L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

L’affirmation « Sauvé un jour, sauvé pour toujours » a-t-elle un quelconque fondement biblique ?

129

Par Yan Xin, province du Shandong

Le soleil baissait vers l’ouest, et le dernier rayon du soleil couchant diffusait sa lumière à travers le monde, alors que je rentrais chez moi après une réunion en pensant à ce qu’avait dit le pasteur : « Si nous avons été sauvés un jour, nous le serons alors pour toujours, car la Bible dit : “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture” (Romains 10:9-10). Puisque nous croyons en le Seigneur Jésus, tant que nous croyons en nos cœurs et Le reconnaissons en parole, alors nous sommes sauvés, et si nous sommes sauvés un jour, alors nous sommes sauvés pour toujours. Tant que nous travaillons et nous dépensons pour le Seigneur et résistons jusqu’au bout, alors, quand le Seigneur reviendra, nous serons immédiatement emportés vers le royaume des cieux ! » J’ai approuvé les paroles du pasteur : « Oui ! Le Seigneur Jésus a été cloué sur la croix afin que nous soyons rachetés, de ce fait, tant que nous invoquons le nom du Seigneur, confessons nos péchés et nous repentons devant Dieu, alors nos péchés seront absous et nous serons sauvés par Sa grâce – sauvés un jour, sauvés pour toujours – et ensuite, nous serons assurément emportés vers le royaume des cieux. » Au cours de mes années de croyance en le Seigneur, j’avais toujours cru fermement que cette vision était correcte et ne l’avais jamais mise en doute une seule fois.

Un jour, pourtant, alors que je lisais les Écritures, j’ai lu ces paroles prononcées par le Seigneur Jésus : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21). « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples » (Jean 8:31). J’ai observé attentivement ces paroles, et j’ai remarqué que le Seigneur Jésus disait que seuls ceux qui réalisent la volonté de Dieu et qui mettent en pratique les paroles du Seigneur sont qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux ; Il ne disait pas que les gens pouvaient être sauvés en ayant simplement la foi, ou qu’en raison du simple fait d’avoir été sauvés un jour ils seraient sauvés pour toujours, ou que les gens seraient immédiatement emportés vers le royaume des cieux une fois le Seigneur revenu. Il semblait désormais que ma perception ne concordait pas avec les paroles du Seigneur ! Était-il possible que les points de vue auxquels j’avais tenu pendant toutes ces années étaient faux ? Toutes ces années de croyance en le Seigneur – même si je croyais, sans l’ombre d’un doute, que le Seigneur Jésus nous avait rachetés – souvent, je ne mettais pas en pratique les enseignements du Seigneur dans ma vie. Puisque je n’étais pas quelqu’un qui réalisait la volonté de Dieu, comment, alors, pouvais-je entrer dans le royaume des cieux ? À cette pensée, je ne pouvais m’empêcher d’être angoissé, mais j’ai alors pensé : « Puisque le Seigneur Jésus est devenu un sacrifice d’expiation pour notre salut et qu’Il nous a pardonné tous nos péchés, nous sommes déjà sauvés par Sa grâce, alors, pourquoi ne pourrions-nous pas entrer dans le royaume des cieux ? Être sauvés par Sa grâce ne signifie-t-il pas le salut éternel ? » J’étais vraiment perplexe et, empli de cette confusion, j’ai souvent cherché et prié le Seigneur, j’ai aussi consulté de nombreux livres spirituels, mais n’y ai pas trouvé la réponse.

