Le Seigneur Jésus a dit qu’Il reviendrait. Alors, quand Il reviendra dans les derniers jours, par quel moyen apparaîtra-t-Il aux gens ?

Versets bibliques pour référence :

« Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! » (Apocalypse 16:15).

« Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi » (Apocalypse 3:3).

« Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Luc 12:40).

« Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour. Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette generation » (Luc 17:24-25).

« Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25:6).

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20).

« Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire » (Matthieu 24:30).

« Voici, il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l’ont percé ; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen ! » (Apocalypse 1:7).

Paroles de Dieu concernées :

Depuis plusieurs milléniums, l’homme aspire à être témoin de l’arrivée du Sauveur. L’homme a très envie de voir Jésus le Sauveur monté sur une nuée blanche alors qu’Il descend en personne parmi ceux qui languissent après Lui et ont soif de Lui depuis des milliers d’années. Les hommes meurent aussi d’envie de voir le Sauveur revenir et Se retrouver avec eux, c’est-à-dire qu’ils aspirent à ce que Jésus le Sauveur qui a été séparé des hommes pendant des milliers d’années revienne et accomplisse de nouveau l’œuvre de la rédemption qu’Il a réalisée parmi les Juifs, qu’Il soit compatissant et aimant envers l’homme, pardonne les péchés de l’homme, porte les péchés de l’homme et porte même toutes les transgressions de l’homme et délivre l’homme du péché. L’homme souhaite ardemment que Jésus le Sauveur soit le même qu’auparavant, un Sauveur qui est aimable, bon et vénérable, qui n’est jamais courroucé envers l’homme et qui ne fait jamais de reproche à l’homme, mais qui pardonne et prend en charge tous les péchés de l’homme et même meurt sur la croix pour l’homme comme auparavant. Depuis le départ de Jésus, les disciples qui Le suivaient, ainsi que tous les saints qui ont été sauvés en Son nom, ont langui désespérément après Lui et L’ont attendu. Tous ceux qui ont été sauvés par la grâce de Jésus-Christ pendant l’ère de la Grâce ont ardemment désiré ce jour triomphant pendant la fin des temps, lorsque Jésus le Sauveur arriverait sur une nuée blanche et apparaîtrait devant tous les hommes. Bien sûr, c’est aussi le souhait collectif de tous ceux qui acceptent aujourd’hui le nom de Jésus le Sauveur. Dans tout l’univers, tous ceux qui connaissent le salut de Jésus le Sauveur ont désespérément désiré que Jésus-Christ arrive soudainement pour accomplir ce qu’Il a dit quand Il était sur terre : « Je viendrai tout comme Je suis parti. » L’homme croit qu’après la crucifixion et la résurrection Jésus est retourné au ciel sur une nuée blanche pour prendre Sa place à la droite du Très-Haut. L’homme conçoit de manière similaire que Jésus descendra, encore une fois sur une nuée blanche (cette nuée se réfère à la nuée sur laquelle Jésus est monté quand Il est retourné au ciel), parmi ceux qui L’ont désespérément désiré pendant des milliers d’années et qu’Il ressemblera aux Juifs et portera les vêtements des Juifs. Après être apparu à l’homme, Il leur donnera de la nourriture et fera jaillir de l’eau vive pour eux, et Il vivra parmi les hommes, plein de grâce et d’amour, vivant et réel. Les gens croient toutes sortes de notions semblables. Pourtant Jésus le Sauveur n’a pas fait cela ; Il a fait le contraire de ce que l’homme imaginait. Il n’est pas arrivé parmi ceux qui avaient désiré Son retour et n’est pas apparu à tous les hommes, monté sur la nuée blanche. Il est déjà arrivé, mais l’homme ne Le connaît pas et demeure ignorant à Son égard. L’homme L’attend simplement, sans but, sans savoir qu’Il est déjà descendu sur une « nuée blanche » (la nuée qui est Son Esprit, Ses paroles, Son tempérament intégral et tout ce qu’Il est) et est maintenant parmi un groupe de vainqueurs qu’Il constituera pendant les derniers jours.

