Le vrai sens de « Nul ne sait ni le jour ni l’heure » dans Matthieu 24:36

5 mai 2020

Les quatre lunes de sang sont apparues, et des catastrophes comme les tremblements de terre, la famine et les épidémies sont de plus en plus fréquentes. Fondamentalement, les prophéties du retour du Seigneur sont accomplies, et certains ont témoigné en ligne, de façon visible, qu’Il est déjà venu. Certains frères et sœurs sont perplexes, car il est clairement écrit dans la Bible : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » (Matthieu 24:36). Comment peuvent-ils savoir que le Seigneur est revenu ? Est-Il réellement de retour ? Que devons-nous faire pour pouvoir L’accueillir ? Échangeons ensemble sur cette question.

Que signifie vraiment « Nul ne sait ni le jour ni l’heure » ?

« Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait » – Qu’est-ce que cela signifie ?

Certains frères et sœurs, se fondant sur le verset de la Bible « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait », croient que lorsque le Seigneur reviendra, personne ne le saura. C’est pour cela qu’aucun d’entre eux n’accorde de crédit aux déclarations de ceux qui répandent la nouvelle du retour du Seigneur, ni n’en tient compte. S’agit-il là d’une juste compréhension ? Est-ce conforme à la volonté du Seigneur ? Le Seigneur Jésus a un jour annoncé : « Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! » (Matthieu 25:6). « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apocalypse 3:20). D’après cet extrait de l’Écriture, on peut voir que le Seigneur, à Son retour dans les derniers jours, frappera à nos portes avec Ses paroles, et fera même en sorte que nous sortions pour L’accueillir au cri de « l’époux arrive ». Sachant que certains nous annoncent la nouvelle du retour du Seigneur, cela nous montre qu’à Sa venue, Il avertira les hommes à coup sûr. De façon évidente, il est totalement erroné de croire que « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait » signifie que personne n’apprendra la venue du Seigneur quand elle se produira.

Par conséquent, comment, au juste, devons-nous interpréter ce passage de l’Écriture ? Nous pouvons relier ces versets : « Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » (Matthieu 24:32-36). « C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24:44). Et il est écrit dans l’Apocalypse 3:3 : « Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. » Ces passages utilisent des augures du retour du Seigneur. Ils mentionnent que « le Fils de l’homme vient » et précisent « comme un voleur ». Le « Fils de l’homme » fait bel et bien référence à Dieu incarné ; le corps spirituel ne peut pas être appelé le Fils de l’homme. Seul quelqu’un comme le Seigneur Jésus – l’Esprit de Dieu fait chair, qui est venu parmi les humains accomplir une œuvre très concrète, qui possède une humanité normale – peut être appelé le Fils de l’homme. « Comme un voleur » signifie venir furtivement et en secret. Il est donc évident que le retour du Seigneur consiste à descendre secrètement dans la chair en tant que Fils de l’homme. Sachant qu’Il descend en secret, nous ne Le reconnaîtrons pas facilement, car le jour et l’heure où Dieu Se manifestera en tant qu’incarnation dans la chair sont inconnus de tous. En effet, « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait » signifie que personne ne connaît l’heure exacte du retour du Seigneur. Cependant, quand Il sera venu parler et œuvrer, il y aura à coup sûr des gens qui le sauront, et c’est là que nous devons nous réveiller. Quand nous entendons des gens diffuser l’Évangile du retour du Seigneur, nous devons chercher et enquêter : ainsi seulement, nous pouvons accueillir le Seigneur et souper avec Lui. Or, en ce moment, non seulement nous ne sommes pas éveillés, mais nous n’allons pas chercher ni enquêter quand nous entendons d’autres personnes répandre la nouvelle du retour du Seigneur. Par conséquent, ne nous sommes-nous pas mépris concernant la volonté du Seigneur ? Lisons deux autres extraits des paroles de Dieu, et nous comprendrons ces passages de l’Écriture.