Plus tard, lors d’une réunion entre collaborateurs, j’ai croisé frère Zhang que je n’avais pas vu depuis une éternité. Il est pasteur et possède une compréhension très pure de la Bible. À chaque réunion, il parvient à transmettre une nouvelle lumière et j’en retire un grand bénéfice. Lorsque je l’ai vu cette fois-là, je l’ai salué avec joie, et tandis que nous discutions, j’ai évoqué le problème qui me contrariait depuis quelques temps. Frère Zhang a dit en souriant : « Frère Yang, le problème que tu mentionnes est lié à la question importante de savoir si nous pouvons ou non entrer dans le royaume des cieux. Cela m’a aussi contrarié par le passé, mais grâce à la conduite du Seigneur, et après avoir fait des recherches pendant un certain temps, j’ai à présent une compréhension simple du salut véritable. » Je lui ai dit en hâte : « Alors, dépêche-toi et dis-moi ! » Il se mit à rire et dit « Comme nous le savons tous, il est dit dans le Livre de Joël, au verset 32 du chapitre 2 : “quiconque invoquera le nom de l’Éternel sera sauvé.” En ce temps-là, Dieu l’Éternel édictait Ses lois et ordonnait au peuple d’Israël de s’y soumettre. Le peuple croyait qu’il serait sauvé tant qu’il observerait les lois et ne serait pas condamné. Mais à la fin de l’ère de la Loi, en raison de la corruption de plus en plus profonde de l’humanité par Satan, le peuple d’Israël n’observait plus la loi et commettait de plus en plus de péchés ; il ne pouvait plus faire de sacrifice d’expiation pour se faire pardonner suffisamment ses péchés et il a donc été confronté à la menace de la condamnation et de la sentence de mort en raison de ces lois. Cependant, Dieu a eu pitié de l’humanité, et afin que l’humanité soit sauvée et échappe à la condamnation des lois, Dieu a pris chair en Jésus et a accompli l’œuvre de rédemption, Il a été crucifié en tant que chair sans péché et nous a rachetés des lois, nous les humains, sans rien attendre en retour. Depuis lors, tant que nous acceptons et invoquons le nom du Seigneur Jésus, que nous venons devant Lui pour nous repentir et confesser nos péchés, alors nos péchés nous sont pardonnés et nous ne sommes plus condamnés ni punis par ces lois. Nous avons obtenu le salut car le Seigneur Jésus nous a rachetés. »

Après avoir écouté ce qu’a dit frère Zhang, je me suis soudain senti éclairé et j’ai dit avec étonnement : « Tu veux donc dire qu’à l’ère de la Loi, tant que le peuple respectait les lois de Dieu l’Éternel, il était alors sauvé, et qu’à l’ère de la Grâce, tant que le peuple faisait confiance au Seigneur Jésus, confessait ses péchés et se repentait devant le Seigneur, alors il était également sauvé. »

Frère Zhang dit : « Oui. Chaque fois que Dieu réalise une nouvelle étape de l’œuvre, nous sommes alors en mesure de suivre le rythme de l’œuvre de Dieu, de nous conformer aux exigences de Dieu dans la nouvelle ère, de pratiquer conformément aux paroles de Dieu et, par conséquent, d’être sauvés et non plus condamnés par Dieu. En réalité, le fait d’être sauvés par la grâce du Seigneur Jésus dans notre croyance en Lui signifie simplement que nos péchés nous sont pardonnés et que nous ne serons pas condamnés ni voués à la mort par les lois ; toutefois, cela ne signifie pas que nous suivons la voie de Dieu et que nous avons rejeté tout péché, et encore moins cela signifie-t-il qu’ayant été sauvés un jour, nous serons alors sauvés pour toujours. Même si nous croyons en le Seigneur Jésus, que nous avons été rachetés par Lui et que nos péchés nous ont été pardonnés, nous sommes toujours fréquemment capables de commettre des péchés et de défier Dieu, et nous vivons dans le cercle vicieux qui consiste à commettre des péchés le jour et ensuite les confesser le soir, incapables de nous libérer du joug et des contraintes du péché. Par exemple, lorsque nous sommes confrontés à un problème, afin de protéger notre apparence et notre statut, et pour que les autres aient une haute opinion de nous et nous admirent, souvent, nous revêtons des déguisements, racontons des mensonges et avons recours à la tromperie, nous adorons nous vanter lorsque nous faisons des choses, et nous complotons même parfois contre les autres et rivalisons avec eux pour avoir le pouvoir. Lorsque nous voyons nos frères et sœurs devenir négatifs et faibles, et perdre leur foi, nous les aidons et les soutenons à de multiples occasions, mais nous constatons que cela ne sert à rien et nous perdons donc notre compassion et notre patience, nous commençons alors à essayer d’éviter nos frères et sœurs, et nous devenons incapables d’aimer les autres comme nous-mêmes. En particulier lorsque nous sommes confrontés à des épreuves, nous nous plaignons, nous accusons et jugeons le Seigneur, à tel point que nous commençons à avoir dans l’idée de trahir le Seigneur ; nous sommes simplement incapables de mettre en pratique les paroles du Seigneur, nous n’avons pas de vraie foi en le Seigneur et ne sommes pas véritablement obéissants envers Lui. Il y a également beaucoup de frères et sœurs qui suivent les tendances de ce monde, qui convoitent les plaisirs coupables, et qui mènent une vie tournée vers la nourriture, la boisson et l’amusement, tout comme les incroyants le font. Dieu a dit : “En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours” (Jean 8:34-35). “Vous soyez saints ; car je suis saint” (Lévitique 11:45). Les paroles de Dieu sont très claires : Dieu est saint et le tempérament de Dieu est juste et inviolable, et si l’on veut entrer dans le royaume des cieux, alors nous devons nous débarrasser de notre nature pécheresse et être purifiés, et ne plus pécher envers Dieu ni Le défier ; ce n’est que ce genre de personne qui est qualifié pour hériter de la promesse de Dieu. Comment pourrions-nous – nous qui commettons des péchés le jour et les confessons le soir, et qui vivons dans le péché inéluctable – être qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux ? Si nous ne corrigeons pas nos péchés à la source, même si nos péchés nous étaient pardonnés mille fois, dix mille fois, nous appartiendrions toujours à Satan et serions toujours en opposition à Dieu. Imagine simplement, si Dieu laissait entrer dans le royaume des cieux des gens comme nous, nous qui sommes emplis de tempéraments sataniques et corrompus, et qui sommes capables de défier et de trahir Dieu, alors comment le royaume de Dieu pourrait-il encore être qualifié de royaume saint ? Cela serait impossible ! »