Extrait de « Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair

Si Jésus revient, comme l’homme l’imagine, et est encore appelé Jésus au cours des derniers jours, et s’Il vient toujours sur une nuée blanche, descendant parmi les hommes à l’image de Jésus : ne serait-ce pas une répétition de Son œuvre ? Le Saint-Esprit est-Il capable de S’accrocher à ce qui est ancien ? Tout ce à quoi l’homme croit, ce sont des notions et tout ce que l’homme accepte est selon le sens littéral et aussi selon son imagination ; il est en contradiction avec les principes de l’œuvre du Saint-Esprit et ne se conforme pas aux intentions de Dieu. Dieu ne ferait pas cela ; Dieu n’est pas si bête ni si stupide, et Son œuvre n’est pas aussi simple que tu l’imagines. Selon tout ce qu’imagine l’homme, Jésus arrivera sur une nuée et descendra parmi vous. Vous Le verrez, chevauchant une nuée, et Il vous dira qu’Il est Jésus. Vous verrez aussi les marques des clous dans Ses mains et vous saurez qu’Il est Jésus. Et Il vous sauvera à nouveau et sera votre Dieu puissant. Il vous sauvera, vous donnera un nouveau nom et donnera à chacun d’entre vous une pierre blanche, après quoi vous aurez la permission d’entrer dans le royaume des cieux et serez reçus dans le paradis. De telles croyances ne sont-elles pas des notions de l’homme ? Est-ce que Dieu œuvre selon les notions de l’homme, ou œuvre-t-Il à l’encontre des notions de l’homme ? Toutes les notions de l’homme ne viennent-elles pas de Satan ? L’homme entier n’a-t-il pas été corrompu par Satan ? Si Dieu faisait Son œuvre selon les notions de l’homme, Dieu ne deviendrait-Il pas alors Satan ? Ne serait-Il pas de la même espèce que Ses propres créations ? Puisque Ses créations sont désormais tellement corrompues par Satan que l’homme est devenu l’incarnation de Satan, si Dieu œuvrait selon les choses de Satan, n’aurait-Il pas alors pactisé avec Satan ? Comment l’homme peut-il comprendre l’œuvre de Dieu ? Par conséquent, Dieu n’œuvrerait jamais selon les notions de l’homme et n’œuvrerait jamais comme tu l’imagines. Certains disent que Dieu Lui-même a dit qu’Il arriverait sur une nuée. Il est vrai que Dieu l’a dit Lui-même, mais ne sais-tu pas que les mystères de Dieu sont insondables pour l’homme ? Ne sais-tu pas que les paroles de Dieu ne peuvent pas être expliquées par l’homme ? Es-tu certain, sans l’ombre d’un doute, que tu as été éclairé et illuminé par le Saint-Esprit ? Est-ce que le Saint-Esprit te l’a montré directement ? Ces choses sont-elles des directions du Saint-Esprit qui te sont destinées ou proviennent-elles de tes propres notions ? Tu dis : « Cela a été dit par Dieu Lui-même. » Or nous ne pouvons pas utiliser nos propres notions et pensées pour évaluer les paroles de Dieu. Quant aux paroles d’Ésaïe, peux-tu expliquer ses paroles avec une certitude absolue ? Oses-tu expliquer ses paroles ? Puisque tu n’oses pas expliquer les paroles d’Ésaïe, pourquoi oses-tu expliquer les paroles de Jésus ? Qui est plus exalté, Jésus ou Ésaïe ? Puisque la réponse est Jésus, pourquoi expliques-tu les paroles prononcées par Jésus ? Est-ce que Dieu te dirait à l’avance quelle est Son œuvre ? Aucune créature ne peut le savoir, pas même les messagers du ciel ni le Fils de l’homme, alors comment pourrais-tu le savoir ?

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’apparition de Dieu se réfère à Son arrivée sur terre pour y accomplir en personne Son œuvre. Avec Sa propre identité et Son tempérament, et d’une manière qui Lui est innée, Il descend parmi les hommes pour y conduire l’œuvre d’inauguration d’une ère et de clôture d’une ère. Cette sorte d’apparition n’est pas une cérémonie. Il ne s’agit pas d’un signe, d’une image, d’un miracle ou d’une sorte de vision grandiose, encore moins de quelque processus religieux. Il s’agit d’un fait vrai et bien réel, que quiconque peut toucher et voir. Cette sorte d’apparition n’existe pas pour la forme ou pour une quelconque œuvre à court terme : elle existe plutôt pour une étape du plan de gestion de Dieu. L’apparition de Dieu est toujours significative, et est toujours liée à ce plan. Ce qui est appelé ici « apparition » est complètement différent de l’« apparition » par laquelle Dieu guide, conduit et illumine l’homme. Dieu accomplit une étape de Sa grande œuvre chaque fois qu’Il Se révèle. Cette œuvre est différente de celle d’une autre ère. Elle est inimaginable pour l’homme, et n’a jamais été expérimentée par celui-ci. C’est une œuvre qui inaugure une ère nouvelle et clôt l’ancienne ère. C’est une forme améliorée d’œuvre pour le salut de l’humanité, qui, en outre, amène cette dernière vers l’ère nouvelle. Telle est la signification de l’apparition de Dieu.

