La Parole apparaît dans la chair

Contenu

Au sujet de la Bible (4)

Beaucoup de gens croient que comprendre et interpréter de la Bible équivaut à trouver le vrai chemin, mais, est-ce vraiment si simple en fait ? Personne ne connait la réalité de la Bible : elle n’est rien de plus qu’un document historique de l’œuvre de Dieu et un témoignage des deux étapes précédentes de l’œuvre de Dieu. Elle n’offre aucune compréhension des objectifs de l’œuvre de Dieu. Quiconque a lu la Bible sait qu’elle documente les deux étapes de l’œuvre de Dieu pendant l’ère de la Loi et de l’ère de la Grâce. L’Ancien Testament raconte l’histoire d’Israël et de l’œuvre de l’Éternel depuis la création jusqu’à la fin de l’ère de la Loi. Le Nouveau Testament raconte le travail de Jésus sur la terre — le contenu des quatre évangiles — et le travail de Paul. Ne sont-ils pas des documents historiques ? Le rappel des choses du passé aujourd’hui en font des documents historiques, et, peu importe leur véracité ou leur réalité, ils sont encore historiques, et l’histoire ne peut pas répondre au présent, car Dieu ne retourne pas à l’histoire ! Et donc, si tu comprends seulement la Bible et non l’œuvre que Dieu a l’intention de faire aujourd’hui, et si tu crois en Dieu, mais ne cherches pas l’œuvre du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas ce que chercher Dieu signifie. Si tu lis la Bible afin d’étudier l’histoire d’Israël, à la recherche de l’histoire de la création de tous les cieux et de la terre par Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu. Mais aujourd’hui, puisque tu crois en Dieu et cherches la vie, puisque tu cherches la connaissance de Dieu et non des lettres mortes et des doctrines ou une compréhension de l’histoire, tu dois chercher la volonté de Dieu aujourd’hui et la direction de l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu étais un archéologue, tu pourrais lire la Bible, mais tu ne l’es pas. Tu es l’un de ceux qui croient en Dieu et tu ferais mieux de chercher la volonté de Dieu aujourd’hui. En lisant la Bible, au plus tu comprendras un peu l’histoire d’Israël, tu connaitras mieux la vie d’Abraham, de David et de Moïse, tu découvriras comment ils vénéraient l’Éternel, comment l’Éternel brulait ceux qui s’opposaient à Lui et comment Il a parlé aux gens de cette ère. Tu découvriras seulement l’œuvre de Dieu dans le passé. Les documents de la Bible se rapportent à la façon dont le peuple d’Israël vénérait Dieu à l’origine et vivait sous la direction de l’Éternel. Parce que les Israélites étaient le peuple élu de Dieu, tu peux voir que dans l’Ancien Testament tout le peuple d’Israël était fidèle à l’Éternel, tous ceux qui obéissaient à l’Éternel étaient protégés et bénis par Lui. Tu peux apprendre que lorsque Dieu travaillait en Israël Il était rempli de miséricorde et de compassion, qu’Il était aussi un feu dévorant, et que tous les Israélites, du plus petit au plus grand, vénéraient l’Éternel. Ainsi tout le pays était béni par Dieu. Telle est l’histoire d’Israël racontée dans l’Ancien Testament.

La Bible est une archive historique de l’œuvre de Dieu en Israël. Elle documente la plupart des prédictions des anciens prophètes, ainsi que quelques-unes des paroles de l’Éternel dans Son œuvre en ce temps-là. Ainsi, tous les gens considèrent ce livre comme « saint », car Dieu est saint et grand. Bien sûr, tout cela est le fruit de leur vénération de l’Éternel et de leur adoration de Dieu. Les gens se réfèrent à ce livre de cette manière seulement parce que les créatures de Dieu adorent leur Créateur avec conviction. Certains même appellent ce livre un « livre céleste ». En fait, ce n’est qu’un document humain. L’Éternel ne l’a pas nommé personnellement ni n’a guidé Sa création personnellement. En d’autres termes, Dieu n’est pas l’auteur de ce livre. Les hommes le sont. La « sainte » Bible est seulement le titre respectueux que l’homme lui a donné. Ce titre n’est pas la conclusion d’une discussion entre l’Éternel et Jésus. Il n’est rien de plus qu’une idée humaine, car ce livre n’a pas été écrit par l’Éternel, encore moins par Jésus. Plutôt, il contient les rapports des nombreux anciens prophètes, des apôtres et des visionnaires, qui ont été compilés par les générations suivantes dans un livre d’écrits anciens. Pour les gens, ce livre semble particulièrement saint, un livre qui contient de nombreux mystères insondables et profonds que les générations suivantes doivent comprendre. Ainsi, les gens sont encore plus portés à croire que ce livre est un « livre céleste ». Avec l’ajout des quatre évangiles et du livre de l’Apocalypse, l’attitude des gens envers ce livre est particulièrement différente de leur attitude envers tout autre livre, et donc personne n’ose disséquer ce « livre céleste », car il est trop « sacré ».