J’étais tout à fait d’accord avec l’échange de frère Zhang. Oui, comment pourrions-nous être qualifiés pour entrer dans le royaume des cieux, alors que nous vivons dans le péché chaque jour, que savons clairement que nous péchons et ne parvenons pourtant pas à nous en empêcher ? À ce moment-là, j’avais le sentiment que ma propre croyance en Dieu était tellement confuse ; les paroles du Seigneur étaient d’une telle clarté et pourtant je ne faisais aucun effort pour chercher dans Ses paroles. Au contraire, je vivais suivant mes propres conceptions et ma propre imagination, ne comprenant absolument pas la volonté de Dieu et adhérant à la croyance absurde selon laquelle tant que je croyais avec mon cœur et reconnaissais le Seigneur en parole, alors je serais sauvé et accueilli dans le royaume des cieux lorsque le Seigneur reviendrait. Comme j’étais stupide ! Si je ne corrigeais pas cette conception absurde et continuais à croire en Dieu en me basant sur mes propres conceptions et ma propre imagination, à terme, je serais alors certainement détesté, rejeté et éliminé par le Seigneur. Par conséquent, j’ai demandé à frère Zhang : « Qu’est-ce que le véritable salut précisément ? »

Frère Zhang prit un livre de son sac et dit que les paroles de ce livre pouvaient résoudre mon problème. Il se mit alors à lire : « Lorsque les gens quittent les choses souillées et corrompues de Satan, ils gagnent le salut de Dieu. Mais s’ils restent incapables de se dépouiller de la souillure et de la corruption, alors ils seront encore sous le domaine de Satan. La connivence, la tromperie et la malhonnêteté des gens sont des choses de Satan ; en te sauvant, Dieu te sépare de ces choses et l’œuvre de Dieu ne peut pas mal tourner et elle est tout orientée à sauver les gens de l’obscurité. Lorsque tu as cru à un certain point et que tu peux te départir de la corruption de la chair, et que tu n’es plus enchaîné par cette corruption, n’as-tu pas été sauvé ? Quand tu vis sous le domaine de Satan, tu es incapable de manifester Dieu, tu es quelque chose de souillé et tu ne recevras pas l’héritage de Dieu. Une fois que tu as été purifié et rendu parfait, tu seras saint, tu seras normal et tu seras béni par Dieu et agréable à Dieu » (« Pratique (2) »). « Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude » (« Le mystère de l’incarnation (4) »).