Extrait de « L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, la nouvelle œuvre de Dieu est commencée et marque aussi le début d’une nouvelle ère. Dieu conduit dans Sa maison ceux qui sont rachetés pour commencer Sa nouvelle œuvre de salut. Cette fois, l’œuvre du salut est plus approfondie que par le passé. Le Saint-Esprit n’œuvrera pas dans l’homme pour lui permettre de changer par lui-même, le corps de Jésus n’apparaîtra pas parmi les hommes et cette œuvre sera encore moins faite d’une autre manière. Elle sera plutôt réalisée et dirigée par Dieu incarné Lui-même. Il procède ainsi dans le but de conduire l’homme à la nouvelle œuvre. N’est-ce pas une grande chose ? Dieu ne réalise pas cette œuvre par le biais d’une partie des hommes ni par des prophéties. Dieu la réalise Lui-même. Certains disent peut-être que ce n’est pas une grande chose et ne peut pas amener l’homme à l’extase. Néanmoins, Je te dirai que l’œuvre de Dieu n’est pas seulement cela, mais bien plus, quelque chose de bien plus grand.

Cette fois, Dieu vient faire Son œuvre non dans un corps spirituel, mais dans un corps très ordinaire. Non seulement est-ce le corps de la deuxième incarnation de Dieu, mais aussi celui dans lequel Dieu revient S’incarner. C’est une chair très ordinaire. En Lui, tu ne peux rien voir qui soit différent des autres, mais tu peux recevoir de Lui les vérités que tu n’as jamais entendues avant. Cette chair insignifiante est l’incarnation de toutes les paroles de vérité de Dieu. Elle réalise l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et est une expression de tout Son tempérament, que l’homme doit comprendre. Ne désires-tu pas ardemment voir le Dieu du ciel ? Ne désires-tu pas ardemment Le comprendre ? Ne désirais-tu pas ardemment voir la destination de l’humanité ? Il te dévoilera tous ces secrets qu’aucun homme n’a pu te dévoiler. Il te dira aussi les vérités que tu ne comprends pas. Il est ta porte d’entrée dans le royaume et ton guide dans la nouvelle ère. Une chair si ordinaire renferme de nombreux mystères insondables. Ses actions sont peut-être incompréhensibles pour toi, mais le but de l’œuvre qu’Il accomplit suffit à te montrer qu’Il n’est pas une simple chair, comme le croit l’homme. Car Il représente la volonté de Dieu, ainsi que Son attention pour l’humanité dans les derniers jours. Bien que tu n’entendes pas Ses paroles, qui semblent ébranler les cieux et la terre, ne voies pas Ses yeux tels des flammes ardentes, ni ne sentes la discipline de Sa verge de fer, tu peux entendre Sa fureur dans Ses paroles et savoir qu’Il montre de la compassion pour l’humanité. Tu peux voir le tempérament juste de Dieu et Sa sagesse, ainsi que te rendre compte de Sa sollicitude pour l’humanité tout entière. Dieu œuvre dans les derniers jours pour permettre à l’homme de voir le Dieu du ciel vivre parmi les hommes sur terre et de Le connaître, Lui obéir, Le vénérer et L’aimer. C’est pourquoi Il S’est fait chair une deuxième fois.

