L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Pourquoi Dieu nous laisse-t-Il expérimenter des épreuves et un épurement ?

162

Par Li Tong

Contenu

Les épreuves et l’épurement sont la plus grande grâce de Dieu

La grâce matérielle peut-elle nous aider à grandir dans notre vie ?

Comment connaître les épreuves et l’épurement

De nombreux chrétiens sont perplexes : Dieu est amour et Il est tout-puissant, alors pourquoi permet-Il que nous souffrions ? Se pourrait-il qu’Il nous ait abandonnés ? Avant, cette question me déconcertait toujours, mais récemment, par la prière et la recherche, j’ai gagné un peu d’éclairage et de lumière. Cela a résolu mes incompréhensions au sujet de Dieu et je suis arrivée à comprendre que la souffrance, ce n’est pas Dieu qui nous rejette, mais est plutôt très soigneusement arrangée par Dieu dans le but de nous purifier et de nous sauver. Ces épreuves et cet épurement sont la plus grande grâce de Dieu pour nous !

Les épreuves et l’épurement sont la plus grande grâce de Dieu

Dieu dit : « Je mettrai ce tiers dans le feu, et Je le purifierai comme on purifie l’argent, Je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera Mon nom, et Je l’exaucerai ; Je dirai : C’est Mon peuple ! Et il dira : L’Éternel est mon Dieu ! » (Zacharie 13:9). « Je t’ai mis au creuset, mais non pour retirer de l’argent ; Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité » (Esaïe 48:10). Et en 1 Pierre 5:10, il est dit : « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à Sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera Lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. »

Nous pouvons voir à partir des paroles de Dieu et de l’Écriture qu’il y a la volonté de Dieu dans le fait qu’Il permette que nous souffrions, et c’est entièrement pour nous purifier et nous sauver ; c’est un précieux trésor qui nous est accordé par Dieu. Avant que les épreuves et l’épurement ne viennent à nous, nous pensons tous être des gens qui suivent la voie de Dieu, et certains d’entre nous ont même le sentiment qu’en consentant au renoncement, en se dépensant, en s’appliquant et en travaillant pour Dieu, en souffrant et en payant un prix, nous sommes complètement attentifs à la volonté de Dieu, que nous sommes des gens qui L’aiment au plus haut point et que nous Lui sommes très dévoués. Nous croyons que quels que soient ceux qui pourraient devenir négatifs et faibles ou trahir Dieu, nous, nous ne pourrions jamais faire une chose pareille. Mais la réalité, c’est que quand nous sommes confrontés à des difficultés comme la perte d’un emploi ou de mauvaises passes financières, nous nous plaignons de Dieu, perdons notre foi et devenons même réticents à continuer de nous dépenser pour Lui. Quand le malheur frappe notre famille ou qu’une calamité survient, nous pouvons toujours nous plaindre de Dieu parce que quelque chose empiète sur nos intérêts personnels. Nous défendons notre cas et opposons une résistance et, dans les cas graves, trahissons Dieu et abandonnons notre foi. Dieu a déclaré à de nombreuses occasions qu’Il requiert que nous suivions Sa voie et a exigé : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée » (Matthieu 22:37). Cependant, nous faisons sans arrêt des calculs pour promouvoir nos intérêts charnels et les chérissons plus que l’amour envers Dieu. Quand Dieu agit conformément à nos notions, nous Le remercions et Le louons, mais sinon, nous accumulons des incompréhensions et des plaintes au sujet de Dieu, allant parfois jusqu’à Le trahir. Cela nous montre à quel point Satan nous a profondément corrompus. Nous poursuivons toujours des bénédictions dans notre foi, ce qui revient essentiellement à essayer de négocier avec Dieu : agir ainsi est véritablement égoïste, méprisable et entièrement dépourvu de raison ! À ce stade, nous pouvons gagner une vraie compréhension des tempéraments sataniques de rébellion contre Dieu et d’opposition à Dieu qui sont en nous, ainsi qu’un certain discernement sur les motifs et les notions erronés contenus dans notre foi. Nous pouvons voir que ce que nous vivons est sans commune mesure avec ce que Dieu requiert de nous et que nous sommes tout à fait indignes de recevoir les bénédictions et l’approbation de Dieu. De même, par de telles épreuves et un tel épurement, nous pouvons faire l’expérience de la sainteté et de la justice de Dieu et sentir combien de falsifications il y a dans notre foi en Lui. Si nous continuons à croire en Lui avec l’intention de chercher des bénédictions, nous ne ferons que susciter chez Dieu le dégoût et la haine de nous. Une fois exposés par des épreuves, nous sommes capables de voir que notre corruption est trop grande et nos défauts trop nombreux et, ainsi, nous pouvons commencer à venir devant Dieu dans la prière, à lire Ses paroles, puis à méditer et à connaître les endroits qui, en nous, ne sont pas conformes à la volonté de Dieu. Nous pouvons chercher la manière de satisfaire Dieu et de témoigner de Lui et, inconsciemment, nous développons une relation bien plus proche avec Dieu. Après une telle expérience, nous n’acquérons pas seulement une compréhension de nous-mêmes et une certaine compréhension du tempérament de Dieu, nous devenons aussi plus stables et plus matures. Nos tempéraments impulsifs, arrogants, égoïstes et malhonnêtes sont rasés et, alors seulement, nous pouvons véritablement comprendre que, tandis que les épreuves et l’épurement nous causent une certaine souffrance charnelle, le fruit que celle-ci porte en nous est le salut et la purification, qui sont très bénéfiques et édifiants pour notre vie.

