derniers jours ; possèdes-tu l’Esprit de vérité ? Où est l’Esprit de vérité ? Ces esprits impurs et ces esprits mauvais sont-ils l’Esprit de vérité ? Ils n’ont pas de justice, encore moins l’approvisionnement de la vie, et ils observent les lois du passé sans faire le moindre nouveau travail. Et ils sont l’Esprit de vérité ? Ont-ils la vie, la vérité et la voie ? Sont-ils séparés de ce monde ? Ceux d’entre vous qui s’en tiennent obstinément à la Bible et s’accrochent fermement à Jésus, avez-vous suivi le travail de Jésus, et aussi Ses paroles ? Êtes-vous fidèles à Jésus ? Le plus grand livre de la prophétie d’Ésaïe dans l’Ancien Testament n’a jamais indiqué qu’un enfant nommé Jésus naîtrait à l’ère du Nouveau Testament, simplement qu’un enfant mâle naîtrait et qu’Il serait appelé Emmanuel. Pourquoi n’a-t-il pas précisé le nom de Jésus ? Ce nom n’apparaît nulle part dans l’Ancien Testament. Pourquoi alors crois-tu encore en Jésus ? Certes, tu n’as pas vu Jésus de tes propres yeux avant de croire en Lui ? Ou as-tu commencé à croire après avoir reçu une révélation ? Dieu t’accorderait-Il vraiment une telle grâce, et une si grande bénédiction ? Quel a été le fondement de ta foi en Jésus ? Pourquoi alors ne crois-tu pas que Dieu est devenu chair aujourd’hui ? Pourquoi dis-tu que le fait que Dieu ne S’est pas révélé à toi prouve qu’Il n’est pas devenu chair ? Dieu doit-Il informer l’homme avant de commencer Son travail ? Doit-Il recevoir l’approbation de l’homme ? Ésaïe a seulement annoncé qu’un nourrisson de sexe masculin naîtrait dans une mangeoire, mais n’a jamais prophétisé que Marie donnerait naissance à Jésus. Pourquoi alors crois-tu en Jésus qui est né de Marie ? Certes, ta foi n’est pas incertaine et confuse ! Certains disent que le nom de Dieu ne change pas, alors pourquoi l’Éternel change Son nom en Jésus ? La prophétie avait annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Un tel travail n’a-t-il pas été réalisé il y a longtemps ? Dieu aujourd’hui ne peut-Il pas faire un nouveau travail ? Le travail d’hier peut être modifié et le travail de Jésus peut succéder à celui de l’Éternel. Le travail de Jésus alors ne pourrait-il pas être suivi d’un autre travail ? Si l’Éternel peut changer Son nom en Jésus, le nom de Jésus ne peut-il pas aussi changer ? Cela n’est pas rare, mais les gens le pensent[a] seulement à cause de leur simplicité d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu importe les changements de Son œuvre et de Son nom, Son tempérament et Sa sagesse restent toujours inchangés. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé que par le nom de Jésus, alors tu connais trop peu. Oses-tu affirmer que Jésus est à jamais le nom de Dieu, que Dieu pour toujours et éternellement sera appelé Jésus, et que cela ne changera jamais ? Oses-tu affirmer avec certitude que c’est le nom de Jésus qui a conclu l’ère de la Loi et qui conclut aussi l’ère finale ? Qui peut dire que la grâce de Jésus peut conclure l’ère ? Si maintenant tu ne peux pas connaître ces vérités clairement, non seulement tu seras incapable de prêcher l’évangile, mais tu ne pourras pas rester debout, toi-même. Le jour où tu résoudras toutes les difficultés de ces gens religieux et réfuteras toutes leurs erreurs, alors sera faite la preuve que tu es absolument certain de cette étape de travail et que tu n’as pas le moindre doute. Si tu es incapable de réfuter leurs erreurs, alors ils te maudiront et te calomnieront. N’est-ce pas honteux ?

