Les différences essentielles entre le Dieu incarné et ces gens qui sont utilisés par Dieu

26 décembre 2017

Paroles de Dieu concernées :

Le Dieu incarné s’appelle Christ, et le Christ est la chair que revêt l’Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est de chair. Christ n’est pas de chair ni de sang, Il est l’incarnation de l’Esprit, voilà la différence. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n’est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l’œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L’essence de Christ est l’Esprit, c’est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celle de Dieu Lui-même ; cette essence ne va pas interrompre Sa propre œuvre, et Il ne pourrait faire aucune chose qui détruise Sa propre œuvre, de même qu’Il ne pourrait jamais prononcer des paroles qui vont contre Sa propre volonté. Par conséquent, le Dieu incarné ne ferait absolument jamais une œuvre qui interrompt Sa propre gestion. Voilà ce que tout homme doit comprendre.

Extrait de « L’essence de Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste », dans La Parole apparaît dans la chair

Parce qu’Il est un homme qui possède l’essence de Dieu, Il est au-dessus de tout humain créé, au-dessus de tout homme qui peut accomplir l’œuvre de Dieu. Et ainsi, parmi tous ceux qui ont une enveloppe humaine comme la Sienne, parmi tous ceux qui possèdent l’humanité, Lui seul est le Dieu incarné Lui-même – tous les autres sont des humains créés. Bien qu’ils aient tous une humanité, les êtres humains créés n’ont rien d’autre que l’humanité, tandis que Dieu incarné est différent : dans Sa chair, non seulement Il a l’humanité, mais surtout, la divinité. Son humanité peut être vue dans l’apparence extérieure de Sa chair et dans Sa vie quotidienne, mais Sa divinité est difficile à percevoir. Parce que Sa divinité est exprimée seulement quand Il a l’humanité, et n’est pas aussi surnaturelle que les gens l’imaginent, il est extrêmement difficile pour les gens de la voir. Même aujourd’hui, il est extrêmement difficile pour les gens de comprendre la vraie essence de Dieu incarné. Même après en avoir parlé longuement, Je présume que c’est encore un mystère pour la plupart d’entre vous. En fait, cette question est très simple : puisque Dieu devient chair, Son essence est une combinaison d’humanité et de divinité. Cette combinaison est appelée Dieu Lui-même, Dieu Lui-même sur la terre.

Extrait de « L’essence de la chair habitée par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si Dieu ne faisait qu’accomplir l’œuvre de divinité quand il se fait chair, et qu’il n’y avait personne selon Son cœur pour travailler de concert avec Lui, alors l’homme serait incapable de comprendre la volonté de Dieu ni de s’engager à l’égard de Dieu. Dieu doit utiliser des personnes normales selon Son cœur pour accomplir cette œuvre, pour superviser et guider les Églises, pour parvenir à un stade auquel les processus cognitifs de l’homme, son cerveau, seront capables d’entrer en jeu. En d’autres termes, Dieu utilise un petit nombre de personnes selon Son cœur pour « traduire » l’œuvre qu’Il accomplit dans Sa divinité, afin qu’elle puisse apparaître, c’est-à-dire pour transformer un langage divin en un langage humain que tout le monde peut recevoir et comprendre. Si Dieu ne procédait pas ainsi, personne ne comprendrait le langage divin de Dieu, car les personnes selon le cœur de Dieu constituent, après tout, une petite minorité, et les capacités de compréhension des hommes sont limitées. C’est pourquoi Dieu ne choisit cette méthode que lorsqu’Il œuvre dans la chair incarnée. S’il n’y avait que l’œuvre divine, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de connaître Dieu ni de s’engager envers Lui, car l’homme ne comprend pas le langage de Dieu. L’homme n’est capable de comprendre ce langage que par le truchement de personnes qui sont selon le cœur de Dieu, qui clarifient Ses paroles. Cependant, s’il n’y avait que ces personnes travaillant au sein de l’humanité, la vie normale des hommes pourrait se perpétuer, mais le tempérament de l’homme ne pourrait pas être transformé. L’œuvre de Dieu ne pourrait pas alors prendre un nouveau point de départ ; ce seraient toujours les mêmes rengaines, les mêmes vieilles platitudes. Ce n’est que par le truchement du Dieu incarné que le tempérament de vie des gens peut changer et qu’ils peuvent évoluer avec les époques, Dieu qui dit tout ce qui doit être dit et fait tout ce qui doit être fait durant la période de Son incarnation, après quoi les gens travaillent et vivent selon Ses paroles. Celui qui œuvre dans la divinité représente Dieu, tandis que ceux qui travaillent au sein de l’humanité sont des personnes utilisées par Dieu. Cela signifie que le Dieu incarné est substantiellement différent des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu incarné peut accomplir l’œuvre de divinité, pas les personnes utilisées par Dieu. Au début de chaque ère, l’Esprit de Dieu parle personnellement et inaugure la nouvelle ère pour mener l’homme à un nouveau commencement. Quand Il a fini de parler, cela signifie que l’œuvre de Dieu dans Sa divinité est accomplie. Par la suite, les gens suivent tous la direction donnée par les personnes utilisées par Dieu pour entrer dans leur expérience de vie.