Nous pouvons aussi voir cela à partir des expériences des saints tout au long des ères. Avant de Se servir de Moïse, Dieu a d’abord fait en sorte que Moïse soit tempéré dans le désert pendant quarante ans. Durant ce temps, Moïse a enduré toutes sortes d’épreuves, il n’avait personne avec qui parler et il était fréquemment confronté à des bêtes sauvages et à un rude climat. Sa vie était constamment en danger. Il a sûrement beaucoup souffert dans un environnement si rude. Certaines personnes pourraient demander : « Dieu n’aurait-Il pas pu directement Se servir de Moïse ? Pourquoi a-t-il d’abord fallu qu’Il l’envoie au désert pendant quarante ans ? » En cela, nous découvrons la bienveillance de Dieu. Nous savons que Moïse était quelqu’un d’intègre avec un sens de la justice, mais il s’énervait facilement et avait tendance à agir impulsivement selon l’idée qu’il se faisait de la justice. Quand il a vu un soldat égyptien en train de fouetter un Israélite, il a frappé l’Égyptien à la tête à coups de pierre, le tuant. Les sautes d’humeur et l’esprit héroïque innés de Moïse n’étaient pas conformes à la volonté de Dieu, donc si Dieu S’était directement servi de lui, Moïse aurait continué à compter sur ces caractéristiques dans ses actions et n’aurait jamais été capable d’accomplir ce qui lui a été confié : conduire les Israélites hors d’Égypte. C’est pour cela que Dieu a fait en sorte que Moïse reste quarante ans dans le désert, de manière à ce qu’il soit plus apte à être utilisé par Dieu. Dans un environnement aussi difficile et hostile, non seulement Moïse priait et appelait Dieu constamment, mais il constatait l’omnipotence et la domination de Dieu et comptait sur Dieu pour sa survie permanente. Les sautes d’humeur naturelles qui faisaient partie de lui se sont estompées et il a acquis une foi et une soumission à Dieu authentiques. Ainsi, quand Dieu a fait appel à Moïse pour entreprendre Sa commission (conduire les Israélites hors d’Égypte), Moïse a été capable d’accepter et d’obéir sans aucune résistance et, guidé par Dieu, il a mené à bien la commission de Dieu en douceur.

Il y a aussi l’histoire de Job, dans la Bible. Job a subi les épreuves d’être dépossédé de ce qu’il avait, de la mort de ses enfants et lui-même a vu apparaître des pustules sur tout son corps, pourtant, en dépit de sa souffrance, il n’a jamais péché par ses paroles ; il ne s’est pas plaint de Dieu, mais a accepté tout ce qui venait de Dieu dans son cœur. Il a été capable de chercher la volonté de Dieu et, pour finir, il a dit : « L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » (Job 1:21) et « Quoi ! nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal ! » (Job 2:10). Il comptait sur sa foi, sa crainte et sa soumission envers Dieu pour dire ces choses et témoignait ainsi de Dieu. La raison pour laquelle Job a été capable de témoigner en traversant d’aussi grandes épreuves, c’était qu’il croyait que Dieu règne sur toutes choses que ses biens et ses enfants lui avaient tous été donnés par Dieu : c’était donc le droit de Dieu que de les lui reprendre. En tant qu’être créé, il devait accepter et se soumettre. L’aptitude de Job à maintenir sa position d’être créé et à obéir inconditionnellement au Créateur consistait à témoigner de Dieu. Plus tard, Dieu est apparu à Job dans une tempête et Job a vu Dieu de dos et entendu Dieu lui parler avec Sa propre bouche ; il a acquis une authentique compréhension de Dieu. Job a récolté une abondance qu’il n’aurait jamais gagnée dans un environnement confortable et c’était là la plus grande bénédiction accordée à Job au travers des épreuves et d’une épuration. Exactement comme Job l’a dit à ses amis après ses épreuves : « Et, s’Il m’éprouvait, je sortirais pur comme l’or » (Job 23:10).

