L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Dieu Tout-Puissant m’a conduit sur le chemin de la purification

22

Par Gangqiang, USA

En 2007, je suis allé à Singapour seul pour gagner ma vie. À Singapour, le climat est très chaud toute l’année, alors je transpirais abondamment chaque jour lorsque je travaillais. C’était si difficile que je souffrais terriblement et, en plus, c’était une vie étrange sans parents ni amis, alors je la considérais comme ennuyeuse et fastidieuse. Un jour en août, alors que je rentrais chez moi après le travail, j’ai reçu un dépliant sur l’Évangile qui disait : « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables » (1 Pierre 5:10). En lisant ces paroles, je me sentais bien dans mon cœur. Ensuite, j’ai suivi un frère dans l’église. L’accueil enthousiaste des frères et sœurs qui s’enquéraient de mon bien-être m’a fait sentir la chaleur de ma famille, ce que je n’avais pas expérimentée depuis longtemps. Mes yeux se sont soudainement remplis de chaudes larmes et j’avais l’impression d’être de retour à la maison. À partir de ce moment-là, chaque dimanche, l’église devenait l’endroit où je devais être.

J’ai été baptisé en décembre et suis officiellement entré sur la voie de la foi au Seigneur. Une fois, à l’église, j’ai entendu le prédicateur lire les versets 21-22 du chapitre 18 de Matthieu : « Alors Pierre s’approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois. » Après avoir entendu cela, je me suis dit : « Comment le pardon et la patience du Seigneur Jésus peuvent-ils être si grands ? Son pardon pour les gens est soixante-dix fois sept fois. Si les hommes pouvaient vraiment faire cela, alors il n’y aurait pas de conflit entre les hommes, il n’y aurait que l’amour et la chaleur ! » J’étais très touché par les paroles du Seigneur et j’ai décidé que j’agirais conformément aux enseignements du Seigneur.

Deux ou trois ans plus tard, mon patron m’a confié la gestion d’un chantier de construction. J’ai donc consacré toute mon énergie à mon travail et j’ai progressivement cessé d’assister aux réunions. Ensuite, par l’intervention d’un ami, j’ai rencontré un patron, M. Li, et avec lui j’ai mis sur pied une entreprise de construction. J’étais très heureux et j’ai décidé de faire un gros effort. En ce temps-là, j’étais complètement aspiré par le vortex de l’argent et j’ai cessé d’aller aux assemblées de l’Église. Pour que le projet soit une réussite et que je puisse gagner les éloges des autres pour ma compétence, mes exigences des travailleurs sont devenues de plus en plus sévères. Si je voyais qu’ils faisaient quelque chose qui n’était pas approprié ou pas selon mes exigences, je les réprimandais et le chef d’équipe était souvent conduit aux larmes par mes mauvais traitements. Les travailleurs avaient peur chaque fois qu’ils me voyaient et ils se cachaient même de moi. Même les anciens amis étaient indifférents envers moi et ne voulaient plus se confier à moi. Quand j’ai vu cette situation, j’ai été très ébranlé ! Le Seigneur Jésus nous enseigne à pardonner aux autres soixante-dix fois sept fois et à aimer notre prochain comme nous-mêmes. Cependant, je ne l’avais pas du tout mis en pratique, je ne l’avais même pas fait une fois. Comment cela était-il être chrétien ? Je savais que j’avais péché et je priais souvent le Seigneur, confessant mes péchés et me repentant. J’ai pris la décision de changer. Mais quand quelque chose survenait, malgré moi, je péchais. J’étais en grande détresse.

En août 2015, nous avons suspendu nos activités d’entreprise, car la compagnie n’allait pas bien et je suis rentré chez moi. Parce je me sentais déprimé et misérable, je buvais toute la journée et jouais aux cartes. Quand ma femme me disait que je devrais arrêter de boire, je la maltraitais horriblement en disant : « C’est mon argent, je l’ai gagné, et je vais le dépenser comme je le veux… » Ma femme ne pouvait rien me faire, sauf s’asseoir à mes côtés et pleurer. Chaque fois que je donnais libre cours à ma colère, j’avais des remords et je me détestais, mais je ne pouvais pas me retenir. À ce moment-là, j’avais complètement perdu toute rectitude chrétienne. Dans mon comportement et ma façon de me conduire, j’étais comme un non-croyant.

