L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Le jugement a commencé par la famille de Dieu

73

Aishen, Amérique

Je suis chrétienne. Au début, quand j’ai commencé à croire en Dieu, j’entendais fréquemment des sermons où les gens disaient : « Le Seigneur Jésus est notre Rédempteur. Il a été cloué à la croix pour nos péchés. Jésus est miséricordieux et plein d’amour. Tant que nous venons fréquemment devant le Seigneur et confessons nos péchés par la prière, nos péchés seront pardonnés et quand le Seigneur reviendra, nous serons capables d’entrer dans le royaume des cieux. » Ensuite, j’ai remarqué, en lisant la Bible, de nombreuses parties où le mot « jugement » était mentionné. Par exemple : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). « Parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné » (Actes 17:31). À l’époque, je ne comprenais pas ce que jugement voulait dire. Je suis donc allée demander au prédicateur. Le prédicateur m’a dit : « Quand le Seigneur reviendra, Il accomplira l’œuvre du jugement pour déterminer les péchés de l’homme. Puisque Jésus est le sacrifice servant à notre expiation, nos péchés seront pardonnés et nous ne serons pas condamnés. De plus, ceux qui se dépensent et travaillent dur pour le Seigneur recevront des couronnes en fonction de leurs contributions. Des couronnes, il y en aura des grandes et des petites… » Je n’ai pas vraiment compris ce que le prédicateur me disait. J’avais le sentiment que cette idée de « couronne » était très semblable à l’idée selon laquelle on doit donner la priorité à l’ancienneté dans le monde séculaire. Mon cœur ne pouvait pas l’accepter.

Ensuite, j’ai trouvé un poste de secrétaire dans une organisation évangélique. Ma patronne aussi était prédicatrice et, naturellement, elle est devenue l’une de mes aînés spirituels. Elle m’a expliqué de nombreuses perspectives spirituelles. Celle dont je me souvenais avec le plus de clarté était : en tant que personne, on doit non seulement avoir de la sagesse, mais on doit aussi être intelligent quand il s’agit du monde séculaire. Ce qu’elle entendait par sagesse faisait référence à l’accomplissement de davantage de travail pour le Seigneur. Puisque les résultats du travail des hommes ne sont pas les mêmes, les couronnes ne sont pas les mêmes non plus. Si les résultats du travail sont grands, la couronne aussi sera grande. Elle utilisait ses propres expériences comme exemple. Pour répandre l’évangile, elle souffrait beaucoup et versait un prix considérable. Localement, elle avait établi une église et conduit de nombreuses personnes à croire au Seigneur. Elle est aussi allée dans de nombreux pays pour répandre l’évangile et elle avait également été emprisonnée parce qu’elle croyait en le Seigneur. À chaque fois qu’elle évoquait ces expériences, je repensais aux paroles : « Les couronnes seront données en fonction du travail. » Inconsciemment, je sentais qu’elle était une personne que le Seigneur aimait bien. Après tout, elle avait accompli beaucoup de travail pour le Seigneur et elle avait beaucoup souffert. Par conséquent, je me suis mise à la vénérer de plus en plus.

Alors même que je vénérais passionnément cette prédicatrice, j’ai découvert que, contre toute attente, elle avait détourné des fonds destinés à l’église. Qui plus est, il ne s’agissait pas d’une petite somme. Pas étonnant qu’elle fasse tous les jours des dépenses ostentatoires. Elle emmenait fréquemment sa famille manger au restaurant, me payait des cours de théologie en son propre nom et elle avait même acheté en espèce une grande maison aux États-Unis. Auparavant, j’avais été très perplexe : « Quand son mari est arrivé aux États-Unis, il n’avait pas de travail. Sa famille dépendait complètement d’elle financièrement. Comment faisait-elle pour avoir autant d’argent ? » Je n’avais pas compris le fin mot de l’histoire avant de découvrir qu’elle avait détourné de l’argent destiné à l’église. Je ne pouvais pas le comprendre. Elle était prédicatrice, pourtant elle était capable de violer ouvertement les enseignements du Seigneur et de dérober Ses offrandes. Se pourrait-il qu’elle n’ait pas peur d’être punie ? La Bible dit : « Car il vient, Car il vient pour juger la terre ; Il jugera le monde avec justice, Et les peuples selon sa fidélité » (Psaumes 96:13). Dieu est juste et digne de confiance. Ce que faisait cette prédicatrice avait déjà violé les exigences du Seigneur. Se pourrait-il qu’à la venue du Seigneur, Il ne la juge pas ? De l’extérieur, elle semblait parfaite, mais en réalité, c’était quelqu’un qui n’avait aucune révérence ou peur envers le Seigneur. Est-ce là quelqu’un qui croit véritablement en le Seigneur ? Se pourrait-il qu’une chrétienne qui a travaillé et souffert pour le Seigneur ne soit pas condamnée sans tenir compte de l’importance du péché qu’elle commet ? Ces problèmes successifs me donnaient envie de comprendre au juste ce qu’est le jugement. Quand le Seigneur reviendra, comment jugera-t-Il les gens ? Cependant, à la fin, j’étais incapable de trouver la réponse dans la Bible.