Cela nous montre que les épreuves et l’épurement sont en fait l’amour vrai et réel de Dieu pour nous. Ce n’est que par eux que nous pouvons être purifiés et sauvés par Dieu, devenant ainsi des gens qui sont conformes à la volonté de Dieu. Voilà pourquoi Dieu permet que ces choses nous arrivent.

Pourquoi Dieu permet-Il que les chrétiens souffrent ?

La grâce matérielle peut-elle nous aider à grandir dans notre vie ?

Bien souvent, il nous manque la compréhension des bonnes intentions de Dieu et nous espérons que les choses aillent comme nous le souhaitons. Nous sommes particulièrement réticents à endurer des épreuves et de l’épurement. Au lieu de cela, nous espérons une vie entièrement paisible sans aucune catastrophe dans notre vie ou dans celle de ceux qui nous sont chers. Nous voulons que tout se déroule sans heurt et nous voulons profiter des bénédictions et de la grâce de Dieu. Mais prenons-nous jamais en considération la question de savoir si un environnement confortable peut nous permettre de nous défaire de nos tempéraments corrompus ? Les bénédictions matérielles peuvent-elles vraiment nous aider à connaître le tempérament et l’être de Dieu ? Si nous profitons seulement de Sa miséricorde et de Sa grâce, cela peut-il augmenter notre foi en Lui et nous permettre d’acquérir un amour et une soumission véritables envers Dieu ? Les paroles de Dieu disent : « Si tu ne jouis que de la grâce de Dieu, avec une vie de famille paisible ou de bénédictions matérielles, alors tu n’as pas gagné Dieu, et ta croyance en Dieu a échoué. Dieu a déjà accompli une étape de l’œuvre de la grâce dans la chair, et a déjà accordé des bénédictions matérielles à l’homme mais l’homme ne peut pas être perfectionné par la grâce, l’amour et la miséricorde seulement. L’homme au cours de ses expériences rencontre quelque peu l’amour de Dieu et vit l’amour et la miséricorde de Dieu, mais ayant vécu cela pendant un certain temps, il voit que la grâce de Dieu, Son amour et Sa miséricorde ne peuvent pas conduire à perfectionner l’homme et ne peuvent pas exposer ce qu’il y a de corrompu dans l’homme, et ne sont pas capables de débarrasser l’homme de son tempérament corrompu, ou de perfectionner son amour et sa foi. L’œuvre de grâce de Dieu a été l’œuvre d’une période, et l’homme ne peut pas compter sur la jouissance de la grâce de Dieu pour connaître Dieu » (« C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable »).

Les paroles de Dieu sont limpides. Si nous sommes simplement concentrés pour profiter de la miséricorde et de la grâce de Dieu, non seulement nous serons incapables d’être libérés de nos tempéraments corrompus, mais nous ne grandirons pas dans notre vie et notre foi, notre amour et notre obéissance ne pourront pas non plus être perfectionnés. La Bible dit : « la sécurité des insensés les perd » (Proverbes 1:32). Si nous vivons constamment dans un environnement confortable sans aucune épreuve ou aucun épurement, notre cœur s’éloignera graduellement de Dieu et il est fort probable que nous devenions dépravés en raison de notre avidité pour des conforts de créatures. Nous vivrons à l’intérieur de nos tempéraments corrompus, le ventre plein de nourriture et l’esprit vide de soucis, n’accomplissant finalement rien, gaspillant notre vie. C’est exactement comme être parent : si tu surprotèges toujours ton enfant et te montre indulgent et tolérant quelle que soit la bêtise qu’il fait, à quel moment cet enfant sera-t-il capable de changer ses caractéristiques négatives et de gagner en maturité ? Ainsi, un environnement confortable n’est pas du tout profitable à notre croissance de vie ; au contraire, il nous rendrait de plus en plus avides des plaisirs de la chair et nous ne ferions que réclamer constamment la grâce et les bénédictions de Dieu, devenant toujours plus égoïstes, avides, mauvais et malhonnêtes. Si nous voulons échapper à notre tempérament corrompu et devenir des gens conformes à la volonté de Dieu, nous ne pouvons pas nous contenter de nous prélasser dans la grâce et les bénédictions de Dieu, ni de croire en Dieu dans un environnement confortable, mais nous devons aussi connaître plus d’épreuves et d’épurement. C’est notre seul moyen de pouvoir nous débarrasser de nos tempéraments corrompus et d’être lavés par Dieu.