Impuissant et souffrant, je suis retourné à l’église pour une assemblée. Au cours de cette période, je priais constamment le Seigneur Jésus : « Oh Seigneur ! J’ai fait beaucoup de choses que je ne voulais pas faire, j’ai dit beaucoup de choses qui blessent les gens. J’ai souvent vécu dans le péché et je me suis rebellé contre Toi. Chaque fois que je pèche, j’ai des remords et je me déteste particulièrement, mais je ne peux jamais me retenir ! Le soir, je confesse mes péchés, mais le jour, je retombe dans mes vieilles habitudes et je pèche de nouveau. Oh Seigneur ! Je Te supplie de me sauver. Que dois-je faire pour pouvoir me libérer du péché ? »

Le jour du Nouvel An 2016, je suis arrivé en Amérique afin de gagner ma vie à New York. Ayant du temps libre, je suis allé à l’église pour une assemblée. J’ai en plus participé à un groupe de témoignage, lisant la Bible et priant avec les frères et sœurs. Là, j’ai connu une sœur appelée Qing lian. Un jour, sœur Qing Lian m’a appelé pour me dire qu’elle avait de bonnes nouvelles à me partager. J’ai demandé : « Quelle est la bonne nouvelle ? » Elle a répondu : « Une missionnaire est arrivée ici. Veux-tu aller l’écouter parler ? » J’ai dit : « Génial ! Où est-ce ? » Elle m’a ensuite donné un rendez-vous pour que j’aille chez elle.

Le jour convenu, je suis allé chez sœur Qing Lian. Plusieurs frères et sœurs étaient présents et, après nous être salués, nous nous sommes présentés et avons commencé à discuter sur la Bible. J’ai écouté sœur Zhao donner un échange très éclairant et j’ai senti que j’en tirais un grand bien. J’ai ensuite parlé à Sœur Zhao de mon habitude de pécher et de me confesser constamment, ainsi que de la douleur de ne pas pouvoir me débarrasser du péché, et je lui ai demandé de l’aide. Elle a ensuite échangé en disant que même après avoir commencé à croire au Seigneur, nous commettons encore souvent des péchés et que vivre une vie dans laquelle nous sommes pris dans le cycle de pécher le jour et de se confesser le soir sans jamais pouvoir nous en sortir n’est pas un problème qui n’affligeait que moi, mais plutôt un problème que partagent tous ceux qui croient au Seigneur. Sœur Zhao nous a ensuite montré une vidéo de quelques récitations des paroles de Dieu. Les paroles suivantes étaient prononcées dans la vidéo : « Et ainsi Je dis que la raison de l’homme a perdu sa fonction originelle, et que la conscience de l’homme a aussi perdu sa fonction originelle. […] Le tempérament de l’homme devrait changer à partir de la connaissance de son essence et à travers des changements dans sa pensée, sa nature, et son attitude mentale — à travers des changements fondamentaux. Ce n’est que de cette manière que se réaliseront de vrais changements dans le tempérament de l’homme. Le tempérament corrompu de l’homme résulte de son empoisonnement et de son piétinement par Satan, du préjudice monstrueux que Satan a infligé à sa pensée, à sa moralité, à sa perspicacité et à sa raison. C’est précisément parce que ces choses fondamentales de l’homme ont été corrompues par Satan et sont complètement différentes de la façon dont Dieu les a créés à l’origine que l’homme s’oppose à Dieu et ne comprend pas la vérité. Ainsi, les changements dans le tempérament de l’homme devraient commencer par des changements dans sa pensée, sa perspicacité et sa raison qui changeront sa connaissance de Dieu et sa connaissance de la vérité » (« Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », La Parole apparaît dans la chair).

