J’ai trouvé le chemin pour être purifiée du péché

30 août 2020

Par Weixiao, Corée du Sud

« Le sacrifice de Jésus portant les péchés des hommes ne suffit pas à les sauver de l’influence corrompue de Satan. Il faut que Dieu accomplisse une plus grande œuvre pour que l’homme se défasse de son tempérament sali par Satan. Après avoir pardonné à l’homme ses péchés, Dieu se réincarna pour mener l’homme vers une nouvelle ère, une ère de châtiment et de jugement, le portant vers un royaume plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à sa domination récolteront une vérité suprême et de plus grandes bénédictions, ils vivront dans la lumière. Ils gagneront le chemin, la vérité et la vie ! Ils gagneront le chemin, la vérité et la vie ! » (« Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »). Les paroles de Dieu Tout-Puissant ont résolu les confusions dans lesquelles j’étais depuis longtemps. Dans ma foi, je priais le Seigneur et je me confessais souvent mais ensuite, je ne pouvais pas m’empêcher de continuer à mentir et à pécher. Quand quelque chose n’allait pas comme je le voulais, je m’emportais et je ne pouvais pas suivre les enseignements du Seigneur ni me libérer du péché. J’en souffrais vraiment. J’en parlais à de nombreux pasteurs, mais je ne trouvais jamais de solution. Je pensais : « Le Seigneur est saint, alors comment quelqu’un comme moi qui vit dans le péché pourrait-il entrer dans Son royaume ? En lisant les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai fini par trouver la voie pour être libérée du péché et purifiée de ma corruption.

En tant que nouvelle croyante, je fréquentais une Église presbytérienne en Corée du Sud. Notre pasteur disait toujours : « Nous sommes pécheurs, nous vivons dans le péché. Mais ne craignez rien, le Seigneur Jésus a été crucifié pour nous servir de sacrifice d’expiation. Tant que nous prierons le Seigneur et nous confesserons, Il nous pardonnera, et à Son retour, Il nous emmènera au ciel. » J’étais très reconnaissante au Seigneur et je sentais combien Il nous aimait. Chaque fois que je mentais ou péchais, je priais, me confessais et me repentais et j’étais dans la paix et la joie. J’attendais avec impatience que le Seigneur vienne et m’emmène dans Son royaume. Mais avec le temps, je me suis aperçue que pécher et me confesser était devenu pour moi une habitude. J’étais particulièrement obstinée et je m’emportais facilement. Si mon mari disait ou faisait quelque chose qui me déplaisait, je lui tombais dessus et me disputais avec lui, mais ensuite, je regrettais mon manque de patience. C’est surtout en lisant ces paroles du Seigneur Jésus, « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:39), que je me sentais terriblement mal à l’aise. J’étais incapable de me montrer patiente avec les miens et encore plus incapable d’aimer les autres comme moi-même. Souvent, j’allais voir le pasteur et le conseiller pour trouver un moyen d’éviter le péché, mais ils me disaient seulement que je devais prier et me confesser davantage. Je restais confuse et je me demandais si je pourrais satisfaire la volonté du Seigneur et aller au ciel alors que je commettais toujours les mêmes péchés après avoir prié et m’être confessée. En aucun cas. La Bible dit : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés » (Hébreux 10:26). J’en étais effrayée et déstabilisée, mais je ne savais pas quoi faire d’autre. Je priais davantage et demandais au Seigneur de me donner la force de ne pas pécher. J’essayais de me maîtriser, mais je restais prisonnière du péché, si bien que j’étais de plus en plus épuisée et déprimée. Je me levais de mon lit à n’importe quelle heure pour prier le Seigneur en larmes, en Lui demandant de m’indiquer un moyen d’échapper au péché.