Extrait de « La différence fondamentale entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Le travail accompli par celui qui est utilisé par Dieu vise à coopérer dans le cadre de l’œuvre du Christ ou du Saint-Esprit. Cet homme est élevé parmi les hommes par Dieu, il est là pour diriger tous les élus de Dieu, et il est aussi élevé par Dieu pour faire le travail de la coopération humaine. Avec quelqu’un comme celui-ci, qui est capable de faire le travail de la coopération humaine, la plupart des exigences de Dieu envers l’homme et l’œuvre que le Saint-Esprit doit faire chez l’homme peuvent être réalisées par lui. En d’autres termes : le but de Dieu en utilisant cet homme est de faire en sorte que tous ceux qui suivent Dieu puissent mieux comprendre la volonté de Dieu et puissent parvenir aux exigences de Dieu. Parce que les gens sont incapables de comprendre directement les paroles de Dieu ou la volonté de Dieu, Dieu a élevé quelqu’un qui est utilisé pour effectuer un tel travail. Cette personne qui est utilisée par Dieu peut aussi être décrite comme un canal par lequel Dieu guide les gens, en tant qu’« interprète » qui communique entre Dieu et l’homme. Ainsi, un tel homme est différent de ceux qui travaillent dans la maison de Dieu ou qui sont Ses apôtres. Comme eux, on peut dire qu’il est quelqu’un qui sert Dieu, mais dans la substance de son travail et le contexte de son utilisation par Dieu, il diffère grandement des autres ouvriers et apôtres. En ce qui concerne la substance de son travail et le contexte de son utilisation, l’homme qui est utilisé par Dieu est élevé par Lui, il est préparé par Dieu pour l’œuvre de Dieu et il travaille pour l’œuvre de Dieu Lui-même. Personne ne pourrait jamais accomplir son travail à sa place : c’est la coopération humaine qui est indispensable parallèlement à l’œuvre divine. Le travail accompli par d’autres ouvriers ou apôtres n’est que la communication et la mise en œuvre des nombreux aspects des arrangements des Églises pendant chaque période, ou bien le travail se rapportant à une simple disposition de la vie, afin de maintenir la vie de l’Église. Ces disciples et apôtres ne sont pas nommés par Dieu, et ne peuvent encore moins être considérés comme ceux qui sont utilisés par le Saint-Esprit. Ils sont choisis parmi les Églises et, après avoir été formés et édifiés pendant une certaine période, ceux qui sont qualifiés sont maintenus, tandis que ceux qui sont inaptes sont renvoyés d’où ils sont venus. Parce que ces personnes sont choisies parmi les Églises, certaines montrent leur vrai visage après avoir été faites leaders, et certaines font même beaucoup de mauvaises choses et finissent par être éliminées. L’homme qui est utilisé par Dieu, d’autre part, est quelqu’un qui a été préparé par Dieu, et qui est d’un certain calibre, et a de l’humanité. Il a été préparé et perfectionné à l’avance par le Saint-Esprit, et il est totalement conduit par le Saint-Esprit, et, surtout quand il s’agit de son travail, il est dirigé et commandé par le Saint-Esprit. En conséquence, il n’y a pas moyen de s’écarter du chemin conduisant les élus de Dieu, car Dieu Se charge sûrement de Sa propre œuvre, et Dieu accomplit Sa propre œuvre en tout temps.