J’ai été très touché en entendant ces paroles, me disant : « N’est-ce pas de moi qu’ils parlent ? Je méprise toujours les autres, essayant de leur enseigner ceci ou de les maudire pour cela, sans aucune moralité ni raison, et j’ai perdu le décorum des saints. » Toutes ces paroles m’ont percé au cœur de mon être. Je n’avais encore jamais lu de telles paroles ni entendu aucun prédicateur parler de cette manière. Tout au long de ma vie, j’avais été affligé à cause de mes péchés fréquents, mais je n’avais jamais réussi à me sortir de l’emprise du péché. Ces paroles m’ont montré le chemin pour laisser le péché derrière moi et je me suis émerveillé : ces paroles ont été si bien prononcées, mais qui aurait pu les écrire ?

Sœur Zhao m’a dit qu’il s’agissait de la parole de Dieu et que le Seigneur Jésus était déjà revenu dans la chair, accomplissant l’œuvre du jugement et de la purification des gens par Sa parole dans les derniers jours. Quand j’ai entendu cette nouvelle, je pouvais à peine en croire mes oreilles. Qui parmi les croyants au Seigneur ne s’attend pas à ce qu’Il revienne ? Maintenant, j’entendais de manière inattendue la nouvelle du retour du Seigneur. J’étais tellement excité que j’étais un peu perdu : le Seigneur était-Il vraiment revenu ? Il fallait que je demande à la sœur d’échanger rapidement avec moi sur ce sujet. Sœur Zhao a dit : « Le Seigneur Jésus est vraiment revenu et Il est Dieu Tout-Puissant, le Christ incarné dans les derniers jours. Il a dit la vérité sur la purification et le salut des gens et a commencé à faire l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu. Il nous sauvera totalement du domaine de Satan, nous qui avons été liés par notre nature satanique et qui vivons dans le péché dont nous ne pouvons pas nous défaire, et à la fin nous serons sauvés et gagnés par Dieu. À l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a seulement effectué l’œuvre de la rédemption, nous a rachetés du péché et nous a absous de nos péchés pour que nous ne soyons pas condamnés en vertu de la loi. Bien que le Seigneur nous ait absous de nos péchés, Il n’a pas pardonné notre nature satanique et notre tempérament satanique. L’arrogance, la ruse, l’égoïsme, la cupidité, la méchanceté et d’autres tempéraments corrompus existent toujours dans l’homme. Ce sont des choses plus profondes et plus résistantes que le péché. C’est précisément parce que ces tempéraments sataniques et cette nature satanique n’ont pas été corrigés que nous commettons toujours des péchés malgré nous, et nous commettons même des péchés plus graves que la violation de la loi. Quant aux pharisiens de l’époque, la raison pour laquelle ils ont résisté au Seigneur et L’ont condamné, au point où ils L’ont même crucifié, n’est-elle pas que la nature pécheresse de l’homme n’avait pas été corrigée ? En fait, tous, nous apprécions cela profondément, car nous sommes nous-mêmes contrôlés par ces tempéraments corrompus. Ainsi, nous disons souvent des mensonges, agissons de manière trompeuse, sommes arrogants et vaniteux et réprimandons les autres avec une attitude condescendante. Nous savons clairement que le Seigneur demande que nous pardonnions aux autres et aimions notre prochain comme nous-mêmes, et pourtant nous ne le mettons pas en pratique. Les gens entre eux complotent les uns contre les autres, luttent pour la gloire et le gain, incapables de vivre ensemble en harmonie. Lorsque nous tombons malades ou lors de catastrophes naturelles ou de malheurs causés par l’homme, nous pouvons toujours blâmer Dieu et même nier Dieu, trahir Dieu. À partir de ces faits, nous pouvons voir que si nous ne corrigeons pas notre nature satanique et notre tempérament satanique, nous ne pourrons jamais nous débarrasser de cette vie cyclique du péché et de la confession, de la confession et du péché. Par conséquent, pour sauver complètement l’homme du péché, il est nécessaire que Dieu accomplisse une étape de Son œuvre de jugement et de purification afin de corriger notre nature pécheresse. Ce n’est que de cette manière que nous pouvons obtenir la purification, être sauvés par Dieu et être gagnés par Dieu. Après avoir lu certaines parties de la parole de Dieu Tout-Puissant, nous comprendrons naturellement. »