Tous les Juifs du temps lisaient l’Ancien Testament et connaissaient la prophétie d’Ésaïe au sujet d’un enfant mâle qui naîtrait dans une mangeoire. Pourquoi alors, sachant cela, ont-ils quand même persécuté Jésus ? N’est-ce pas à cause de leur nature rebelle et de leur ignorance de l’œuvre du Saint-Esprit ? En ce temps-là, les pharisiens croyaient que le travail de Jésus était différent de ce qu’ils savaient de l’enfant mâle annoncé par la prophétie ; l’homme d’aujourd’hui rejette Dieu parce que le travail de Dieu incarné n’est pas conforme à la Bible. La substance de leur rébellion contre Dieu n’est-elle pas une seule et même chose ? Te serait-il possible d’accepter sans question tout le travail du Saint-Esprit ? Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, alors c’est le bon « courant ». Tu devrais l’accepter sans la moindre appréhension au lieu de trier et choisir ce qu’il faut accepter. Si tu reçois une connaissance de Dieu et te méfie de Lui, ne démontres-tu pas une attitude vraiment déplacée ? Ce que tu dois faire c’est accepter tout travail tant qu’il soit celui du Saint-Esprit, sans le besoin d’une corroboration de la Bible, car tu crois en Dieu pour suivre Dieu, non pour mener une enquête à Son sujet. Tu ne devrais pas chercher une preuve supplémentaire à Mon sujet pour montrer que Je suis ton Dieu. Au contraire, tu devrais discerner si Je te suis d’un bienfait quelconque. Cela est la clé. Même si tu as trouvé des preuves irréfutables dans la Bible, cela ne peut pas te conduire complètement devant Moi. Tu vis à l’intérieur des limites de la Bible, et non devant Moi ; la Bible ne peut pas t’aider à Me connaître ni approfondir ton amour pour Moi. Bien que la Bible ait prophétisé qu’un enfant mâle serait né, nul ne pouvait découvrir à qui la prophétie s’appliquait, car l’homme ne connaissait pas l’œuvre de Dieu, et c’est cela qui a amené les Pharisiens à s’opposer à Jésus. Certains savent que Mon travail est pour le bien de l’homme, mais ils continuent à croire que Jésus et Moi sommes deux êtres totalement distincts qui sont incompatibles. En ce temps-là, Jésus a enseigné à Ses disciples par une série de prédications durant l’ère de la Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière, de traiter les autres, ainsi de suite. Le travail qu’Il a accompli est celui de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli le travail de l’ère de la Grâce et non des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament dans l’ère de la Loi, pourquoi alors n’a-t-Il pas fait le travail de l’ère de la Grâce ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance le travail de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance le travail de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu dans chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que le travail de l’ère actuelle et ne réalise jamais à l’avance le travail de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son travail représentatif de chaque ère peut être mis en évidence. Jésus n’a parlé que des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais parlé de cela à quoi l’homme devrait entrer dans les derniers jours ni de comment chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu durant les derniers jours ? Que peux-tu apprendre simplement en tenant la Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui peut connaître d’avance le travail d’aujourd’hui ?

« Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises ». Avez-vous écouté maintenant les paroles du Saint-Esprit ? Les paroles de Dieu sont descendues sur vous. Les entendez-vous ? Dieu fait le travail de la parole dans les derniers jours, et ces paroles sont celles du Saint-Esprit, car Dieu est le Saint-Esprit et peut aussi devenir chair ; par conséquent, les paroles du Saint-Esprit, telles que prononcées dans le passé, sont les paroles de Dieu incarné aujourd’hui. Beaucoup de gens absurdes croient que les paroles du Saint-Esprit devraient descendre des cieux aux oreilles de l’homme. Quiconque pense de cette façon ne connaît pas l’œuvre de Dieu. En vérité, les paroles du Saint-Esprit sont celles prononcées par Dieu devenu chair. Le Saint-Esprit ne peut pas parler directement à l’homme et l’Éternel ne parlait pas directement au peuple, même à l’ère de la Loi. Ne serait-il pas beaucoup moins probable qu’Il le fasse dans l’ère d’aujourd’hui ? Pour que Dieu prononce des paroles pour faire le travail, Il doit devenir chair, sinon Son travail ne peut pas atteindre Son but. Ceux qui nient Dieu devenu chair sont ceux qui ne connaissent pas l’Esprit ou les principes de travail de Dieu. Ceux qui croient que c’est maintenant l’ère du Saint-Esprit et pourtant n’acceptent pas Son nouveau travail sont ceux dont la foi est vague. Des hommes de ce genre ne seront jamais l’objet du travail du Saint-Esprit. Ceux qui veulent seulement que le Saint-Esprit parle et réalise Son travail directement, et n’acceptent pas les paroles ou le travail de Dieu incarné, ne seront jamais capables d’entrer dans la nouvelle ère ou de recevoir le salut total de Dieu !

Note de bas de page :

[a] Le texte original se lit comme suit : « c’est-à-dire ».