46. La tourmente du divorce s’est apaisée

Par Lu Xi, Japon

En 2015, une de mes amies m’a fait croire en Dieu Tout-Puissant. Ayant reçu l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant, j’ai avidement dévoré la parole de Dieu, et j’ai ainsi compris un certain nombre de mystères de la vérité que je n’avais pas connus précédemment, en particulier : la division de l’œuvre de salut de l’humanité de Dieu en trois étapes, la manière dont Dieu accomplit Son œuvre à chaque étape, le lien entre les trois étapes de l’œuvre, ce qu’est l’incarnation, et la raison pour laquelle Dieu doit se faire chair. Cela m’a rendue plus certaine encore que Dieu Tout-Puissant est le Seigneur Jésus revenu. Étant guidée par les paroles de Dieu, j’ai cessé de passer mon temps à regarder la télévision comme je le faisais dans le passé, et mon mari m’a dit : « Ta foi en Dieu te fait lire, c’est mieux que de regarder tous les jours des séries télévisées coréennes. Cela me rend vraiment heureux. » Bien que n’allant pas aux réunions, mon mari avait toujours cru qu’il y avait un Dieu, sachant que sa mère était croyante, et ils me soutenait aussi dans ma foi en Dieu. D’ordinaire, chaque fois que je trouvais quelque éclairage dans la parole de Dieu, je le partageais avec mon mari, et il approuvait aussi le fait d’avoir la foi. Par la suite, il a trouvé curieux que je parle toujours de « Dieu Tout-Puissant » alors que c’était au Seigneur Jésus que sa mère croyait, et il a donc cherché sur Internet des renseignements sur l’Église de Dieu Tout-Puissant. Or, contre toute attente, ce qu’il a constaté, c’est que l’Internet était truffé de rumeurs, de faux témoignages et de blasphèmes à l’encontre de Dieu Tout-Puissant. Il en a été profondément intoxiqué, et il s’est mis à s’opposer à ma croyance en Dieu Tout-Puissant. Ayant lu la parole de Dieu Tout-Puissant et entendu les échanges et les témoignages de frères et de sœurs, j’étais déjà convaincue au fond de moi que Dieu Tout-Puissant est l’unique vrai Dieu, et je savais que ces publications sur Internet n’étaient que des rumeurs et des mensonges destinés à tromper les gens. Cependant, mon mari s’y était laissé prendre et il ne comprenait pas la réalité de la situation, et j’avais beau essayer de le persuader et de lui présenter des témoignages sur l’œuvre des derniers jours de Dieu, il ne m’écoutait pas.

Au bout d’un certain temps, avec l’aide de Sœur Yinghe, qui partageait à maintes reprises avec lui son échange et ses témoignages, mon mari a fini par accepter avec réticence de s’intéresser à l’œuvre des derniers jours de Dieu. Cependant, il était influencé par sa mère et relativement conservateur en matière de Bible, si bien que pour résoudre ce problème, des sœurs m’ont recommandé de regarder avec lui le film évangélique Dévoiler le mystère de la Bible. Cependant, je ne l’ai pas fait regarder ce film. Agissant de ma propre initiative, je lui ai fait regarder le film Dévoiler le mystère de la Bible, qui dévoile la manière dont le gouvernement du PCC et les antéchrists du monde religieux résistent à l’œuvre de Dieu. Après avoir vu une partie seulement de ce film, il m’a déclaré : « Le PCC est un gouvernement athéiste, et la Chine est un pays athéiste qui a toujours persécuté les croyants. L’Église de Dieu Tout-Puissant est réprimée par le gouvernement du PCC, et nous ne sommes qu’un bras dans l’incapacité de maîtriser une jambe. Et si nous rentrons en Chine et sommes arrêtés ? Par ailleurs, il se dit toutes sortes de choses sur Internet, et je ne peux pas distinguer le vrai du faux. Je continue à penser que tu ne dois pas croire en ça. » J’ai demandé à mon mari de regarder la suite du film puis de prendre sa décision, mais il ne l’a pas fait. À un moment, voyant que je persistais à conserver ma foi, il est venu vers moi en colère et m’a dit : « Si tu veux vraiment croire, alors crois, et si tu veux être arrêtée, alors fais-toi arrêter. Mais si tu es arrêtée, ne dis pas que je suis ton mari ! Ne sais-tu pas qu’en ce moment, je subis de fortes pressions ? Si je ne crois pas, je crains que ce soit le vrai Dieu, mais si je crois, il y a tous ces trucs sur Internet et je serai en danger d’être arrêté. Alors, qui dois-je vraiment écouter ? » Voyant que mon mari souffrait d’être contraint par ces rumeurs sur Internet, je me suis rendu compte de tout le mal que faisaient les rumeurs et les faux témoignages inventés par le PCC. Non seulement ils empêchent les gens d’accepter le vrai chemin, mais ils ruinent aussi les relations familiales. Apparemment, ces gens qui inventent des rumeurs et fournissent de faux témoignages sont purement et simplement de la race du diable Satan !