Sœur Zhao a ouvert le livre de la parole de Dieu et a commencé à lire : « Même si l’homme est racheté et si ses péchés sont pardonnés, cela est considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec les transgressions de l’homme. Toutefois, lorsque l’homme vit dans la chair et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. Cela est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon. La majorité des hommes pèchent dans la journée pour se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair).  « Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan » (« Préface », La Parole apparaît dans la chair).  « Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause du travail de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur vieux tempérament satanique corrompu. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés du tempérament satanique corrompu afin que la nature pécheresse des hommes débarrasse à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes de changer. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que le tempérament des hommes puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils rejettent le tempérament satanique corrompu, se dégagent de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi se libèrent pleinement du péché. Alors seulement le salut des hommes sera complet » (« Le mystère de l’incarnation (4) », La Parole apparaît dans la chair). Sœur Zhao a dit dans un échange : « Après avoir lu ces paroles de Dieu, nous comprenons pourquoi nous sommes toujours liés par notre nature satanique et incapables de nous débarrasser du péché, n’est-ce pas ? Au cours de l’ère de la Grâce, Dieu n’a accompli que l’œuvre de la rédemption. Ce n’était pas l’œuvre du jugement les gens, de la purification des gens et de la plénitude du salut des gens dans les derniers jours. Ainsi, peu importe la fréquence de notre confession de nos péchés et de notre repentance, peu importe notre capacité à nous surmonter ou à quel point nous jeûnons et prions, nous ne pourrons pas atteindre une condition où nous ne pécherons pas. Cela signifie que si nous voulons nous libérer de l’esclavage et du contrôle de notre nature pécheresse, seulement faire l’expérience de l’œuvre de rédemption du Seigneur Jésus n’est pas encore suffisant. Nous devons accepter l’œuvre du jugement accomplie par le Seigneur Jésus qui est revenu. En effet, en faisant Son œuvre du jugement dans les derniers jours, Dieu exprime de nombreux aspects de la vérité afin de juger et d’exposer la nature satanique de l’homme qui résiste à Dieu et Le trahit. Ainsi l’homme est au clair au sujet du tempérament de Dieu, qui est juste, saint et ne tolère pas l’offense, amenant l’homme à voir clairement dans le jugement et le châtiment des paroles de Dieu la vérité de sa propre corruption profonde par Satan, à connaitre véritablement le tempérament de Dieu, qui est juste et ne tolère pas l’offense de l’homme, à avoir un cœur qui respecte Dieu et, à la suite de cela, à changer et purifier le tempérament satanique de l’homme et à sauver l’homme de l’influence de Satan. Dans le jugement et le châtiment majestueux et courroucés de Dieu, c’est comme si nous voyons Dieu face à face ; nous voyons la grande lumière venant du ciel. Comme une épée à deux tranchants, la parole de Dieu transperce notre cœur, elle révèle notre nature satanique qui résiste à Dieu et Le trahit et même nos tempéraments corrompus au plus profond de notre cœur, que nous n’avons aucun moyen de découvrir, et cela nous fait voir que l’essence de notre nature est remplie de tempéraments sataniques tels que l’arrogance, la vanité, l’égoïsme, la bassesse, l’évasion et la ruse, que nous sommes simplement sans un soupçon de ressemblance humaine et sommes complètement l’incarnation de Satan. C’est seulement à ce moment-là que nous nous prosternons devant Dieu et commençons à nous détester et à nous maudire. En même temps, nous sentons profondément que la parole de Dieu est la vérité, qu’elle est la plénitude de la révélation du tempérament de Dieu et qu’elle est la vie de Dieu. Nous voyons que le juste tempérament de Dieu ne tolère pas l’offense et que l’essence de la sainteté de Dieu ne tolère pas les imperfections. Le résultat est la naissance d’un cœur qui révère Dieu et nous commençons à chercher la vérité de toutes nos forces et à nous comporter selon la parole de Dieu. À la suite à notre compréhension progressive de la vérité, nous connaissons de plus en plus notre nature satanique et notre tempérament satanique, et nous les comprenons de plus en plus. Nous connaissons Dieu aussi de plus en plus. Le tempérament corrompu en nous est progressivement purifié et nous nous débarrassons des liens du péché et vivons devant Dieu dans une libération et une liberté authentiques. C’est précisément le résultat obtenu par l’œuvre du jugement des hommes par Dieu aux derniers jours. On peut donc constater que l’œuvre de la “rédemption” à l’ère de la Grâce et l’œuvre d’“enlever le péché” dans les derniers jours sont deux étapes différentes de l’œuvre. Dans la “rédemption”, le Seigneur Jésus prend seulement les péchés de l’homme à sa place et permet à l’homme d’échapper à la punition qu’il aurait dû subir pour ses péchés. Toutefois cela n’a pas démontré que l’homme était sans péchés, encore moins que l’homme ne commettrait plus jamais de péchés ou qu’il était totalement purifié. “Enlever le péché” par contre, c’est exposer complètement la nature pécheresse de l’homme, permettant à l’homme de ne plus vivre en dépendance de sa nature corrompue, de changer radicalement son tempérament de vie et de devenir totalement purifié. Par conséquent, ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours que nos tempéraments corrompus pourront être complètement corrigés, que nous pourrons nous débarrasser de l’influence de Satan et être sauvés, être conduits dans le royaume de Dieu et acquérir les promesses et les bénédictions de Dieu. »