Puis frère Zhang a échangé les paroles suivantes : « Remercie le Seigneur, ces paroles ont expliqué très clairement la signification du salut véritable ! Le salut véritable signifie que, une fois que nous avons obtenu la vérité et été purifiés et perfectionnés par Dieu, nous rejetons complètement le péché et nous rejetons la sombre influence de Satan, et nous ne commettons plus de péchés ni ne défions plus Dieu. L’œuvre que le Seigneur Jésus a réalisée était en fait l’œuvre de rédemption et nous n’appartenons simplement plus au péché. Mais notre nature satanique était profondément enracinée en nous, et même si nos péchés ont reçu l’absolution du Seigneur, quand nous rencontrons des problèmes, nous sommes toujours en mesure d’être dominés par des tempéraments sataniques, tels que l’arrogance et la vanité, la malhonnêteté et la tromperie, l’égoïsme et la mesquinerie, la sournoiserie et la malveillance, et souvent, nous ne pouvons-nous empêcher de pécher et de défier Dieu, et nous sommes simplement incapables de mettre en pratique les paroles du Seigneur. C’est comme un voleur qui serait pris par la police pour avoir dérobé les biens d’autres personnes. Ses parents ne peuvent supporter l’idée selon laquelle leur fils languit en détention et ils paient donc une rançon faramineuse pour faire sortir leur fils de prison. Mais le voleur garde sa nature profonde, et quand une bonne occasion se présentera, il sera à nouveau dominé par sa nature et continuera à voler des choses. Par conséquent, si nous comprenons tous les aspects de la vérité – être totalement libérés du domaine de Satan, être purifiés de nos tempéraments corrompus sataniques, rejetant le joug du péché et recherchant la volonté de Dieu, mettant en pratique les paroles de Dieu et révérant Dieu et Lui obéissant véritablement quel que soit l’environnement – alors nous serons sauvés pour toujours, et alors seulement, nous serons des hommes entièrement gagnés par Dieu. »

J’ai dit avec joie : « Merci Dieu pour Ton éclairage et Ta direction qui m’ont permis de comprendre que la conception “sauvés un jour, sauvés pour toujours pour ainsi entrer dans le royaume des cieux” est fausse. Je comprends également que le salut éternel désigne le fait de se débarrasser de sa nature pécheresse et d’être purifié, et que cela n’a rien à voir avec le fait d’être sauvé un jour et de se faire pardonner ses péchés. Ce livre explique clairement ce qu’est le salut véritable, alors existe-t-il, dans ses pages, une méthode qui nous permette de nous débarrasser du péché et d’être sauvés ? Si nous pouvions trouver un moyen pour nous débarrasser du péché, et de pratiquer conformément à cette méthode, ne serions-nous pas capables d’atteindre le salut véritable et d’entrer dans le royaume des cieux ? »

Frère Zhang dit avec joie : « Frère Yang, tu as tellement raison ! Remercions le Seigneur, si nous pouvions simplement trouver le moyen de nous débarrasser du péché et de résoudre le problème de notre nature pécheresse, nous pourrions alors atteindre le véritable salut et entrer dans le royaume des cieux. Ce livre évoque très clairement cet aspect de la vérité, continuons alors à lire… »

Note de l’éditeur : Merci à Dieu pour Son éclairage et Sa direction. Les conditions de chacun d’entre nous qui croyons en le Seigneur sont en effet à l’image de ce qui est mentionné dans cet article : commettre des péchés le jour et les confesser ensuite le soir, puis sombrer si profondément dans le péché que nous sommes dans l’impossibilité de nous en extraire. Si notre croyance en le Seigneur est une justification par la foi et si nous croyons que, dans la mesure où nous avons été sauvés un jour, nous sommes alors sauvés pour toujours, alors comment le tempérament juste, saint et inviolable de Dieu peut-il être exprimé ? Si nous voulons mériter la louange de Dieu et entrer dans le royaume des cieux, nous devons alors chercher activement la façon de nous débarrasser du péché : seul cela est le choix intelligent des vierges sages ! L’éditeur vous recommande de regarder les séquences vidéo du film Des souvenirs douloureux afin que nous cherchions la façon d’entrer ensemble dans le royaume des cieux !

Contenu connexe