Par la suite, une amie m’a invitée à rejoindre Son Église. En y allant, au bout d’un moment, je me suis rendu compte que les sermons du pasteur étaient largement les mêmes et n’étaient pas éclairants et qu’il ne parlait pas d’échapper au péché. J’ai été vraiment déçue, surtout quand j’ai constaté qu’un ancien qui servait l’Église depuis 40 ans, qui semblait pieux et qui était respecté allait prêcher dans des endroits chics, avide des plaisirs de la chair. J’ai reçu un vrai choc en constatant que dans sa vie, il n’avait pas changé du tout. J’ai songé à ces paroles de Dieu : « Pour que vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45). Ceux qui vivent dans le péché ne sont pas dignes de contempler Dieu, alors peuvent-ils entrer dans Son royaume ? Cet ancien n’ayant pas changé du tout en 40 ans de foi, changer serait dans doute encore plus difficile pour moi. Les pasteurs et les anciens nous disaient pour nous réconforter : « Le Seigneur Jésus a été crucifié et nous a rachetés pour nos péchés, donc ne nous inquiétons pas de pécher. » Mais en réalité, nous péchions constamment et nous étions bien souillés après des années de foi. Dieu est saint, comment des pécheurs comme nous pourraient-ils contempler la face du Seigneur ? Ces pensées m’étaient très pénibles et je me sentais perdue. Je me demandais comment me libérer du péché. J’ai pensé à ma bonne amie Sœur Zhixiu. C’était une croyante pieuse et réfléchie. Je me suis dit que je devais lui parler. Mais je me suis rappelé qu’elle croyait en Dieu Tout-Puissant depuis des années et que notre pasteur affirmait qu’il fallait se tenir à l’écart des adeptes de Dieu Tout-Puissant. J’ai donc hésité, et puis, j’ai songé que j’étais prisonnière du péché et que le pasteur n’avait aucune réponse. Elle était aussi une bonne amie de longue date et elle avait un bon calibre, alors j’ai pensé qu’elle pourrait me faire des suggestions. J’ai décidé de lui proposer un rendez-vous.

Quand on s’est vues, il y avait là quelques visages qui ne m’étaient pas familiers. Ils avaient tous l’air dignes et francs et étaient très amicaux. Je me suis dit qu’ils étaient de l’Église de Dieu Tout-Puissant et je me suis mise sur mes gardes. Quand ils ont parlé de foi, je n’ai pas été très attentive à ce qu’ils disaient et je n’ai pas voulu parler beaucoup. Et puis, une sœur a échangé : « Beaucoup de croyants pensent que le Seigneur Jésus a pris sur Lui nos péchés en étant crucifié, que Dieu ne voit plus nos péchés et que nous ne sommes donc plus pécheurs, et que le Seigneur nous emmènera dans Son royaume quand Il viendra. Mais est-ce que c’est vrai ? Même si nos péchés sont pardonnés grâce à la foi dans le Seigneur Jésus, que nous ne péchons plus de façon si évidente et que nous paraissons bien nous conduire, est-ce que cela signifie que nous avons été entièrement purifiés de nos péchés ? » « Nous mentons et péchons sans cesse, nous sommes jaloux et haineux. Nous sommes arrogants et malhonnêtes, et nous prenons toujours les autres de haut. Nous suivons des tendances profanes, nous sommes avides et vains, nous jugeons et blâmons le Seigneur quand quelque chose nous déplaît. Cela montre que nous sommes loin d’avoir échappé à la servitude et aux entraves du péché et c’est la situation dans laquelle vivent tous les croyants. » « Comme l’a dit Paul dans Romains 7 : “J’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas” (Romains 7:18-19). L’apôtre Paul a vu ses péchés pardonnés par le Seigneur Jésus, mais sa plus grande frustration était d’être toujours entravé par le péché et de ne pas pouvoir s’en libérer. Il ne pouvait pas s’empêcher de pécher sans cesse, c’est pour ça qu’il s’est écrié, désespéré : “Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?” (Romains 7:24). Est-ce que nous ne partageons pas la frustration de Paul ? » Ses paroles me sont allées droit au cœur. C’était bien là ma plus grande frustration. Je n’ai pas pu me retenir de lui demander : « C’est vrai, ce que tu viens de dire. Je continue en effet à pécher et à me confesser, je vis dans le péché et j’en souffre. Mais je ne comprends pas, le Seigneur Jésus nous a déjà rachetés et a pardonné nos péchés, alors pourquoi continuons-nous à pécher ? Pourquoi ne peut-on pas y échapper ? À ce compte, est-ce que le Seigneur nous emmènera dans Son royaume quand Il viendra ? »

Pour me répondre, elle m’a lu deux passages des paroles de Dieu Tout-Puissant : Dieu Tout-Puissant dit : « Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité de l’humanité pèche dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie » (La préface de La Parole apparaît dans la chair).