Dieu Tout-Puissant a dit : « À l’orée du jour, à l’insu de tous, Dieu est venu sur terre et a commencé Sa vie dans la chair. Les gens ignoraient tout de ce moment. Ils étaient peut-être tous endormis. Plusieurs de ceux qui étaient éveillés attendaient peut-être avec vigilance, et plusieurs priaient peut-être silencieusement Dieu qui est au ciel. Pourtant, parmi tous ces gens nombreux, pas un ne savait que Dieu était déjà arrivé sur la terre » (« L’œuvre et l’entrée (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). « Au début, avant de commencer officiellement Son ministère, comme les disciples qui Le suivaient, Jésus aussi assistait parfois à des réunions, chantait des hymnes, faisait des louanges et lisait l’Ancien Testament dans le temple. Après Son baptême, l’Esprit descendit officiellement sur Lui et Il commença à travailler, révélant Son identité et le ministère qu’Il devait entreprendre. Avant cela, personne ne connaissait Son identité, même pas Jean. Marie la connaissait. Jésus avait 29 ans quand Il fut baptisé. Après Son baptême, les cieux s’ouvrirent et une voix dit : “Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.” C’est ainsi que le Saint-Esprit commença à rendre témoignage à Jésus après qu’Il fut baptisé. Avant d’être baptisé à l’âge de 29 ans, Il avait vécu la vie d’une personne ordinaire, mangeant quand Il devait manger, dormant et s’habillant normalement. Il n’avait rien de différent des autres. Bien sûr, c’était ainsi seulement pour les yeux charnels des hommes. […] La Bible ne rapporte pas ce qu’Il a fait avant Son baptême parce qu’Il n’a pas fait ce travail avant d’être baptisé. Il était simplement un homme ordinaire et représentait un homme ordinaire ; avant que Jésus commence à exercer Son ministère, Il n’était pas différent des gens ordinaires et les autres ne voyaient pas de différence en Lui. Ce n’est qu’à 29 que Jésus sut qu’Il était venu pour terminer une étape de l’œuvre de Dieu ; avant, Lui-même ne le savait pas, car le travail accompli par Dieu n’était pas surnaturel » (« Concernant les appellations et l’identité », dans La Parole apparaît dans la chair).

Ces paroles de Dieu Tout-Puissant nous indiquent que personne ne sait quand Dieu descendra sur terre en tant que chair incarnée : pas même le Fils de l’homme. Seul l’Esprit dans les cieux le sait. Cependant, quand Dieu commence à accomplir Son œuvre, le Saint-Esprit témoigne de l’œuvre de Dieu incarné, puis utilise les fidèles de Dieu pour diffuser l’Évangile : les gens en entendent alors parler peu à peu. Tout se passe comme au début, lorsque l’Éternel Dieu utilisait un prophète pour prédire la venue du Messie, mais pour ce qui était de savoir quand et où Il arriverait, seul l’Éternel Dieu le savait. Quand le Seigneur Jésus est revenu dans la chair pour œuvrer, Lui-même ne savait pas, au départ, qu’Il était le Messie, qu’Il était venu pour accomplir l’œuvre de rédemption. Il vivait une vie normale, comme un humain ordinaire. Les autres ne savaient pas non plus que le Seigneur Jésus était Christ, Dieu Lui-même incarné. Quand le Seigneur Jésus a été baptisé, le Saint-Esprit a commencé à témoigner pour Lui et le Seigneur Jésus a exprimé le chemin de la repentance des humains, montrant des signes et des miracles de Dieu, guérissant les malades et chassant les démons. Peu à peu, certains se sont rendu compte que le Seigneur Jésus était le Messie. Ceux qui ont accepté les premiers l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus, comme Pierre et Jean, se sont mis à voyager un peu partout pour diffuser l’Évangile du Seigneur. Ainsi, de plus en plus de gens ont eu connaissance du salut du Seigneur, et cela s’est transmis à travers les âges jusqu’aujourd’hui. Il existe maintenant des croyants partout dans le monde.

Le Seigneur Jésus a aussi révélé ces prédictions pour les derniers jours : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13). « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:48). Et il est écrit dans la Bible : « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité » (Jean 17:17). « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). Quand le Seigneur revient, Il exprime des vérités plus nombreuses et plus élevées que celles de l’ère de la Grâce, en fonction de notre stature. Il nous juge et nous purifie avec Ses paroles afin que nous puissions nous libérer de la servitude du péché et que nous soyons ainsi purifiés et transformés. Donc, quand le Seigneur reviendra dans les derniers jours pour Se manifester et œuvrer, il est certain qu’il y aura des gens pour entendre la voix de Dieu et accepter Son œuvre, puis voyager aux quatre coins du monde pour répandre la bonne nouvelle du retour du Seigneur. Il en est de même que lorsque nous avons trouvé la foi dans le Seigneur : nous ne L’avons accepté qu’après avoir entendu d’autres personnes diffuser l’Évangile de la crucifixion. Comme il est écrit dans la Bible, « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10:17).