Un jour, en revenant de son travail, mon mari a vu que j’étais en réunion. Son visage s’est tout de suite assombri, puis il a ouvert la porte et il est parti. L’heure du dîner est arrivée, mais je ne l’avais toujours pas vu revenir : je n’ai pas pu m’empêcher de m’inquiéter. Il est enfin rentré à vingt heures, mais il était encore en proie à la colère. J’avais prévu de lui préparer un repas, mais il m’a dit froidement : « Laisse tomber ! Puisque tu ne veux pas m’écouter et que tu continues à garder ta foi, dorénavant, ne te mêle pas de mes affaires. À partir de maintenant, je serai simplement responsable de nos dépenses courantes, et tout ce que je ferai hors de cette maison, cela ne te regarde pas ! Même si je fais quelque chose qui peut décevoir la famille, ça ne te regarde toujours pas ! » En entendant mon mari parler ainsi, j’ai été de plus en plus bouleversée à mesure que j’y pensais. Cette nuit-là, je me suis retournée sans arrêt dans mon lit, incapable de m’endormir, tout en priant constamment Dieu dans mon cœur : « Ô Dieu ! Mon mari a été induit en erreur par des rumeurs, il essaie de mettre un frein à la foi que j’ai en Toi, et il dit des choses vraiment blessantes. Que dois-je faire ? Je T’en prie, montre-moi le chemin ! Je ne veux pas me séparer de Toi. » Le lendemain matin, je me suis soudain rappelé certaines paroles de Dieu sur lesquelles nous avions échangé au cours d’une réunion : « Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. […] Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage » (« Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair). Grâce à l’éclairage de la parole de Dieu, j’ai été quelque peu réveillée : durant tout ce temps, je n’avais pas cessé de fixer mon regard sur mon mari et je trouvais qu’il y avait tellement de supercheries et d’escroqueries dans le monde d’aujourd’hui que ce n’étaient partout que mensonges et tromperies, surtout avec tous les mensonges et fausses déclarations émanant des médias du PCC. Je pensais que quiconque avait un peu de jugeote pouvait y réfléchir une seconde et se rendre compte que ces paroles sur Internet qui attaquaient, jugeaient et condamnaient Dieu Tout-Puissant n’étaient que mensonges et absurdités, qu’elles ne pouvaient pas nous tromper ni nous troubler. Or, malheureusement, mon mari croyait aux rumeurs dont il prenait connaissance sur Internet, et je trouvais vraiment qu’il n’aurait pas dû y croire. À l’époque, je ne pouvais plus chercher la cause essentielle à l’extérieur de moi-même. C’était Dieu qui m’éprouvait, qui utilisait cela pour vérifier si ma foi en Lui était sincère, pour voir si j’étais capable de tenir ferme sur le vrai chemin quand j’étais attaquée par Satan et si je pouvais témoigner pour Lui au beau milieu de cette épreuve. Quand j’ai découvert le dessein de Dieu, la brume qui avait enveloppé mon cœur et mon esprit s’est dissipée, et mon cœur s’est grandement illuminé.