Extrait de « À propos de l’utilisation de l’homme par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu vient sur terre, Il accomplit seulement Son œuvre dans la divinité. C’est ce dont l’Esprit céleste a chargé le Dieu incarné. Quand Il vient, Il parle seulement en tous lieux pour donner voix à Ses déclarations selon différents moyens et différents points de vue. Pour l’essentiel, Il fait de l’apport aux hommes et de l’enseignement aux hommes Ses objectifs et Son principe de travail, et ne Se préoccupe pas des relations interpersonnelles ni des détails de la vie des gens. Son ministère principal consiste à parler au nom de l’Esprit. Autrement dit, quand l’Esprit de Dieu apparaît concrètement dans la chair, Il ne fait que subvenir à la vie de l’homme et que communiquer la vérité. Il ne Se mêle pas du travail de l’homme, dans le sens où Il ne participe pas au travail de l’humanité. Les humains ne peuvent pas accomplir une œuvre divine et Dieu ne participe pas au travail des humains. Durant toutes ces années depuis que Dieu est venu sur cette terre pour accomplir Son œuvre, Il l’a toujours accomplie par l’intermédiaire des personnes. Cependant, ces personnes ne peuvent pas être considérées comme Dieu incarné, seulement comme des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu d’aujourd’hui, cependant, peut parler directement du point de vue de la divinité, faire entendre la voix de l’Esprit et œuvrer au nom de l’Esprit. Toutes ces personnes que Dieu a utilisées à travers les âges, de la même façon, sont autant d’exemples dans lesquels l’Esprit de Dieu œuvre dans un corps de chair. Alors pourquoi ne peut-on pas les appeler Dieu ? Mais le Dieu d’aujourd’hui est aussi l’Esprit de Dieu œuvrant directement dans la chair et Jésus aussi était l’Esprit de Dieu œuvrant dans la chair. L’Un et l’Autre sont appelés Dieu. Quelle est donc la différence ? Les personnes que Dieu a utilisées à travers les âges ont toutes été capables d’une pensée et d’une raison normales. Toutes ont compris les principes du comportement humain. Elles ont eu des idées humaines normales et elles ont possédé tout ce que tous les gens normaux doivent posséder. La plupart ont eu un talent exceptionnel et une intelligence innée. Quand Il œuvre dans ces personnes, l’Esprit de Dieu met à profit leurs talents qui sont des dons de Dieu. L’Esprit de Dieu met en jeu leurs talents, utilisant leurs points forts au service de Dieu. Cependant, l’essence de Dieu est libre d’idées et de pensées, pure de toute intention humaine et dénuée même de ce que les êtres humains normaux possèdent. En d’autres termes, les principes du comportement humain ne Lui sont même pas familiers. Il en est ainsi quand le Dieu d’aujourd’hui vient sur terre. Son œuvre et Ses paroles sont pures de toute intention humaine ou de toute pensée humaine, elles sont la manifestation directe des intentions de l’Esprit et Il œuvre directement pour le compte de Dieu. Cela signifie que l’Esprit parle directement, c’est-à-dire que la divinité accomplit l’œuvre directement, sans y mêler un tant soit peu les intentions des hommes. En d’autres termes, le Dieu incarné personnifie directement la divinité, n’a pas de pensées ni d’idées humaines et n’a aucune compréhension des principes du comportement humain. Si seule œuvrait la divinité (si seul œuvrait Dieu Lui-même), l’œuvre de Dieu ne pourrait en aucune façon être accomplie sur terre. Par conséquent, lorsque Dieu vient sur terre, Il doit avoir un petit nombre de personnes à utiliser pour travailler au sein de l’humanité en liaison avec l’œuvre que Dieu accomplit dans la divinité. En d’autres termes, Il utilise le travail humain pour soutenir Son œuvre divine. Sinon, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de s’engager directement à l’égard de l’œuvre divine. Il en a été ainsi avec Jésus et Ses disciples. Durant le temps qu’Il a passé dans le monde, Jésus a aboli les anciennes lois et a promulgué de nouveaux commandements. Il a aussi prononcé de nombreuses paroles. Toute cette œuvre a été accomplie dans la divinité. Les autres, comme Pierre, Paul et Jean, ont tous fondé leurs travaux ultérieurs sur les paroles de Jésus. C’est à dire que Dieu a donné le coup d’envoi à Son œuvre à cette époque, inaugurant le début de l’ère de la Grâce : Il a instauré une nouvelle ère et aboli l’ancienne, et Il a aussi accompli ces paroles : « Dieu est le commencement et la fin. » En d’autres termes, l’homme doit réaliser un travail humain sur la fondation de l’œuvre divine. Après avoir dit tout ce qu’Il devait dire et terminé Son œuvre sur terre, Jésus S’est séparé de l’homme. Après cela, tout le monde s’est lancé dans le travail conformément aux principes exprimés dans Ses paroles et a pratiqué selon les vérités dont Il avait parlé. Tous ces gens ont travaillé pour Jésus. Si Jésus avait accompli l’œuvre tout seul, Il aurait eu beau prononcer de nombreuses paroles, les gens n’auraient eu aucun moyen de s’engager à l’égard de Ses paroles, car Il œuvrait dans la divinité et ne pouvait prononcer que des paroles de divinité, et Il n’aurait pas pu expliquer les choses de telle sorte que des gens ordinaires puissent comprendre Ses paroles. Il fallait donc que les apôtres et les prophètes arrivant après Lui complètent Son œuvre. C’est selon ce principe que Dieu incarné accomplit Son œuvre : en utilisant la chair incarnée pour parler et œuvrer de manière à accomplir l’œuvre de divinité, puis en utilisant une poignée de personnes, ou peut-être davantage, des personnes selon le cœur même de Dieu, pour compléter Son œuvre. Ainsi, Dieu utilise des personnes selon Son cœur pour accomplir le travail consistant à conduire et abreuver l’humanité de manière à ce que les élus de Dieu puissent entrer dans la réalité-vérité.