Du fait de cette prédicatrice, j’en suis arrivée à connaître de nombreux guides chrétiens. À travers mes interactions avec eux, je pouvais voir qu’un grand nombre d’entre eux vivaient dans le péché et étaient incapables de s’en extirper. Ils péchaient dans la journée et demandaient pardon la nuit. Ils brandissaient le nom de Dieu pour récolter de l’argent et, ensuite, s’en emparaient pour qu’eux et leur famille puissent adopter un style de vie luxueux. Certains avaient même des liaisons extraconjugales qui affaiblissaient leur mariage. Certains divorçaient même… Oralement, ils prétendaient obéir à la voie du Seigneur et avoir comme priorités le royaume de Dieu et la justice de Dieu. Toutefois, en pratique, ils étaient les mêmes que des gens du monde. Ils convoitaient la richesse, un statut élevé et la gloire, et ils menaient une vie abjecte, souillée et mauvaise. J’étais dégoûtée par ce qu’ils faisaient et mon cœur était incapable de l’approuver.

Ensuite, pleine d’espoir, j’ai fréquenté un petit nombre d’autres églises. Toutefois, les circonstances de ces églises et les croyants de ces églises étaient très semblables à ce que j’avais vu par le passé. J’étais très déçue. En plus, j’étais incapable de vivre les enseignements du Seigneur. Quand j’interagissais avec des membres de ma famille et des amis, je me mettais toujours en colère et me disputais avec eux sur des sujets insignifiants. Je jugeais même les autres derrière leur dos. En somme, j’étais incapable de mettre en pratique la patience et l’acceptation. Je voyais bien que je vivais moi-même dans le péché et je n’avais aucun moyen de m’en extirper. Je me sentais très perplexe et je pensais fréquemment : « Si nous continuons sur ce chemin de foi, ce cycle sans fin où nous commettons des péchés et demandons ensuite pardon pour eux, lorsque le Seigneur viendra juger les hommes, serons-nous réellement pardonnés de nos péchés grâce à l’expiation de Jésus et serons-nous capables d’entrer dans le royaume des cieux ? » J’avais le sentiment que ce ne serait peut-être pas possible puisque je me souvenais que la Bible disait : « Vous soyez saints ; car je suis saint » (Lévitique 11:45). « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). Si l’homme n’est pas pur et saint, il n’est même pas qualifié pour voir le Seigneur. Le Seigneur le laisserait-Il entrer dans le royaume des cieux ? Cela revient à croire à ses propres mensonges ! Personne n’était capable de répondre à mes questions et il semblait que personne ne s’en préoccupait non plus. De plus, puisque j’étais sans arrêt en train de commettre des péchés et de demander pardon pour eux, j’éprouvais de la honte à venir devant le Seigneur. Petit à petit, je n’ai plus voulu aller à l’église.

Alors même que je me sentais désespérée, un jour de février 2017, j’ai rencontré une sœur sur Internet. En l’écoutant parler de son acceptation de la Bible, je me suis dit que c’était très pur. Elle communiquait avec beaucoup de lumière et je me sentais très heureuse d’avoir enfin trouvé une sœur spirituelle qui était sur la même longueur d’onde que moi. Nous parlions à n’en plus finir. Parfois, nous ne nous rendions même pas compte d’avoir discuté l’après-midi entier. Cela ne donnait jamais l’impression d’être fatigant. Au contraire, j’appréciais beaucoup parce qu’à chaque fois que j’écoutais cette sœur communiquer, j’avais l’impression d’en bénéficier considérablement. Un jour, cette sœur m’a dit que le Seigneur était déjà revenu, qu’Il exprimait de nouvelles paroles et accomplissait Son œuvre du jugement en commençant par la famille de Dieu, ce qui réalise les paroles suivantes prononcées par Jésus : « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48). En apprenant la nouvelle, j’étais à la fois choquée et heureuse. Notre Jésus, que nous attendions, est enfin revenu ! Dans le passé, quand je lisais la Bible, j’enviais les disciples qui suivaient Jésus parce qu’ils étaient capables de voir le Seigneur face à face et de L’écouter parler. Quelle occasion bénie ! Je n’avais jamais pensé que j’aurais moi-même la chance d’accueillir le Seigneur à Son retour. De manière étonnante, j’avais aussi quelques inquiétudes : le Seigneur est revenu afin d’accomplir Son œuvre du jugement. Comment le Seigneur jugera-t-Il les gens ? Comment le Seigneur me jugera-t-Il ? J’étais très anxieuse et je voulais connaître la réponse à ces questions.