Comment connaître les épreuves et l’épurement

Les paroles de Dieu disent : « Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache, tu dois avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de toute réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes ou de larmes amères. Cela seul peut être appelé le véritable amour et la foi. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer personnellement des difficultés et à supporter la perte de tes intérêts personnels afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également avoir un cœur qui regrette de ne pas avoir été en mesure de satisfaire Dieu dans le passé et être capable de regretter toi-même maintenant. Aucune de ces choses ne peut manquer et Dieu te rendra parfait par elles. Si tu ne remplis pas ces conditions, tu ne peux pas être rendu parfait » (« Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir le raffinement »).

Les paroles de Dieu nous donnent un chemin de pratique. Quand nous connaissons des épreuves, notre attitude envers l’œuvre de Dieu est critique et est directement liée au fait que nous soyons ou non capables de témoigner de Dieu et d’être purifiés et sauvés par Lui. Si nous comptons sur nos tempéraments sataniques corrompus et sommes avides de conforts charnels par les épreuves et l’épurement, faisant toujours des considérations et des planifications au nom de nos propres intérêts, nous formulerons très probablement des plaintes au sujet de Dieu ; nous Le combattrons et nous opposerons à Lui, ou ferons même des choses pour nous rebeller contre Dieu ou Lui résister. Nous sommes alors la risée de Satan et nous perdons entièrement notre témoignage. Mais si nous sommes capables d’accepter l’œuvre de Dieu et de nous y soumettre par les épreuves et, en elles, de chercher la volonté et les exigences de Dieu envers nous, si nous pouvons abandonner la chair et mettre la vérité en pratique, préférant souffrir dans la chair et témoigner de Dieu, si nous pouvons faire l’expérience de ces environnements avec de l’amour pour Dieu et le désir de Le satisfaire, alors nous serons capables de comprendre plus de vérités au travers de ces épreuves, nos tempéraments corrompus peuvent être lavés par Dieu et nous pouvons devenir des hommes qui sont en accord avec la volonté de Dieu.

Il n’y a pas longtemps, des ennuis ont surgi dans ma famille : mon mari a perdu son fournisseur pour notre commerce, mon fils avait des difficultés au travail et il y avait constamment des problèmes dans nos affaires. J’étais vraiment contrariée et déprimée et je ne pouvais tout bonnement pas m’empêcher de maugréer auprès de Dieu. J’avais l’impression de passer chaque journée à travailler dur pour Dieu, parcourant les rues pour partager l’Évangile et me dépensant, alors pourquoi ces choses arrivaient-elles dans ma famille ? Comment se faisait-il que Dieu ne protégeait pas ma famille ? Pendant cette période, je passais moins de temps à lire l’Écriture et même si je continuais à assister aux réunions et à travailler, mon cœur était toujours rempli d’amertume et je ne savais pas quelle était la volonté de Dieu pour moi dans cet environnement.