Par conséquent, quand nous entendons la nouvelle du retour du Seigneur, nous ne devons absolument pas Le rejeter aveuglément : nous devons chercher avec un esprit ouvert, demander à ceux qui diffusent l’Évangile quelle œuvre le Seigneur a accomplie depuis Son retour et quelles paroles Il a prononcées. Si leurs témoignages correspondent aux prophéties du Seigneur, alors c’est la preuve qu’Il est bel et bien revenu pour Se manifester et œuvrer, et en L’acceptant et en nous soumettant, nous L’accueillerons. Dieu Tout-Puissant dit : « Parce que nous cherchons à suivre les pas de Dieu, il nous appartient de chercher la volonté de Dieu, Ses paroles et Ses déclarations – car partout où des paroles nouvelles sont prononcées par Dieu, Sa voix se fait entendre, et là où se trouvent les pas de Dieu, il y a Ses actes. Là où il y a expression de Dieu, il y a apparition de Dieu, et là où Dieu apparaît, la vérité, le chemin et la vie existent. En cherchant les pas de Dieu, vous avez ignoré les paroles disant que “Dieu est la vérité, le chemin et la vie”. C’est ainsi que nombreux sont ceux qui, même quand ils reçoivent la vérité, ne croient pas qu’ils ont trouvé les pas de Dieu et reconnaissent encore moins Son apparition. Quelle grave erreur ! » (« L’apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère », dans La Parole apparaît dans la chair).

Dans le monde entier, il n’y a que l’Église de Dieu Tout-Puissant qui témoigne ouvertement que le Seigneur est revenu, c’est-à-dire, que Christ des derniers jours, Dieu Tout-Puissant, a exprimé de nombreuses vérités et a accompli l’œuvre du jugement et de la purification des hommes. Une vaste majorité des déclarations de Dieu Tout-Puissant sont écrites dans le livre La Parole apparaît dans la chair. Les paroles de Dieu ont élucidé tous les aspects de la vérité. Elles exposent clairement les mystères des incarnations de Dieu, les vérités cachées de la Bible, l’objet du plan de gestion de six mille ans de Dieu pour l’humanité, les différences entre Son œuvre et le travail de l’homme, ainsi que la manière dont Il juge et purifie les hommes, la manière dont les gens doivent Le connaître, la manière dont Il détermine la fin et la destination de chaque être humain, et ainsi de suite. Ces vérités sont toutes liées à l’œuvre de Dieu : ce sont autant de mystères qui nous indiquent clairement le chemin du salut. Nous devons nous mettre à chercher pour voir si c’est vraiment le Saint-Esprit disant aux Églises et si c’est vraiment Dieu des derniers jours accomplissant Son œuvre du jugement en commençant par Sa maison. C’est ainsi que nous pouvons vérifier si Dieu Tout-Puissant est vraiment le Seigneur Jésus revenu. J’ai la conviction que dans la mesure où nous aspirons à chercher, Dieu nous guidera pour accueillir le retour du Seigneur ! En effet, comme l’a dit le Seigneur Jésus : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3).

Les prophéties sur le retour du Seigneur ont été accomplies. Mais pourquoi ne L’avons-nous pas vu descendre sur une nuée ?
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Trouver le moyen d'accueillir le Seigneur à partir de la parabole des dix vierges

le Seigneur Jésus a utilisé la parabole des dix vierges pour nous dire que nous devrions être des vierges sages afin d’accueillir le Seigneur lorsqu'Il reviendra. Aujourd'hui, les catastrophes sont fréquentes et les signes du retour du Seigneur sont apparus. Alors, comment pouvons-nous trouver le chemin pour accueillir le Seigneur ? Cet article nous donnera la réponse.

Le royaume des cieux est proche : Comment les chrétiens peuvent-ils se repentir ?

Le Seigneur Jésus a dit : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 4:17). C'est ce que le Seigneur demande à chacun d'entre nous. C'est seulement si nous nous repentons vraiment que nous serons protégés par Dieu et amenés dans le royaume des cieux avant la grande tribulation. Des catastrophes de plus en plus grandes se produisent de nos jours. Alors, comment pouvons-nous nous repentir ?

Laisser un commentaire