Sur ce, j’ai posé à haute voix ces questions que j’avais. La sœur m’a lu deux passages des paroles de Dieu : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », La Parole apparaît dans la chair). « L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas » (« Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », La Parole apparaît dans la chair).

Après avoir terminé de lire les paroles de Dieu, la sœur a dit : « Pendant l’ère de la Grâce, l’œuvre du Seigneur Jésus est celle de la rédemption, et non celle qui consiste à absoudre l’homme de sa nature pécheresse. C’est pourquoi, même si nous avons été pardonnés de nos péchés, notre nature pécheresse réside toujours à l’intérieur et nous sommes encore capables d’exprimer fréquemment un tempérament satanique et corrompu tel que l’arrogance, la vanité, la malhonnêteté, la traîtrise, l’égoïsme, l’avidité, la malveillance, etc. Du fait des entraves et du contrôle de nature satanique, nous vivons fréquemment dans ce cycle sans fin qui consiste à commettre des péchés et à les avouer, et nous sommes incapables de nous en échapper. » La sœur m’a demandé : « Si nous vivons tout le temps dans le péché, serons-nous enlevés dans le royaume des cieux ? » J’ai répondu avec certitude : « Non. » La sœur a acquiescé et dit : « Exactement. Ceux qui vivent dans le péché ne peuvent absolument pas entrer dans le royaume des cieux parce que Dieu est pur et saint. Pourquoi Dieu permettrait-Il à des gens, qui sont remplis d’un tempérament satanique et corrompu et ne sont pas du tout capables de mettre les paroles du Seigneur en pratique, d’entrer dans le royaume des cieux ? S’il en était ainsi, il n’y aurait aucun moyen de laisser les gens voir la justice, la pureté et la sainteté de Dieu, pas plus que Satan serait condamné. Ainsi, dans les derniers jours, Dieu a accompli une étape de l’œuvre du jugement à travers Ses paroles sur le fondement de l’œuvre de rédemption de Jésus. Il a exprimé la vérité de millions de paroles, révélé des mystères, exposé la vérité et l’essence de la corruption du genre humain et aussi indiqué à l’homme un chemin concret à emprunter, etc. L’objectif de ces vérités est de purifier et de changer le tempérament de vie de l’homme, afin que nous puissions atteindre le salut et la perfection et que nous puissions être qualifiés pour entrer dans le royaume de Dieu. En plus, l’objectif de l’œuvre du jugement de Dieu ne vise pas la corruption d’une seule personne en particulier. Au contraire, afin de juger l’homme, elle vise la nature et l’essence de l’ensemble du genre humain qui résiste à Dieu et trahit Dieu. À travers la lecture des paroles de jugement de Dieu, nous sommes capables de comprendre la vérité sur la manière dont nous avons été corrompus par Satan et nous pouvons voir avec clarté les poisons sataniques qui sont en nous, aussi bien que la nature satanique qui consiste à contredire Dieu et à Lui résister. C’est similaire à la manière dont, même si, extérieurement, nous sommes capables de peiner, de travailler, de jeter et de nous dépenser pour Dieu, une partie des résultats de notre travail nous procure une immense autosatisfaction. Nous continuons de nous porter nous-mêmes aux nues et de nous rendre témoignage à nous-mêmes pour que les autres nous estiment et nous admirent. Lorsque nous nous sommes un peu dépensés pour Dieu, nous essayons d’établir un contrat avec Dieu parce que nous voulons obtenir la grâce, les bénédictions, les récompenses et les couronnes de Dieu. Lorsque nous traversons des situations malheureuses ou des catastrophes, nous commençons à nous plaindre auprès de Dieu, à mal comprendre Dieu et, au cours de périodes graves, nous sommes même capables de trahir Dieu et d’abandonner Dieu, etc. Au sein du jugement des paroles de Dieu et de la révélation des faits, nous sommes enfin capables d’avoir une véritable compréhension et une véritable haine de nous-mêmes et nous sommes assoiffés de ne plus vivre dans ces tempéraments corrompus qui engendrent la haine de Dieu à notre égard. En même temps, nous pouvons voir que le tempérament juste de Dieu ne tolère pas l’offense, et l’essence pure et sainte de Dieu ne tolère pas les ternissures. Nous avons des tempéraments corrompus et nous devrions accepter le jugement de Dieu. À partir de cela, nous devrions générer un cœur qui révère Dieu. En faisant l’expérience de nombreux cas de ce genre de jugement et de châtiment, nous jetons progressivement les entraves de notre tempérament satanique et corrompu. Notre conscience et notre rationalité sont progressivement restaurées et nous pouvons vivre, pour une petite partie, à la ressemblance d’un être humain sincère. Ce sont des résultats qui peuvent tous être obtenus à travers l’œuvre du jugement de Dieu des derniers jours. »