La sœur a ensuite échangé : « À l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a été crucifié en guise de sacrifice d’expiation pour l’humanité. Dans la mesure où nous L’acceptons comme notre Sauveur, nous nous confessons et nous repentons, nos péchés sont pardonnés et nous ne serons pas condamnés ni mis à mort en vertu de la loi. Nous pouvons prier directement le Seigneur et bénéficier de Sa grâce. Telle est la vraie signification de l’œuvre de la rédemption du Seigneur Jésus. » « Cependant, par Son œuvre de la rédemption, Il a juste pardonné les péchés des hommes. Il ne nous a pas absous de nos tempéraments sataniques ni de notre nature pécheresse. Même si nos péchés sont pardonnés grâce à notre foi, notre nature pécheresse et nos tempéraments sataniques sont toujours en nous. Ce sont l’arrogance, l’égoïsme, la bassesse, la malhonnêteté, la méchanceté et l’avidité. Ces choses-là sont encore plus tenaces que le péché et elles sont la racine de nos péchés et de notre résistance à Dieu. » « Si nous ne corrigeons pas notre nature pécheresse, nous péchons, nous nous confessons et nous péchons de nouveau, jamais libérés des entraves du péché et tout à fait indignes du royaume de Dieu. » « Dieu a dit : “Pour que vous soyez saints ; car je suis saint” (Lévitique 11:45). » « Le Seigneur Jésus a dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis […] quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours” (Jean 8:34-35). « Le Seigneur est saint, aucune personne non sainte ne peut Le voir. Comment des gens comme nous qui, souvent, péchons et résistons au Seigneur, seraient-ils dignes de voir Sa face ou d’entrer dans Son royaume ? Alors, comment le problème de notre nature pécheresse peut-il être résolu ? Le Seigneur Jésus a prophétisé : “J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité” (Jean 16:12-13). Et 1 Pierre 4:17 dit : “Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu” » « Dans les derniers jours, Dieu redevient chair et exprime des vérités pour accomplir l’œuvre de jugement en commençant par la maison de Dieu. C’est principalement pour résoudre la nature pécheresse de l’humanité, nous libérer complètement du péché et nous purifier de notre corruption afin que nous soyons entièrement sauvés par Dieu et puissions entrer dans Son royaume. » « L’œuvre de Dieu à l’ère de la Grâce nous a permis d’être pardonnés pour nos péchés, mais elle ne pouvait pas nous en débarrasser totalement ni nous purifier. L’œuvre de jugement dans les derniers jours de Dieu est le cœur et l’axe de Son œuvre de purification et de salut. C’est l’étape la plus cruciale de Son œuvre pour sauver l’humanité. » « Seule l’œuvre du jugement des derniers jours peut nous insuffler toutes les vérités dont nous avons besoin pour que nous connaissions vraiment Dieu, que nos tempéraments de vie soient transformés et que nous devenions des gens qui obéissent à Dieu et Le vénèrent, qui satisfont Sa volonté. Ce sera l’achèvement du plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité. »

Son échange m’a vraiment ouvert les yeux. J’ai compris que je ne pouvais pas m’empêcher de pécher et de me confesser parce que ma nature pécheresse n’avait pas été corrigée. Je n’avais pas encore fait l’expérience de l’étape la plus cruciale de l’œuvre de Dieu dans ma foi. Je mourais d’envie de savoir comment Dieu Tout-Puissant accomplit réellement Son œuvre du jugement dans les derniers jours pour purifier les gens. Le pasteur ayant toujours condamné l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’étais méfiante. Cependant, en y repensant, pendant toutes ces années, il avait affirmé que nous n’étions plus dans le péché, or j’étais en proie à la souffrance du péché. Mon expérience n’en était que trop réelle ! Je savais que je ne pouvais plus écouter aveuglément le pasteur mais que je devais lire comme il convenait les paroles de Dieu Tout-Puissant pour voir si Ses déclarations étaient vraiment la voix de Dieu. Malheureusement, il se faisait tard et nous n’avons pas pu poursuivre notre échange.