Pourquoi, dès qu’ils lisent la Bible, les gens y trouvent-ils un bon chemin de pratique ? Pourquoi découvrent-ils beaucoup de choses qui leur étaient incompréhensibles ? Aujourd’hui, Je dissèque la Bible de cette manière et cela ne signifie pas que Je la déteste, ou que Je nie sa valeur comme référence. Je vous explique la valeur inhérente et les origines de la Bible afin que vous ne restiez pas dans l’obscurité. Les gens ont tellement de points de vue sur la Bible et la plupart sont erronés. Lire la Bible de cette manière les empêche non seulement d’acquérir ce qu’ils devraient comprendre, mais, plus important, entrave l’œuvre que Je compte faire. C’est extrêmement incommodant pour l’œuvre de l’avenir et ne présente que des inconvénients, aucun avantage. Ainsi, Je vous enseigne tout simplement la substance et le fond de l’histoire de la Bible. Je ne demande pas que vous ne lisiez pas la Bible ou que vous proclamiez qu’elle est totalement dépourvue de valeur, mais que vous ayez une connaissance et une perspective correctes de la Bible. Ne sois pas trop unilatéral ! Bien que la Bible soit un livre d’histoire qui a été écrit par des hommes, elle documente également bon nombre de principes par lesquels les saints et les prophètes anciens servaient Dieu, ainsi que les expériences récentes des apôtres qui servaient Dieu et qui ont vraiment vu et connu tout cela, ce qui peut servir de référence pour les personnes de l’ère actuelle dans la poursuite de la vraie voie. Ainsi, en lisant la Bible, les gens peuvent aussi découvrir plusieurs chemins de vie qu’on ne peut pas trouver dans d’autres livres. Ces chemins sont les chemins de vie de l’œuvre du Saint-Esprit expérimenté par les prophètes et les apôtres dans les siècles passés, et plusieurs paroles sont précieuses et peuvent fournir aux gens ce dont ils ont besoin. Ainsi, tous les gens aiment lire la Bible. Parce tellement de choses restent cachées dans la Bible, les gens la considèrent différemment des écrits des grands personnages spirituels. La Bible est un document et un recueil des expériences et des connaissances des gens qui ont servi l’Éternel et Jésus dans l’ancienne et la nouvelle ère, et donc les générations suivantes ont pu en tirer beaucoup d’éclairage et d’illumination, ainsi que des chemins de pratique. La Bible a plus de valeur que les écrits de tout grand personnage spirituel parce que tous les écrits de ces personnages sont fondés sur la Bible, toutes leurs expériences proviennent de la Bible, et tous expliquent la Bible. Et donc, bien que les gens soient bien approvisionnés par les livres d’un grand personnage spirituel, ils révèrent toujours la Bible, car elle leur semble de si grande valeur et si profonde ! Bien que la Bible rassemble quelques-uns des livres des paroles de vie, tels que les épitres pauliniennes et pétriniennes, et bien que les gens puissent être approvisionnés et soutenus par ces livres, ils sont quand même dépassés, ils appartiennent à l’ère ancienne, et, peu importe leur valeur, ils ne conviennent que pour une période et ne sont pas éternels. L’œuvre de Dieu progresse toujours, et il ne peut pas simplement s’arrêter à l’époque de Paul et de Pierre, ou toujours rester à l’ère de la Grâce dans laquelle Jésus a été crucifié. Et donc, ces livres ne conviennent que pour l’ère de la Grâce, non pour l’ère du Règne des derniers jours. Ils ne peuvent servir qu’aux croyants de l’ère de la Grâce, non aux saints de l’ère du Règne, et, peu importe leur valeur, ils sont dépassés. Il en est de même avec l’œuvre de création de l’Éternel ou de Son œuvre en Israël : peu importe la grandeur de cette œuvre, il était toujours dépassé, et le temps de sa fin viendrait. L’œuvre de Dieu est aussi le même : il est grand, mais viendra un moment où il se terminera. Le travail de Dieu est aussi le même : il est grand, mais viendra un moment où il se terminera, ne pouvant continuer toujours au sein de la création pas plus que de la crucifixion. Peu importe que l’œuvre de la crucifixion ait été si convaincant, peu importe qu’il ait été efficace dans la défaite de Satan, après tout, une œuvre reste une œuvre, et les ères ne sont que des ères. L’œuvre ne peut pas toujours garder la même fondation et le temps n’est pas immuable, car il y eut la création et il doit y avoir les derniers jours. Cela est inévitable ! Ainsi, aujourd’hui, les paroles de vie dans le Nouveau Testament — les épitres des apôtres et les quatre évangiles — sont devenues des livres historiques, elles sont devenues de vieux almanachs. Comment ces vieux almanachs pourraient-ils conduire les gens dans la nouvelle ère ? Peu importe que ces almanachs puissent donner la vie aux gens, peu importe qu’ils puissent mener les gens à la croix, ne sont-ils pas dépassés ? Ne sont-ils pas dénués de valeur ? Ainsi, Je dis que vous ne devriez pas croire aveuglément dans ces almanachs. Ils sont trop vieux, ils ne peuvent pas vous conduire dans la nouvelle œuvre et ils ne peuvent que vous accabler. Non seulement ne peuvent-ils pas vous conduire dans la nouvelle œuvre et dans la nouvelle entrée, mais ils vous conduisent dans les vieilles églises religieuses, et s’il en est ainsi, votre foi en Dieu ne régresse-t-elle pas ?