Ensuite, j’ai prié Dieu en cherchant et lu ces paroles qui viennent de Lui : « Combien croient en Moi seulement pour que Je les guérisse ? Combien croient en Moi seulement pour que J’utilise Mes pouvoirs pour chasser des esprits impurs de leur corps ? Et combien croient en Moi seulement pour recevoir de Moi de la paix et de la joie ? Combien croient en Moi seulement pour exiger de Moi plus de richesse matérielle, et combien croient en Moi juste pour passer cette vie en toute sécurité et être sains et saufs dans le monde à venir ? Combien croient en Moi seulement pour éviter les souffrances de l’enfer et recevoir les bénédictions du ciel ? Combien croient en Moi seulement pour avoir le confort temporaire, mais ne cherchent pas à gagner quoi que ce soit dans le monde à venir ? Lorsque J’ai fait descendre Ma fureur sur l’homme et Me suis emparé de toute la joie et de toute la paix qu’il possédait à l’origine, l’homme s’est mis à douter. Quand J’ai fait voir à l’homme la souffrance de l’enfer et repris les bénédictions du ciel, la honte de l’homme s’est transformée en colère. Quand l’homme M’a demandé de le guérir et que Je n’ai pas prêté attention à lui et ai ressenti de l’aversion envers lui, l’homme s’est éloigné de Moi pour chercher plutôt le chemin de la sorcellerie et de l’art ignoble des guérisseurs. Quand J’ai enlevé aux hommes tout ce qu’ils M’avaient demandé, alors les hommes ont disparu sans laisser de traces. Par conséquent, Je dis que l’homme a foi en Moi, parce que Je donne trop de grâce et qu’il y a beaucoup trop à gagner » (« Que connais-tu de la foi ? »).

Je n’ai pas pu retenir mes larmes en lisant les paroles de Dieu : j’avais les entrailles nouées et je me sentais blessée, aussi bien que gênée. J’ai constaté que mon point de vue sur la foi était entièrement faux et qu’il s’agissait simplement de chercher les bénédictions et la grâce. Quand Dieu me bénissait, je sortais avec enthousiasme et partageais l’Évangile, me dépensais et ne craignais ni les difficultés ni la fatigue. Mais quand les difficultés ont surgi dans ma famille, j’ai commencé à vivre dans la faiblesse et la négativité, formulant des plaintes au sujet de Dieu et Lui reprochant de ne pas protéger ma famille. J’ai érigé un mur contre Dieu dans mon cœur. Je devais en quelque sorte sonder mon âme en m’interrogeant : « Si je travaille dur, ce n’est pas pour rendre à Dieu Son amour, mais c’est simplement en échange des bénédictions de Dieu : ne s’agit-il pas là d’opérer une transaction avec Dieu ? Comment ce genre de foi – plein de motivations incorrectes et de falsification – pourrait-il gagner l’approbation de Dieu ? Je respirais constamment le souffle même de Dieu, profitant du soleil et de la pluie qu’Il a créés et vivant de l’abondance de la terre qu’Il a faite, mais je ne songeais nullement à rendre quoi que ce soit à Dieu. Au lieu de cela, j’avais simplement de constantes exigences vis-à-vis de Dieu. N’est-ce pas manquer complètement de bon sens ? » Ce n’est qu’alors que j’ai vu à quel point ce genre de foi en Dieu est abject et méprisable : je ne me tenais absolument pas dans la position d’un être créé adorant Dieu. J’en suis venue à comprendre aussi qu’afin d’être obéissante à Dieu, je devais d’abord me tenir dans la position d’un être créé et, quoi que fasse le Créateur, qu’Il donne ou reprenne, je devais obéir et me soumettre sans défendre mon cas. C’est là le seul genre de bon sens qu’un être créé devrait posséder. Une fois que j’ai eu compris cela, j’ai pris la résolution devant Dieu que, quoi qu’il arrive dans les situations professionnelles de mon mari et de mon fils, je me soumettrais volontiers aux orchestrations et aux arrangements de Dieu et ne me plaindrais pas de Dieu. Une fois que je me suis rendu compte de tout cela, je me suis sentie beaucoup plus libre et suis graduellement sortie de mon état négatif. Je n’étais plus perturbée ou contrainte par ces problèmes, mais j’étais capable de travailler calmement et de me dépenser pour le Seigneur.

Cette expérience m’a vraiment montré en quoi les épreuves et l’épurement sont incroyablement profitables à notre croissance dans la vie. Même si nous souffrons un peu à cause d’elles, nous récoltons des trésors très précieux dans la vie et notre foi et notre amour pour Dieu grandissent. Je suis sûre que tous les frères et sœurs qui cherchent à gagner l’approbation de Dieu comprennent désormais les sérieuses intentions de Dieu et ne nourrissent plus d’incompréhensions à Son égard, et qu’ils sont capables, imperturbables, de faire face à n’importe quelle épreuve. Dans toutes les épreuves ou les choses indésirables auxquelles nous serons confrontés à l’avenir, puissions-nous rester calmes devant Dieu et chercher Sa volonté et chercher la vérité. De cette façon, nous pouvons faire l’expérience des bénédictions que Dieu nous apporte au travers des épreuves et de l’épurement ! Rendons grâce à Dieu !

Contenu connexe