Extrait de « La différence fondamentale entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

À l’ère de la Grâce, Jean a préparé la voie pour Jésus. Jean ne pouvait pas faire l’œuvre de Dieu Lui-même, mais il a simplement accompli le devoir de l’homme. Bien que Jean fût le précurseur du Seigneur, il ne pouvait pas représenter Dieu ; il était seulement un homme utilisé par le Saint-Esprit. Quand Jésus a été baptisé, le Saint-Esprit descendit sur Lui comme une colombe. Il a ensuite commencé Son œuvre, c’est-à-dire qu’Il a commencé à exercer le ministère du Christ. Voilà pourquoi Il a assumé l’identité de Dieu, car Il venait de Dieu. Peu importe Sa foi avant cela – peut-être parfois faible et parfois forte –, ainsi était Sa vie humaine normale avant qu’Il exerçât Son ministère. Après qu’Il fut baptisé (c’est-à-dire, oint), Il eut immédiatement la puissance et la gloire de Dieu avec Lui, et ainsi Il commença à exercer Son ministère. Il pouvait accomplir des signes et des prodiges et faire des miracles. Il avait le pouvoir et l’autorité, car Il œuvrait directement au nom de Dieu Lui-même ; Il faisait l’œuvre de l’Esprit à Sa place et exprimait la voix de l’Esprit. Il était donc Dieu Lui-même. Cela est incontestable. Jean était quelqu’un qui était utilisé par le Saint-Esprit. Il ne pouvait pas représenter Dieu et il n’était pas possible qu’il représente Dieu. S’il avait voulu le faire, le Saint-Esprit ne le lui aurait pas permis, car il ne pouvait pas faire l’œuvre que Dieu Lui-même avait l’intention d’accomplir. Il est possible que sa volonté humaine ait occupé une bonne partie de son être ou qu’il y eût quelque chose de déviant en lui. En aucun cas il ne pouvait représenter Dieu directement. Ses erreurs et son absurdité ne représentaient que lui-même, mais son travail représentait le Saint-Esprit. Tout de même, tu ne peux pas dire que tout son être représentait Dieu. Sa déviance et sa fausseté pouvaient-elles aussi représenter Dieu ? Être dans l’erreur en représentant l’homme est normal, mais, si l’on est déviant en représentant Dieu, alors est-ce que cela ne déshonorerait pas Dieu ? Cela ne serait-il pas un blasphème contre le Saint-Esprit ? Le Saint-Esprit ne permet pas facilement à l’homme de prendre la place de Dieu, même s’il est exalté par les autres. S’il n’est pas Dieu, alors il sera incapable de tenir ferme à la fin. Le Saint-Esprit ne permet pas à l’homme de représenter Dieu comme ça lui plaît ! Par exemple, c’est le Saint-Esprit qui a témoigné en faveur de Jean et c’est le Saint-Esprit qui a révélé qu’il était celui qui préparait la voie pour Jésus, mais l’œuvre accomplie en lui par le Saint-Esprit était bien mesurée. Tout ce qui était exigé de Jean fut qu’il soit le précurseur de Jésus, qu’il prépare la voie pour Lui. Autrement dit, le Saint-Esprit n’a soutenu que son travail de préparation de la voie et lui a permis de faire ce travail seulement, et aucun autre travail. Jean représentait Élie et il représentait un prophète qui a préparé la voie. Cela a été soutenu par le Saint-Esprit ; aussi longtemps que son travail fût de préparer la voie, le Saint-Esprit le soutenait. Cependant, s’il avait prétendu être Dieu Lui-même et avait dit qu’il était venu achever l’œuvre de la rédemption, le Saint-Esprit aurait été obligé de le discipliner. Peu importe que le travail de Jean ait été très grand et que le Saint-Esprit l’ait soutenu, il est resté dans les limites. Il est vrai que son travail a été soutenu par le Saint-Esprit, mais le pouvoir qui lui a été donné en ce temps-là était limité à sa préparation de la voie. Il ne pouvait faire absolument aucun autre travail, car il était seulement Jean qui préparait la voie, et non pas Jésus. Par conséquent, le témoignage du Saint-Esprit est fondamental, mais le travail que le Saint-Esprit permet à l’homme d’accomplir est encore plus crucial. N’a-t-on pas puissamment témoigné de Jean en ce temps-là ? Son travail n’était-il pas également important ? Mais le travail qu’il a fait ne pouvait pas surpasser celui de Jésus, car il n’était qu’un homme utilisé par le Saint-Esprit et ne pouvait pas représenter directement Dieu, et par conséquent le travail qu’il a fait était limité. Après qu’il eut terminé le travail de préparer la voie, le Saint-Esprit n’a pas continué à tenir compte de son témoignage, aucun nouveau travail ne l’a suivi et il a quitté la scène alors que l’œuvre de Dieu Lui-même commençait.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