Le lendemain, au petit-déjeuner, mon mari était encore renfrogné et ne me parlait pas, mais comme j’avais l’orientation des paroles de Dieu, je n’étais pas aussi inquiète et effrayée que la veille. Je lui ai dit calmement : « Je crois en Dieu et je n’ai jamais rien fait pour décevoir la famille. Si tu veux le faire, alors c’est toi qui veux être immoral, ce n’est pas à cause de ma croyance en Dieu. » Il a pris une voix plus douce et m’a répondu : « Est-ce que je n’ai pas dit tout ça seulement parce que tu ne m’écoutais pas et que tu persistais à garder ta foi ? » Après cela, il n’a rien dit d’autre, et l’orage est passé. Grâces soient rendues à Dieu ! Ce sont les paroles de Dieu qui m’ont donné la force de triompher des tentations de Satan !

Mais les meilleures choses ont une fin. Un mois plus tard, mon mari allait à nouveau lire ces rumeurs sur Internet. Un jour, en revenant de son travail, il a vu que j’étais assise devant l’ordinateur et il s’est mis à me crier après : « Je crois que tu es devenue folle ! J’y ai réfléchi. Soit tu renonces à ta foi tout de suite, soit il faut qu’on divorce. J’ai aussi réfléchi au problème de nos deux enfants. Tu peux les prendre tous les deux, mais je suppose que tu ne pourras pas rester au Japon, alors ramène-les à Shanghai ! Je te laisserai notre appartement à Shanghai, et je te donnerai aussi chaque mois 100 000 yens de pension alimentaire. Et si tu ne veux pas des enfants, pas de problème, tu peux choisir ! J’ai même examiné les procédures de divorce. Tout ce qu’on a à faire, c’est aller au bureau d’état-civil et signer une entente de divorce, alors dis-moi quelle est ta position ! » En l’entendant me parler ainsi, j’avais le cœur qui battait fort et ma tête bourdonnait. Je me suis assise, incapable de dire un seul mot, et j’ai même oublié de prier Dieu. Je ne pouvais penser qu’à une chose : si nous divorcions, que se passerait-il pour les enfants ? Ils pourraient venir avec moi, mais je n’avais pas les moyens financiers ! S’ils ne venaient pas avec moi, ce serait vraiment malheureux qu’ils se retrouvent sans leur mère ! Et puis, il y avait mes parents, mes amis et les autres proches, que penseraient-ils de moi ? Être à l’étranger était une chose vraiment magnifique au début, mais si nous divorcions, comment mes parents pourraient-ils garder la tête haute en public… Je n’ai donc pas donné de réponse à mon mari : je lui ai simplement dit que j’avais besoin d’y réfléchir. Je suis allée dans ma chambre, et je me suis mise à pleurer amèrement. Plus je pensais à ce que serait ma vie après le divorce, plus j’avais de la peine. Je n’ai pas dormi du tout cette nuit-là, et j’ai trempé mon oreiller avec mes larmes. Le lendemain, mon mari est parti à son travail sans dire un mot, et c’est seulement à ce moment-là que je me suis présentée devant Dieu par la prière, Lui demandant de me donner plus de force afin que je puisse triompher de la faiblesse de la chair. Alors que je vivais plongée dans ma souffrance et sans savoir quoi faire, j’ai parlé à des frères et sœurs de ce qui était arrivé. Ils m’ont encouragée et consolée, m’ont dit