À écouter les paroles de Dieu et les communications de la sœur, mon cœur a senti que tout devenait soudain clair et j’en ai bénéficié immensément. J’ai compris que, dans les derniers jours, Dieu accomplit Son œuvre du jugement en exprimant la vérité. Il juge, purifie et sauve l’homme par Ses paroles. À ce moment-là, j’ai senti profondément que cette œuvre de Dieu était vraiment concrète et fantastique ! À présent, je comprenais enfin. Si nous voulons entrer dans le royaume des cieux, faire simplement l’expérience de la rédemption de Jésus et avoir ses péchés pardonnés ne suffisent pas. Nous devons aussi accepter, à travers Ses paroles, l’œuvre du jugement que Jésus est revenu accomplir. Alors seulement serons-nous purifiés et sauvés. C’est la seule voie par laquelle l’homme peut être sauvé et entrer dans le royaume des cieux. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux versets suivants, tirés de la Bible : « Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité » (Jean 17:17). « À vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! » (1 Pierre 1:5). À cet instant précis, j’ai senti que toute la confusion que j’avais portée jusqu’alors était retirée de mes épaules et mon cœur m’a paru clair et limpide. J’ai pensé à ce que Jésus a dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie » (Jean 14:6). La vérité ne peut venir que de Dieu. Dieu seul peut exprimer la vérité. Je crois que l’œuvre du jugement, dont Dieu Tout-Puissant a commencé l’accomplissement, commence par la famille de Dieu et qu’il s’agit de l’œuvre de Dieu. Dieu Tout-Puissant est le retour du Seigneur. Par conséquent, j’accepte avec joie le salut des derniers jours qu’offre Dieu Tout-Puissant.

Après cela, j’ai activement participé aux rassemblements et j’ai lu avec enthousiasme les paroles de Dieu. Un jour, j’ai lu le passage suivant : « Je décide de la destination de chaque homme, non sur la base de l’âge, de l’ancienneté, du degré de souffrance et encore moins du degré auquel il attire la pitié, mais plutôt selon qu’il possède ou non la vérité. Il n’y a pas d’autre alternative que celle-ci. Vous devez vous rendre compte que tous ceux qui ne font pas la volonté de Dieu seront punis. C’est un fait immuable. Par conséquent, tous ceux qui sont punis le sont à cause de la justice de Dieu et comme rétribution pour leurs nombreux actes méchants » (« Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », La Parole apparaît dans la chair). « Je n’aurai aucun sens de pitié pour ceux d’entre vous qui souffrent depuis de nombreuses années et travaillent dur sans résultat. Au contraire, Je traite avec ceux qui n’ont pas répondu à mes exigences par la punition, non par les récompenses, encore moins par la sympathie. […] peu M’importe que ton travail soit méritant, que tes compétences soient impressionnantes, que tu me suives de près, que tu sois célèbre ou que ton attitude se soit améliorée, tant que tu n’as pas fait ce que J’ai exigé, tu ne pourras jamais gagner Mon éloge. […] car Je ne peux pas amener dans Mon royaume, dans l’ère suivante, Mes ennemis et des gens qui sentent mauvais comme Satan » (« Les transgressions conduiront l’homme en enfer », La Parole apparaît dans la chair). Les paroles de Dieu m’ont aidée à comprendre que Dieu est équitable envers chaque personne. Dieu ne détermine pas la destination finale de quelqu’un en fonction de sa dépense extérieure. Au lieu de cela, elle repose sur la question de savoir si la personne a ou non la vérité et se conforme ou non à la voie de Dieu. Dieu, de fait, est particulièrement juste ! Seul Dieu Lui-même peut manifester un tempérament aussi juste. Après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant, j’ai associé ces paroles à quelque chose que Jésus a dit un jour : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). Avant, je croyais que ceux qui peinaient et qui travaillaient pour le Seigneur, et ceux qui payaient un prix considérable et souffraient beaucoup, quand le Seigneur reviendrait accomplir Son œuvre du jugement, Dieu les traiterait assurément avec indulgence. À présent, j’ai appris que ce n’était là que ma propre notion et ma propre imagination. C’est une façon erronée de l’accepter et ce n’est fondamentalement pas en accord avec les intentions de Dieu. Aujourd’hui, Dieu Tout-Puissant nous a révélé Son œuvre, Son tempérament et Ses intentions. C’est là que j’ai compris le sens profond de ce que Jésus a dit. C’est véritablement une bénédiction de Dieu !