La parole de Dieu ne peut pas prétendre être celle de l’homme, et la parole de l’homme peut d’autant moins prétendre être celle de Dieu. Un homme utilisé par Dieu n’est pas le Dieu incarné et le Dieu incarné n’est pas un homme utilisé par Dieu. Il y a là une différence fondamentale. Peut-être qu’après avoir lu ces mots, tu ne les reconnais pas comme étant les paroles de Dieu, seulement comme l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme. Dans ce cas, tu es aveuglé par l’ignorance. Comment les paroles de Dieu peuvent-elles être les mêmes que l’éclairage qu’a pu atteindre l’homme ? Les paroles de Dieu incarné inaugurent une nouvelle ère, guident l’humanité tout entière, révèlent des mystères et montrent à l’homme la voie à suivre vers la nouvelle ère. L’éclairage reçu par l’homme n’est constitué que de simples instructions pour la pratique ou la connaissance. Il ne peut pas conduire l’humanité tout entière dans une nouvelle ère ou révéler les mystères de Dieu Lui-même. Au bout du compte, Dieu est Dieu et l’homme est l’homme. Dieu a l’essence de Dieu et l’homme a l’essence de l’homme. Si l’homme considère les paroles de Dieu comme un simple éclairage du Saint-Esprit et prend les paroles des apôtres et des prophètes comme des paroles dites par Dieu en personne, alors l’homme se fourvoie.

xtrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre dans le courant du Saint-Esprit, peu importe qu’elle soit la propre œuvre de Dieu ou le travail des gens qui sont utilisés, est l’œuvre du Saint-Esprit. L’essence de Dieu Lui-même est l’Esprit qui peut être appelé le Saint-Esprit ou l’Esprit sept fois intensifié. Somme toute, Ils sont l’Esprit de Dieu, même si l’Esprit de Dieu a été appelé par des noms divers dans les différentes ères. Leur essence reste toujours la même. Par conséquent, l’œuvre de Dieu Lui-même est l’œuvre du Saint-Esprit, tandis que l’œuvre de Dieu incarné n’est rien de moins que le Saint-Esprit à l’œuvre. Le travail des gens qui sont utilisés est aussi l’œuvre du Saint-Esprit. Mais l’œuvre de Dieu est l’expression complète du Saint-Esprit, ce qui est absolument vrai, alors que le travail des gens utilisés est mélangé avec beaucoup de choses humaines et n’est pas l’expression directe du Saint-Esprit, encore moins Son expression complète. L’œuvre du Saint-Esprit est variée et n’est limitée par aucune condition. L’œuvre du Saint-Esprit varie selon les personnes différentes, manifeste différentes essences et varie selon les différentes époques, ainsi que selon les pays. Bien sûr, bien que le Saint-Esprit œuvre de nombreuses manières différentes et selon de nombreux principes, peu importe la manière dont l’œuvre est faite ou en quel genre de personnes, son essence est toujours différente ; toute l’œuvre accomplie en différentes personnes a ses principes et tout ce qu’elle est peut représenter l’essence de ses objets. Ceci est parce que l’œuvre du Saint-Esprit est très précise quant à sa portée et bien mesurée. L’œuvre accomplie dans la chair incarnée n’est pas la même que l’œuvre effectuée dans les personnes, et l’œuvre varie aussi selon le calibre des personnes dans lesquelles elle est effectuée. L’œuvre faite dans la chair incarnée n’est pas faite dans les gens et n’est pas la même œuvre que celle qui est faite dans les gens. En bref, peu importe la façon dont elle est faite, l’œuvre opérée en différents objets n’est jamais la même, et les principes sur lesquels Il fonde Son œuvre diffèrent en fonction de l’état et de la nature des différentes personnes dans lesquelles Il œuvre. Le Saint-Esprit œuvre en différentes gens en fonction de leur essence intrinsèque et n’exige d’eux rien qui dépasse leur essence inhérente ni n’accomplit en eux une œuvre qui dépasse leur calibre intrinsèque. Ainsi, l’œuvre du Saint-Esprit en l’homme permet aux gens de voir l’essence de l’objet de cette œuvre. L’essence inhérente de l’homme ne change pas ; son calibre inhérent est limité. Le Saint-Esprit utilise les gens ou œuvre en eux selon les limites de leur calibre afin qu’ils puissent en bénéficier. Quand le Saint-Esprit œuvre dans les gens qu’Il utilise, les talents et le calibre inhérent de ces gens sont libérés, non retenus. Leur calibre inhérent est complètement mis au service de l’œuvre. On peut dire qu’Il utilise les aspects des hommes qui peuvent être utilisés dans Son œuvre en vue d’obtenir des résultats de cette œuvre. Par contre, l’œuvre effectuée dans la chair incarnée exprime directement l’œuvre de l’Esprit et n’est pas altérée par l’esprit humain et les pensées humaines ; ni les talents de l’homme, ni l’expérience de l’homme, ni la condition innée de l’homme ne peuvent l’atteindre.