Quand cette sœur m’a ensuite invitée à visiter l’Église, je n’ai pas refusé, et j’ai accepté le livre de paroles de Dieu qu’elle m’a donné. J’ai donc commencé à chercher et étudier ce chemin et j’ai lu beaucoup de paroles de Dieu Tout-Puissant. J’ai constaté qu’Il dévoilait de nombreux mystères, comme les mystères des incarnations de Dieu, de Ses noms, la véritable histoire de la Bible, etc. Tout était vraiment nouveau, ce n’étaient que des vérités et des mystères dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai pensé : « Dieu Tout-Puissant a révélé ces mystères célestes et Il peut exprimer le dessein de Dieu de sauver l’humanité. Aucun être humain ne pourrait faire ça. Les paroles de Dieu Tout-Puissant sont très probablement les paroles du Saint-Esprit aux Églises, la voix de Dieu.

Il faut vraiment que j’examine ça. » J’ai aussi parlé à ces frères et sœurs de mon problème de mensonge et de péchés, du fait que je me fâche, que je manque de patience et que je ne suive pas les enseignements du Seigneur. Je leur ai dit que je souffrais de vivre dans le péché. J’ai demandé à une sœur : « Comment Dieu accomplit-Il l’œuvre du jugement dans les derniers jours pour purifier les gens ? Au cours de mes années de foi, j’ai toujours pensé que ce serait formidable de vivre libérée du péché et qu’ainsi, la vie ne serait pas remplie de souffrances. »

Elle m’a donné à lire des passages des paroles de Dieu. « Quand Dieu devient chair cette fois, Son œuvre consiste à exprimer Son tempérament, principalement à travers le châtiment et le jugement. En utilisant cela comme fondement, Il édifie l’homme avec plus de vérité, révèle plus de méthodes pratiques et réalise ainsi Son objectif de conquérir l’homme et de le sauver de son tempérament corrompu. C’est ce qui sous-tend l’œuvre de Dieu à l’ère du Règne » (La préface de La Parole apparaît dans la chair). « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. Dans Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que clarifier la nature de l’homme en quelques mots. Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules de telles méthodes sont appelées un jugement ; seul un tel jugement peut maîtriser l’homme, le forcer à se soumettre totalement à Dieu, et lui permet d’acquérir une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair). « Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair).

Après avoir lu cela, la sœur a poursuivi son échange : « Dans l’œuvre du jugement des derniers jours, Dieu Tout-Puissant exprime toutes les vérités qui purifient et sauvent l’humanité. Il dévoile les mystères du plan de gestion de six mille ans de Dieu, Il révèle l’objet des trois étapes de l’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité, la véritable histoire de chacune d’elles et ce que chacune réalise. Il nous montre le chemin du changement de tempérament et de la purification dans notre foi. Dieu Tout-Puissant révèle aussi la nature et l’essence de la corruption de l’humanité par Satan et la racine de nos péchés. Cela nous permet de réfléchir sur nous-mêmes, de connaître notre nature et nos tempéraments sataniques qui nous font nous rebeller contre Dieu et nous opposer à Lui, et de voir à quel point Satan nous a corrompus et combien nous manquons totalement de ce qui est humain. Alors nous commençons à nous haïr nous-mêmes et nous ne voulons plus vivre dans notre corruption. Nous voyons aussi combien le tempérament de Dieu est juste, saint et ne souffre aucune offense et nous ne pouvons qu’éprouver de la révérence envers Lui. Nous cessons d’être arbitraires et de parler et agir à notre guise. Au lieu de cela, nous renonçons à la chair et pratiquons la vérité. Peu à peu, nous nous débarrassons de la servitude de nos tempéraments sataniques et ainsi, le problème de notre condition de pécheurs et de notre opposition à Dieu est résolu à la racine. C’est quelque chose qui ne peut jamais être réalisé par ceux qui croient au Seigneur mais n’acceptent pas le jugement de Dieu et Sa purification des derniers jours. »