Ce qui m’a rendue encore plus heureuse, c’est qu’après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant pendant un certain temps, j’ai pu voir que les paroles de jugement et de châtiment de Dieu étaient bel et bien capables de résoudre mon problème qui consistait à commettre des péchés. Dans le passé, Jésus nous a enseigné que nous devions être tolérants et patients envers les autres, cependant, j’étais incapable de mettre cela en pratique. Après avoir lu les paroles de Dieu Tout-Puissant et accepté le jugement et le châtiment de Dieu, j’ai reconnu que si j’étais incapable de mettre ces choses en pratique, c’était parce que j’étais contrôlée par ma nature satanique arrogante et prétentieuse. Je me suis aperçue que j’étais remplie de suffisance, que mon regard était sans arrêt fixé sur les autres et que je regardais toujours les autres de haut. À travers les paroles de jugement et de châtiment de Dieu, je suis parvenue à prendre conscience de la vérité sur la manière dont j’étais corrompue par Satan. En fait, je n’étais en rien différente des autres. Nous étions tous malhonnêtes, traîtres, égoïstes, abjects et seulement intéressés par le profit. Nous avions toutes sortes de tempérament corrompu. J’étais aussi quelqu’un qui avait été profondément corrompu par Satan et je n’avais pas d’humanité ni de rationalité. Plus je recevais le jugement de Dieu, plus je pouvais voir que j’étais appauvrie, pitoyable et insignifiante, et plus je voyais que Dieu était pur, saint, splendide et suprême. Je ne voulais plus être aussi égocentrique ni regarder les autres de haut. Quand j’interagissais avec ceux qui se trouvaient autour de moi, j’étais capable de les traiter correctement. De cette manière, je ne comptais pas sur une pratique extérieure de maîtrise de soi et de patience. Au lieu de cela, du fond du cœur, j’avais davantage de compréhension, de tolérance et de pardon à l’égard des autres. Je comprends que, en fait, tout le monde vit au sein d’un tempérament corrompu et satanique. Nous sommes tous des victimes. C’est Satan qui nous a corrompus. En même temps, j’étais un peu plus reconnaissante envers Dieu. C’est l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant qui nous a conduits vers le chemin du changement de notre tempérament et à l’occasion d’atteindre la purification et le salut !

À travers l’expérience de l’œuvre du jugement et du châtiment de Dieu Tout-Puissant, je peux voir que l’œuvre de Dieu qui consiste à sauver l’homme est très concrète ! Avant, quand je croyais au Seigneur, je cherchais à devenir sainte, mais je n’avais pas de chemin. Mes péchés devenaient de plus en plus graves. À part le fait que nous priions le Seigneur et demandions au Seigneur de nous pardonner, pour ce qui est de notre essence consistant à commettre des péchés, nous étions semblables à ceux qui ne croient pas en Dieu. Dieu S’est incarné pour accomplir Son œuvre du jugement afin de résoudre notre essence qui consiste à commettre des péchés. C’est l’œuvre que Jésus veut accomplir lorsqu’Il reviendra dans les derniers jours. Elle réalise complètement les prophéties de la Bible concernant le Fils de l’homme qui accomplit l’œuvre du jugement dans les derniers jours. Même si cela ne fait pas longtemps que j’ai accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, cependant, à travers la lecture des paroles de Dieu et l’expérience de l’œuvre de Dieu, je sens que lorsque j’accepte les paroles du jugement et du châtiment de Dieu, réfléchis sur moi-même en m’appuyant sur les paroles de Dieu, cherche à comprendre Dieu et mets les paroles de Dieu en pratique, je suis capable d’atteindre un changement dans mon tempérament. En quête de cette manière jusqu’au bout, on peut assurément atteindre la purification et le salut et être autorisé par Dieu à entrer dans le royaume de Dieu. À cet instant, c’est comme si je pouvais déjà voir le magnifique tableau de la vie dans le royaume.

Je rends grâce à Dieu ! Toute gloire à Dieu Tout-Puissant !

Contenu connexe