En entendant la parole de Dieu et ce sur quoi les sœurs ont échangé, j’ai senti que cela correspondait très étroitement à la vérité et était très pratique. J’ai repensé à ma propre croyance au Seigneur au cours de ces nombreuses années : non seulement j’avais souvent menti et trompé, mais j’étais aussi arrogant et sans retenue, impoli, déraisonnable et obstiné. Les travailleurs de mon unité de travail avaient peur de moi et se distanciaient de moi et dans mon propre foyer, ma femme et ma fille avaient également un peu peur de moi. Personne ne voulait ouvrir son cœur devant moi et je ne pouvais même pas trouver un ami proche à qui me confier. C’était douloureux. Je lisais souvent la Bible et priais, confessais mes péchés au Seigneur et même me méprisais, mais plus tard, je recommençais à pécher, je ne pouvais pas changer du tout. Une personne comme moi qui pèche fréquemment et résiste au Seigneur a grand besoin du salut de Dieu ! Or, le Seigneur Jésus est déjà revenu comme Dieu Tout-Puissant incarné. Aujourd’hui, je peux avoir la chance d’entendre la voix de Dieu et de savoir que le Seigneur Jésus est revenu pour transmettre la vérité et entreprendre l’œuvre de juger l’homme, de purifier l’homme et de sauver l’homme. Je suis vraiment très chanceux ! La sœur a vu mon profond désir et m’a donné ​un exemplaire du livre ​de la parole de Dieu, Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. J’ai joyeusement pris le livre et j’ai décidé de garder la bonne foi en Dieu Tout-Puissant !

Après avoir accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours, j’ai lu beaucoup de paroles de Dieu. En ce qui concerne les trois étapes de l’œuvre de Dieu, le mystère de l’incarnation, la signification du nom de Dieu et le fond de l’histoire de la Sainte Bible, ainsi que la façon par laquelle on devient des vainqueurs, comment le royaume du Christ est réalisé, comment le résultat final et la destination de chaque catégorie d’homme seront différenciés, j’en suis arrivé à comprendre un peu ces aspects de la vérité et d’autres aspects aussi. J’avais également une meilleure foi en Dieu.