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Mon discours représente Mon être, mais ce que Je dis est hors de la portée de l’homme. Ce que Je dis n’est pas ce que l’homme expérimente, ce n’est pas quelque chose que l’homme peut voir, ce n’est également pas quelque chose que l’homme peut toucher, mais c’est ce que Je suis. Certaines personnes reconnaissent seulement que le contenu de Mon échange est ce que J’ai expérimenté, mais elles ne reconnaissent pas que c’est l’expression directe de l’Esprit. Bien sûr, ce que Je dis, c’est ce que J’ai expérimenté. C’est Moi qui ai fait le travail de gestion pendant six mille ans. J’ai fait l’expérience de tout depuis le début de la création de l’humanité jusqu’à présent. Comment ne serais-Je pas en mesure d’en discuter ? En ce qui a rapport à la nature de l’homme, Je l’ai vue clairement, et Je l’ai longuement observée. Comment ne serais-Je pas en mesure d’en parler clairement ? Depuis que J’ai clairement vu l’essence de l’homme, Je suis qualifié pour châtier l’homme et pour le juger, parce que tout l’homme est venu de Moi, mais a été corrompu par Satan. Bien sûr, Je suis également qualifié pour évaluer l’œuvre que J’ai faite. Bien que cette œuvre ne soit pas faite par Ma chair, elle est l’expression directe de l’Esprit, et c’est ce que J’ai et ce que Je suis. Par conséquent, Je suis qualifié pour l’exprimer et pour faire l’œuvre que Je dois faire. Ce que les gens disent, c’est ce qu’ils ont expérimenté. C’est ce qu’ils ont vu, ce que leur esprit peut atteindre et ce que leurs sens peuvent percevoir. Voilà ce sur quoi ils peuvent échanger. Les paroles prononcées par la chair incarnée de Dieu sont l’expression directe de l’Esprit et elles expriment l’œuvre qui a été faite par l’Esprit, que la chair n’a pas connue ou vue, pourtant Il exprime quand même Son être, car l’essence de la chair est l’Esprit, et Il exprime l’œuvre de l’Esprit. Même si c’est hors de portée pour la chair, c’est une œuvre déjà accomplie par l’Esprit. Après l’incarnation, par l’expression de la chair, Il permet aux gens de connaître l’être de Dieu et permet aux gens de voir le tempérament de Dieu et l’œuvre qu’Il a faite. Le travail de l’homme donne plus de clarté aux gens au sujet de leur entrée et de ce qu’ils doivent comprendre ; il implique la direction des gens vers la compréhension et l’expérience de la vérité. Le travail de l’homme est de soutenir les gens ; l’œuvre de Dieu est d’ouvrir de nouvelles voies et de nouvelles ères pour l’humanité, et de révéler aux gens ce qui n’est pas connu par les mortels, leur permettant de connaître Son tempérament. L’œuvre de Dieu est de diriger l’humanité tout entière.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Ce que sont l’incarnation et son essence

« Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu: Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres » (Jean 14:9-11).

Laisser un commentaire