La Bible documente les choses d’Israël et les actions du peuple élu en ce temps-là. En d’autres termes, elle est un document des choses de l’Éternel, un document pour lequel le Saint-Esprit n’impute aucun blâme. Même si une sélection fut faite des parties à inclure ou à exclure, bien que le Saint-Esprit ne l’approuve pas, Il n’impute pas de blâme. La Bible n’est rien de plus qu’une histoire d’Israël et de l’œuvre de Dieu. Les gens, les affaires et les choses qu’elle documente, tout était réel, et rien n’était une indication de l’avenir, sauf, bien sûr, la prophétie d’Ésaïe et de Daniel ou le livre des visions de Jean. Le peuple d’Israël à l’origine était instruit et cultivé, et sa connaissance et sa culture anciennes étaient assez avancées, et donc ce qu’ils ont écrit était supérieur à ce qu’écrivent les hommes d’aujourd’hui. En conséquence, leur habileté à écrire ces livres ne devrait pas nous surprendre, car l’Éternel avait fait tellement d’œuvre parmi eux et ils avaient vu tellement de choses. David vit les actes de l’Éternel de ses propres yeux. Il s’en est personnellement savouré et a vu un grand nombre de signes et de prodiges, et il a écrit tous ces psaumes à la louange des actes de l’Éternel. Ils ont pu écrire ces livres à cause de leur situation, non parce qu’ils étaient « divins ». Ils ont loué l’Éternel parce qu’ils L’avaient vu. Si vous n’avez rien vu de l’Éternel et n’êtes pas conscients de Son existence, comment pourriez-vous Le louer ? Si vous n’avez pas contemplé l’Éternel, alors vous ne saurez pas comment Le louer ni comment L’adorer, encore moins pourrez-vous écrire des chants qui Le glorifient, et même si on vous demandait d’inventer des actes de l’Éternel, vous ne le pourriez pas. Vous pouvez louer Dieu et aimer Dieu aujourd’hui parce que vous L’avez vu et avez également expérimenté Son travail. Si votre calibre s’améliore, ne pourrez-vous pas, vous aussi, écrire des poèmes à la gloire de Dieu comme David ?

Comprendre la Bible, comprendre l’histoire, mais ne pas comprendre ce que le Saint-Esprit accomplit aujourd’hui, cela n’est pas bien ! Tu as très bien étudié l’histoire, tu as fait un travail formidable, mais tu ne comprends rien de l’œuvre du Saint-Esprit aujourd’hui. N’est-ce pas une folie ? Des gens te demandent : « Qu’est-ce que Dieu fait aujourd’hui ? Où devrais-tu entrer aujourd’hui ? Comment va ta recherche de la vie ? Comprends-tu la volonté de Dieu ? » Tu n’auras pas de réponse à ce qu’ils te demandent. Alors que sais-tu ? Tu diras : « Je suis seulement conscient qu’il me faut me détourner de la chair et me connaitre moi-même. » Et s’ils demandent ensuite : « Es-tu conscient d’autre chose ? », tu diras que tu sais aussi obéir à tous les arrangements de Dieu, que tu comprends un peu l’histoire de la Bible, et c’est tout. Est-ce tout ce que tu as acquis après avoir cru en Dieu toutes ces années ? Si c’est tout ce que tu comprends, alors tu es en grand manque. Ainsi, votre stature aujourd’hui est fondamentalement incapable de répondre à mes exigences, et vos pouvoirs de discernement et les vérités que vous comprenez sont trop infimes, ce qui veut dire que votre foi est trop superficielle ! Vous devez posséder plus de vérités, avoir plus de connaissances, voir plus de choses, et alors seulement vous pourrez répandre l’Évangile, car c’est cela que vous devez réaliser !