Au début, quand je lisais les paroles de Dieu qui jugent sévèrement l’homme et révèlent l’homme, je me sentais affligé et mal à l’aise. J’avais des notions en moi, je sentais que les paroles de Dieu étaient trop sévères. Ne pouvait-Il pas être un peu plus doux ? Si Dieu juge l’homme de cette manière, l’homme n’est-il pas condamné alors ? Comment peut-il être sauvé alors ? Plus tard, j’ai lu dans la parole de Dieu : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », La Parole apparaît dans la chair).  « À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent que si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace » (« C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », La Parole apparaît dans la chair). J’ai compris à partir des paroles de Dieu que Dieu accomplit Son œuvre du jugement dans les derniers jours en exprimant la vérité et qu’Il juge sévèrement, expose et condamne les tempéraments corrompus de l’homme, sa nature satanique et ses actes pervers de résistance à Dieu. Il fait cela pour nous faire voir clairement la vérité de notre propre corruption, pour nous faire bien comprendre l’essence de nos tempéraments corrompus et pour nous faire connaitre notre propre nature satanique et la source de notre corruption, car c’est seulement ainsi que nous pourrons nous haïr et renoncer à notre chair. En même temps, c’est uniquement parce que Dieu montre Son tempérament juste, majestueux et courroucé dans Son jugement et Son châtiment que nous pouvons voir Sa justice et Sa sainteté et voir clairement notre propre souillure, laideur et méchanceté. Dieu fait cela aussi pour que nous puissions connaitre notre propre nature satanique et la vérité de notre corruption. Si Dieu ne jugeait pas l’homme si sévèrement, si Dieu n’exposait pas la corruption de l’homme en S’attaquant droit au cœur du problème, et s’Il ne révélait pas Son tempérament juste et majestueux, alors nous, les humains qui avons été si profondément corrompus par Satan, serions incapables de réfléchir sur nous-mêmes ou de nous connaitre nous-mêmes, et nous serions incapables de connaitre la vérité sur notre propre corruption ou sur notre nature satanique. Si tel était le cas, comment pourrions-nous nous débarrasser de notre nature pécheresse et être purifiés ? D’après les résultats obtenus par les paroles sévères de Dieu, nous pouvons voir que sont cachés à l’intérieur le véritable amour de Dieu pour l’homme et les efforts laborieux qu’Il fait pour sauver l’homme ! Plus je lis les paroles de Dieu, plus je sens que l’œuvre de jugement de Dieu est si grande ! L’œuvre de Dieu est tellement pratique ! Seul le jugement sévère de Dieu peut purifier l’homme, changer l’homme et sauver l’homme. L’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours est vraiment ce dont nous avons besoin !

Parce que ma nature était arrogante et vaniteuse, ainsi que terriblement suffisante, j’avais l’habitude de sermonner les autres de manière condescendante chaque fois que je parlais, j’étais moi-même ma propre loi chaque fois que je faisais quelque chose, j’aimais toujours faire en sorte que les autres m’écoutent et je fanfaronnais devant les autres. Plusieurs fois, dans les assemblées, j’échangeais sur la manière dont j’avais géré les problèmes à mon unité de travail, comment j’avais réprimandé un employé désobéissant et l’avais réprimé, et comment ma femme et ma fille à la maison m’obéissaient toujours en tout. Surtout quand j’échangeais sur les paroles de Dieu, je disais souvent des choses comme : « Je crois que ce passage des paroles de Dieu signifie ceci » et « c’est ce que je pense ». Un frère a vu que j’exprimais toujours un tempérament arrogant et vaniteux sans m’en rendre compte moi-même et il me l’a fait remarquer lors d’une assemblée, disant que parler et agir de cette manière était une expression d’arrogance, de vanité et d’un manque de raison. Si dans le passé quelqu’un m’avait exposé de cette manière et devant tant de personnes, j’aurais certainement plaidé ma propre cause et je l’aurais bientôt réfuté. ​Mais à ce moment-là, j’ai choisi de me taire sans argumenter et sans me justifier, car je pensais aux paroles​ ​de « Échanges et sermons sur l’entrée dans la vie » : « Si vous dites toujours “je pense”, quel que soit le sujet sur lequel vous échangiez, bien, il est préférable de mettre vos opinions de côté. Je vous exhorte à mettre vos opinions de côté et à chercher la vérité. Voyez ce que disent les paroles de Dieu. Votre “opinion” n’est pas la vérité ! … Vous êtes trop arrogants et vaniteux ! Face à la vérité, vous ne pouvez même pas abandonner et nier vos propres conceptions et illusions. Vous ne voulez pas obéir à Dieu le moins du monde ! Parmi ceux qui cherchent vraiment la vérité et ont vraiment un cœur qui révère Dieu, qui dit encore “je pense” ? Ces mots ont déjà été éliminés. C’est la révélation du tempérament satanique. » Ces mots durant l’échange m’ont rappelé que, normalement, chaque fois que je rencontrais un problème, j’avais toujours sur la langue des mots tels que « je pense », « je maintiens », « je crois », commençant toujours par le mot « je » et ayant moi-même toujours le dernier mot sur tout. Je croyais que je pouvais comprendre les choses par moi-même et pouvais régler des problèmes. Je faisais toujours en sorte que les autres fassent comme je disais et m’obéissent. En me considérant toujours comme si important, est-ce que n’exposais pas précisément un tempérament arrogant ? Ce que le frère m’a dit quand il a décrit mon tempérament était tout à fait vrai, et je devais l’accepter. Ce que je croyais émanait de mes notions et imaginations, venait de Satan et n’était certainement pas la vérité. J’ai pensé à la manière dont je me comportais toujours comme le numéro un, soit à la maison, à l’unité de travail ou parmi mes collègues. Si quelqu’un me désobéissait ou faisait quelque chose qui ne correspondait pas à ma façon de voir, je me mettais en colère et le disputais. Le fait que je pouvais révéler ces choses démontre qu’il n’y avait pas de place pour Dieu dans mon cœur, que je n’honorais pas Dieu comme grand, mais que je m’honorais moi-même comme grand. Il m’arrivait souvent de dire de telles choses et de me comporter de cette manière, ce qui prouve à quel point mon tempérament était arrogant !