Les frères et sœurs ont aussi partagé leurs témoignages de l’épreuve du jugement par les paroles de Dieu. Une sœur nous a dit que lorsqu’elle était devenue dirigeante d’Église, elle ne se souciait que de sa gloire et de son statut. Elle adorait prendre les autres de haut et être écoutée et quand quelqu’un avait un avis différent, elle l’obligeait toujours à accepter sa propre idée. Elle se mettait toujours en valeur et prêchait de la doctrine. Mais quand elle a été jugée et exposée par les paroles de Dieu Tout-Puissant, elle s’est rendu compte qu’elle ne faisait que se mettre en avant dans son devoir et se faire idolâtrer. C’était un tempérament satanique. Il était malhonnête et piégeait les autres. En fait, elle rivalisait avec Dieu pour le statut, tout comme l’archange. Elle s’opposait à Lui. Elle a éprouvé des regrets quand elle en a pris conscience, et elle a détesté cette façon qu’elle avait d’être arrogante et éhontée. Elle avait offensé le tempérament de Dieu. Elle a compris que si elle ne se repentait pas, elle serait éliminée et punie par Dieu. Elle a aussi compris combien le tempérament de Dieu était juste, saint et ne souffrait aucune offense et s’est mise à craindre Dieu. En étant jugée et châtiée ainsi à maintes reprises, elle a vraiment compris sa propre nature arrogante et elle a fini par se détester. Elle n’a plus été aussi arrogante et m’as-tu-vue dans son devoir et elle a pu s’ouvrir réellement au sujet de sa corruption. Elle a aussi appris à écouter les avis des autres, à en tirer des enseignements et à coopérer avec eux. Elle a pu vivre comme un être humain.

Entendre cet échange m’a vraiment édifiée. J’ai appris que le seul moyen d’être libérée du péché et purifiée de ma corruption était d’accepter l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours et de faire l’expérience du jugement et de la purification par les paroles de Dieu. Je n’avais jamais connu ce genre de témoignage concret dans mes années de foi. J’avais discuté avec beaucoup de membres du clergé et fréquenté beaucoup d’Églises, mais je n’avais jamais entendu ce genre de témoignage. Les expériences de ces frères et sœurs m’ont montré la voie pour être purifiée et entièrement sauvée et entrer dans le royaume de Dieu. J’en ai été heureuse et j’ai su, au plus profond de moi, que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus de retour. Dieu seul se préoccupe autant de nous. Sachant combien nous souffrons de vivre dans le péché, Dieu en personne S’est fait chair et a exprimé des vérités pour sauver l’humanité. Son amour pour nous est vraiment très réel.

Après cela, j’ai participé avec ferveur aux réunions, j’ai lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et j’ai réfléchi à ma corruption à la lumière de Ses paroles. Quand mon mari a vu que j’avais accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, que je n’étais plus aussi condescendante et que j’avais changé, il s’est mis à lire les paroles de Dieu Tout-Puissant et a aussi accepté Son œuvre. Merveilleux ! Dieu soit loué !

Le Seigneur est déjà secrètement revenu il y a bien longtemps avant les catastrophes, savez-vous comment L’accueillir ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Le retour d’un fils prodigue

Par Ruth, États-Unis Je suis née dans une petite ville du sud de la Chine, dans une famille croyante depuis la génération de mon...

Le chemin de la purification

Par Allie,États-Unis J’ai été baptisée au nom du Seigneur Jésus en 1990 et je suis devenue une collaboratrice de l’Église en 1998. Grâce à...

Laisser un commentaire