que j’étais confrontée à une des tentations de Satan et m’ont aidée à apprendre à me fier à Dieu. Ils m’ont dit que je ne pouvais pas perdre la foi ni me méprendre sur Dieu. Ils m’ont aussi parlé de l’expérience et du témoignage d’autres frères et sœurs : « Quand les gens n’ont pas encore été sauvés, Satan peut souvent interférer avec leur vie et même la contrôler. En d’autres termes, les hommes qui n’ont pas été sauvés sont des prisonniers de Satan, ils n’ont pas de liberté, ils n’ont pas été abandonnés par Satan, ils ne sont pas qualifiés pour adorer Dieu ni autorisés à L’adorer, ils sont poursuivis de près et attaqués vicieusement par Satan. De tels hommes n’ont pas vraiment de bonheur, pas vraiment le droit à une existence normale et, en plus, ils n’ont pas vraiment de dignité. Seulement si tu te lèves et luttes contre Satan, en utilisant ta foi en Dieu et ton obéissance à Dieu et la crainte de Dieu comme les armes avec lesquelles tu mènes une bataille à la mort contre Satan, de telle sorte que tu vaincs Satan complètement et l’obliges à tourner les talons et à devenir couard chaque fois qu’il te voit, de sorte qu’il abandonne complètement ses attaques et ses accusations contre toi, alors seulement seras-tu sauvé et deviendras-tu libre » (« L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair). La parole de Dieu m’a permis de découvrir que chaque fois que je ne pratiquais pas ma foi en Dieu, je vivais entièrement sous le domaine de Satan et j’étais son esclave et son jouet. Ayant obtenu la foi, je suis sortie du camp de Satan et je suis revenue devant la présence de Dieu. Comme j’ai abandonné Satan et qu’il n’était pas disposé à se laisser vaincre, il a utilisé mon mari pour attaquer mes points faibles. Il a utilisé le divorce pour m’obliger à trahir Dieu et à revenir dans son domaine. C’était vraiment là le stratagème de Satan. J’étais inquiète de savoir quoi faire des enfants après le divorce, ce que les gens de ma ville penseraient de moi et comment mes parents pourraient garder la tête haute devant leurs voisins. Toutes ces pensées venaient des troubles causés par Satan, et en étant sous l’emprise de ces pensées, je serais sous l’emprise de Satan, ce qui me conduirait finalement à prendre mes distances vis-à-vis de Dieu, ou même à Le nier, et à revenir une fois encore dans le camp de Satan. Ma foi et ma vénération pour le Créateur sont des choses totalement positives, c’est la loi du ciel et le principe de la terre, et aucun homme n’a le droit d’interférer avec cela, or Satan essaie par tous les moyens de me contrôler, de me pousser à trahir Dieu. Satan est vraiment ignoble et haïssable ! À ce moment-là, j’ai su que je n’avais pas eu assez la foi pour affronter de moi-même les tentations de Satan, mais j’étais disposée à me fier à Dieu et à l’orientation de Sa parole pour suivre le chemin qui était devant moi, et j’étais déterminée à me tenir aux côtés de Dieu et à Lui porter témoignage : en aucune façon je ne pouvais céder à Satan. Quand cela m’est arrivé, mon cœur fébrile a trouvé sur quoi s’appuyer en toute sécurité et ma souffrance a diminué.