Plus tard, j’ai lu ces paroles de Dieu : « Si tu as vraiment la vérité en toi, la voie que tu emprunteras sera naturellement la voie correcte. Sans la vérité, il est facile de faire le mal et tu ne saurais t’en empêcher. Par exemple, si tu as de l’arrogance et de la vanité à l’intérieur de toi, il sera impossible de ne pas défier Dieu, tu seras amené à Le défier. Tu ne le ferais pas par exprès ; tu le ferais sous la domination de ta nature arrogante et vaniteuse. Ton arrogance et ta vanité te feraient mépriser Dieu, te feraient voir Dieu comme n’ayant pas d’importance, que tu t’exaltes, que tu t’affiches constamment et, pour finir, que tu t’assoies à la place de Dieu et te rendes témoignage à toi-même. En fin de compte, tu transformerais tes propres idées, ta propre pensée et tes propres conceptions en vérités à adorer. Vois combien de mal est perpétré par les hommes sous la domination de leur nature arrogante et vaniteuse ! Pour résoudre sa tendance au mal, on doit d’abord résoudre le problème de sa nature. Sans un changement dans son tempérament, il est impossible de résoudre fondamentalement ce problème » (« Seulement en cherchant la vérité peux-tu obtenir des changements dans ton tempérament », Récits des entretiens du Christ). Toutes les paroles prononcées par Dieu sont la vérité et elles m’ont convaincu complètement. J’ai pensé à la façon dont j’avais l’habitude de sermonner les autres avec condescendance à mon travail, lorsque j’étais avec mes collègues de travail et quand j’étais à la maison. La domination de ma nature satanique et arrogante expliquait tout cela ; ce n’était pas causé par ma colère, ni par ma mauvaise humeur, ni par mon manque de retenue. Parce que je croyais avoir du calibre, du talent et que je pouvais gagner de l’argent, je me croyais donc meilleur que les autres, je méprisais tous les autres, je me pensais meilleur que tous les autres et je me considérais toujours comme supérieur. Ces pensées nourrissaient mon arrogance et sont devenues la monnaie de ma vie. J’avais découvert la source de mon péché et j’avais vu le danger de ce qui arriverait si mon tempérament satanique et corrompu n’était pas corrigé. Et donc je cherchais consciemment les paroles de Dieu qui portaient sur Son jugement et révélaient la nature arrogante de l’homme et j’en lisais un grand nombre ; je réfléchissais sur moi-même en regard de ces paroles. Par les paroles de jugement et de révélation de Dieu et les communications des frères et sœurs lors des assemblées, j’ai commencé à avoir une compréhension superficielle de ma propre nature arrogante. J’ai vu que je n’étais pas meilleur que quiconque en fait et que mon talent et ma richesse étaient entièrement conférés par Dieu. Je n’avais donc aucune raison de me vanter. Si Dieu ne m’avait pas conféré la sagesse et l’intelligence, si Dieu ne m’avait pas béni, qu’aurais-je pu faire en comptant sur moi seulement ? Il y a tellement de gens talentueux dans le monde ; pourquoi travaillent-ils et s’affairent-ils toute leur vie pour finir les mains vides ? J’ai également trouvé dans les paroles de Dieu le chemin pour corriger ma nature arrogante, qui consistait à accepter davantage d’être émondé et traité par des frères et sœurs, accepter plus de jugement, de châtiment, d’épreuves et d’épurement de la part de Dieu, réfléchir sur moi-même à la lumière des paroles de Dieu, acquérir une connaissance de soi et une haine de soi véritables, ne plus agir selon mon tempérament satanique, mais agir conformément aux paroles de Dieu. Plus tard, j’ai fait l’expérience à maintes reprises d’être jugé et châtié, émondé et traité, et j’ai fait l’expérience de nombreux revers et d’échecs, et ma connaissance de ma nature satanique et de mon essence corrompue s’est progressivement approfondie et j’ai également acquis une compréhension superficielle de la grandeur, de la justice et de la sainteté de Dieu. Plus je parvenais à connaitre la justice et la sainteté de Dieu, plus je voyais ma propre souillure, ma bassesse, mon insignifiance et mon état misérable. Les choses que je croyais être importantes auparavant ou dont je me vantais, je sentais maintenant qu’elles ne valaient pas la peine d’être mentionnées et, sans m’en rendre compte, mon caractère arrogant a commencé à changer. Peu importe que des frères et sœurs disent quelque chose de correct ou que mes collègues disent quelque chose de correct ou que ma famille dise quelque chose de correct, je l’acceptais et je ne parlais plus avec condescendance, j’agissais humblement et je n’étais plus moi-même ma propre loi. Chaque fois qu’un problème se posait, j’en discutais avec les autres et j’agissais selon la suggestion de la personne qui avait raison. Lentement, ma relation avec les gens de mon entourage a commencé à se normaliser. J’avais la paix et la joie dans mon cœur et je croyais que je vivais un peu plus à la ressemblance d’une personne réelle.