Extrait de « Le savais-tu ? Dieu a fait une grande chose parmi les hommes », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce n’est pas difficile d’étudier une telle chose, mais cela exige que chacun d’entre nous connaisse cette vérité : Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer ou non qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné et que c’est le vrai chemin, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant. L’apparence ne peut pas déterminer l’essence ; de plus, l’œuvre de Dieu ne peut jamais se conformer aux notions de l’homme. L’apparence de Jésus n’était-elle pas en contradiction avec les notions de l’homme ? Son visage et Son accoutrement offraient-ils le moindre indice quant à Sa véritable identité ? Les pharisiens d’autrefois se sont-ils opposés à Jésus justement parce qu’ils se contentaient de regarder Son apparence et ne prenaient pas Ses paroles à cœur ? Mon souhait, c’est que chaque frère et chaque sœur qui cherchent l’apparition de Dieu ne répètent pas la tragédie de l’histoire. Gardez-vous de devenir les pharisiens des temps modernes et de clouer Dieu sur la croix une fois encore. Vous devriez réfléchir minutieusement à comment accueillir le retour de Dieu et avoir une idée précise de ce que signifie être quelqu’un qui se soumet à la vérité. C’est la responsabilité de tous ceux qui attendent que Jésus revienne sur les nuées. Nous devrions frotter nos yeux spirituels pour ne pas nous retrouver empêtrés dans les paroles d’un fantasme exagéré. Nous devrions penser à l’œuvre pratique de Dieu, et voir l’aspect pratique de Dieu. Ne vous laissez pas emporter par des rêveries, ne vous perdez pas en elles, à attendre le jour où le Seigneur Jésus, sur les nuées, descendra soudain parmi vous pour vous prendre, vous qui ne L’avez jamais ni vu ni connu et qui ne savez pas comment faire Sa volonté. Il est préférable de penser à des sujets plus pratiques !

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Vous ne savez pas ce qu’est Dieu, vous ne savez pas ce qu’est Christ, vous ne savez pas comment craindre l’Éternel, vous ne savez pas comment entrer dans l’œuvre du Saint-Esprit, et vous ne savez pas comment distinguer l’œuvre de Dieu Lui-même et les supercheries de l’homme. Tu ne sais que condamner toute parole de vérité exprimée par Dieu qui ne se conforme pas à tes pensées. Où est ton humilité ? Où est ton obéissance ? Où est ta fidélité ? Où est ton désir de chercher la vérité ? Où est ta révérence pour Dieu ? Je vous le dis, ceux qui croient en Dieu à cause des signes sont sûrement la catégorie qui sera détruite. Ceux qui sont incapables de recevoir les paroles de Jésus qui est revenu dans la chair sont sûrement la lignée de l’enfer, les descendants de l’archange, la catégorie qui sera soumise à la destruction éternelle. Beaucoup de gens ne se soucient peut-être pas de ce que Je dis, mais Je veux toujours dire à chaque soi-disant saint qui suit Jésus que, quand vous verrez Jésus descendre du ciel sur une nuée blanche de vos propres yeux, ce sera l’apparition publique du Soleil de justice. Peut-être que ce sera un moment de grande excitation pour toi, mais tu dois savoir que le moment où tu seras témoin de la descente de Jésus du ciel est aussi le moment où tu descendras en enfer pour être puni. Ce sera le temps de la fin du plan de gestion de Dieu et ce sera quand Dieu récompensera le bien et punira les méchants. Car le jugement de Dieu aura pris fin avant que l’homme ne voie de signes, quand il n’y aura que l’expression de la vérité. Ceux qui acceptent la vérité et ne cherchent pas des signes, et donc ont été purifiés, iront devant le trône de Dieu et seront étreints par le Créateur. Seuls ceux qui persistent à croire que « le Jésus qui ne monte pas sur une nuée blanche est un faux Christ » seront soumis au châtiment éternel, car ils ne croient qu’au Jésus qui manifeste des signes, mais ne reconnaissent pas le Jésus qui proclame le jugement sévère et libère la vraie voie de la vie. Et donc, il est certain que Jésus S’occupera d’eux quand Il reviendra ouvertement sur une nuée blanche. Ils sont trop têtus, trop confiants en eux-mêmes, trop arrogants. Comment ces dégénérés pourraient-ils être récompensés par Jésus ? Le retour de Jésus est un grand salut pour ceux qui sont capables d’accepter la vérité, mais un signe de condamnation pour ceux qui sont incapables d’accepter la vérité. Vous devriez choisir votre propre chemin, et ne devriez pas blasphémer contre le Saint-Esprit et rejeter la vérité. Vous ne devriez pas être quelqu’un d’ignorant et d’arrogant, mais quelqu’un qui obéit à la direction du Saint-Esprit, qui désire et cherche la vérité ; ce n’est que de cette manière que vous en profiterez.

Extrait de « Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Le texte original dit : « quant à ».

Contenu connexe

Trouver le moyen d'accueillir le Seigneur à partir de la parabole des dix vierges

le Seigneur Jésus a utilisé la parabole des dix vierges pour nous dire que nous devrions être des vierges sages afin d’accueillir le Seigneur lorsqu'Il reviendra. Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et les signes du retour du Seigneur sont apparus. Alors, comment pouvons-nous trouver le chemin pour accueillir le Seigneur ? Cet article nous donnera la réponse.