Par la suite, des frères et des sœurs ont à nouveau partagé avec moi la parole de Dieu : « Sans la permission de Dieu, il est difficile pour Satan de toucher même une goutte d’eau ou un grain de sable sur la terre ; sans la permission de Dieu, Satan n’a même pas la liberté de déplacer les fourmis sur la terre, et encore moins l’humanité qui a été créée par Dieu. Aux yeux de Dieu, Satan est inférieur aux lys des montagnes, aux oiseaux qui volent dans les airs, aux poissons dans la mer et aux asticots sur la terre. Son rôle parmi toutes choses est de servir toutes choses, de servir l’humanité et de servir l’œuvre de Dieu et Son plan de gestion. Peu importe à quel point sa nature est malveillante et mauvaise son essence, la seule chose qu’il puisse faire est de se conformer consciencieusement à sa fonction : être au service de Dieu et fournir un contrepoint à Dieu. Telles sont l’essence et la position de Satan. Son essence n’a pas de rapport avec la vie, avec la puissance, avec l’autorité ; elle est simplement un jouet entre les mains de Dieu, juste une machine au service de Dieu ! » (« Dieu Lui-même, l’Unique I », dans La Parole apparaît dans la chair). La parole de Dieu m’a permis de me rendre compte que Son autorité est suprême, qu’Il contrôle les cieux et la terre et toutes les choses, et que tout ce que nous avons est entre Ses mains. Mon divorce et ma famille sont aussi entre Ses mains, et sans Sa permission Satan ne peut rien faire. Que je divorce ou non, cela dépendait entièrement de la souveraineté et de la prédestination de Dieu : ce n’était pas mon mari qui aurait le dernier mot, et j’étais donc désireuse de me soumettre à la souveraineté et aux desseins de Dieu. J’ai pensé aux incroyants qui divorcent. Certains le font pour l’argent, certains le font parce que leur conjoint a des aventures, et certains le font parce que leur relation ne tient plus… Mon mari voulait divorcer parce que j’avais choisi de croire en Dieu et d’emprunter le droit chemin de vie, de poursuivre la vérité et de vivre une vie qui ait un sens. C’est honorable, pas honteux ! C’est alors que ces paroles de Dieu me sont venues à l’esprit : « La foi est comme un pont à tronc d’arbre unique. Ceux qui se cramponnent totalement à la vie auront du mal à la traverser, mais ceux qui sont prêts à se sacrifier pourront traverser sans problèmes. Si les hommes ont des pensées timides et craintives, ils sont dupés par Satan. Il craint que nous traversions le pont de la foi pour entrer en Dieu. Satan conçoit tous les moyens possibles pour nous communiquer ses pensées. Nous devons toujours prier pour que la lumière de Dieu brille sur nous et nous devons toujours compter sur Dieu pour nous purifier du poison de Satan. Dans notre esprit, nous pratiquerons toujours à nous rapprocher de Dieu. Nous laisserons Dieu dominer sur tout notre être » (« Chapitre 6 » de Déclarations de Christ au commencement, dans La Parole apparaît dans la chair). Une fois encore, les paroles de Dieu m’ont donné la foi et la force, un chemin à suivre, ainsi que le courage d’affronter mon mari. C’est exact : la seule chose que je pouvais faire, c’était oublier toute prudence. Peu importait où mènerait mon chemin futur, il ne pouvait pas y avoir de mal à suivre le chemin de la foi !

Quand mon mari est rentré ce soir-là, je lui ai déclaré purement et simplement : « Tu ne veux pas que je croie en Dieu Tout-Puissant, mais pour moi, c’est impossible. Si tu veux le divorce, alors on va le faire comme tu l’entends ! » Il a été un peu sonné en entendant cela, et n’ayant pas d’autre option, il m’a répondu : « Apparemment, je ne peux plus avoir d’emprise sur toi ! Il y a toutes sortes de choses sur Internet : si je ne te mets pas sous contrôle, alors si quelque chose t’arrive un de ces jours, j’en serai responsable. Je parle de divorce simplement pour te menacer, mais tu ne renonceras toujours pas à ta foi en Dieu. S’il t’arrive quelque chose à cause de ta foi, ta mère le saura, alors ne m’en blâme pas. » À partir de ce moment, il ne s’est plus préoccupé de ma croyance en Dieu : notre relation s’est miraculeusement rétablie, et il n’a plus parlé de divorcer. C’est ainsi que la tourmente du divorce qui avait été provoquée par les rumeurs du PCC s’est dissipée.