En raison de la lecture constante de la parole de Dieu et de la vie d’Église, je sentais de plus en plus qu’il était vraiment bon de pouvoir accepter l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours. J’ai clairement compris que je n’avais aucun moyen de corriger mon tempérament corrompu par moi-même. Ce n’est qu’à travers le jugement et le châtiment des paroles de Dieu que j’ai été graduellement changé et purifié. Dans l’Église de Dieu Tout-Puissant, j’ai vu de nombreux frères et sœurs travailler dur à chercher la vérité et accepter le jugement et le châtiment des paroles de Dieu Tout-Puissant. Chaque fois que quelqu’un révèle de la corruption, tous le soulignent les uns aux autres et s’entraident. Nous réfléchissons tous sur nous-mêmes et nous nous connaissons nous-mêmes à la lumière des paroles de Dieu, nous cherchons la vérité pour corriger notre corruption, tous s’entrainent à être des gens honnêtes, à être purs et ouverts, nous acceptons tout échange qui est conforme à la vérité et nous nous y soumettons, et nos tempéraments corrompus changent de plus en plus ; les paroles de Dieu Tout-Puissant peuvent en effet purifier et changer les gens. Dieu incarné est venu parmi nous, Il exprime personnellement Ses paroles pour nous juger et nous purifier, et il nous conduit à rejeter le péché et à être sauvés. Nous sommes si chanceux ! En pensant à tous les gens qui croient sincèrement au Seigneur et attendent impatiemment Son retour, qui aspirent à se débarrasser des liens du péché et à être purifiés et qui pourtant vivent dans la douleur sans chemin à suivre, j’ai prié Dieu et pris une résolution : « Je souhaite prêcher l’Évangile de Ton royaume à encore plus de gens afin qu’ils puissent être comme moi et qu’ils puissent suivre Tes traces et s’engager sur le chemin de la purification et acquérir le salut ! »

Contenu connexe