Par la suite, il est arrivé, un jour, que ma fille cadette et moi nous nous enrhumions. Il pleuvait légèrement, mais ma fille aînée devait aller s’entraîner et je n’avais pas d’autre choix que de l’emmener, me traînant, épuisée comme je l’étais, avec ma fille cadette. En apprenant cela, mon mari m’a dit : « Tu as travaillé dur aujourd’hui. Lu Xi, j’ai remarqué un changement chez toi récemment. Tu es plus aimante avec les enfants, et vraiment consciencieuse. » En entendant ces paroles de mon mari, j’ai remercié Dieu Tout-Puissant dans mon cœur car je savais que c’étaient Ses paroles qui m’avaient changée. Avec les paroles de Dieu comme support, j’ai une direction dans ma vie, je sais ce qu’est une humanité digne de ce nom et ce qu’est un tempérament corrompu. Ce n’est qu’en se conduisant selon la parole de Dieu que l’on peut vivre une humanité digne de ce nom. En conséquence, je ne laisse plus libre cours à ma colère avec mes enfants et je ne vis plus simplement pour le plaisir. Peu à peu, je me suis rendu compte que mon mari avait aussi changé. Dans le passé, il avait toujours l’impression que c’était toujours lui qui avait raison, mais maintenant, pour gérer certains aléas, il me demande mon avis. Il a même témoigné auprès de ses amis de l’autorité et de la souveraineté de Dieu. Depuis que j’ai constaté cela, mon cœur est plein de gratitude. Ô Dieu, Tu es vraiment tout-puissant ! Tes paroles sont notre force de vie, et peu importe la force agressive et furieuse de Satan, aussi longtemps que nous aurons Tes paroles pour nous guider, nous serons capables de triompher de toutes ses tentations et de vivre en paix sous Ta garde et Ta protection.

Grâces soient rendues à Dieu pour avoir arrangé tout cela pour moi, et pour m’avoir permis de connaître Sa parole et de comprendre un certain nombre de vérités. En faisant l’expérience de ce genre de situations, j’ai constaté que Satan était vraiment odieux, qu’il imaginait tous les moyens possibles d’obtenir que les gens renoncent à Dieu et deviennent sa proie pour qu’il les dévore. En même temps, j’ai aussi constaté que Dieu contrôle toutes les choses et dispose tout : sans Sa permission, peu importe que Satan devienne plus frénétique encore. Il ne pourra rien faire, rien accomplir : il ne pourra même pas toucher un seul cheveu de nos têtes. Aussi longtemps que nous aurons la foi et que nous nous fierons à la parole de Dieu pour vivre, nous pourrons vaincre l’influence ténébreuse de Satan, témoigner pour Dieu et Lui apporter la gloire ! L’expérience prouve aussi que les rumeurs et les faux témoignages sur Internet sont indéfendables. Les faits et le temps prouveront tout, et à la fin, ces rumeurs entreront dans l’histoire comme une éternelle ignominie, tout comme l’ « athéisme », la « théorie de l’évolution de Darwin » et le « communisme ». Elles deviendront la marque d’une honte éternelle pour le PCC. Les brebis de Dieu écouteront Sa voix, quelle que soit l’obstruction de Satan, tous ceux qui sincèrement croient en Dieu et aiment la vérité seront capables d’écarter la tromperie et la servitude des rumeurs, de se présenter devant Dieu et d’être gagnés par Lui. En effet, c’est quelque chose que Dieu veut accomplir : aucune des forces de Satan ne peut faire barrage !

Précédent: 45. L’affaire du McDonald’s de Zhaoyuan donne lieu à une crise familiale

Suivant: 47. Perdu et retrouvé

Les prophéties sur le retour du Seigneur ont été accomplies. Mais pourquoi ne L’avons-nous pas vu descendre sur une nuée ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

36. Un éveil spirituel chrétien

Par Lingwu, JaponJe suis un enfant des années quatre-vingt, né dans une famille paysanne ordinaire. Mon frère aîné, depuis son plus jeune...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre